auteur
Le Feuilleton de la Ligue 1

Du même auteur

> article suivant

La boîte à chants

> article précédent

Les "onze" des Bleus / 8

> article précédent

Les "onze" des Bleus / 7

La Gazette de la Ligue 1 // épisode 37

Partager
Le Classement en relief

gazette37_cer.jpg

• Marseille est champion de France, au cas où vous ne seriez pas au courant.
• Lille, Auxerre et Lyon peuvent encore terminer deuxième, Montpellier troisième, Bordeaux ne joue plus que pour la cinquième place.
• Lille et Auxerre sont qualifiés pour une Coupe d’Europe, Lyon, Bordeaux et Montpellier peuvent terminer sixième.
• PSG terminera au mieux onzième, au pire quatorzième.
• Les places des trois derniers ne changeront plus jusqu’à la saison prochaine.
• Suspendu pour la dernière journée, Brandao termine sa saison à 17 arcades sourcilières ouvertes. Heinze peut encore améliorer le nombre de chevilles enlevées en tacle glissé.
• Plus que cinq jours à tenir avant que Louis Nicollin cesse de nous courir sur le haricot avec son budget et la haine que doivent avoir les clubs qui termineront derrière lui.

>> Retrouvez le vrai classement en relief et jouez avec le générateur de classements.


Les résultats de la 37e journée
Bordeaux-Sochaux : 2-0
Grenoble-Boulogne : 2-0
Lille-Marseille : 3-2
Monaco-Nancy : 2-1
Montpellier-Lorient : 2-1
Le Mans-Paris SG : 1-0
Valenciennes-Lyon : 2-2
Rennes-Nice : 2-2
Auxerre-Lens : 0-0
Saint-Etienne-Toulouse : 0-1


Les 5 gestes de la journée

• Les trois passes sans contrôle enchaînées par Marveaux, Gyan et Briand, à l'origine du but de Marveaux. Comme quoi, dans Olive et Tom, il y avait finalement quelques séquences réalistes en fin de compte.
• L'aile de pigeon de Bakar sur la barre de Ruffier. Un Nancéen qui fait des gestes techniques à faire se lever Marcel Picot, c'est qu'il ne veut vraiment plus travailler avec Pablo Correa la saison prochaine.
• La Madjer de Sami – rien avoir avec Traoré, mais alors vraiment rien à voir du tout.
• Le coup franc brossé par Gignac des vingt-cinq mètres sur l'équerre de Janot, une arme secrète pour paralyser Spiderman.
• Le but de maboule de Trémoulinas.


Les 5 antigestes de la journée
• L'extérieur du gauche glissé par Armand dans le petit filet de Coupet. Désolé Greg, il faut qu'on coupe: Landreau en double appel, ça semble important.
• Le machin de Narry sur Sankharé, difficile d'appeler ça un tacle, mais ça a bien failli coûter sa carrière au jeune Parisien.
• Le truc de Muratori sur Dia, difficile d'appeler ça un tacle, mais ça a bien failli coûter sa carrière au jeune Nancéen.
• Le bidule de NDaw sur Gignac, difficile d'appeler ça un tacle, mais ça a bien failli coûter sa carrière au jeune Toulousain.
• Le coup de boule de Payet sur son capitaine de coéquipier Matuidi. Vraiment, merci Zizou. Quel exemple tu as laissé à la jeunesse! Techniquement très en deçà de la génération Manuel Amoros.


giuly_delanoe_1.jpg
"Oui, sauver des saisons pourries, c'est ma spécialité. Mais rattraper les JO de 2012 et une élection au poste de premier secrétaire foirée, je suis désolé, je vois pas comment faire, là..."



La bannette

L’année de la femme
Francis Gillot (L’Equipe) : "Tous ceux qui gèrent le quotidien, du matin au soir, trois cent jours par an, ont le sentiment d’être dans la merde".

Le joueur qui a vu la vierge
Jean-Alain Boumsong (Canal+) : "L'arbitre est un être humain il peut se tromper et il ne faut pas se retrancher derrière cela".

L'entraîneur qui lit trop le blog de Pierre Ménès et croit vraiment qu'il entraîne le Barça du Nord
Rudi Garcia (L'Équipe) : "À dix, l'OM a fait une Inter Milan".

L'entraîneur qui voudrait jouer dans La vérité si je mens 3
Rudi Garcia (L'Équipe) : "Moi, j'ai de beaux joueurs dans mon équipe qui pourraient aider l'équipe de France à faire un beau parcours en Coupe du monde..."

L'entraîneur araignée qui flippe un peu devant le bouffon vert
Didier Deschamps (L'Équipe) : "Je ne veux pas parler de l'expulsion de Mandanda parce que je ne veux pas passer devant le conseil de l'éthique".

L'entraîneur qui manifeste son Kourou
Jean-Guy Wallemme (L'Équipe) : "Il fallait neutraliser Pedretti, la rampe de lancement de Jelen".

Le joueur qui va bientôt se faire plaquer par sms
Marc Planus (L'Équipe) : "En ce qui concerne Laurent Blanc, je ne vois pas pourquoi il partirait, il est encore sous contrat. C'est quelqu'un de franc et honnête. Le jour où il partira, il nous le dira.  Pour l'instant, il ne nous a encore rien dit. Je ne me prépare donc pas à vivre sans lui".

L'entraîneur qui rajoute une ligne à son palmarès
Francis Gillot (L'Équipe) : "On a quand même emmerdé Bordeaux le plus longtemps possible".

Le joueur qui avait à cœur de ne pas fausser le championnat
Jacques Faty (L'Équipe) : "On ne va pas changer nos habitudes. On a vraiment de grosses lacunes".

L'entraîneur qui n'imprime plus
Christophe Galtier (sport24.com) : "Je pense qu'il faut changer les têtes".

Le joueur qui a trop longtemps joué dans le championnat de Jean-Michel Aulas
Marouane Chamakh (sport24.com) : "J'ai essayé de me retenir, mais le naturel a pris le dessus finalement".


lacher_denfants.jpg
"Hey Ribéry, on a 18 ans, et on prend les chèques !"


Les Tops

Le Top "Révolution Française et contagion de la République aux royaumes voisins"
1- Christophe Galtier (sport24.com) : "Je pense qu'il faut changer les têtes".
2- Mapou Yanga-Mbiwa (L'Équipe) : "On a la chance de pouvoir découvrir l'Europe pour certains si on gagne à Paris".
3- Rudi Garcia (L'Équipe) : "Ça met un terme à tout ce qui a pu se dire sur le fait que Marseille viendrait en victime expiatoire".

Le Top "Lost Saison 6"
1- Christian Gourcuff (L'Équipe) : "Pendant une mi-temps, il y avait un monde d'écart".
2- Antoine Kombouaré (L'Équipe) : "Vivement que cette saison se termine".
3- René Girard (sport24.com) : "Ce n'est pas mon genre, je vais être un peu vulgaire mais on ne s'est jamais emmerdé cette saison".




Les minutes

La minute "Vis ma vie" de Fabrice Fiorèse
"Je n’aimerais pas être à la place de Jean-Michel Aulas. A Lyon, ils doivent se mordre les doigts. Sept titres de champion de France pour essayer de rivaliser avec l’OM et tout s’écroule d’un coup. Le petit garçon de dix ans, maintenant, tu peux être sûr : il va ranger son attirail de l’OL pour celui de Marseille". (via slate.fr)
On parierait que Jean-Michel Aulas n’aimerait pas être à ta place non plus. Comme quoi, la vie est bien faite.


La minute "Les Experts Sarthe" d’Arnaud Cormier
"Robert Louis-Dreyfus décédé, il fallait que l'OM soit champion. C'était programmé, le calendrier, l'arbitrage comme, par exemple, ce penalty dans les arrêts de jeu contre Boulogne. Lyon a eu sa période, après Bordeaux, il fallait du changement. Inconsciemment, tout a été fait pour que Marseille soit champion". (AFP)
Nos enquêteurs cherchent toujours le rapport entre le décès de RLD et la nécessité que Marseille soit champion.


La minute de sexologie de Thierry Bretagne
"Laurent Blanc est un éjaculateur précoce. Exploser si tôt après le début, à la première difficulté, ça ne se fait pas. Alors il va écarter les jambes de la jeune fille et recommencer les préliminaires" (L'Equipe TV, rapatrié par chezlesgirondins.com)


La minute onaniste de Stéphane Dalmat
"Cela confirme tout le bien que j'ai toujours pensé de moi. (...) "Je n'ai rien à envier à tous les joueurs qui composent l'équipe de France. Ça c'est clair et net". (L'Equipe)


vahid_stop.jpg
Vahid dit: Couché. Luis pas revenir tout de suite, lui s'inscrire liste d'attente derrière Fournier, Lacombe, Le Guen, Kombouaré, Rohr, Baup, Nouzaret, Furlan, Patrick Bruel, Enrico Macias, Omar Sy...


Professeur Xavier

Xavier Giraudon nous avait déjà gratifiés d’un grand moment il y a deux semaines, quand il  avait annoncé tout sautillant que l'OL allait rentrer en bus à cause du nuage de cendres, croyant tenir un scoop éventé par une demi-douzaine d’envoyés spéciaux juste avant lui.
On va finir par croire que les collations d'avant-match incluent des magic mushrooms, puisqu'en commentant un magneto de Laurent Blanc saluant un Sochalien, Xavier s'est remis à bondir, croyant tenir le scoop que tous les journalistes de France cherchent depuis six mois. Entre les "Oh la la", les "C'est incroyable" et les "En exclusivité", l'envoyé spécial nous l'affirme, l'entraîneur girondin a dit: "C'est mon dernier match". C'est fait. Lolo en bleu. La patrie sauvée. Raymond démission.

Il faudra un retour plateau pour que Messaoud Benterki, mi-gêné mi-hilare lui apprenne que dans le silence d'un studio, on entend assez distinctement "Bon dernier match", avant de couper la transmission. Il est vraiment temps que la saison se termine.



Aulas, le coup des déclas

Ce week-end, Jean-Michel Aulas s'est énervé comme un vulgaire Henri Legarda. Au point de faire peur à la mamie d'un membre de la rédaction, laquelle s'est exclamée "C'est qui cet excité?" Il faut dire que le président de lyonnais semble sublimé par la fin de saison. Dans les vestiaires de Nungesser: "L’année dernière à Bordeaux, on perd le titre sur une erreur d’arbitrage de M. Bré. Ce soir, erreur d’arbitrage à nouveau. Vous voulez le savoir, vous l’avez enregistré, voilà ce que j’ai à dire, c’est tout. Et à l’arrivée c’est vingt millions d’écart pour des arbitres qui ne savent pas! Et quand on a le meilleur arbitre qui n’est plus le meilleur arbitre, ça fait chier".

On est habitués à voir JMA détourner la pression quand celle-ci s'abat sur son club, mais soit il mérite un oscar pour ses talents d'acteur, soit il s'est cette fois un peu laissé emporter.
Sur F365, il calme le jeu "Mais ce que je tenais à dire à M.Bré, c'est que je ne lui en veux pas. C'est quelqu'un de très sympathique et qui accepte le dialogue. Mais c'est vrai que j'avais le match de l'année dernière contre Bordeaux en travers de la gorge où deux penalties oubliés nous coûtent le titre de champion de France". Le fameux titre de champion de France raté de 9 points?

gazette37_aulas.jpg

Et puisqu'on en n'est plus à une réécriture de l'histoire près, il ajoute: "J'avais été à l'époque extrêmement fair-play et gentleman car je sais que ça se retourne toujours derrière les gens qui font les remarques". Fair play comme le 4 août, quand il lâchait: "Maintenant, on peut faire toutes les analyses que l'on veut, il a fallu un paquet d'erreurs arbitrales, à Bordeaux et au PSG par exemple, pour qu'on ne soit pas champion".
Fair-play aussi, quand il a remis en question la motivation marseillaise avant Lille-OM, avant de se plaindre la motivation valenciennoise quelques heures plus tard. "Je n'ai jamais vu un entraîneur aussi heureux, alors qu'il lutte pour la dixième place, d'obtenir un match nul contre Lyon. Je ne connais pas personnellement Philippe Montanier mais franchement, il m'a déçu". Il y aurait donc une hiérarchie entre être motivé pour ne pas fausser le championnat et l'être par solidarité régionale.

Mieux, quand il déclare: "Quand on voit comment est arbitré le LOSC, on peut se poser des questions sur la volonté de la LFP d'écarter l'OL de la course à la ligue des champions". La même LFP qui travaille depuis dix ans à la constitution d'un Big 3, et qui n'a rien à voir avec l'arbitrage?
La pression est telle que JMA feint de découvrir que le foot se joue parfois à l'extérieur: "[À domicile] Il faut que le public soit derrière nous car quand on évolue à l'extérieur, on l'a vu, ce n'est pas simple pour les joueurs, ni même pour les dirigeants. On nous met dans les meilleures conditions pour se faire insulter".
On a envie de demander à la LFP si la peine de JMA sera du niveau de celle de Francis Decourrière (suspendu six mois). Et puis on a vu cette nouvelle déclaration, à propos des droits télé: "L’Italie a obtenu 800 millions d’euros par an, qui vont intégralement à l’élite". Et finalement on a surtout envie de le plaindre.


ribery_autocasquette.jpg"Mais, pourquoi tu as dessiné une pipe, petit?
- Parce que j'ai entendu que tu donnais 1.000 € si on t'en faisait une!"


Les observations en vrac

Mandanda était tellement sûr d’être champion qu’il a commencé à avoir les yeux gonflés deux bonnes années avant la fête du sacre.
• On craignait les teintures capillaires bleues et blanches, finalement seul Ben Arfa aura importé les célébrations ridicules de l'OL en se fait un "1" dans les cheveux au rasoir. 
• Il faut que Patrick Le Lay sache que justifier son arrivée à Rennes en disant qu’il n’est pas un spécialiste du foot mais que lorsqu’il était arrivé à TF1 en 1988, il n’était pas un spécialiste de la télévision, ça ne nous rassure pas.
• Il faut que Sébastien Bazin arrête d’aller pousser des gueulantes dans le vestiaire, ça fait peur à Sylvain Armand qui du coup fait n’importe quoi sur le terrain.
Jour de foot annonce que Gignac a perdu sept kilos en quelques mois. À l’orée de la Coupe du monde, toutes les idées sont bonnes à prendre pour attirer les femmes au football.
• La variante margottonesque du week-end: "Debuchy, l'homme symbole de Lille ce soir". Margotton, l’homme cymbale de nos pauvres tympans.
• Il était vraiment temps que Jean Fernandez soit élu meilleur entraîneur de L1. Ayant entraîné Deschamps joueur et préparé l’équipe de Deschamps entraîneur, c’est finalement un juste retour des choses.
• Le chapeau de Wiltord le fait ressembler de plus en plus à Puff Daddy.
• Aucun milieu défensif dans l’équipe type de la L1. Didier Deschamps, Claude Puel, René Girard, Rio Mavuba, Jérémy Toulalan et Alou Diarra – entraîneurs et joueurs pas du tout emblématiques de la saison – en rient encore.
• Si vous avez suivi les conseils en pronostics de Lionel Rosso cette semaine, vous avez perdu 43,5% de votre mise, et votre femme est sur le point de vous quitter.
• Normalement quand un gardien est fantasque et peu académique, on le qualifie de gardien de hand. Après avoir vu les arrêts d’Andrade, ses non-sorties et ses dégagements qui ne dépassent pas la ligne médiane, on penche plutôt pour gardien de square. Impression confirmée par Steve Mandanda: "Je suis déçu d'avoir laissé mes coéquipiers se débrouiller seuls pendant une heure".
• Matt Moussilou, Michel Bastos, usurpateurs! Les buts marqués à Bracigliano ne devraient pas être éligibles à l'élection du plus beau but de la saison.
• Entendu lors de la présentation du Bordelais aux trophées UNFP: "Chamakh est rentré dans le cercle très fermé des meilleurs attaquants du monde". Ce serait donc vrai, le niveau des footballeurs s’améliorerait sensiblement lors du trajet dans le tunnel sous la Manche.
• Tout le monde peut faire semblant de ne pas l’avoir vu, mais on sait bien que Lisandro a visé l'épaule de Baldé, sachant que c'était le seul moyen de marquer dans un angle aussi fermé.




Les questions

• OK, Vincent Duluc a écrit un article sans écrire le mot "siècle" dedans. Bravo. Maintenant, ne pas placer le mot "destin" dans chaque intro, c’est possible?
• Brandao a-t-il fêté le titre en dansant les coudes en l’air?
• C’est bien de la part de Pujol d’avoir admis que Lloris n’avait pas fait faute sur lui et qu’il n’y avait donc pas penalty. Mais pourquoi s’être écroulé comme si on lui avait cisaillé les chevilles avec une tronçonneuse, et ne pas l’avoir dit à l’arbitre?
• À Saint-Etienne, si les joueurs commencent à se battre sur le terrain, c’est pour décider qui aura droit au premier bon de sortie ?
• Isabelle Moreau, avec les cheveux tirés en arrière, elle ressemblerait pas un peu à Clara Morgane?



L'envers du championnat

Cette fois, l'OM ne s'en relèvera pas. Il restait sur une fantastique spirale positive de seize années consécutives en évitant l'affront du bonnet d'âne. La saison dernière, comme en 1999, le club a frôlé la place de la honte. Mais il tirait profit in extremis d'un exploit parisien dans les dernières secondes du championnat (1999), ou d'une série apocalyptique girondine (2009) pour sauver des saisons autant ratées que celles de Bordeaux, puni par deux fois.

gazette37_dassier.jpg"C'est pas ma faute. J'y suis pour rien. N'empêche que je suis pas fier".
Cette saison avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices. Départ d'un coach emblématique. Eviction d'un président qui n'avait jamais joué les premiers rôles de l'envers du championnat. De RLD, on se souviendra de la maestria pour transformer l'équipe de 99 en un temps record. La blonde moustache de Marchand, qui a permis à l'OM de jouer enfin la lose, ce fut le coup de génie de RLD! A moins que ce ne soit l'épisode Tapie II, le retour. Deux fois privé de promotion en L2 dans les tous derniers instants du championnat, puis géré de main de maîtres, on pensait que ce club serait tôt ou tard dans le bon wagon.
Mais avant de nous quitter pour un monde meilleur, RLD, mascotte officielle de l'OM pour l'éternité, était déjà très fatigué. Il n'a pas su trancher la tête de Diouf assez vite pour l'empêcher d'enrôler Didier Deschamps...


Devenez actionnaires de la Gazette : soutenez les Cahiers
> Pourquoi nous aider
Partager

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard Coudrais
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 11h18 - L'amour Durix : Ou que les français n'auront plus que Paris à supporter en ligue des champions... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h15 - Jah fête et aime dorer Anne : OLpethaujourd'hui à 10h47----------------------Incroyablement laxistes ces Norvégiens.Il faut que... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h13 - Classico : Ouais. Il faut juste pas tomber sur le bayern en huitièmes, absolument injouable, mais sinon cette... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 10h31 - forezjohn : W10Va sur le site de microsoft il y a une procédure et les liens vers ce qu'il faut télécharger... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 10h21 - Moravcik dans les prés : Ah oui. En mieux, d'ailleurs. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 10h10 - Tricky : (alors que bon, John Wall, Andrew Wiggins, DeMarcus Cousins, James Wiseman, Eric Gordon, PJ Tucker,... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 10h01 - Mallardeaufraiche : oops... Appuie trop rapide sur Return.Il a la Villa au Ferret (voisin de Jean-Oui ?), ça compte... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 09h30 - Delamontagne est Belle : Fpz> en deuxième, on a plus eu le ballon mais d'occasions, sans plus.Oui, il y a une petite faute... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 09h18 - Tonton Danijel : Condoléances DD >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 03h26 - Toto le Zéro : Pour revenir rapidement sur le 12-0, le but de Emeline Laurent du 9-0 est Matuidesque au possible... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)