auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article précédent

6 idées fausses sur les règles

> article précédent

17 lois, mille interprétations

La Gazette de la Ligue 1 : 22e journée

Partager

 

Les résultats de la journée
AS Saint-Etienne 3 - 0 SC Bastia
ES Troyes AC 2 - 1 Stade Brestois
AS Nancy Lorraine 2 - 1 FC Lorient
Montpellier HSC 2 - 0 FC Sochaux
Paris SG 1 - 0 Lille OSC
Stade de Reims 1 - 1 Toulouse FC
Evian Thonon Gaillard FC 1 - 1 Ajaccio AC
Stade Rennais 2 - 2 Olympique Marseille
Valenciennes FC 0 - 2 Olympique Lyonnais
OGC Nice 0 - 1 Girondins Bordeaux FC

 

 

 

Le Classement en relief


Boosté par des annonces de réduction d'effectifs, le cours de l'OL se maintient très haut. Les investisseurs continuent de croire dans l'action du PSG malgré l'enquête de l'Autorité des marchés financiers sur les conditions d'acquisition de sa victoire face à Lille.

 

 

 

 

 

 

 

Les gestes


L'accélération "R1+R2 et stick en diagonale" de Souleymane Camara, qui a la lucidité ensuite de crocheter et de déposer un centre sur le pied gauche d'Herrera dont la volée, parfaite d'équilibre, fait mouche.

 

Le décalage en trois passes à une touche de balle qui aboutit à l’ouverture du score d’Alo’o Efolou.
 

Les vingt-cinq minutes de Guilavogui après son entrée en jeu: une passe décisive au millimètre qui transperce la défense bastiaise et arrive pile poil dans la course d'Aubameyang, une frappe enroulée du coin de la surface qui contourne Landreau pour le troisième but des Verts et sa copie quasi-conforme qui passe 0,8 mm au dessus de la transversale dans les arrêts de jeu.
 

L'ouverture – sans contrôle, soyeuse, spontanée, délicate et teintée d'un soupçon de romantisme – d'Ilan à destination de Modeste, pour rappeler à Geoffroy-Guichard qu'avant Grax le dernier grand buteur européen à Saint-Étienne, c'était lui.
 

L'enchainement de crochets de Cvitanich depuis le rond central qui finit par une pichenette pour Teenager Maupay à peine entré en jeu dont le lob après amorti poitrine finit sur la barre de Carasso.
 

Et aussi: l'extérieur pied gauche de Darbion à l'entrée de la surface, la superbe reprise de Ninkovic détournée grâce à une détente horizontale ochoesque, le pointu fulgurant de Saivet, le slalom d'Aliadière conclu par une merveille de frappe petit filet.

 

 

 


"Dites, pourquoi on va à Newcastle ?
- Tais-toi et vole !"

 

 

 

 

Les antigestes


Le lever de bras de Jordan Ayew pour signaler à ses coéquipiers Théophile-Catherine qui s’échappe: i était aux premières loges pour le remarquer, puisqu’il était initialement à son marquage sur le corner amenant l’égalisation.

 

La faute de main de Mandanda qui dévie une frappe non-cadrée de Sané sur son poteau, permettant à Alessandrini de pousser le ballon au fond des filets... le tout à la 88e minute.
 

Le bête contrôle de Betao, nouvelle recrue de l'ETG, qui profite à Laquait et Oliech pour l'ouverture du score de l'ACA.
 

La sortie "WWF - sauvons les pandas" de Steeve Elana qui laisse échapper le centre de Lavezzi sur la poitrine de Chedjou pour un CSC pas piqué des hannetons.

 

 

 

 

 

Les minutes


La minute teaser d’Hervé Mathoux
“Dans un instant, Jean Fernandez balance, il ne voulait pas quitter l’OM.” (Canal+) Finalement, il balance sur Nancy. Pour son départ de Marseille, le mystère demeure.

 

La minute motivationnelle de Francis Gillot
"Après, il y a quelque chose qui fait qu’il (David Bellion) ne joue pas… Mais peut-être qu’avec la répétition des matchs, il va arriver à s’affirmer. Il ne faut pas s’en cacher : au club, ça fait deux ou trois ans qu’on ne croit plus en lui, mais j’espère qu’il va faire démentir tout ça…
 

La minute du marabout footballogue
“Les Sud-Africains qui sont invaincus à Durban, d’ailleurs c’est de Durban que sont partis les mouvements anti-Apartheid...” (Canal+ Sport)

 

 

 

 

 

L'équipe-type mystère


Quel lien sacré unit les joueurs de cette équipe?

 

 


 

[Réponse de la dernière fois: les membres de l'équipe-type mystère n'ont pas marqué cette saison alors qu'ils avaient été plutôt prolifiques la saison dernière].

 

 

 

 

 

Les observations en vrac


Selon le commentateur de Canal+, Abdoulaye Sané est annoncé comme le nouveau Mamanou Diang.

 

Suspense : qui de Steve Mandanda ou de Sylvain Marchal va finir meilleur passeur de la Ligue 1?


Aurélien Chedjou continue la promotion de son association "Une journée, Un petit pont, Un sourire". Après Dario Cvitanich la semaine dernière, c'est au tour de Zlatan Ibrahimovic de participer cette semaine à cette oeuvre caritative.
 

Drame du mercato : Lille a perdu un gardien, Mickaël Landreau a perdu une défense.
 

Qui a dit à Elana qu'il pouvait passer devant Mandanda en équipe de France?


On souhaite au concepteur des pubs lumineuses Sosh d'être victime d'hallucinations stroboscopiques l'empêchant pour toujours de dormir.


Les quinze gros plans sur l'arbitre assistant auteur de l'erreur d'appréciation lors de PSG-Lille, c'est pour qu'on le reconnaisse dans la rue?.
 

Les blagues des coéquipiers? Non. Les applaudissements des supporters? Non plus. Les flatteries des journalistes? Pas mieux. La vingtaine de buts inscrits, la première place de son club? toujours pas. C'est finalement Aurélien Chedjou qui a trouvé le moyen de faire sourire Zlatan Ibrahimovic: il fallait donc réaliser un combo rateau-petit pont en position de dernier défenseur.


Modibo Maïga pourrait revenir en L1 chez les Girondins... Deuxième en 2011, sixième en 2012, il n'a donc pas renoncé au Ballon de Plomb.
 

Les Bordelais envoie un message pas très discret  à l'entrepreneur du nouveau stade de Bordeaux. Leur équipe est 3e au classement des matches à l'extérieur, 14e à domicile...

 

 

 

 

 


"Qu'est-ce qui se passe Mr Gourcuff ?
- Non, c'est rien, je viens de me brûler avec votre chauffage au sol."

 

 

 

 

Le message de Bob-Loulou


 

"Salut les vivants,

 

Après cette victoire contre Montpellier et ce nul à Rennes qui consolident notre place sur le podium, je suis mal à l'aise. Ma femme n'est pas plus présente que moi mais elle a des résultats, elle nomme un gominé de la capitale et ça fonctionne relativement bien, le club solde tous les bons joueurs pour acheter à prix d'or d'illustres inconnus, mais l'équipe tient bon. Je ne me suis pas remis non plus de la vente à Porto de mon cadeau de pot de départ.
Je vous donne rendez-vous mercredi pour voir s'il reste encore un peu de moi dans cet OM là. Manquerait plus que nous passions des tours de Coupe de France...

Bob-Loulou"
 


"Rennes-OM: Sur le fil, Catherine" : le match de Marseille, vu du ciel.

 

 

 

 

Le rébus officiel 

 


 

[Réponse de la dernière fois : Samuel Umtiti / Sam - uel - Oum - Titi].

 

 

 

 

 

La stat futile


En battant Bastia 3-0, les Stéphanois ont pris leur revanche sur une de leurs bêtes noires à Geoffroy-Guichard: Mickaël Landreau. En onze déplacements, le gardien n’avait jamais encaissé plus d’un but dans un stade qu’il a découvert lors de la saison 1999/00, avec une victoire des Canaris 2-0. Nantes l’emportera sur le même score la saison suivante, celle du dernier titre nantais et de la dernière relégation des Verts. À l’occasion du retour de ces derniers en 2004/05, les Nantais, moins fringants, se contenteront du match nul 0-0, et il faudra attendre 2005/06 pour voir le premier but encaissé par Landreau et la première défaite (1-0) de son club formateur à GG.

 

Avec Paris, Mickaël Landreau s’illustre un peu moins dans la Loire: deux courtes défaites 1-0 (2006/07 et 2008/09) pour une victoire 1-0 (saison 2007/08, pourtant la meilleure des Stéphanois depuis leur retour dans l’élite). Les statistiques seront meilleures avec le LOSC: Mickaël et ses équipiers ramènent un point lors de la saison 2009/10 (1-1) avant d’enchaîner trois victoires consécutives en concédant à chaque fois un but (2-1, 3-1 puis de nouveau 2-1 lors de la première journée de l’édition 2012/13). Pour son deuxième déplacement dans la même saison à Geoffroy-Guichard, Mickaël Landreau aura connu un match bien plus compliqué, malgré quelques belles parades qui auront permis d’éviter une défaite plus lourde au club corse.

 

 

 

 


Ravages de l'austérité : les colloques de philosophie ont désormais lieu entre deux portes.

 

 

 

 

 

Le coin fraîcheur


Le tour d'honneur de Yann M'Vila, applaudi par tout un stade. Alors, vrai talent gâchant sa carrière en cédant au chant des sirènes russes, ou jeune homme poussé vers la sortie pour l'équilibre financier de son club?

 

David Bellion, au micro de beIN Sport : "En fait, c'est mon second match, j'avais joué contre Saint-Étienne mais j'avais été tellement inexistant ce soir là qu'on peut dire que c'est mon premier match, oui."
 

Aurélien Chedjou, à la mi-temps, à propos du but refusé aux lillois : "Les autres sont comme nous, ils sont humains. Il ne faut pas qu'on s'en serve comme excuse pour faire une mauvaise seconde période."

 

 

 

 

 

 

Les immanquables de la semaine


"Yann M'vila, la trajectoire contrastée d'une pépite du centre de formation" sur Stade Rennais Online.


Le Top 20 des clubs qui génèrent le plus de revenus, commenté par Boris Helleu.

 

Le questionnaire Proustballe de Chistophe Dugarry chez Horsjeu.

 

 


Les mots du foot : aujourd'hui, entretenir le flou sur son avenir.

 

 

 

 

L'extrait gratuit

 

21 heures. Bientôt vingt-quatre heures sans sexe. La plupart des joueurs n’ont pas connu pareille abstinence depuis leur onze ans. Pour ma part, je tiens bon. Il faut absolument que je cesse de regarder cet extincteur.
 

21 heures 20. Clément Chantôme enlève son tee-shirt et se lave partiellement en utilisant le gel coiffant de Jérémy Ménez. Il n’a ni pectoraux, ni tatouages tribaux. De tous, il est celui dont le corps se rapproche le plus de la femme.


Après une visite à Disneyland, les footballeurs du PSG tentent à leur tour une grève du bus: c'est Kevin Kohler qui raconte.

 

 

 

 

Le championnat à l'envers


Nancy et Troyes ont chuté lors du même week-end qui a mis à mal les leaders du classement. Les premiers ont été surpris à domicile par Lorient, les seconds dominés par Brest. Ce revers commun est probablement dû à une certaine fatigue mentale, à la déconcentration: l’illusion du podium déjà acquis a engourdi les vigilances.

 

La méfiance devrait pourtant primer. Reims et ETG, adversaires directs, qui se sont laissés rejoindre par leurs adversaires au score au lieu de capitaliser sur leur bon début de match, reprennent deux points. On sent que Sochaux et Ajaccio se tiennent également prêts à exploiter toute opportunité qui se présentera. 

 

 


Premier entrainement pour les nouvelles recrues de Newcastle.

 

 

 

 

La rétrogazette de la 22e journée


1945/46 (17/02/1946) : Au stade Henri-Jooris, le derby du Nord Lille-Lens tourne au drame. Le Lillois Bihel ouvre le score après seulement trente secondes. Le public exulte, notamment ceux de la tribune située derrière le but lensois. Sous la pression, le toit de cette tribune s’effondre sur les spectateurs. Aucun mort, mais de nombreux blessés. Le match reprend toutefois au bout de quarante-cinq minutes. Score final : 1-1.

 

1982/83 (23/01/1983) : Soirée offensive à Gerland où l’Olympique Lyonnais l’emporte 7-3 contre Mulhouse. Les deux clubs finiront pourtant la saison aux deux dernières places du classement.
 

2000/01 (21/12/2000) : La rencontre Strasbourg-Metz est interrompue à la suite d’un jet de pétard qui touche l’arbitre assistante Nelly Viennot. La rencontre sera rejouée le 11 avril à huis clos. L'Union nationale des arbitres français ayant annoncé qu'elle refuserait d'arbitrer ce match, la Ligue fera appel à un trio d’arbitres bulgares, Anton Guenov, Itchko Lozev et Yordan Goulev.
 

2004/05 (22/01/2005) : Sochaux écrase 4-0 les Girondins de Bordeaux. Un gamin de dix-sept ans et huit mois réalise son premier triplé, Jérémy Menez.

 

 

 

 

 

La bonne enseigne


La bonne enseigne est internationale, et elle est poétique, traquant les correspondances qui nous échappent. Candela s'écrit ainsi en lettres de néon rouge au fronton d'un café d'Amsterdam comme dans la vitrine d'un magasin de luminaires à Budapest, hommage involontaire au latéral dont on s'est longtemps demandé pourquoi il ne jouait pas plus souvent en équipe de France (jusqu'à ce qu'il joue, en fait).
Merci à nos camarades de Zone Mixte (méfiez-vous des imitations) et à Christophe pour ces photos.

 



Merci à Alain Delon? Non Alain Deroin., bolkonsky, Gouffran direct, Kireg, lyes215, Paul de Gascogne, pipige, Sens de la dérision, Van Der Wiel Age People et Yoop2804 pour leurs contributions. Le rébus est l'œuvre de Fugazi. Les lucarnes sont en partie issues du Diaporama des lecteurs. Leurs auteurs sont Fugazi, Flying Welshman, Taiwo Rit du Complot et Pascal Amateur.
 

Partager

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)