auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #124

> article précédent

Les inspirations d'Isco

La Gazette de la L1 : 9e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Olympique Lyonnais 3 - 2 AS Monaco
Dijon FCO 1 - 2 Paris Saint-Germain
SM Caen 0 - 2 Angers SCO
EA Guingamp 2 - 0 Stade Rennais FC
LOSC 2 - 2 ESTAC Troyes
AS Saint-Étienne 3 - 1 FC Metz
Toulouse FC 1 - 0 Amiens SC
Girondins de Bordeaux 1 - 1 FC Nantes
Montpellier Hérault SC 2 - 0 OGC Nice
RC Strasbourg Alsace 3 - 3 Olympique de Marseille

 

 

Le Classement en relief

Il est toujours là, disponible pour sept championnats.

 

Et voici l'alterclassement en relief. Si le classement en relief permet de visualiser les écarts "verticalement", cette variante en fait de même "horizontalement" en proposant un autre compromis avec le classement traditionnel.

 

 

 

 

 

 

Les gestes

L'action dorée qui amène le second but lyonnais. Les orfèvres se nomment Houssem Aouar, Ferland Mendy et bien sûr Nabil Fekir dont le touché velouté vient parachever l'action.

 

La spéciale Jambay "comme elle vient" de Benjamin Jeannot qui laisse Alphonse Areola sans réaction. Benjamin Jeannot, tellement sûr d'avoir réalisé le geste parfait qu'il en lève les bras bien avant que le ballon ne franchisse la ligne.

 

Les remises parfaites de Alexander Soderlund et Ronny Rodelin dans la course d’Habib Maiga et de Jordan Nkololo, que seul le Stéphanois transforme en but.

 

Ainsi que celle de Rony Lopes de l'extérieur du droit pour Adama Traoré.

 

Parmi ses multiples exploits à Lille, la fantastique parade de Mamadou Samassa, qui vient chercher sous sa barre l'énorme frappe de Thiago Mendes.

 

Toujours chez les gardiens, l'anticipation au ras du sol de Baptiste Reynet, qui prive Kylian Mbappé d'un but tout fait.

 

La passe décisive sans regarder de Keita Baldé dans la course de Rony Lopes.

 

Le ciseau retourné de Papy Djilobodji, hélas pour lui droit sur Alphonse Areola.

 

Le numéro de Marcus Thuram sur le côté gauche, conclu d'une frappe surpuissante sur la barre que Moustapha Diallo n'a plus qu'a pousser dans le but, certes d'une partie de son corps assez douteuse.

 

La "patate d'Allahé" de Stéphane Sessegnon qui nettoie la lucarne de Cardinale, sur une belle passe en une touche de Nordi Mukiele.

 

Le travail de Nicolas de Préville qui lui permet de servir Malcom dans de bonnes conditions, ce qui à Bordeaux ces temps-ci suffit en général pour faire but.

 

La passe de Florian Thauvin dans le dos de toute la défense strasbourgeoise, que Clinton Njie ne concrétise pas.

 

La superbe action strasbourgeoise qui amène ce qui aurait dû être le quatrième but.

 

 

 

 

"- B6
- Croiseur coulé
- Alors on ne fait toujours pas rentrer de Lyonnais?
- Ben non
."

 


Les antigestes

La passe latérale dans l'axe de Daniel Congré pour Vitorino Hilton, qui s'écarte généreusement devant Alassane Pléa pour faire briller son gardien, qui stoppe l’attaquant niçois, puis son compère Mario Balotelli.

 

L'enchaînement contrôle américain/frappe trois mètres à côté d'Alassane Pléa pour proprement gâcher l'ouverture parfaite de Mario Balotelli.

 

Les déviations malheureuses d'Hiroki Sakai et d'Adil Rami qui se coalisent pour tromper Steve Mandanda.

 

La reprise de Stéphane Bahoken sur le poteau et celle de Martin Terrier à côté qui laissent le score à 3-2 avant la "parade" de Bingourou Kamara qui donne le ballon d'égalisation à Konstantínos Mitroglou.

 

Un contre à quatre contre un au bout des arrêts de jeu royalement gâché par Angers, car il n'aboutira même pas à un tir.

 

Le tacle au genou dans sa surface et d'une grande discrétion de Chris Philipps sur Gabriel Silva, qui aurait pu coûter la défaite – qui eut de toute façon lieu – de son équipe.

 

L'air-marquage d'Yves Bissouma sur Stéphane Darbion, qui vient marquer de près sans opposition,

 

Le ceinturage d'Ibrahim Amadou sur Adama Niane à la dernière minute, pour parachever le festival de bêtises défensives des Lillois, qui les prive d'une victoire qui aurait dû être évidente.

 

La défense caennaise incapable de repérer Angelo Fulgini tout seul pendant de longues secondes sur son aile gauche, jusqu'à ce que celui-ci finisse forcément par être servi pour marquer le deuxième but angevin.

 

Le centre de Pellenard au poteau de corner. Pardon, dans le poteau de corner.

 



 

 

Le match qu'il ne fallait pas rater

Deux des plus belles attaques de la saison passée, et pas forcément les meilleures défenses à cause d’absences préjudiciables, un but salvateur à la dernière minute, mais aussi d’incroyables ratés. On aurait pu choisir le joli match entre Strasbourg et Marseille mais il y avait un autre match à ne pas manquer ce week-end!

 

 

 

  

 

 

 

Les minutes

La minute "n'importe quoi" de Wahbi Khazri qui semble achever son équipe déjà menée à l'heure de jeu pour le plaisir de s'offrir un échange animé avec un Monsieur Schneider électrique.

 

La minute "faute de gazelles on chasse des merles" de Bryan Dabo:
"On a étouffé les Messins comme un prédateur étouffe sa proie." (L'Équipe)

 

La minute "La Vie de Bryan par Bryan" de Bryan Dabo:
"La LFP a attribué le but à Cafu (csc), mais les gens vont le voir à la télé et dire que c'est Bryan qui a marqué." (L'Équipe)

 

La minute "uchronique sa mère" de René Ruello:
"M. Schneider a réussi l'impossible exploit de tuer le match à la place de Guingamp qui aurait dû le faire avant, mais ne l'avait pas fait."

 

La minute "Fous d'Irène" de René Ruello qui réussit un Grand Chelem:
"On n'a pas été gâtés par l'arbitrage(...), même si on ne dit rien parce qu'on respecte les arbitres." (L'Équipe, 14/10/17). "Après avoir échangé avec lui hier soir, je peux, sans me tromper, assurer que M.Schneider est un prétentieux entêté et sûr de lui. Comme tous les prétentieux, c'est un imbécile... Il est bien regrettable de confier le sifflet à des profils psychologiques aussi caricaturaux... En plus, nous les payons royalement." (L'Équipe, 15/10/17)

 

 

 

 

Les observations en vrac

Le stade rennais ne réussit aucun tir cadré, Moustapha Diallo marque une nouvelle fois dans le derby. Eh bien, Danzé maintenant.

 

Le match Rennes-Lille sera l'éclopico tellement ces deux équipes en arrachent.

 

Bruno "Pep" Génésio à la deuxième meilleure moyenne chez les entraineurs de Ligue 1 pour le journal L'Équipe. Encore un bel exemple d'incompréhension entre le peuple et les élites.

 

Ce but de Stéphane Sessegnon ravira les amateurs de FIFA 08 et leur prouvera que le Béninois peut être éclatant même en dehors de la comparaison avec Fabrice Pancrate.

 

Dimanche 15/10/2017, il est environ 18h30 quand Isaac Mbenza apprend qu'il est autorisé au football de repiquer dans l'axe balle au pied. La Mosson, affairée à son traditionnel hommage à Loulou voit son équipe fétiche mener 2-0 contre Nice. Un scénario incroyable au vu de la première mi-temps et de l'armada offensive des visiteurs. Juste ciel.

 

On l'a dit, à quel point c'était chouette de revivre l'ambiance de la Meinau en Ligue 1?

 

Encore un 3-3 dans le championnat de France. Il ne devait pas le patcher le dernier FIFA?

 

 

 

"Ça me fait du bien ce type d'activité parce que cela m'oblige à faire hyper gaffe à mes bras."

 

 

 
 

Le coin fraîcheur

Bryan Dabo qui va prendre le micro et la place du capo dans le Kop Nord pour fêter la victoire à la fin du match.

 

Suite à l'erreur anecdotique d'identification du joueur à expulser lors de Lille-Troyes: Ibrahim Amadou qui se dénonce lui-même auprès de l'arbitre, et, puisque ce fut sans effet, Edgar Ié qui sort sans discuter.

 

Exemple de la solidarité entre Ultras avec la banderole des Toulousains lors de la venue des Amiénois: "Quand le sage montre l’état du stade, l'imbécile regarde les ultras". Une façon de soutenir leurs homologues lillois, pointés injustement à tort par (notamment) le président d'Amiens.

 

La spontanéité de Konstantínos Mítroglou pour reconnaître qu'il n'est pas l'auteur du deuxième but de l'OM.

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

En tête du classement, le FC Metz se déplaçait à Geoffroy-Guichard sans véritable pression, assuré qu'il était de conserver sa place sur le podium. Malgré un score flatteur, les choses n'ont pas été si simples pour les Grenats face à un adversaire bien plus coriace que prévu. Mais le leader n'occupe pas cette place par hasard. Mettant à profit la profondeur de leur banc, les Lorrains parvenaient dans un premier à refaire leur retard puis à pousser leur adversaire à la faute à deux reprises en quinze minutes. Avec un tel niveau de performance, les opportunités ne risquent en tout cas pas de manquer pour le coach Philippe Hinschberger. Le club pourra-t-il le retenir en cas de départ vers une formation plus huppée?

 

Derrière le club phare, se joue un peu "Un fauteuil et demi pour cinq" (qui, contrairement aux apparences, n'est pas le titre d'un documentaire sur la dernière bataille pour la présidence d'Europe Écologie - Les Verts) cette neuvième journée ayant été l'occasion d'un grand regroupement, et cinq clubs se disputant, à égalité de points, la place directement qualificative et celle de barragiste. Rennes, Lille, Amiens, Strasbourg et Dijon se pressent tous derrière le leader, au terme d'une journée où ils ont connu des fortunes diverses, deux d'entre eux ayant dû concéder le match nul tandis que les trois autres ont magnifiquement réussi à déjouer les pièges adverses pour laisser leur compteur inchangé.

 

Vraiment très riche, le championnat à l'envers pourrait connaître un premier tournant ce week-end. Il y aura en effet deux rencontres au sommet: le déplacement des Dijonnais chez le leader messin et celui des Lillois au pays de la galette-saucisse. Dans une moindre mesure, la visite strasbourgeoise chez des Niçois en pleine confiance et pas si loin des premières places fait également figure de match à gros enjeu.

 

 

 

 

Les mots croisés

 

Horizontalement:
1. Ville aux six Ballons d'or différents.
2. Club au formidable outil / Nom de club particulièrement fréquent au Luxembourg.
3. Petit nouveau en Coupe d’Europe.
4. Diminutif anglais d'un pays d'Asie / Boli? Milieu gauche?
5. Un Sporting français.
6. À gauche de Seedorf / À droite pour Jacquet / Précède Jong.
7. Entraîneur bolognais (à l'envers) / La fin pour Kenny.
8. Complet avec thènes / En Suède il accompagne lund, en Hongrie il est suivi d'un s.

 

Verticalement:
1. Désigne les clubs prussiens.
2. Club formateur de Morientes.
3. Surnom d'un ballon d'or/ Géant hongrois sans son M.
4. Un Normand un peu diminué / Gardien parisien sans consonnes.
5. Porté disparu il y a peu.
6. Article capitale.
7. Ceux-là, on s'en souvient rarement.
8. Prénom d'un Ghanéen qui prit sa retraite internationale à vingt-deux ans (après trente-huit matches) / Échoua devant le but.
9. Le Popov ouzbekh.

 

La réponse est ici.

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

Merci à Back-T-Oblak, De Gaulle Volant, Di Meco, El Mata Mord, forezjohn, Jamel Attal, Gazier, Gouffran direct, Mama, Rama & Papa Yade, Mik Mortsllak, Moravcik dans les prés, Paul de Gascogne, Rolfes Reus, Tonton Danijel pour leurs contributions. Les mots croisés sont de Parkduprince, le championnat à l'envers de Portnaouac, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes sont de De Gaulle Volant et de McManaman.

  

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 8e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2017-11-22

La Gazette de la L1 : 13e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Le match qu'il ne fallait pas raterLes minutes • Les observations • Le coin fraîcheurLes stats • Le championnat à l'enversVu de Twitter

 


Christophe Kuchly
2017-11-14

Chroniques bielsiennes : Le quitte ou double

Épisode 2 – La menace du licenciement plane au-dessus de la tête de l'entraîneur lillois mais il continue à croire en la réussite du projet qu'il incarne. La marge de manoeuvre se réduit et sa communication change.


Alex Lagazette
2017-11-07

La Gazette de la L1 : 12e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Le match qu'il ne fallait pas raterLes minutes • Les observations • Le coin fraîcheurLes stats • Le championnat à l'enversVu de Twitter

 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

RT @rcosmidis: Article sur Pogba, son rôle et ses progrès à MU https://t.co/eG0rigGXs9 Même si c'est devenu à la mode de le trouver moyen (…

RT @VuduBancPodcast: NOUVEAU #LOSC #Bielsa #PSG #FCGB #GIrondins #OGCN #Valencia 📻🎙️⚽️ Saison 3, Episode 15 : Départ de Bielsa et Foire aux…

RT @JeuneGuillou: Un tiers des matches de Ligue des champions se finissent par trois buts d'écart au moins. Tu parles d'un spectacle.. http…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)