auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #157

> article précédent

La Gazette de la L1 : 6e journée

La Gazette de la L1 : 7e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


AS Monaco 0 - 1 Angers SCO
FC Nantes 1 - 2 OGC Nice
Toulouse FC 2 - 3 AS Saint-Étienne
Amiens SC 2
- 1 Stade Rennais FC
Girondins de Bordeaux 1 - 0 LOSC
SM Caen 2 - 2 Montpellier Hérault SC
Dijon FCO 0 - 3 Olympique Lyonnais
Olympique de Marseille 3
- 2 RC Strasbourg Alsace
Nîmes Olympique 0 - 0 EA Guingamp
Paris Saint-Germain 4 - 1 Stade de Reims

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

  

 

Les gestes

La récupération autoritaire puis la sortie de balle d'Otavio avant de lancer Samuel Kalu sur la droite pour le but bordelais signé François Kamano.

 

Le récital d'arrêts réflexes de Benoît Costil face à Lille.

 

La frappe enroulée, à l'arrêt, de Max-Alain Gradel qui contourne Gabriel Silva avant de se loger dans la lucarne de Stéphane Ruffier. Imparable, téléguidée.

 

La parade, cette fois, à bout portant de Stéphane Ruffier face à Ibrahim Sangaré en fin de match qui sauve la victoire des Verts.

 

La frappe fuyante de Morgan Sanson.

 

Le petit extérieur en retrait d'Allan Saint-Maximin pour Christophe Jallet.

 

Le joli jeu à trois amiénois, que Jérémy Gélin ne parvient à arrêter qu'au prix de son deuxième carton jaune.

 

La reprise de volée victorieuse de la dernière minute de Valère Germain.

 

Les ballons déposés de loin dans le petit filet par Clément Grenier et Jimmy Durmaz.

 

Le lob croisé au millimètre d'Edinson Cavani.

 

La combinaison avec double feinte croisée des Caennais sur coup franc. Incompréhensible et sans intérêt, mais rigolo.

 

L'exceptionnel tacle – avec le ballon qui reste dans les pieds – de l'Angevin Abdoulaye Bamba, pour empêcher Radamel Falcao de se retrouver en position idéale.

 

 

 

 

Bernard Lacombe avait raison: parlez à une femme de ramener
la coupe à la maison, et tout de suite elle pense vaisselle.

 

 

 

 


Les antigestes

La cohésion générale de la défense toulousaine pour offrir des buts cadeaux à Saint-Étienne.

 

La remise de Pedro Mendes dans l'axe et dans les pieds de Saïf-Eddine Khaoui.

 

La reprise plus-que-ratée par le pied gauche d'Emiliano Sala, seul face au but lillois.

 

Les tacles de Jordan Amavi, Lucas Tousart, Loick Landre... et les six cartons rouges en tout.

 

  

 
 

 

 

Le match qu'il ne fallait pas rater

Encore un geste décisif d’un joueur qui vaudrait soixante millions s’il était Argentin et qu’il avait des tatouages (hommage au Libéro Lyon) et un beau retournement de situation pour s’accrocher au podium, à belle distance du leader incontestable et incontesté, il y avait un match à ne pas manquer ce week-end!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les observations en vrac

Septième journée, le "Gros Quatre" (PSG, Lyon, Monaco, Marseille) s'installe déjà aux commandes de la Ligue 1. Ils réussissent même l'exploit d'être tous les quatre sur le podium. Certes, sur le podium à l'envers pour Monaco...

 

Série ressemblances: Kevin Strootman est un pur sosie de Lucas Deaux.

 

 

 

 

 

Les mots croisés

 

Horizontalement:
1. À jamais les premiers en poule de Ligue Europa.
2. 370 matchs en onze saisons pour ce milieu sochalien / Fin d'un joueur à la gourmette.
3. Club formateur d'un triple Ballon d'or.
4. Un joueur en avale plus d'une dizaine pendant un match / Grand milieu de Sao Caetano.
5. Plus qu'un Kaiser dans les buts.
6. Association de Football Estival d'Étretat / Un titre de champion et une finale de Coupe des Balkans pour ce petit club bulgare.
7. Joueur de couleur / À droite au Werder Brême.
8. Milieu relayeur franco-sénégalais passé entre autre par Dijon, le PSG et aussi Guingamp.

 

Verticalement:
1. Adama ou Mouctar.
2. Club malouin / Fratrie de joueurs norvégiens.
3. Si on ajoute un ic, ça n'en fait pas un Yougoslave / Un des Asiatiques de la CDM 90.
4. Milieu penchant à droite de Puebla / Les grands débuts de Tete.
5. Le point commun entre Valence et Belenenses / Demi-Marcus ou demi-Francesco? 6. Latéral titré aux JO et double champion de France nantais.
7. Club d'oiseaux.
8. Un Ismaël avec trois saisons de L1 nicoise / Manquant à l'Ajax terre d'âme.
9. À la FIFA depuis 96, cette nation ne joue pas en rouge malgré son nom.
 

La réponse est ici.

 

  

 

 

 

Le championnat à l'envers

Nîmes face à Guingamp: sur le papier, vu les statistiques offensives et défensives des deux équipes, on s'attendait à voir des buts. C'est raté, et ce sera forcément une vraie déception pour des Guingampais qui perdent leurs premiers points de la saison, gardant leur place de leader mais arrêtant une série qu'on espérait devenir historique. Dans ce contexte, le déplacement à Angers, passé à côté de son sujet sur le Rocher, fera office de révélateur. Cette équipe a-t-elle ce qu'il faut pour tenir toute la saison, dans la foulée de son sorcier Nolan Roux, qui ne quitte plus la place de leader depuis l'an dernier?

 

Angers, on vient de le dire, a donc laissé Monaco faire le plein. Et la surprise, c'est que ce résultat n'est presque pas une surprise. On connaît la capacité des hommes de Stéphane Moulin à craquer sous la pression, pas avantagés par leurs problèmes dans le jeu aérien, mais on découvre celle de leur adversaire à faire des matches de très haut niveau. Une révélation pour une équipe qui a montré du flair sur le marché des transferts et ajoute un mental de candidat au podium, avec un fonds de jeu bonifié par les multiples changements de systèmes. Pas sûr que ça dure indéfiniment, mais tout ce qui est pris n'est plus à prendre.

 

La dernière histoire de cette journée de milieu de semaine est évidemment celle du FC Nantes, dont le coach fait déjà l'unanimité. Si ses principes tactiques peuvent parfois surprendre, son sens de la communication en interne comme en externe, avec des petites touches sympathiques (la gestion de son compte Twitter rappelle un peu celle du maître Michel), rend encore meilleur un excellent départ. Deuxièmes, les Nantais ont rappelé face à Nice que, quand tout va dans le bon sens, les résultats s'enchaînent. En espérant que la direction ait le courage de garder ce cap...

 

 

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

Merci à De Gaulle Volant, Lionel Joserien, Moravcik dans les prés, Yul rit cramé pour leurs contributions. La compilation est de AKK rends tes sets, les mots croisés de Parkduprince et la lucarne est de L'amour Durix.

  

Partager
>> aucune réaction

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 6e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2018-12-09

La Gazette de la L1 : 16e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-12-05

La Gazette de la L1 : 15e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-11-29

La Gazette de la L1 : 14e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observationsLes mots croisésLe championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

Trop mdr les vannes footballistiques à base de viol (non). https://t.co/OdZvcKzCEH

Tout est annulé, sauf la Revue de stress ! Images, vidéos, infographies, jeux, souvenirs, liens précieux: https://t.co/MLeKrw64xV

RT @ma2thieud: Les derniers résultats européens de nos clubs limitent un peu la casse au #ClassementUEFA. #ChampionsLeague #EuropaLeague ht…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Happy Neuer

Neuer : 'Finir l'année sur une bonne note'." (lequipe.fr)
Et en avant la Munich !

Malcolm Leaks

"Quand Malcolm enfile le maillot de l'OM." (lequipe.fr)

Emile Louis-II

"Les ‘combines’ de Monaco pour attirer les joueurs mineurs." (lequipe.fr)

Je crois keupon

"Laurent Blanc n'a esquivé aucun sujet. Même ceux qui fâchent..." (lequipe.fr)

Michel derche accueillant

"C'est devenu Montpellier Eros." (France Football)