auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

La Gazette de la L1 : 37e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Girondins de Bordeaux 0 - 1 Stade de Reims
EA Guingamp 2 - 2 Nîmes Olympique
LOSC 5 - 0 Angers SCO
Olympique Lyonnais 4 - 0 SM Caen
AS Monaco 2 - 0 Amiens SC
Montpellier Hérault SC 1 - 1 FC Nantes
Paris Saint-Germain 4 - 0 Dijon FCO
AS Saint-Étienne 3 - 0 OGC Nice
RC Strasbourg Alsace 0 - 2 Stade Rennais FC
Toulouse FC 2 - 5 Olympique de Marseille

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

  

 

Les gestes

La passe en profondeur de Ludovic Blas sur l'ouverture du score guingampaise contre Nîmes.

 

Le jeu collectif lyonnais sur les troisième et quatrième buts. Jolie combinaison à une touche sur le but de Moussa Dembélé puis la contre-attaque avec ouverture d'Houssem Aouar pour celui conclu par la belle volée de Memphis Depay.

 

Le match du Monégasque Diego Benaglio contre Amiens.

 

L'arrêt d’Anthony Lopes sur la frappe de Fayçal Farj. L'art de la claquette se marie sans problème à la chaussette de foot.

 

L'instinct de buteur de Robert Beric qui voit sa frappe deuxième poteau partir sur sa jambe d'appui pour finir dans le petit filet au premier poteau

 

Le troisième but stéphanois: récupération du ballon au milieu, jeu rapide en une touche, Arnaud Nordin qui fait un contrôle orienté derrière sa jambe d'appui, se retourne et sert Romain Hamouma qui place une frappe au ras du poteau depuis l'entrée de la surface de réparation.

 

Le coup franc chirurgical de Benjamin Bourigeaud dans la victoire rennaise à Strasbourg, sans doute pour fêter le retour de Junhino?

 

Le sauvetage de Damien Da Silva qui supplée Tomas Koubek battu par la frappe d’Anthony Gonçalves.

 

L'arrêt de Benoit Costil sur le tir de Mathieu Cafaro.

 

La magnifique frappe de François Kamano sur la transversale rémoise.

 

La belle reprise d’Hiroki Sakai pour le deuxième but marseillais puis la remontée du terrain en trois passes sur le troisième.

 

 

 

 

Les antigestes

La “Choupo” d’Edinson Cavani sur le troisième but parisien.

 

Le but immonde d'Alexandre Mendy pour le 2-0 guingampais (bien mal acquis...).

 

La non-parade de Régis Gurtner sur la tête de Radamel Falcao pour le premier but monégasque.

 

La lenteur de la défense centrale de Nice sur le deuxième but de Robert Beric.

 

La relance moisie plein axe, puis replacement façon escargot des centraux montpelliérains, pour la plus grande joie des Nantais sur l'ouverture du score.

 

 
 

 

"Bon OK, il y a peut-être six clubs qui font
une meilleure saison que nous."

 

 

 

 

Les observations

Il y a huit ans, l'AS Monaco descendait en Ligue 2 avec un 'record' de quarante-quatre points. Cette saison, trente-six points pourraient suffire aux Monégasques pour se maintenir...

 

À l'inverse, le LOSC, qui compte soixante-quinze points, pourrait battre le total de points acquis lors de son titre en 2011 (soixante-seize), sans avoir jamais pu rêver de remporter le championnat.

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

C'est officiel, Guingamp est le nouveau champion! Assuré de terminer aux deux premières places, le patron de la saison a validé son sacre en terminant par un nul contre Nîmes malgré un départ raté. Pas perturbé par un changement d'entraîneur en cours de saison et probablement bien aidé par les déclaration d'un président as de la communication, l'En Avant a tenu jusqu'au bout malgré un effectif qu'on aurait pu imaginer un peu léger. Mais, des anciens Sorbon et Didot aux jeunes Blas et Coco, en passant par les stars Roux et Rodelin, tous ont su apporter leur pierre à un fort joli édifice.

 

Derrière, la lutte continue à faire rage. Avec quatre points de retard sur Guingamp et autant d'avance sur Amiens, Dijon est assuré de terminer deuxième ou troisième. Sa démonstration de force face au PSG incite à l'optimisme, et la possibilité de réussir un doublé motivera forcément leur coach. Fallait-il changer de coach en cours de saison pour réussir? Les indices vont dans ce sens, même si Nantes fait figure de contre-exemple. La réponse est peut-être plus simple, et porte le nom d'Antoine Kombouaré.

 

Eux aussi ont fait évoluer la structure en cours de saison mais en passant en binôme au lieu de remplacer l'homme qui les avait mené si haut. Les Caennais du duo Courbis-Mercadal n'ont pas leur destin en main, et affrontent l'ogre de cette fin de saison: Bordeaux. Un sacré piège qui ouvre toutes les perspectives, Dijon ayant également une tâche compliquée contre Toulouse.

 

Dans cette histoire, la bonne affaire pourrait venir d'Amiens. Mais, s'ils peuvent encore croire aux podium, les Picards recevront le champion. Avec six des sept premiers qui s'affrontent pour la dernière journée, Monaco allant de son côté à Nice, on pourra remercier le calendrier, même si la force guingampaise a tué une partie du suspense quelques semaines trop tôt...

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

Merci à Dan Lédan, De Gaulle Volant, forezjohn, Tonton Danijel et Utaka Souley pour leurs contributions. La compilation est de AKK rends tes sets et la lucarne est de Rolfes Reus.

  

 

Il est sorti, faites-le entrer chez vous

 

Présentation.
Pour le commander ou savoir où le trouver, cliquez.

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 35e journée

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)