auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Sunderland, la lose en série

> article suivant

De vieilles connaissances

> article précédent

Merci Paris

> article précédent

Parade de la neige

La Gazette de la L1 : 28e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


FC Nantes - Paris Saint-Germain Reporté
RC Strasbourg Alsace 2 - 2 Olympique Lyonnais
Amiens SC 2 - 1 Nîmes Olympique
Dijon FCO 1 - 1 Stade de Reims
AS Monaco 1 - 1 Girondins de Bordeaux
Montpellier Hérault SC 2 - 2 Angers SCO
AS Saint-Étienne 0 - 1 LOSC
Toulouse FC 1
- 0 EA Guingamp
Stade Rennais FC 3 - 1 SM Caen
Olympique de Marseille 1 - 0 OGC Nice

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

  

 

Les gestes

"El Tigre volant" Radamel Falcao qui décolle, pour croiser une tête intouchable pour Benoît Costil.

 

La remise de la poitrine en pivot de Moussa Dembélé vers Pape Cheikh Diop qui frappe en demi-volée pour une belle envolée du Strasbourgeois Matz Sels.

 

L'autre remise de la poitrine en pivot, signée Yaya Sanogo vers Manu Garcia, qui lui remet le ballon pour le premier but toulousain.

 

La percée "roulette de la Castellane-crochet" de Boulaye Dia pour rentrer dans la surface, tirer et amener le but de Reims.

 

Les deux débordements d'Ismaila Sarr sur son côté droit qui conclut en délivrant deux caviars à Adrien Hunou puis M’Baye Niang donnant la victoire au Stade rennais.

 

Les deux arrêts à une main de Brice Samba qui évite une note trop salée aux Caennais.

 

Le centre en retrait parfait du pied gauche pour la double tête d’Adrien Thomasson et de Ludovic Ajorque sur le premier but strasbourgeois, de la part du droitier Anthony Caci qui avait jusque-là bien illustré l'expression "centre au troisième poteau".

 

L'ouverture de soixante mètres de Luiz Araujo que Nicolas Pépé se chargera de pousser dans le but stéphanois.

 
 

 

 

 

Les antigestes

Le petit jeu de chat-glacé de la défense guingampaise sur l'ouverture du score toulousaine, ponctué par la roulade de Marc-Aurèle Caillard au-dessus d'un ballon savonnette.

 

Le tifo marseillais dispensable et pas très inspiré...

 

La passe en retrait de Lamine Koné pour Martin Terrier qui engendre l'ouverture du score lyonnaise. Dommage qu'ils ne jouent plus dans la même équipe.

 

Le centre-coup du foulard directement en sortie de but de l'Alsacien Nuno Da Costa, d'autant plus horripilant que son équipe prenait l'eau contre Lyon et venait enfin de se procurer une situation favorable.

 

Le tir dans les nuages du Lillois Jonathan Ikoné, qui a tapé de toutes ses forces alors que Stéphane Ruffier était à terre.

 

 
 

 

"Rhâaa, je ne capte rien.
- Et alors, Costil non plus, et il n'en fait pas tout un drame."   

 

 

 

 

Les observations

Les réalisations TV ont inventé le LOL-révélateur, l'assistance vidéo à l'arbitrage aura inventé le LOL-penalty. Avec un peu plus de conséquences sur le résultat final...

 

VAR en panne à Geoffroy-Guichard: le public stéphanois a été soulagé de n'avoir plus à craindre un LOL-penalty pour se contenter de simplement craindre les LOL-interventions de Neven Subotic.

 

 

 

Le championnat à l'envers

Un fauteuil pour trois. À dix journées de la fin, le constat ne plaira pas aux mathématiciens, mais tout de même… Avec respectivement huit, sept et six points de marge sur Monaco, quatrième qui n'a plus grand-chose à faire là et devrait continuer à faiblir, les trois tauliers sont très bien partis pour se disputer le titre. Leur identité? Guingamp, Caen et Dijon. Leur force? La régularité.

 

Alors oui, les grincheux diront que Dijon a dû partager les points avec Reims, LA déception de cette saison. Mais, comme dirait Marcelo Bielsa, il ne faut pas baser ses avis sur les résultats mais sur le contenu. Et, sur ce point, les Dijonnais ne peuvent pas se reprocher grand-chose tant ils ont été solides défensivement – en supériorité numérique il est vrai. De quoi rassurer Antoine Kombouaré: "Les joueurs se sont mis le cul par terre. Ils n'ont rien lâché, on fait preuve d'un très bel état d'esprit."

 

Star de cette saison, le coach est toujours devancé par son ancien club, Guingamp. L'En Avant, qui n'a jamais aussi bien porté son nom, est reparti du bon pied à Toulouse. Et confirme que si son avance en tête a fondu au fil des semaines, c'est plus dû à l'accélération des adversaires qu'à un ralentissement de sa part. Caen, en pleine confiance et qui bénéficie du fameux effet Courbis, continue à rôder. Les "Arsenaliens", comme les a surnommés le sorcier marseillais, savent que la place de leader leur tend les bras. Ce week-end, l'EAG reçoit Dijon, et, cette fois, tout le monde ne pourra pas gagner.

 

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

Merci à Danishos Dynamitos, De Gaulle Volant, Françoise Jallet-Maurice, MinusGermain, Yul rit cramé pour leurs contributions. La compilation est de AKK rends tes sets et la lucarne est de McManaman.

  

 

Il est sorti, faites-le entrer chez vous

 

Présentation.
Pour le commander ou savoir où le trouver, cliquez.

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 27e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2019-03-20

La Gazette de la L1 : 29e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2019-03-07

La Gazette de la L1 : 27e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2019-02-28

La Gazette de la L1 : 26e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

Cette image a beaucoup circulé. La "superligue" est un serpent de mer depuis vingt ans, mais il se rapproche de la… https://t.co/tNtS3cJLbv

RT @chroniquebleue: Le championnat d'Europe est-il plus difficile à gagner que la Coupe du monde ? En novembre 2015, j'avais étudié la ques…

RT @Horsjeu: Notre éditorialiste maison Frantz-chri-chri en a un peu ras-le-bol des compétitions édulcorées et sacrifiées à l'argent. Et vo…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 23h26 - AKK, rends tes sets : @Jus de Nino :Tu parles d'aimer l'intérêt sportif, justement les grands championnats ont perdu... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 23h04 - Mevatlav Ekraspeck : Verdun...J'ai fait l'enterrement de vie de garçon d'un pote là-bas (on avait même été voir un... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 22h59 - Koller et Thil : OLpethaujourd'hui à 12h24Il y a des gens compétents qui réfléchissent depuis longtemps à des... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 22h58 - Lucho Gonzealaise : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 22h46Vous rêviez de revoir Le Mans et Laval en D2, avec des... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 22h33 - CELTIC BHOY : Ah ! La filière pouillonnaise du RCV, un gage de réussite. >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 22h28 - Mevatlav Ekraspeck : Une ligue fermée...Immonde projet. Transformer les championnats en ligue de développement au... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 22h25 - suppdebastille : "The book of negroes" (bizarrement traduit par "Aminata" en Français) du canadien Lawrence... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 22h10 - Mevatlav Ekraspeck : kellyaujourd'hui à 16h28Il faut aussi dire que c'était vilain comme tout Philly. On passe la... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 22h08 - Marius T : Il est bien là le problème les villages de l’agglo se retrouvent mieux dotés que la ville plus... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 21h26 - J'ai remis tout l'allant : Personne n'a testé U s ? Si oui, c'est aussi jouissif que Cet Out ou bien ? >>


Les brèves

De Nuremberg à Pôle Emploi

"Nuremberg vire son entraîneur." (lequipe.fr)

Faut pas des Koné

"Boxing Day en L1, Koné dit non." (maxifoot.fr)

Abstinence

"Fuchs absent trois mois." (lequipe.fr)

Doc Gynéco en public

"Les oreilles écartées par ses gants noirs, Mario Balotelli a ouvert ses écoutilles face aux tribunes de Gaston-Gérard." (lequipe.fr)

Flammengo

"Brésil : incendie meurtrier au centre de formation de football de Flamengo." (rfi.fr)