auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> déconnerie

Morceaux de bravoure

> article suivant

CSC collectif

> article suivant

PSG, les maux de la fin

La Gazette de la L1 : 28e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


OGC Nice 2
- 1 LOSC
AS Monaco 2 - 1 Girondins de Bordeaux
ESTAC Troyes 0 - 2 Paris Saint-Germain
Amiens SC 0 - 2 Stade Rennais FC
Angers SCO 3
- 0 EA Guingamp
FC Metz 1 - 1 Toulouse FC
AS Saint-Étienne 2 - 2 Dijon FCO
SM Caen 2 - 0 RC Strasbourg Alsace
Montpellier Hérault SC 1 - 1 Olympique Lyonnais
Olympique de Marseille 1 - 1 FC Nantes

 

 

 

Le Classement en relief

Fidèle au poste, disponible pour sept championnats. Toujours embouteillé en bas (sauf pour Metz, pensée pour les Lorrains).

  

 

 

 

Les gestes

L'arrêt d'Alphonse Areola sur la frappe de Benjamin Nivet.

 

La course folle de Timothy Weah qui, l'espace d'un instant, a fait penser qu'il marquerait (presque) vingt-cinq ans jour pour jour le même but que son père lors du PSG-Real de 1993.

 

Et donc l'arrêt d’Erwin Zelazny sur le tir du jeune Parisien, qui fait mieux que Francisco Buyo, le gardien madrilène à l’époque.

 

L'inspiration géniale de Djibril Sidibé sur le deuxième but monégasque, qui "invente" un espace pour transmettre le cuir dans l'espace libre à Rony Lopes, qui conclut seul à six mètres du but.

 

L'astucieuse construction du mur marseillais qui permet aux joueurs qui le composent de sauter sans réfléchir, tandis qu'un d'entre eux se dévoue, quasiment allongé afin de prévenir d'un tir rasant.

 

Le double crochet derrière la jambe d'appui d'Allan Saint-Maximin pour éliminer Fodé Ballo-Touré.

 

La louche de Stef Peeters pour lancer Enzo Crivelli vers le but.

 

Les missiles lointains de Paul Lasne et Dimitri Liénard, qui ne trouvent que la barre.

 

Les deux reprises en ciseau de Dimitri "joga bonito" Payet, qui provoquent les "oooh" du Vélodrome.

 

La reprise de volée sous la barre de Wylan Cyprien, servi parfaitement par Arnaud Souquet.

 

L'ouverture en profondeur de Jonathan Ikone pour Ruben Aguilar, à l'origine du but montpelliérain.

 

L'accélération de Luiz Araujo depuis son camp, puis son long une-deux avec Nicolas Pépé pour l'égalisation lilloise.

 

Le saut et le nouveau but de la tête de flying Nolan Roux, sur un centre de Mathieu Dossevi.

 

Firmin Mubele qui s'arrache pour empêcher le ballon de sortir et centrer en retrait pour l'égalisation toulousaine de Kelvin Amian.

  

La chevauchée fantastique d'Ismaël Diomandé, le Beckenbauer d'Abidjan, qui délaisse son poste de défenseur central à la quatre-vingt-septième minute pour adresser un caviar à Frédéric Guilbert, le Cafu de Valognes, lequel reprend d'une volée du droit imparable.

 

L'allitération rennaise en terres amiénoises:
K1: Horizontale de Koubek sur une frappe acrobatique à moins de trois mètres des buts.
K2: Barre transversale de Khazri sur un magnifique coup franc.
K1 et K2: L'action continue, Koubek hérite du cuir et relance au pied de cinquante mètres sur Khazri qui marque son neuvième but en L1.
KK: Les matches de Bensebaini et Mexer, en perdition.

 

Le but de l’Angevin Ismaël Traoré qui montre à Jordan Ikoko, auteur d’une tête ratée un peu plus tôt, comment il aurait dû s’y prendre.

 

 

 

Ce moment où on te dit qu’une greffe de cheville,
faut compter quinze jours minimum.

 

 

 

 


Les antigestes

La "têtalacon" de Jordan Ikoko, donc, qui rate une occasion de ramener Guingamp à hauteur d'Angers oubliant d'attaquer franchement le cuir.

 

Le saut dans le vide de Cédric Yambéré, qui laisse passer le ballon pour Robert Beric.

 

Le bel exploit d'Andy Delort sur un service idéal de Max-Alain Gradel: réussir à mettre le ballon au-dessus.

 

Le dévissage de compétition de Mexer, dont ne profite pas Lacina Traoré.

 

L’Amiénois Prince-Désir Gouano qui rate trois fois de suite son intervention devant Wahbi Khazri. C'était au moins une de trop.

 

Le curieux marquage de la défense strasbourgeoise qui laisse Frédéric Guilbert aller tranquillement devant le but sans que personne ne le suive.

 

Le tacle "je veux rentrer au vestiaire prendre ma douche avant les copains" de Julian Palmieri qui se lance dans un hommage appuyé à Jason Statham, en allant tenter d'assassiner Max-Alain Gradel qui se promenait le long de la ligne de touche.

 

Le tacle du capitaine troyen sur Giovanni Lo Celso, qui relève plus du crash test pour vérifier la solidité d’un tibia parisien que du geste défensif.

 

 

 

 

 

Les minutes

La minute "Constipation" de Dimitri Payet:
"Faut pas trop pousser non plus" (eurosport.fr)

 

La minute "Cour de récré" de Rudi Garcia:
"Nantes a trop triché" (eurosport.fr)

 

La minute "Fighting spiritisme" de Bruno Genesio:
"Il faut continuer dans cet esprit-là" (yahoo.fr)

 

 

 

 

Les observations en vrac

Spectaculaire, n'importe quoi, mais en tout cas original: le Stade Rennais a ouvert le score sur une contre-contre-attaque.

 

Seuls les six premiers ont une différence de buts positive... Et encore, Rennes et Montpellier ne sont pas loin de zéro.

 

Dans la série des “tu préfères”: tu préfères suivre MHSC-OL depuis la tribune découverte sous le déluge, ou dans la tribune opposée juste à côté de Michel Der Zakarian?

 

 

 

"Et ces quinze palettes de mugs sur le quai de
déchargement..."

 

 
 

 

Le championnat à l'envers

Vingt-huitième journée du championnat à l'envers, ce qui signifie que ce sont quasiment les trois quarts du championnat qui sont écoulés. Alors, forcément, ça commence à jouer serré un peu partout, histoire de ne pas gâcher, sur une maladresse, une saison jusque-là bien maîtrisée.

 

Ainsi, qui saura souligner suffisamment la connaissance du jeu, la qualité du ressenti et l'abnégation d'un Julian Palmieri? Alors que Metz était en difficulté et que les choses étaient mal embarquées, les Grenats ayant un but de retard suite à une énième erreur de Nolan Roux, Palmieri a su trouver le geste qu'il fallait pour permettre à ses coéquipier de reprendre espoir, croire à nouveau en leurs chances et revenir au score. Et ce malgré la volonté farouche des Toulousains de ne pas se laisser distancer au classement, eux qui ont plus de mal depuis leur changement d'entraîneur. On pourra certes objecter que tout cela se termine sur un nouveau point perdu, à domicile qui plus est. Reste que le leader a préservé l'essentiel et aborde le dernier quart du championnat avec toutes les chances de pouvoir atteindre son objectif.

 

Pour les deux poursuivants, c'est un sans-faute, même si les dauphins lillois ont craint un instant de devoir abandonner un point face à des Niçois dont on a un peu trop tendance à oublier qu'ils ont animé le début de championnat, avant de sombrer. Mais les Dogues ont fini par mater les Aiglons et ont fait le plein de confiance avant de recevoir des Montpelliérains largement à leur portée.

 

Sur la troisième marche du podium, pas de difficultés pour des Troyens qui avaient la tâche facile en recevant la lanterne rouge. Comme souvent, les Aubois ont su parfaitement piéger leur adversaire dès l'entame de la seconde période, tirant le meilleur parti possible du quart d'heure de récupération et profitant des quelques instants de moindre concentration qui suivent habituellement la reprise pour prendre l'avantage et ne plus le lâcher. Bon, après, on ne va pas s'enflammer devant la performance troyenne: dominer la lanterne rouge à domicile, c'est à la portée de n'importe quel clampin. Seuls Strasbourg et Lyon n'y sont en effet pas parvenus cette saison. Si ça, c'est pas une preuve...

 

Pour le reste, on notera que comme les trois Mousquetaires qui étaient quatre, Legrossix est désormais cinq (ou sept, c'est selon). Cinq si l'on se cantonne aux équipes (en plus du leader messin) qui, après le leader, se tiennent en deux points. Sept si l'on inclut les deux formations qui sont un peu plus loin mais ont plus d'avance sur leurs poursuivants que de retard sur la tête et une place sur le podium. Vous suivez? On aura de toute façon l'occasion d'y revenir.

 

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à Alain Delon? Non Alain Deroin., Born to lose, Kireg, Le Meilleur est le Pires, Mama, Rama & Papa Yade, Mevatlav Ekraspeck, Moravcik dans les prés, PCarnehan pour leurs contributions. Le championnat à l'envers est de Portnaouac, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes sont de Mama, Rama & Papa Yade.

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 27e journée

Le championnat de France


Christophe Zemmour
2018-09-21

OM, un été d’interrogations et de promesses

Après un mercato mouvementé, l’Olympique de Marseille a signé une fin d’été imparfaite, ponctuée par la défaite face à Francfort en Ligue Europa, mais non dénuée de promesses.


Alex Lagazette
2018-09-19

La Gazette de la L1 : 5e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-09-05

La Gazette de la L1 : 4e journée

Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe coin fraîcheurLes mots croisés • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

Aston Villa, West Ham, Burnley… Le match des maillots claret and blue: https://t.co/LRRjT8rtjt Par @richardcoudrais https://t.co/ErX898qwhD

Et à la fin, le PSG craque… Étude des buts encaissés par Paris dans le dernier quart d’heure en Ligue des champions… https://t.co/0qeSRVzwan

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 00h56 - Utaka Souley : Et pour les créatures venues d'ailleurs pour nous exterminer ... >>


Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

aujourd'hui à 00h32 - Anglachel : Ce but de Salah, Kamano le marque environ un week-end sur deux. Forcément ca fait pas bien rêver. >>


Observatoire de la violence dans le football

aujourd'hui à 00h10 - asunada : Je suis abonné au virage Nord et pour rappel, le virage Nord, pour ses anneaux inférieur et... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h09 - le Bleu : Moi, il y a quinze ans, je rêvais d'une adaptation de Quatrevingt-treize de Victor Hugo, par... >>


Déclarama

aujourd'hui à 00h08 - Milan de solitude : Sur quoi porte la déclaration de Christophe Josse ? En tant que telle, je ne la trouve pas bien... >>


CdF Omnisport

24/09/2018 à 23h33 - patrice : pelecanosaujourd'hui à 02h35- - -j'ai commencé à regarder cette histoire de niveaux de jeu. A... >>


Observatoire du journalisme sportif

24/09/2018 à 23h33 - L'amour Durix : C'est toujours facile de critiquer le résultat de ce type d'exercice mais le 11 type FIFA est... >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

24/09/2018 à 21h56 - Moravcik dans les prés : Geste :Le ballon laissé passé par Edinson Cavani pour Angel Di Maria, comme une passe décisive... >>


Lost horizons

24/09/2018 à 21h41 - nima : Lisbonne, c'est top!J'y vais souvent pour le boulot, mais il faut que je m'établisse là bas... >>


Dans le haut du panier

24/09/2018 à 21h38 - Christ en Gourcuff : Non, tu peux couper des boulets et signer la future star que personne n’a vu dans les agents... >>


Les brèves

Onanapa

“L'Ajax refuse de laisser partir Onana à l'OM.” (foot01.com)

Monaco 2004

“Ils ont failli rejoindre l'OM.” (lequipe.fr)

Sans-Gênes

"Le PSG offrirait un pont d'or à Ivan Rakitic !" (madeinfoot.com)

José fourrait

"Mourinho, l'amour dure trois ans." (lequipe.fr)

Alcolo décanté

"Wenger en 'cure de désintoxication'." (lequipe.fr)