auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #148

> article précédent

Une finale sous la neige

La Gazette de la L1 : 23e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Dijon FCO 2 - 1 Stade Rennais FC
Paris Saint-Germain 4 - 0 Montpellier Hérault SC
Angers SCO 1 - 0 Amiens SC
EA Guingamp 0 - 3 FC Nantes
FC Metz 2
- 1 OGC Nice
AS Saint-Etienne 2 - 1 SM Caen
Toulouse FC 1 - 0 ESTAC Troyes
LOSC 2 - 1 RC Strasbourg Alsace
Girondins de Bordeaux 3 - 1 Olympique Lyonnais
Olympique de Marseille 2 - 2 AS Monaco

 

 

 

Le Classement en relief

Il est toujours là, disponible pour sept championnats. Et il remercie Metz pour son aide à la lisibilité.

  

 

 

 

 

Les gestes

La contre-attaque bordelaise qui, en trois touches de balle, déborde la défense lyonnaise.

 

Les centres de volée, précis et décisifs de Florent Mollet et Benjamin Bourigeaud.

 

Les frappes lointaines et parfaitement placées près du poteau de Nolan Roux et Jonathan Bamba.

 

La stratégie lyonnaise visant à contenir ses deux rivaux au classement en plaçant Rachid Ghezzal d’un côté et Clinton Njie de l’autre.

 

L'amour d'ouverture de l'extérieur du pied de Javier Pastore pour lancer Thomas Meunier.

 

Le centre en taclant d'Alexander Kacaniklic pour trouver Adrian Thomasson dans la surface.

 

Santy Ngom qui se balade dans la défense guingampaise et conclut d'une frappe imparable la démonstration nantaise au Roudourou.

 

La frappe sans contrôle et ajustée au ras du poteau de Paul-George Ntep.

 

Florent Balmont, tel un petit taureau furieux et immortel, qui s'infiltre subrepticement dans la surface rennaise et va fusiller Tomas Koubek de près.

 

Florent Balmont toujours, qui passe à nouveau en revue la même défense, refuse de chercher le penalty, et va cette fois déposer un merveilleux petit ballon piqué que Julio Tavares n'a plus qu'à accompagner dans le but.

 

 

 

"Viens par là toi, on cherche un 6!"

 

 

 


Les antigestes

Envoyer une équipe de sosies lyonnais à Bordeaux c’était risqué, ça n’a pas raté...

 

La simulation grotesque de Malcom face à Lyon.

 

La roulette ratée et pas vraiment nécessaire de Souhaliho Meïté qui offre le corner du 2-1 aux Lyonnais.

 

La mésentente entre Anthony Lopes et son défenseur qui offre un penalty aux Girondins.

 

Régis Gurtner qui repousse une frappe lointaine angevine directement sur Pierrick Capelle.

 

Le penalty aussi mou que mal placé de Mario Balotelli, heureusement converti en deux temps.

 

Le placement très douteux de la défense rennaise et de Tomas Koubek sur le but de Florent Balmont.

 

Le bourrinage sur la barre d'Emiliano Sala, seul au monde face à Kalle Johnsson.

 


 

 

 

Le match qu'il ne fallait pas rater

Choc entre le troisième et le quatrième qui pouvaient tous deux ravir la place de dauphin en cas de victoire… Pas de chance, un joli match nul seulement, qui ne consolera aucune des deux équipes. Il y avait un match à ne pas manquer ce week-end! Petit florilège pour faire parler l’imaginaire avant un résumé vidéo:

 

Encore un but en clair contre l’OM…

 

…qui arrive maintenant aussi à marquer avant que la chaîne cryptée ne le soit vraiment! En progression.

 

À noter, la récupération de Djibril Sidibé qui entraîne la contre-attaque monégasque et ce premier but.

 

Adil Rami, légèrement fautif sur le premier but, en position de numéro dix virevoltant, pour amener l’attaque marseillaise, puis en neuf puissant pour conclure de la tête.

 

La rage de Fabinho sur sa conduite de balle, pour ramener l’ASM à égalité avec l’OM.

 

 

 

  

 

 

 

Les observations en vrac

Quand Michel Der Zakarian vous jette dans le bain, c’est au large du cap Horn en bouée canard: Nicolas Cozza, dix-neuf ans et trente-sept minutes de Ligue 1, fête sa première titularisation face à Di Maria et Neymar.

 

Au point où on en est, ce n'est même plus qu'on croit au maintien des Messins maintenant, c'est qu'on serait terriblement déçus s'ils n'y arrivaient pas.

 

En effet, le Marseille-Metz de vendredi sera un choc entre le troisième et le deuxième de L1 sur les six dernières journées, les Messins devançant l'OM et l'OL sur cette période grâce à une meilleure attaque.

 


 

 

 

Le coin fraîcheur

Jean-Michel Aulas, sur Twitter à propos du chambrage du community manager des Girondins de Bordeaux: "Ils ont raison c'était drôle et le foot doit rester quelquefois insouciant spontané: c l'arroseur arrosé moi je me suis marré même si la défaite fait mal" (sic)

 

Comme on ressemble un peu tous à Florent Balmont aujourd'hui quand on met un maillot de foot, merci mille fois à lui de nous avoir fait vivre par procuration un tel match.

 

 

 

 

Après Fred Godard, c’est Sergio Leone qui devrait s’essayer à la mise en scène de la L1.

 

 

 

Le championnat à l'envers

Le fait marquant de cette vingt-troisième journée de championnat à l'envers est probablement, à plusieurs centaines de kilomètres de distance, la stratégie adoptée par deux outsiders en déplacement chez un taulier du championnat. Ainsi, à Saint-Symphorien, sentant son équipe en difficulté et imaginant bien que sans un exploit individuel, elle risquait fort de devoir abandonner au moins un point, Pierre Lees-Melou a décidé de montrer ses talents de "maquilleur au crampon de douze", choisissant l'épaule et la joue de son adversaire comme support. Enthousiasmé par le projet, l'arbitre de la rencontre l'autorisait immédiatement à quitter le terrain pour aller creuser son inspiration et mûrir son projet dans le vestiaire.

 

Ces péripéties ont alors permis à Nolan Roux, point de fragilité régulier de son équipe depuis le début de la saison, de se mettre à nouveau à la faute. Entre la régularité de Roux dans l'erreur et la chute catastrophique du niveau de l'équipe depuis l'arrivée de Frédéric Hantz sur le banc, on saurait certainement vers qui tourner le regard chez les Grenats si d'aventure Metz n'accrochait pas la qualification pour le niveau supérieur en fin de saison.

 

Même scénario pour les Troyens, en déplacement à Toulouse. Visiblement, du côté des résidents du Stade de l'Aube, on n'était pas bien convaincu de l'efficacité du choc psychologique tenté en début de semaine par les dirigeants toulousains en procédant au remplacement de leur entraîneur. Les Aubois ont donc choisi de mettre toutes les chances de leur côté en misant, dès l'entame du match, sur la supériorité numérique combinée à des gestes techniques habituellement imparables (relance dans l'axe, passe à l'adversaire dans les trente mètres...) jusqu'à ce que l'adversaire finisse par céder. Et une fois son avantage acquis, Troyes a su gérer jusqu'au bout, ne concédant en tout et pour tout qu'un seul et unique tir (non cadré). C'est (peu) dire que ces Toulousains que l'on sait capable de mettre à profit la moindre demi-occasion pour prendre l'avantage inspirent la crainte à leurs concurrents dans la course au podium, 

 

Enfin, c'est une stratégie différente, mais tout aussi efficace, qui a été employée par Strasbourg pour piéger Lille chez lui et l'éjecter du podium provisoire. Un but sur corner dans les arrêts de jeu, voilà qui va faire du bien au moral! Décidément, l'issue de ce championnat où la hiérarchie est sans cesse remise en cause est plus incertaine journée après chaque journée.

 

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à Gouffran direct, Mama, Rama & Papa Yade, Mik Mortsllak, Moravcik dans les prés pour leurs contributions. Le championnat à l'envers est de Portnaouac, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes sont de Ba Zenga et de Mama, Rama & Papa Yade.

  

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 22e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2018-05-18

La Gazette de la L1 : 37e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-05-10

La Gazette de la L1 : 36e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-05-02

La Gazette de la L1 : 35e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"


Sur le fil

RT @laol44: Corrélation budget des clubs-classement saison 2017-2018: 0,75. Pas de grosse surprise: Monaco sur-performe en haut, Angers, Am…

Interdictions de stades: des supporteurs dénoncent un «Minority Report» du foot - https://t.co/VUFgrxjK5R Par @lefollclement

RT @oetl: Deuxième salve du Virage Nord pour JMA : « #LesVraisSupporters veulent un président qui arrête de tweeter et revienne à la raison…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Sans Pellegrino

"Southampton : Pellegrino limogé." (lequipe.fr)

PAOK-47

"Grèce : un président de club armé sur le terrain." (libé.fr)
Avec des crampons de 9 mm.

Les sept samovars

"Sept supporters à Moscou." (lequipe.fr)

L'Astori continue

"Le contrat de Davide Astori a bien été prolongé par la Fiorentina, malgré son décès." (lequipe.fr)

L'abeille cool

“LOSC : Maia reste confiant.” (madeinfoot.com)