auteur
Alexandre Lagazette

Du même auteur

> déconnerie

Sidney by night

> article suivant

Sept mois

> article précédent

Delta 1000, balle populaire

La Gazette de la L1 : 20e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


RC Strasbourg Alsace 0 - 2 EA Guingamp
Stade Rennais FC 0 - 3 Olympique de Marseille
SM Caen 0 - 1 LOSC
Dijon FCO 1 - 1 FC Metz
Montpellier Hérault SC 0 - 0 AS Monaco
OGC Nice 1 - 0 Amiens SC
ESTAC Troyes 0 - 1 Girondins de Bordeaux
AS Saint-Étienne 2
- 0 Toulouse FC
Olympique Lyonnais 1 - 1 Angers SCO
FC Nantes 0 - 1 Paris Saint-Germain

 

 

 

Le Classement en relief

Il est toujours là, disponible pour sept championnats.

  

 

 

 

 

 

Les gestes

Le rush de quarante mètres de Malcom côté droit avant de centrer parfaitement pour Gaëtan Laborde dans le dos de la défense troyenne.

 

La passe aveugle et décisive de Florian Thauvin pour Valère Germain qui prend à revers la défense rennaise.

 

Après un long une-deux avec Valère Germain, la frappe en première intention, fouettée et imparable de Morgan Sanson.

 

La louable tentative de Florian Thauvin au challenge Nabil Fékir, qui finit sur la barre.

 

Les trois horizontales de Mike Maignan face à trois têtes puissantes de Rony Rodelin.

 

Le quatuor Yannis Salibur-Nicolas Benezet-Jimmy Briand-Marcus Coco qui s'amuse avec la défense strasbourgeoise et envoie le premier aller marquer après trois passes successives en une touche dans les vingt derniers mètres.

 

 

Devant la surface amiénoise, la remise de Mario Balotelli dans la course d’Alassane Pléa, qui le place idéalement face au but.

 

La pichenette de Julio Tavares pour éliminer Moussa Niakhaté d'un grand pont, avant de conclure d'une frappe dans le petit filet.

 

Le tacle-sauvetage sur sa ligne d'Hiroki Sakai, sur une frappe d'Ismaïla Sarr.

 

La reprise de volée en ciseau de Frédéric Sammaritano.

 

Les deux penalties joliment arrêtés à Troyes et à Rennes, respectivement par Benoit Costil et Stefan Koubek.

 

 

 

"Bon, la VAR est en panne, je vous propose de revoir l'action au Pictionary..."

 

 

 


Les antigestes

Le tacle par derrière et les deux pieds décollés de Papy Djilobodji sur Nolan Roux, pour le carton rouge le plus évident de la saison.

 

La tentative d'amputation sans anesthésie de la part de Bryan Dabo sur Issiaga Sylla, pour le carton jaune le plus indulgent de la saison.

 

Clinton Njie qui gâche un beau mouvement marseillais et une offrande de Morgan Sanson d'un plat du pied au-dessus.

 

Le tacle non maîtrisé de M. Chapron qui devrait prendre cher suite à son propre rapport.

 

Le recruteur des Girondins qui dormait quand Paul Baysse était libre l'été dernier.

 

Les Girondins qui n'ont pas concédé de but à la noix en fin de match, n'ont pris aucuns cartons et ont géré un 1-0 pendant une bonne partie du match. Les parieurs et l'armée de trolls ne les remercient pas.

 

La succession de cadeaux de la défense dijonnaise pour offrir en fin de match un nul inespéré aux Messins.

 

Angel Di Maria qui arrose seul face au but vide après un service impeccable d'Adrien Rabiot.

 


 

 

 

Les observations en vrac

Il semblerait que Franck Schneider (arbitre de Lyon-Angers) ne soit pas très à l'aise avec les notions de "pour" et "contre". Comment expliquer autrement son étrange conception, montrée à la quatorzième minute du match, de l'expression "penalty pour Lyon"?

 

Non, Rémy Vercoutre n’a toujours pas inventé l’eau chaude: il s'était frité avec Clément Grenier qui avait tenté de le lober, il s'embrouille avec Nicolas Pépé qui célèbre son but. Prochaine étape: Rémy Vercoutre sermonne un défenseur adverse qui a l'outrecuidance de sauver un but sur sa ligne.

 


 

 

 

Le coin fraîcheur

La réaction de Stéphane Moulin après l'erreur de M.Schneider, qui refuse un avantage à Angers alors que Karl Toko-Ekambi filait au but: "Je ne lui en veux pas. Il a reconnu son erreur. Il était désolé. C'est la vie, tout le monde se trompe. Et je pardonne facilement."

 

 

 

 

"Willy Sagnol dit que je fais moins athlétique."

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Première journée en 2018 et première journée de la phase retour, cette vingtième journée de championnat avait, en théorie, tout pour permettre à chacun d'aborder la reprise avec espoir et confiance. Sauf que, en pratique, elle ne nous a finalement apporté que déception et inquiétudes pour l'avenir. Déception d'abord du côté de Bordeaux et de Saint-Étienne, qui avaient fait naître d'immenses espoirs dans ce championnat à l'envers ces derniers mois.

 

Mais voilà, les deux semblent avoir mal digéré la trêve des confiseurs et ils se sont fait piéger, l'un et l'autre par un adversaire direct. Pire encore, à l'extérieur en ce qui concerne Bordeaux. Ah ça, quand il s'agit d'aller réaliser un exploit en Coupe de France contre un adversaire largement mieux classé sur le papier, et parader en une des journaux le lendemain, on sait trouver la motivation qu'il faut... Mais quand il s'agit de revenir à la routine du championnat et d'y montrer un minimum de régularité, il y a visiblement tout de suite beaucoup moins de monde! Messieurs les Verts et les Bordelais, ressaisissez-vous, montrez-nous que nous avions raison de croire en vous fin 2017.

 

Déception encore du côté de Lille qui, en chutant à Caen, est éjecté du podium et marque de la plus mauvaise façon qui soit l'arrivée d'un nouvel entraîneur sur son banc. Qu'espérait-on côté lillois en engageant un Christophe Galtier qui n'a jamais rien montré à Saint-Étienne alors que tout était en place pour permettre au club les plus hautes ambitions à l'envers? 

 

Déception donc, et aussi inquiétude. Pour Angers d'abord, qui laisse échapper un point sur la pelouse du Formidable Outil ® et abandonne la place de dauphin à des Toulousains qui n'en attendaient peut-être pas tant de leur match à Geoffroy-Guichard. Inquiétude aussi, évidemment, pour Metz, qui certes reste leader avec une avance encore confortable, mais pour qui le ressort semble cassé depuis quelques journées. Le point concédé en terre dijonnaise, s'il ternit un peu le tableau de marche des Grenats, apparaît dans ce contexte comme un moindre mal tant la fin de match fut difficile pour des Messins qui ne doivent qu'à un réflexe salvateur de Nolan Roux dans les derniers instants de ne pas avoir concédé la victoire en terre bourguignonne.

 

Metz va rapidement devoir se ressaisir s'il ne veut pas connaître une immense déconvenue après un début de saison pourtant très prometteur qui semblait alors lui ouvrir toutes grandes les portes de l'Histoire du championnat à l'envers. Ce temps-là semble déjà très loin et si l'urgence n'est pas encore déclarée, une réaction prochaine est indispensable.

 

 

  

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à Elmander mon cher Larsson, Gouffran direct, Mik Mortsllak, Moravcik dans les prés, Portnaouac pour leurs contributions. Le championnat à l'envers est de Portnaouac, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes sont de Pascal Amateur et de Tonton Danijel.

  

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 19e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2018-11-14

La Gazette de la L1 : 13e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-11-07

La Gazette de la L1 : 12e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-10-31

La Gazette de la L1 : 11e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

Ligue des nations, le mode d'emploi définitif ! (la rédaction décline toute responsabilité si, à la fin de cette… https://t.co/oMbq5paGMj

Eh ouais, il fallait être champion pour participer à la Ligue des champions, pas juste faire valoir le privilège d’… https://t.co/GGN9FkLdVo

RT @richardcoudrais: Un vieux film hongrois en noir et blanc, ça vous dit ? "Deux mi-temps en enfer" de Zoltán Fábri jette des 1962 les bas…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 13h14 - beltramaxi : suppdebastilleaujourd'hui à 12h58---------Il est né à Paris et y a toujours milité notamment... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h14 - syle : Je ne trouve pas non plus que l'effectif de Garcia soit meilleur.Et le contexte n'est pas le même... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 13h00 - suppdebastille : "Easy Sideraujourd'hui à 11h55 Okay, leur contextualisation est imparfaite, et certains angles... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 12h39 - liquido : Visez un peu ce projet. Ces personnes sont non seulement de très grand.e.s photographes (Prix à... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 12h04 - TVBreizh : Et voilà qu'on rejoue nos voisins dans un gros mois en coupe jesaisplusquoi. >>


Paris est magique

aujourd'hui à 12h02 - En voiture Simeone : Classicoaujourd'hui à 09h33Ben oui mais justement on parle d’un mec qui en sait plus sur les... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 11h13 - McManaman : Et si on rasait Orléans plutôt ?Blague à part, ce déménagement était en effet déjà évoqué... >>


Sport et santé

aujourd'hui à 10h55 - BIG : Merci, c'est exactement le genre d'aperçu que je cherchais à avoir !De loin et à la simple vue... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 10h52 - CHR$ : Govou, c'est aussi OL-PSG 2008, le seul doublé de l'OL. >>


Bréviaire

aujourd'hui à 10h25 - El Mata Mord : Dupont en joie"Lilian Thuram : 'Quand la France gagne, les discussions sur l'immigration sont plus... >>


Les brèves

Chapecoense 2

"Foot - L1 : Inattendu sommet." (lequipe.fr)

Futur taulier

"Neymar risque jusqu'à 6 ans de prison." (ouest-france.fr)

Ruddy Bukkake

"Arbitrage : ‘J'en ai pris plein la tronche’." (lequipe.fr)

Droit au mur

“OM : Une attaque sans tête.” (lequipe.fr)

Mou Walk

"Le car de MU encore bloqué, Mourinho finit à pied." (lequipe.fr)