auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article précédent

Le mythique Barcelone-Kiev 93

> article précédent

Maria à tout prix

La Gazette de la L1 : 18e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


AS Saint-Etienne 0 - 4 AS Monaco
Stade Rennais FC 1 - 4 Paris Saint-Germain
SM Caen 0 - 0 EA Guingamp
Dijon FCO 3 - 0 LOSC
Montpellier Hérault SC 1 - 3 FC Metz
RC Strasbourg Alsace 2
- 1 Toulouse FC
ESTAC Troyes 1 - 0 Amiens SC
FC Nantes 1 - 0 Angers SCO
OGC Nice 1 - 0 Girondins de Bordeaux
Olympique Lyonnais 2 - 0 Olympique de Marseille

 

 

 

Le Classement en relief

Il est toujours là, disponible pour sept championnats. Et on vous met un peu de Ligue 2 pour changer.

  

 

 

 

 

 

Les gestes

Le petit pont d'Andy Delort dans la surface pour se retrouver face au gardien avant d'envoyer son tir vicieux sur le poteau.

 

La volée parfaite du gauche de Wesley Saïd sur une belle ouverture de Mehdi Abeid.

 

Une volée surpuissante en extension de l'extérieur du droit sur un corner venant de la gauche: Kader Mangane a "zlatané" les Toulousains!

 

Encore et toujours Jérôme Roussillon, infernal dans son couloir gauche, et inarrêtable sur l'ouverture du score montpelliéraine.

 

Côté gardiens, la double parade miracle de Régis Gurtner et l'arrêt réflexe à la dernière minute de Mamadou Samassa.

 

Le lob soyeux de Benjamin "McLeod" Nivet, qui flirte avec le poteau de Régis Gurtner.

 

La passe distillée de Neymar pour Edinson Cavani, ainsi que l'enchainement contrôle-lob parfait de l'Uruguayen.

 

Les deux caviars de Kylian Mbappé pour Neymar.

 

La récupération et la chevauchée de Moussa Niakhaté, qui sert ensuite Nicolas Basin, lequel conclut d'une grosse praline du gauche qui plonge le banc messin dans une euphorie méritée.

 

Julien Sablé qui maîtrise seul un énergumène excité derrière la ligne de touche.

 

La décision de François Letexier de débrancher la Goal Line Technology pour la deuxième période de Troyes-Amiens.

 

Le match d’Anthony Lopes en hommage à Joël Bats, qui part à Montréal à la fin de l’année. On soulignera d’ailleurs un geste: le contrôle extérieur du gauche hors de la surface pour rentrer la balle à l'intérieur et plonger dessus au nez et la barbe d'un Konstantínos Mitroglou médusé.

 

Le centre de l'extérieur du pied gauche de Maxwel Cornet, tellement inattendu qu'il laisse la défense marseillaise à l'arrêt et Mariano et Kenny Tete démarqués au deuxième poteau.

 

Le sens de l'équilibre de Pierre Lees-Melou, qui se retourne sur lui-même pour transformer un contrôle raté en reprise acrobatique presque victorieuse.

 

 

 

"Vous avez pas vu Kostas? Je crois qu’il a oublié une jambe."

 

 

 


Les antigestes

L’erreur de Steve Mandanda sur un coup franc anodin, pour le premier but lyonnais.

 

Les attaques répétées de Pascal Dupraz à l'encontre du public toulousain, comme si c'était le problème numéro un dans le club... Le divorce semble consommé, à quand le passage devant le juge?

 

La bête confusion entre le ballon et l'entrejambe de James Léa-Siliki, de la part de Presnel Kimpembe.

 

Mike Maignan et Fode Ballo Touré qui trouvent le moyen de transformer une frappe anodine de Frédéric Sammaritano en but.

 

La défense lilloise, dont la performance globale reste cependant largement éclipsée par celle phénoménale de la défense stéphanoise, dont les errements seraient trop longs à énumérer.

 

La Goal Line Technology qui part en sucette lors de Troyes-Amiens. En accordant le but au Troyen Hyun-jun Suk, elle fait interrompre le jeu à l'arbitre qui va finalement le refuser (alors que l'arbitrage vidéo n'existe pas encore en L1), sans pour autant faire continuer l'action initiale qui aurait pu finir par un but troyen, ou même amiénois sur un contre! Huit minutes d'arrêts de jeu plus tard, on attend avec impatience le combo vidéo/GLT dès l'an prochain. Par contre on ne sait toujours pas si le ballon était totalement rentré ou pas. La technologie, c'est de la folie.

 

La solidarité méridionale des défenses marseillaise et montpelliéraine. Sur le deuxième but lyonnais comme sur le deuxième but messin, chacun essaye de mettre hors-jeu l'attaquant dans l'axe, mais oublie le copain au duel avec le centreur qui remet tout le monde en jeu.

 


 

 

Le match qu'il ne fallait pas rater

On essaye de ne pas tomber dans la facilité avec le match du dimanche soir, pour proposer un 0-0. Eh oui, des intentions, des bons gardiens, mais pas de buts, tant pis… Il y avait un match à ne pas manquer ce week-end! Mini florilège pour faire parler l’imaginaire avant un résumé vidéo:

 

Moustapha Diallo qui enchaine tacle sur le ballon, dribble puis frappe en glissant de plus de trente mètres sous la barre, qui oblige Rémy Vercoutre à s'employer.

 

L’arrêt du pied gauche de Kalle Johnsson sur une frappe à "bout touchant".

 

Ronny Rodelin, qui s’applique un peu trop sur sa reprise de volée. Il a pourtant la belle habitude de marquer sur ce type de ballon!

 

 

 

  

 

 

 

Les minutes

La minute "Origami" de Marquinhos:
"Le match était plié" (lequipe.fr).

 

La minute "César du meilleur espoir" de Frédéric Hantz et du FC Metz:
"Une récompense par rapport aux souffrances vécues" (lequipe.fr).

 

La minute "Je connais mes followers" de Pierre Ménès:
"C'est quand même pas un mec boutonneux qui a pas fini sa puberté qui va m'octroyer à moi le droit de m'ennuyer" (Canal Football Club).

 

 

 

 

 

Les observations en vrac

Saint-Étienne contre les quatre premiers cette saison, c'est pour l'instant quatre défaites et un score cumulé de 0-15. D’ailleurs, les Stéphanois ont encaissé plus de buts lors de ces dix-huit premières journées que pendant toute la saison 2014/15.

 

Les dirigeants stéphanois avaient promis le retour du spectacle à Geoffroy-Guichard suite au départ de Christophe Galtier: mission accomplie.

 

Belle tentative d'imitation de l'émir du Koweït de la part de Roland Romeyer, mais il reste quand même plus convaincant comme sosie de Kadhafi.

 

La meilleure défense du championnat, seule équipe à ne pas avoir encaissé de but contre l'ogre parisien en L1, prend trois buts de la pire attaque et lanterne rouge. Faut-il en conclure que Metz saura battre Paris au printemps prochain?

 

Une seule équipe de L1 a réussi à enchainer quatre matches à domicile avec au moins trois buts marqués, il s'agit de Dijon.

 

On a découvert cette semaine que Grégoire Margotton s'y connaît plus en handball que Christian Jeanpierre en rugby. Voire plus que Christian Jeanpierre en football.

 

Nantes a retrouvé le maillot de la mythique saison 1994/95. S'ils pouvaient aussi retrouver le beau jeu collectif de l'époque...

 

Au handball, le pastis est quand le ballon est bloqué dans les mains du gardien. À Marseille, le pastis est également invoqué quand le ballon fait savonnette sur les mains du gardien.

 

Sinon, vues les performances de Stéphane Ruffier et Steve Mandanda, et la mise sur le banc de Benoit Costil, on espère qu’Hugo Lloris va bien...

 

 

 

Le coin fraîcheur

La classe de Claudio Ranieri, reconnaissant sa responsabilité et jugeant la décision de l'expulser “juste”, alors même que son geste sur le quatrième arbitre semblait n'être qu'une blague.

 

 
 

  

"Carré noir sur fond vert", par Fred Godard."

 

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Tout va très vite dans le football. Non, vous ne lisez pas la Gazette de la semaine dernière, et décembre, c'est bien trop tôt pour la journée de la marmotte. Alors? Alors il faut peut-être revenir un instant sur cette affirmation et y ajouter que même si elle peut parfois se révéler exacte, il ne faut pas non plus oublier que petit à petit, l'oiseau fait son nid. Quel autre adage que celui-là pourrait mieux décrire le parcours, empreint de volonté et de constance, de Saint-Étienne depuis neuf journées? Une démonstration qui lui a permis de redresser la barre et d'intégrer cette rubrique après un début de saison totalement raté qui avait vu les Verts pointer à la place de barragiste pour la relégation en Ligue des champions après neuf journées.

 

Mais il doit être écrit que rien ne sera simple cette saison pour les prétendants au championnat à l'envers. Malgré sa remarquable performance à domicile face à de pâles Monégasques, Sainté ne parvient pourtant pas à accrocher le podium. Outre le marquage à la culotte subi depuis plusieurs journées de la part de Bordelais qu'on n'attendait pas à pareille fête en début de saison, les Verts restent barrés par des Lillois toujours solides et qui ont su se sortir avec beaucoup d'aisance du match piège qui leur était proposé ce week-end face à Dijon... mais aussi par des Toulousains qui sont parvenus à surclasser des Strasbourgeois totalement à la dérive désormais. Du côté de La Meinau, loin semble le temps où l'on pensait pouvoir contester le leadership du rival messin. En deuxième position, Angers, très constant, ne déçoit pas en réussissant à piéger des Nantais vraiment peu inspirés cette saison. 

 

Last but not least, évoquons le cas du leader. Alors oui, l'avance des Grenats les met pour quelque temps à l'abri et le raté de samedi à Montpellier reste sans conséquence au classement. Mais quelle déception! Les Lorrains, qui semblaient partis pour écrire une page légendaire de leur histoire, ont beaucoup perdu avec ce résultat. Eux qui étaient jusqu'alors leaders des leaders se font remonter et rentrent quasiment dans le rang. Ils pointent désormais avec un point de retard sur leurs meilleurs prédécesseurs (ESTAC 2015/16, Arles-Avignon 2010/11, Grenoble 2009/10 et... eux-mêmes 2007/08) et à égalité avec Sochaux 2013/14. Des équipes qui finirent toutes sur le podium, seul Sochaux ne ramenant par le titre. Si rien n'est figé dans ce championnat et que la bataille va être rude, l'armada messine semble tout de même armée pour remplir son grand objectif: retrouver la Ligue 2.

 

 

 

 

Les mots croisés

 

Horizontalement:
1. Club de la paillade.
2. Désigne un jongleur / Club suisse auquel manque un a.
3. Joueuses quasi sud-africaines.
4. Ajoutez un L et un nom bulgare et vous tomberez sur un bourreau / Suit zine ( à l’envers) / La terrible fin du FC Mons.
5. Le grand club du Limbourg / Au JO le foot est une ép….
6. On y va pour ses clubs.
7. Enceinte Nationale / Doit dix Millions au Lokomotiv / À gauche d’Escudé.
8. Regen chinois sur Football Manager / Suit lug.
9. Belge passé par Lille.
10. Ils sont vingt en Ligue 1.

 

Verticalement:
1. Champion de France actuel.
2. Défenseur argentin.
3. Cancer du financement du sport.
4. Surnom de sélection / Milieu droit du légendaire Dukla Prague / Numéro R.
5. Gamin argentin / Niçois (à l’envers).
6. E1 allemand / Milieu de Getafe / Accompagne nola.
7. Division italienne (à l’envers) / Milieu droit du Racing.
8. Bien meilleur qu’Olivier Aton.
9. Prénom d’irlandais / Début du palmarès de la coupe du monde / Absent de la prochaine Coupe du monde (à l’envers).
10. Club d’Eredivisie sans son H.
11. Pas d’éliminatoire pour lui depuis deux ans / Passions d’agents.

 

La réponse est ici.

 

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

 

Merci à 2Bal 2Nainggolan, Alain Delon? Non Alain Deroin., Back-T-Oblak, balashov22, Gazier, Mama, Rama & Papa Yade, Mik Mortsllak, Roy compte tout et Alain paie rien, Toni Turek, Tonton Danijel, Moravcik dans les prés, Yul rit cramé pour leurs contributions. Le championnat à l'envers est de Portnaouac, les mots croisés de Parkduprince, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes sont de Gouffran direct, gurney et Mama, Rama & Papa Yade.

  

Partager

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Philippe Rodier
2018-07-18

Deschamps, le sens de l'histoire

Au terme d’une Coupe du monde durant laquelle l’équipe de France s’est muée en une machine clinique, les Bleus se sont adjugé une seconde étoile. Le triomphe d'une génération et d’un sélectionneur qui savait où il l'emmenait.


Christophe Kuchly
2018-07-17

Équipe de France : la victoire du talent

Les Cahiers sur lemonde.fr – Rarement en maîtrise lors de la finale contre la Croatie, les Bleus ont fait la différence sur des inspirations individuelles. Sur l'ensemble du tournoi, le succès est cependant incontestable.


Christophe Zemmour
2018-07-14

Petit 1998, millénaire nuit

Un jour, un but – Au bout de la Coupe du monde 1998, Emmanuel Petit traverse tout le terrain pour inscrire le dernier but de la compétition. Le millième de l’histoire d’une équipe de France qui décroche alors sa première étoile.


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Sur le fil

RT @popandkop: Le "Last night a Didier saved my life" des @cahiersdufoot est dans le top 5 des t-shirts des Bleus selon @GALAfr . On peut m…

Toujours le même discours: trop de matches de sélections, mais pas trop de matches de clubs, bien entendu. Et les b… https://t.co/mkw4m4ejEE

"Emmanuel Macron a fini par saturer les images et nuire autant à la célébration qu’à son autocélébration" -… https://t.co/0Bel28eX4h

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 18h16 - Tricky : Luis Carollaujourd'hui à 14h37On y dit qu'il est adjoint au Chef de cabinet. Je ne suis pas un... >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 18h14 - Lionel Joserien : Ah ok, je n'y vais que pour voir l'om et à chaque fois on a eu le droit à un stadier à coté de... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 18h11 - Citron Merengue : Moi qui suis nouveau sur ce forum mais Bleu et madridiste jusqu'au bout des ongles de longue date,... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 18h04 - JeanLoupGarou : Amis Lillois,Autant j'étais content pour vous quand Loïc Remy a signé, car c'est un joueur que... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 17h40 - Jean Luc Etourdi : En même temps comment peut-on espérer se qualifier en Coupe du Monde quand on a dans son effectif... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 17h39 - Karim Ben Fantome : Il lance son sprint trop tot encore, c'est tellement prévisible.Mais Sagan... Non seulement il est... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 17h20 - gurney : Bon, on avait pris de l'avance en janvier, mais on est quand même tout cool sur ce mercato. >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 17h18 - Toto le Zéro : Un peu plus comique, il y avait les Terence Hill et Bud SpenderLes "Trinita", on aimait ou pas.... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 16h30 - Lucho Gonzealaise : J'aimerais surtout un arrière gauche maintenant, voire un ailier gauche pour faire souffler... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 16h10 - Yul rit cramé : Et la nouvelle mercato du jour, vous la voulez ?Après une offre pour Pablo à 8 millions, on... >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)