auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #124

La Gazette de la L1 : 11e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Paris Saint-Germain 3
- 0 OGC Nice
Girondins de Bordeaux 0 - 2 AS Monaco
SM Caen 1 - 0 ESTAC Troyes
Dijon FCO 1 - 0 FC Nantes
EA Guingamp 1 - 1 Amiens SC
Montpellier Hérault SC 0 - 1 Stade Rennais FC
RC Strasbourg Alsace 2 - 2 Angers SCO
Olympique Lyonnais 2 - 0 FC Metz
Toulouse FC 0 - 0 AS Saint-Étienne
LOSC 0 - 1 Olympique de Marseille

 

 

Le Classement en relief

Il est là, disponible pour sept championnats.

  

 

 

 

 

 

Les gestes

L'énorme transversale de Kamil Glik pour Thomas Lemar, qui slalome ensuite dans la défense bordelaise avant de conclure, en partie à cause de la génuflexion arthritique de Benoît Costil qui laisse passer la frappe écrasée du Monégasque entre ses jambes.

 

L'anticipation et le sauvetage devant sa ligne de but de Christophe Kerbrat. Lacina Traoré n'en est toujours pas revenu.

 

La temporisation de Gaël Kakuta, qui attend le bon moment pour servir Oualid El Hajjam, lequel termine l'action d'une frappe croisée. Action sublimée par l'appel de Serge Gakpé qui amène Franck Tabanou avec lui et crée de l’espace au buteur amiénois.

 

Les mains en acier de Benoît Costil et de Danijel Subasic sur les frappes à bout portant de Fabinho et de Nicolas De Préville.

 

Le bijou de simplicité caennais, avec l'ouverture impeccable de Damien Da Silva, la remise de la tête parfaite d'Ivan Santini, et l'enchaînement superbe contrôle de la poitrine/volée imparable de Ronny Rodelin. Le ballon n’a pas touché le sol sur l’action!

 

Le coup d'œil et la précision de Florian Thauvin pour servir Morgan Sanson sur le but marseillais.

 

Les centres en retrait des latéraux lyonnais Kenny Tete et Fernando Marçal pour Nabil Fekir.

 

La spéciale de Julian Draxler: interception, percée et centre en retrait idéal pour Kylian Mbappé seul au point de penalty.

 

 

 

Même au rugby, Patrice Évra défend n'importe comment.

 

 

 

 


Les antigestes

Kylian Mbappé seul? Non. Interception d’Edinson Cavani qui apparait du "diablo valverde" et réalise une frappe du gauche en retard. Pour une fois que Cavani réussit une passe, c'est pour le gardien adverse.

 

Casimir Ninga qui assure le spectacle seul face au but avec un remarquable enchaînement contrôle aérien-bicyclette dans le vide-gros moment de solitude.

 

Beau contraste entre une magnifique bicyclette, bien exécutée, visuellement parfaite, mais qui loupe le ballon, et le ciseau de Gilles Sunu avec chute au ralenti, l'arrière-train dans la pelouse, mais avec un but à la clé.

 

On note aussi la jolie "air-papinade" de Jimmy Briand. Le geste à la mode ce week-end.

 

La frappe lointaine de Lucas Ocampos dans le but déserté par le gardien lillois qui tombe sur le premier défenseur devant lui. Qui nous prive du plaisir d'un court suspense (rentrera? rentrera pas?) habituellement lié à ce genre de situation.

 

Le coup de latte de Christophe Herelle dans la face de son coéquipier Karim Azamoum, KO pour le compte et sorti sur protocole commotion. On vous jure, Caen-Troyes c'était bien du foot.

 

L’ensemble de l’œuvre de Giovanni Sio face au gardien rennais.

 

Christophe Pélissier qui considère que ne pas avoir obtenu de penalty c'est "ne pas être logés à la même enseigne sur l'arbitrage", alors que c'est aussi le cas de l'OM.

 

Le maillot utilisé par Bordeaux à domicile.

 



 

 

Le match qu'il ne fallait pas rater

Pas besoin de moyens démesurés ou d’être un pensionnaire permanent de notre Ligue 1 pour produire un match plaisant, seulement deux équipes joueuses et un peu de réussite. Il y avait un match à ne pas manquer ce week-end! Petit florilège pour faire parler l’imaginaire avant un résumé vidéo:
 

Le contrôle en extension du Strasbourgeois Nuno Da Costa, qui lui ouvre le chemin du but.

 

Le contrôle du gauche dans la course, enchaîné avec une demi-volée croisée puissante pied droit à l'entrée de la surface de Martin Terrier. Un beau but à l'ancienne.

 

Karl Toko Ekambi qui part de l'aile gauche, s'appuie sur Thomas Mangani, fait passer le ballon entre les jambes de Yoann Salmier grâce à une astucieuse talonnade, avant de le placer finalement dans le petit filet opposé.

 

Le but en ciseau retourné de Gilles Sunu, après soixante tirs infructueux en cinquante-trois matches de Ligue 1.

 

 

 

  

 

 

 

Les minutes

La minute "Nietzsche revisited" de Stéphane Moulin:
"Si l'adversaire ne nous tue pas, on est capables de revenir." (conférence de presse)

 

La minute modérément enthousiaste de Frédéric Hantz:
"On a quand même plus de chances de rester en L1 que de gagner à l'Euromillions." (lequipe.fr)

 

 

 

 

Les observations en vrac

Parmi les gestes qu'Edinson Cavani est prêt à faire dans sa quête obsessionnelle du but, on peut donc maintenant ajouter le plongeon à l'horizontale.

 

Lille méritait mieux, alors que Toulouse et Saint-Étienne méritaient pire.

 

TFC-ASSE c'est mieux qu'un Zolpidem.

 

Christian Gourcuff a beau voir son attaque décimée par les blessures, il n'a pas dû beaucoup regretter d'avoir laissé partir Giovanni Sio sur ce match à Montpellier.

 

Angers est dans les temps du record de matches nuls de Bordeaux en 2005, qui comptait déjà sept partages des points après onze journées.

 

Le Stade Rennais libère le marché des points au classement: Deux victoires d'affilée et Rennes double son nombre d'unités en une semaine. La vie c'est assez simple, il suffit de menacer de virer tout le monde pour que la boutique tourne. Prends ça dans ta face la loi travail!

 

…Pendant que Bielsa et ses joueurs, ces assistés, continuent de se la couler douce.

 

 

 

Enfin débarrassés de la Coupe de la Ligue! 

 

 

 

 
 

Le coin fraîcheur

Antoine Kombouaré qui relativise le nul concédé à domicile par son équipe en reconnaissant qu'elle s'en sortait très bien sans être menée à l'heure de jeu.

 

L'interview d'après-match de Brandon, tout en sourire et en "R" roulés. Après trois mois passés sur le banc, le jeune attaquant espagnol marque son premier but en Ligue 1, offre la victoire au Stade Rennais, et répond aux questions des journalistes en français. Des capacités linguistiques que l'on n'avait plus vues du côté de la capitale bretonne depuis Kim Källström et Petr Cech...

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Sans qu'on puisse la qualifier de décisive, cette onzième journée aura été l'occasion de quelques évolutions subtiles au classement, qui laissent présager une rude bataille à venir, sinon pour la tête du classement, au moins pour les places d'honneur. En attendant éventuellement mieux si l'arrivée de Frédéric Hantz sur le banc messin venait à s'accompagner d'un coup de "moins bien" pour le leader... Mais avant de parler contre-performances, parlons de ceux qui ont réussi une performance ce week-end.

 

De Metz d'abord, qui n'a pas failli dans son match sur la pelouse du Formidable Outil, dans une rencontre que l'on savait lui être promise face à un adversaire trop faible pour pouvoir espérer quoi que ce soit face à l'ogre de ce championnat. Depuis que la L1 est revenue à vingt clubs (saison 2002/03), seuls Arles-Avignon 2010/11 et Grenoble 2009/10, avec respectivement deux et zéro points après onze journées, ont fait mieux que les Grenats. Grâce cet incroyable départ, Metz place ses pas dans ceux des plus illustres vainqueurs du championnat à l'envers.

 

De Lille ensuite qui, semaine après semaine, poursuit sur sa lancée et confirme ainsi son statut d'équipe surprise. Attention toutefois à l'illusion d'optique, les Nordistes comptant un match en retard, interrompu dans les circonstances que l'on sait à Amiens, alors qu'il était plutôt mal embarqué pour les Lillois. Notons cependant que si la partie était allée jusqu'à son terme et quand bien même les choses en seraient restées au même point, Lille occuperait tout de même la deuxième place du podium, avec simplement un peu moins d'avance sur ses poursuivants et un peu plus de retard sur le leader. À force d'être surpris, on va peut-être bientôt devoir se résoudre à faire des Nordistes des candidats au podium.

 

Chez les poursuivants, beaucoup de points ont été lâchés en route, ce qui offre même la possibilité à des équipes que l'on pensait distancées il y a deux journées de revenir au contact. Parmi ces poursuivants, c'est Strasbourg qui s'en sort le moins mal en n'ayant concédé qu'un point, là où Rennes ou Dijon ont concédé les trois. Ces différents résultats permettent à des Niçois actuellement en grande forme, de s'emparer, au moins temporairement, de ce qui fut longtemps leur place quasi-réservée.

 

La semaine prochaine, trois rencontres seront à surveiller particulièrement: Troyes recevra Strasbourg, Dijon se rendra à Nice et, sommet de la journée, le leader messin accueillera son dauphin lillois. On est bien sûr qu'un match ne peut pas être perdu par les deux équipes?

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

 

Merci à Di Meco, dugamaniac, Gazier, Kireg, lotbur, Marius T, Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà, Mik Mortsllak, Moravcik dans les prés, revlog, Roy compte tout et Alain paie rien, tes fessées pour leurs contributions. Le championnat à l'envers est de Portnaouac, la compilation de AKK rends tes sets et les lucarnes sont de Gouffran direct et Roy compte tout et Alain paie rien.

  

Partager

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 10e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2017-11-22

La Gazette de la L1 : 13e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Le match qu'il ne fallait pas raterLes minutes • Les observations • Le coin fraîcheurLes stats • Le championnat à l'enversVu de Twitter

 


Christophe Kuchly
2017-11-14

Chroniques bielsiennes : Le quitte ou double

Épisode 2 – La menace du licenciement plane au-dessus de la tête de l'entraîneur lillois mais il continue à croire en la réussite du projet qu'il incarne. La marge de manoeuvre se réduit et sa communication change.


Alex Lagazette
2017-11-07

La Gazette de la L1 : 12e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Le match qu'il ne fallait pas raterLes minutes • Les observations • Le coin fraîcheurLes stats • Le championnat à l'enversVu de Twitter

 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

RT @rcosmidis: Article sur Pogba, son rôle et ses progrès à MU https://t.co/eG0rigGXs9 Même si c'est devenu à la mode de le trouver moyen (…

RT @VuduBancPodcast: NOUVEAU #LOSC #Bielsa #PSG #FCGB #GIrondins #OGCN #Valencia 📻🎙️⚽️ Saison 3, Episode 15 : Départ de Bielsa et Foire aux…

RT @JeuneGuillou: Un tiers des matches de Ligue des champions se finissent par trois buts d'écart au moins. Tu parles d'un spectacle.. http…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)