> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

Ballack it like that

> article précédent

Eloge de la technocroatie

La Gazette de l'Euro > deuxième

Partager
Les résultats

Groupe A
République tchèque-Portugal : 1-3
Suisse-Turquie : 1-2

Groupe B
Croatie-Allemagne : 2-1
Autriche-Pologne : 1-1

Groupe C
Italie-Roumanie : 1-1
Pays-Bas-France : 4-1

Groupe D
Suède-Espagne : 1-2
Grèce-Russie : 0-1



Les 5 gestes des deuxièmes matches

• La prise de balle à soixante mètres côté droit, accélération, évitement du tacle du défenseur central, enchainement crochet intérieur-crochet extérieur dans le même pas, et centre, malheureusement contré: la tournée d’adieu de Milan Baros.
• L’arrêt main-pied sur le penalty de Mutu d’un Buffon toujours aussi flambeur.
• Le flesh for fantasy de l’idole Van Nistelrooy le long de la ligne de touche, pour lancer Robben sur le deuxième but néerlandais.
• La Kostadinov côté gauche de Robben avec Lilian Thuram dans le rôle de Laurent Blanc.
• La frappe de Sneijder qu’on n’est même plus surpris de voir finir sous la barre de Coupet au terme d’une telle soirée de guigne.


Les 4 antigestes des deuxièmes matches

• La remise de la tête parfaitement dosée de Zambrotta dans la course de Mutu sur l’ouverture du score roumaine, qui fait écho à sa superbe remise dans l'axe et dans les pieds de Scholes en demi-finale de Ligue des champions.
• Le saut de l’ange de Sergio Ramos qui, face à Nilsson, esquive avec talent la faute inévitable de son vis-à-vis.
• Le lob raté par Henry, pour ne pas contrarier Pierre Ménès avec une ouverture décisive de Malouda en retourné acrobatique.
• L’intervention décisive de Coupet, quelque part dans un monde parallèle où se déroulait la vrai France-Pays-Bas.


menes_profil.jpg
"Et c'est pourquoi, Mesdames et Messieurs les jurés, je demande la réclusion à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de trente ans pour Florent Malouda".


La mini-bannette

L'emplacement réservé GIG-GIC
Thierry Henry : "Maintenant, quand tu entres dans le bus, il y en a plein qui sont assis à la place des anciens… En fait, ils ne s’en rendent même pas compte. À mon époque, j’attendais de voir où Marcel, Dédé ou Zizou allaient s’asseoir pour voir où je pouvais me mettre. Maintenant, c’est presque toi qui demande: 'Pardon, j’ai l’habitude de m’asseoir là'. On te répond: 'Ah ouais? Ben, mets-toi de l’autre côté'”.

La feta à la maison
Jean-Michel Larqué : "Celui qui ne joue pas, ou qui ne joue pas le ballon, à un moment ou un autre, il perd". Ou il rentre en Grèce avec un trophée sous le bras.

Rob le pongiste
Robin Van Persie : "Je trouve déjà tragique de perdre une simple partie de tennis de table, alors un match de football face à la Roumanie..."

La question SMS un peu trop facile
Christian Jeanpierre : "Une Marseillaise parfaitement respectée par les 25.000 supporters hollandais". Clara Morgane?

Joue-la comme Mozart
Christian Jeanpierre : "Les Turcs qui marchent".

Le Brésil du pauvre
Christian Jeanpierre : "C’est une véritable mare à canards".

La non relecture de papier
Pierre Ménès : "Cinquante ans. C'est l'écart qui nous sépare de la dernière défaite de l'équipe de France par quatre buts d'écart dans une grande compétition".



La minute fantasmagorique d’Eugène Saccomano

"Alors, sous la pression des médias, et de l'opinion publique surtout hein, après le match catastrophique contre la Roumanie, eh bien Raymond Domenech a décidé d'opérer des changements dans cette équipe de France" (Blog Msn).



La minute Wikipédia de Dominique Grimault

"J’ai commis ce qu’on appelle un écart de langage lundi soir, ici même sur ce plateau, au cœur d’une discussion un peu enflammée. J’ai dit que… j’ai comparé les joueurs roumains à des voleurs de poules, j’aurais du dire ‘voleurs de coqs’ ça serait mieux passé. Je voudrais simplement, et très sincèrement m’excuser auprès de tous les Roumains de France, de Roumanie bien sûr, ces propos ne sont en aucun cas, et je vous le dis sincèrement, teintés de xénophobie, de racisme: je suis très admiratif de ce peuple, très admiratif de l’histoire de ce peuple, très admiratif peut-être d’un penseur que vous connaissez, c’est Cioran qui a bâti une œuvre immense, et qui a dit à l’issue de cette œuvre: ‘Je ne suis qu’un plaisantin’. Ben moi je ne suis qu’un plaisantin qui renouvelle toutes ses excuses" (100% Euro).


grimault_harmonica.jpg
"Je vais vous jouer à l'harmonica mon tube de l'été : «Voleur de poul»".

> Suivez aussi l’Euro depuis le Diaporama des lecteurs



Tendance été 2008

L’Allemagne a perdu sa place dans les quatre fantastiques qui se dégageaient à l’issue des premiers matches, laissant aux seuls Portugais, Hollandais et Espagnols le statut de favoris flamboyants. Mais l’Allemagne a peut-être gagné autant de compétitions internationales en sortant du bois que ces trois-là en ont perdues en étant sous les projecteurs. Tandis que la Croatie, au bilan comptable sans faute n’est pas encore prise au sérieux, on se demande, comme lors des neuf tournois disputés (1) depuis la finale de l’Espagne en 84 et le titre des Pays-Bas de 88, il y a déjà vingt ans, si cette année sera enfin celle de la consécration pour un de ces trois serial losers.

À la recherche du nouvel esthète
Le fantasme secret, c’est d’en finir avec la mainmise du football réaliste sur les compétitions internationales. Toutes émouvantes furent-elles, les accessions des Français et des Italiens en finale de la dernière Coupe du monde ne faisaient que confirmer la grande logique des derniers succès de feu la Grèce de 2004 que peu de monde regrettera, des Bleus plus costauds que rigolos en1998 et 2000, de l’Allemagne ultraréaliste de 1996 et 1990, en évitant de se souvenir des tristes succès brésiliens de 2002 et 1994. Même l’Argentine avait renié son identité de jeu pour se plier aux options rigoristes de Bilardo, en 1986, pour succéder aux Italiens fossoyeurs du Brésil spectaculaire de Telê Santana. L’épiphénomène danois de 1992, fondé sur une fraîcheur athlétique supérieure, oblige à remonter à César Luis Menotti pour trouver un esthète du football parvenant à inscrire une idée plus romantique du football sur un palmarès international. Il y a trente ans de cela…

Remplissons nos mémoires des jolis footballs espagnols ou portugais. Redécouvrons les vertus des équipes de contre au travers de cette belle génération batave. Il est encore temps de croire que cette fois, ils iront au bout. Mais n’oublions pas que, l’Italie, la Turquie ou la Croatie bougent encore…

(1) Cinq Coupes du monde et quatre Euros.


Les observations en vrac / best of

• Merci monsieur Villeneuve, Thuram est déjà devenu un joueur du PSG.
Pologne, Allemagne, Autriche : c’est compliqué de retenir tous ces nouveaux noms de pays depuis la chute du Saint Empire Romain Germanique.
• Alors que les deux tiers des Croates jouent en Bundesliga, on a eu l’impression que les Allemands les découvraient. Les Français connaissent ça aussi, c’est l’effet Sénégal.
• Marrant de voir que Michael Laudrup joue discrètement avec l’Espagne sous le blaze de Xabi Alonso.
• Ça se voit de plus en plus que Rozenhal a joué à Paris.
• Ça se voit de moins en moins que Plasil a joué à Monaco.
• Dans l’équipe tchèque, la vieillesse n’est pas tant un naufrage qu’une crevaison lente.
•  83e grande compétition internationale pour Jacek Bak, et 83e élimination au premier tour.
• Les relances de Boulahrouz ravivent le souvenir ému de Talal El-Karkouri.
• Le geste qu'Henry a le mieux réussi, c'est l’applaudissement de ses coéquipiers.
• Pas mal, le Semak, là, avec son retourné acrobatique. Espérons que Charles Villeneuve était devant sa télé.
• La Grèce qui essaie d’attaquer, c’est comme un chien qui essaie de se tenir sur ses pattes arrière: c’est pas très bien fait, mais c’est touchant.



Les questions des deuxièmes matches

• Comment une équipe des Pays-Bas, qui adore faire tourner le ballon derrière, experte du contre supersonique, peut-elle être considérée comme une adepte du jeu offensif?
Greg, t’avais pas dit que tu l’aurais arrêtée, cette frappe de loin?
• Décalé sur la gauche, Podolski a marqué 100% des buts allemands dans la compétition. Qu’en pense Thierry Henry?
• C'est pour annoncer à Domenech la fin de son aventure avec panache que TF1 a collé Denis Brognard à la présentation de l'après-match?
• Combien de joueurs de la sélection Scolari est-il en train d’envisager de rapatrier à Londres?
• S’il va jusqu’au bout de la compétition, Joachin Löw avouera t-il que c’était bien lui, le brun des Modern Talkings?



Matchbox: la compil'
Privés de Carpates show

Les valseuses de Vienne

L'Allemagne en cador

Turquie dans l’Euro : c’est pas gagné

Les Suisses repartent chocolat
Partager

> sur le même thème

Ballack it like that

> Dossier

L'Euro 2008

L'Euro 2008


2008-07-04

Euro : notre palmarès à nous / 2

Des hauts et des bas, des débats bas, des buts et des déboires: deuxième partie de notre  sélection exclusive.


2008-07-03

Euro : notre palmarès à nous / 1

Notre comité d'experts a épinglé les gagnants et les perdants sur son tableau d'honneur. Première partie.


Antoine Faye et Laurent Bischoff
2008-06-30

Toque Final

L’Europe parle espagnol. Quarante-quatre ans après un sacre européen presque anecdotique, la Selección a vaincu ses fantômes en franchissant l’obstacle des quarts, et lavé la douloureuse défaite de 1984...


>> tous les épisodes du thème "L'Euro 2008"


Le forum

En rouge et noir !

aujourd'hui à 19h16 - rougénoir : Plutôt que de s'occuper des devoirs d'Eduardo, que je croise régulièrement dans mon quartier (on... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 18h41 - Classico : Coucou Gilles, je comprends tout à fait pourquoi tu as pu lire mon message de cette façon, mais... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 18h22 - Hal 9000 : Sunday, oranje sunday. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 18h16 - Toni fils brillant : @Laudrup "je vais jouer le pessimiste de service, mais ce relai d'information comme "shoot... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 17h50 - El Mata Mord : Par voir de conséquence, Latour sera le leader d'AG2R sur le Tour.D'ici à ce qu'on se retrouve... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 17h42 - suppdebastille : Parcourant les résultats de la Can je découvre un nouveau pays l'Eswatini qui est en fait le... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 13h48 - DansonsLaBostella : Le fit est degueulasse pour Melo a Portland mais en meme temps ils donnent 40 minutes de temps de... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 12h59 - revlog : Lu sur twitter l'article sur Polo Breitner mentionné en page précédente (ex contributeur en ses... >>


Manette football club

aujourd'hui à 12h34 - Danishos Dynamitos : Je le note.Pour ma part, j'ai terminé "The Return of the Obra Dinn", mon extra-énorme coup de... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 12h28 - Si vis pacem, para Bellion : J'avais bien aimé les 3 premiers, moi. Le 4ème commence à "sauter le requin" comme on dit. Le... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)