auteur
La rédaction

Du même auteur

> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

Non, ce n'est pas Pagnol

La contagion du doute

Internet est un formidable amplificateur de rumeurs, comme cela s'est vérifié avec celle que le mensuel Capital a lancée sur le mystérieux achat d'un match décisif pour l'attribution d'un titre. La ressemblance (délibérée?) avec un certain PSG-Bordeaux de mai 99 a excité les fantasmes et les doutes, avant que la prétendue affaire ne retombe comme un soufflé. Mais le mal est fait.
Partager
La semaine dernière, nous avions voulu faire le point sur les informations circulant notamment sur les sites football365 et icoverup. Avec le souci de ne pas occulter une affaire grave si elle avait été confirmée ultérieurement, nous sommes pourtant tombés dans le piège à notre tour: en reproduisant ces "informations" nous entretenions la suspicion et la rumeur elle-même sans être capables de l'infirmer ou de la confirmer. La rédaction a ensuite décidé de retirer l'article en question, et revient maintenant sur l'affaire.
Devant la lenteur de réaction des médias et des instances, interprétée comme une volonté de mettre le couvercle sur une embarrassante affaire, certains sont allés plus loin, ont voulu exploiter eux-mêmes ce filon de soufre sans s'interroger réellement sur la consistance des éléments disponibles. La force d'une rumeur réside d'abord dans le fait qu'elle est plausible, aussi fausse soit-elle, donc difficile à effacer d'un trait, ensuite dans le fait qu'elle a toujours un incroyable pouvoir de séduction, même sur ceux qui seraient rationnellement enclins à douter d'elle. Elle flatte le goût du complot, excite toutes les paranoïas et rencontre un terreau fertile, aussi bien dans les microcosmes où elle naît qu'auprès des publics dans lesquels elle se répand allègrement. Dans le monde du journalisme sportif, beaucoup vont faire passer leurs propres suppositions et quelques ragots de coulisse pour cette incroyable vérité qu'on nous cacherait. Il est tellement gratifiant de montrer qu'on détient des secrets…

A la source de toute rumeur, il y a forcément une malveillance qui veut éveiller celle de son public. Les rumeurs emploient les mêmes mécanismes que la démagogie, elles entretiennent toutes deux le sentiment du "tous pourris-c'est magouilles et compagnie", cet infantilisme de la théorie du complot (qui incite par ailleurs à la résignation absolue). On peut ainsi s'interroger sur la démarche du journaliste de Capital qui aurait pu se douter que sa description du match incriminé allait désigner implicitement cette rencontre de la 34ème journée du championnat 98/99. On ne veut pas croire que ce flou ait été intentionnel et à but publicitaire, mais le directeur de publication du mensuel peut bien accuser les supporters marseillais (qui ont porté plainte contre X) de verser de l'huile sur le feu, c'est lui qui leur a livré le matériel complet pour une montée d'indignation. Les effets dramatiques de cette interprétation sont facilement mesurables à Marseille, où le populisme de Tapie a laissé un limon fertile pour toutes les formes de paranoïa. On comprend d'ailleurs bien la réaction des Ultras, qui ne peuvent laisser un doute pareil non examiné. Espérons simplement qu'ils ne soient pas à nouveau les premières victimes de manipulations à grosses ficelles.
Le trouble a été savamment entretenu sur Internet et l'histoire méticuleusement brodée avec un tissu d'allusions et de supputations, mais aussi de coïncidences forcément troublantes: la crédibilité de l'intrigue a été construite en faisant parler des éléments réels comme le transfert de Jérôme Leroy ou celui d'Ali Benarbia. Une bonne rumeur doit s'ancrer par moments dans la réalité, et même si le dossier reste désespérément vide de toute preuve concrète, elle acquiert vite tous les caractères de l'évidence par la magie de notre crédulité tout excitée. Et comme à chaque nouvelle fiction, il y a toujours quelqu'un dans notre entourage pour nous transmettre un témoignage de seconde main absolument incontestable qui l'authentifie. Le désir de croire est plus fort que l'exigence de preuves.
D'ailleurs, pour en revenir à ce PSG-Bordeaux, la vérité ressemble de loin à ces extrapolations, mais elle est infiniment plus banale. Si certains Parisiens n'ont pas mis la dernière énergie à remporter ce match (au contraire de celui contre l'OM qui l'avait précédé), c'est que l'enjeu n'était pas le même et que les intérêts sportifs étaient troublés par la rivalité entre les deux clubs (l'OM peut d'ailleurs témoigner de cette capacité d'une équipe médiocre à se surpasser contre son rival, comme lors de sa récente réception du club parisien). Sans devoir monter un fumeux scénario de corruption, ce simple constat justifie déjà des critiques et des suspicions, et suscite des interrogations sur la motivation à géométrie variable des équipes professionnelles.

Bref, s'il doit maintenant y avoir une enquête sportive pour lever les derniers doutes, si la vigilance contre la corruption reste de rigueur, une "mise en examen" des auteurs et des promoteurs de la rumeur s'impose aussi. Les premiers ont oublié que le journalisme d'investigation est un dur labeur, et qu'on ne maquille pas impunément de vagues présomptions en révélations de l'année. Les autres devraient mieux travailler à obtenir ce qui fait souvent défaut sur le web: la crédibilité.

Partager

> sur le même thème

Accords et désaccords...

Le foot français


Antoine Zéo
2019-11-06

« Kylian, ce n'est clairement pas le Bondynois type »

L'AS Bondy après Mbappé, c'est l'objet du feuilleton de notre revue. Extrait précieux: l'entretien avec Ilyes Ramdani, entraîneur et journaliste. 


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Rabbi Jacob
2019-07-24

Drôle d'endroit pour des rencontres

Retomber en Ligue 2, c'est retrouver de vieilles connaissances de comptoir dont on s'était assez bien passé, mais avec lesquelles on n'est finalement pas si malheureux de frayer à nouveau. 


>> tous les épisodes du thème "Le foot français"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)