> déconnerie

2011 en 11 déconneries

> article suivant

Double jeu à la française

> article précédent

LE PRINTEMPS DE LIVERPOOL

> article précédent

LE REPLAY, SÉANCE 13

L1 :: LA GAZETTE :: J28

Partager
classement_0809_28.jpg


Les résultats de la journée

Monaco-Toulouse : 3-2
Valenciennes-Le Havre : 3-2
Sochaux-Nancy : 2-1
Bordeaux-Nice : 2-1
Grenoble-Saint-Étienne : 1-0
Le Mans-Rennes : 2-2
Nantes-Lorient : 1-1
Caen-Lille : 0-1
Lyon-Auxerre : 0-2
Paris SG-Marseille : 1-3



Les 5 gestes de la journée

• La patate de Kembo-Ekoko dans la lucarne, qui transforme les Rennais en "Pyromanes" des espoirs de victoires manceaux.
• La volée acrobatique de Modesto. Aussi inspiré en conférence de presse que dans la surface toulousaine, le défenseur Monégasque avouera: "La nuit je mens", je me dis qu’en fait, je suis un footballeur.
• Le coup franc qui défigure Pedretti. "Malédiction", il ressemble à un frère Ribéry maintenant.
• Le faciès défait de Jean-Michel Aulas après le deuxième but auxerrois. "Ma petite entreprise" croit-on lire dans son regard consterné.
• L’arrêt des testicules de Diawara, sur sa ligne. Devant sa télé, Madame Diawara s’est écriée: "S.O.S Amor".


Les 5 antigestes de la journée

• L’enchaînement patatras d’Abriel: penalty à mi-hauteur sur Alonzo-reprise en déséquilibre à côté du but pour empêcher Gameiro de rattraper sa bévue initiale. "Madame rêve" qu’il arrête le foot, alors il s’en donne les moyens.
• La reprise de Briand à trois mètres du but qui parvient à mettre le ballon au-dessus de la barre de Pelé. "J’passe pour une caravane" auprès de Domenech, songe t-il en se prenant la tête entre les mains.
• L’enchaînement de Ramé qui relâche le centre d’Apam, mais pas le pied de Fae, provoquant le penalty de l’égalisation niçoise. "C’est la faute à Dylan" se justifiera t-il benoîtement.
• La semelle de M’Bengue dont on ne comprend pas comment elle n’a pas brisé net le tibia d’Alonso. "T'as qu'à dire Yeah" si ça pique un peu, Alejandro.
• Les sorties aventureuses de Ruffier sur le but de Cetto, et de Lloris sur celui de Kahlenberg. "C’est comment qu’on freine?"



La bannette

Le tiercé c'est Mandanda
Jérôme Alonzo (foot01.com) : "À nous de cravacher pour aller en marche là où ce n’est pas prévu, par exemple le week-end prochain Marseille".

Le tortchticolis
Rudi Garcia (lfp.fr) : "On continue à regarder vers le haut".

Le coach-culotte
Élie Baup (lfp.fr) : "Je ne pouvais pas changer tout le monde".

Le coach qui pense à une reconversion
Élie Baup (lfp.fr) : "Après, sur le but encaissé, on peut refaire le match".

Le retour des lapins crétins
Paul Le Guen (lequipe.fr) : "On a pris un coup derrière la tête mais on va se relever avec force".

Les Rambo Warriors
Jean-Pierre Louvel (lfp.fr) : "Je ne veux que des combattants, les autres verront s'ils se trouvent un club".

Le gardien du FC Nantes Antarctique
Jérôme Alonzo (L'Équipe) : "À un moment donné, tout se disloque".

L’entraîneur qui n’a pas lu ‘’La face cachée’’
Christian Gourcuff (L'Équipe) : "Je suis rassuré par le visage de l’équipe".

L’équipe qui garde le rythme
Fahid Ben Khalfallah (Ouest-France) : "On est pourtant conscient qu'on est dans la galère".

Le point dans la gueule
Jimmy Briand (L'Équipe) : "On a eu ce qu’il fallait dans la tronche pour aller chercher ce point".

La dolipanne
Pablo Correa (lfp.fr) : "Tout comme Sochaux nous étions fébriles".

Le comédon club
Antoine Kombouaré (lfp.fr) : "C'est le point noir de la soirée".

Le rappel
Antoine Kombouaré (L'Équipe) : "C’est la première fois que l’on revient dans le temps additionnel".

Le maraboutage raté
Mickaël Landreau (sport24.com) : "Tous les voyants étaient au vert".

L'approche de kangourou
Mickaël Landreau (sport24.com) : "Il faudra à nouveau montrer notre faculté à rebondir après cette défaite".

La Seine de jalousie
Eric Gerets (L'Équipe) : "J’ai été ravi de voir que Giuly glisse un peu plus à droite et arrête de tourner autour de Hoarau".


hoarau_babyfoot.jpg
"Une amplitude de déplacement de  dix centimètres, un tacle qui ne touche jamais l'adversaire, eh c'est pas du baby-foot ton truc, c'est Makelele !"


Les tops

Le top 12e homme
1. Laurent Blanc (L'Équipe) : "Je remercie le public qui a fait un bon match lui aussi ce soir".
2. Daniel Jeandupeux (lfp.fr) : "J'ai trouvé beaucoup de courage chez nous, le public s'est comporté en supporteurs, c'est de bon augure pour la fin de saison".
3. Jean-Alain Boumsong (football.fr) : "Nous compterons sur le soutien du public pour nous galvaniser et nous remettre sur le chemin de la victoire".


Le top "Haut les mains"
1. Emerse Faé (L'Équipe) : "Un match nul n’aurait pas été un hold-up".
2. Franck Dumas (lfp.fr) : "On a pourtant joué avec nos armes".
3. Pablo Correa (L'Équipe) : "Les gens n’en ont pas eu pour leur argent, cela s’appelle du vol".
4. Cyril Rool (ogcnice.com) : "On n'a pas fermé le jeu, on a essayé de jouer notre jeu et si on avait tiré le match nul, je pense que cela n'aurait pas été volé".
5. Jérémie Janot (lequipe.fr) : "Le succès des Grenoblois n'est pas volé".


Le top SOS Psychiatrie
1. Franck Dumas (L'Équipe) : "C’est une connerie mentale".
2. Jérôme Alonzo (foot01.com) : "Je me pose des questions, mais il faudrait être un taré, un abruti de ne pas s'en poser".
3. Christian Gourcuff (lfp.fr) : "Après, plus le temps défile, plus tu gamberges, plus tu perds en lucidité pour faire le bon choix".



Les minutes

La minute vert pâle d'Alain Perrin
Alain Perrin, : "Si on avait cinq ou six joueurs de plus, on pourrait se permettre de jouer la Coupe d’Europe. Mais je constate qu’après chaque rencontre européenne, on perd nos matches ou des points en L 1. […] La Coupe d’Europe est une corvée, on ne va pas jouer pour se qualifier contre Brême. […] Il faut être courageux pour prendre une telle décision. Peut-être que les joueurs choisissent leurs matches. S’ils font des choix, on en fera aussi. Imaginez qu’on se qualifie. Ce serait très dangereux pour nous…" (L'Équipe)


La minute de bonnes intentions de Claude Puel
"On n’a pas réussi à accélérer, la pelouse était sèche, on aurait dû l’arroser avant pour donner plus de vitesse au ballon, mais on n’a pas pu. Un problème de tuyaux. Mais, bon, on ne va se retrancher derrière ça". (L'Équipe)


La minute clin d'œil à Jean-Claude Gaudin d'Eric Gerets
"Ce soir, je m’en suis bien rendu compte sur ce match retour avec trois mille policiers autour de notre hôtel, c’était vraiment un très gros match dans, et je tiens à le dire, le plus beau stade de France, un stade qui peut rendre jaloux". (L'Équipe)


La minute imaginaire de Jean-Michel Aulas
"Il faut que tout le monde s’associe à cet échec. Il faut que tout le monde s’interroge. Être propriétaire d’un stade comme l’Abbé Deschamps, c’est mieux, cela aide. De plus, la structure fiscale auxerroise est un atout pour avoir les meilleurs joueurs. Il y a donc beaucoup de déception, mais il faut que tout le monde soit solidaire dans la victoire comme dans la défaite. Ce soir, il y a tout un ensemble de choses à modifier au niveau du foot français. Il faut dépasser cet échec pour prendre les bonnes décisions non seulement à l’OL mais dans l’ensemble du foot français".



Le joueur en promo hors période de soldes

gaz28_benarfa.jpg



La stat futile

5-5 au total sur l'aller-retour entre l'OM et le PSG. On est loin du souvenir encore tenace de chocs vierges en buts et riches en vides. Voyons ensemble à quel point ces deux scores prolifiques font office de perle rare.

Les plus gros scores des doubles confrontations depuis 1998-1999 :

15 buts
• saison 2001-2002, Lorient-Guingamp (6-2 et 4-3)
il faut comprendre Lorient-Guingamp : 6-2, puis Guingamp-Lorient : 4-3

12 buts
• saison 1999-2000, Marseille-Saint-Etienne (3-3 et 5-1)
• saison 1999-2000, Le Havre-Monaco (1-4 et 5-2)
• saison 2003-2004, Montpellier-Paris SG (3-2 et 6-1)
• saison 2004-2005, Bordeaux-Nice (5-1 et 3-3)
• saison 2005-2006, Le Mans-Lyon (1-2 et 8-1)

Suivent dix double-confrontations à 11 buts
Ce PSG-OM se place donc en 17e position, noyé parmi une vingtaine de double opposition à 10 buts.

Pour trouver le record absolu depuis 1945, il faut fouiller loin dans les archives. En 1951-1952, les gardiens ont morflé dans les matchs entre Marseille et Saint-Étienne (3-10 et 4-2). Même total la saison 1961-1962, entre le RC Paris et Metz (11-2 et 2-4). 19 buts à chaque fois!

Si l'on se cantonne à l'ensemble des doubles confrontations PSG-OM de l'histoire, celle qui s'est clôturée le week-end dernier assisté fut incontestablement un grand cru:
1 - Saison 1978-1979, Marseille-Paris SG (4-1 et 4-3) : 12 buts
2 - Saison 2008-2009, Marseille-Paris SG (2-4 et 1-3) : 10 buts
3 - Saison 1977-1978, Marseille-Paris SG (2-1 et 5-1) : 9 buts
On notera également que c'est la première fois que chacun des deux va gagner chez l'autre la même saison.

La prochaine fois, nous verrons s'il est plus facile pour un spectateur lambda d'assister à une victoire du Havre ou de pénétrer sur la pelouse du Parc en plein PSG-OM.

> Enrubanné par Poteau rentrant, le site des stats inédites et décalées sur la Ligue 1.



ricardo_joie.jpg
"Nooooon ! Laissez-moi un peu devant, ne me mettez pas tout de suite derrière, je vous en supplie coach."


Les observations en vrac

• Le Ramé Farewell Tour était en représentation à domicile cette semaine: un penalty provoqué. Il est peut-être temps de s'arrêter.
• Le mea culpa : on croyait la semaine dernière qu'Abriel aurait mieux tiré le penalty que Saïfi. Visiblement il nous a lus, et a tenu à nous faire mentir.
• Laurent Paganelli aurait proposé de relever le "défi" vendre à Pape Diouf le livre écrit par Jérôme Rothen, puis à l'ailier parisien le livre écrit par le président de l’OM. Défi refusé par sa hiérarchie. Une bonne vanne? Surtout pas!
• Frédéric Da Rocha a fêté son 400e match avec Nantes, félicité par Henri Michel en personne. Note aux plus jeunes: non, ils n'ont pas joué ensemble.



L'effet Yoann

On ne soupçonne pas l'impact de la présence de Yoan Gourcuff à Bordeaux.

gaz28_pointg.jpg




gaz16_dictionnaireOL.jpgL’OL de A à Z

Partageons la passion du septuple champion de France en parcourant une définition extraite de son dictionnaire officiel (1). Cette semaine, la lettre L comme la Ligue.

"Ce mot fait immanquablement penser à la Coupe remportée en 2001 par l’OL face à Monaco sur le score de 2 à 1 après prolongations. Le premier trophée majeur de l’ère Jean-Michel Aulas. La Ligue, c’est encore l’organisme qui gère le football professionnel et dans laquelle, le président de l’OL joue un rôle très important pour faire avancer le football français ".

La semaine prochaine, la lettre M comme: Moi, Jean-Michel Aulas, soixante ans, personnage éminemment visionnaire qui serait détenteur de tant et tant de trophées européens si les manants ne s’accaparaient pas iniquement la majeure partie des revenus du football de ce pays que je porte à bout de bras malgré l’adversité des jaloux.

(1) Le dictionnaire officiel de l’Olympique lyonnais, éditions Hugo&Cie.


Tout et son contraire

gaz28_wendel.jpg

Vu dans l'édition de dimanche de L'Équipe.



Les questions

• Quels dossiers peut bien avoir Claude Puel sur l'ensemble de la profession journalistique pour ne pas s'être encore fait massacrer, comme le premier Alain Perrin ou Gérard Gili venu?
 • Bon mais alors c'est Lloris ou Mandanda qui rate sa saison et ses chances d'être numéro un en bleu?
• Selon vous, David Berger devra-t-il sa prochaine nomination au Micro de Plomb pour avoir dit sur Foot+ "Jelen qui frappe et qui climatise réellement le stade Gerland" ou bien "Le championnat de France s'abat sur l'Olympique lyonnais"?
• Le doublé de Fred avec Fluminense a-t-il réveillé les hémorroïdes de Bernard Lacombe?
• Vieira et Thuram dans les tribunes du Parc aux côtés de Sylvain Wiltord, c'était pour lui donner des conseils sur la meilleure manière de continuer à jouer au football sans aucune condition physique?
• C'est nous, ou bien le "super ralenti" de Canal+ est réellement une invention totalement stupide?


dumas_portable.jpg
"Pour insulter un arbitre, faites le 1. Pour injurier un journaliste, faites le 2. Pour virer un blogueur, faites le 3".


Vu du forum

= >> emink / Au tour du ballon ovale
Eh, les copains, je mate le rugby en attendant. Ils nous font un remake de mercredi, les Français... 29-0 à la mi-temps. Vous croyez qu'Aulas va dire que c'est la faute à l'égalitarisme qui règne aussi dans le rugby qu'on s'en prend une mémorable?

= >> antigone / Paris est magique
Le Gouin va tout de même devoir s'expliquer sur son absence de coaching. Il a carrément demandé aux chasubles d'arrêter l'échauffement vers la 60e. J'avais jamais vu ça.
On a donc joué à 10 contre 11 pendant 40 minutes. Ceara a fini en anaérobie, Luyin sur les rotules, et Rothen se serait fait doubler par la dépouille de Doc Gynéco.
Et jeudi, on va nous annoncer du turnover pour un match crucial et loin d'être évident, rapport à cette fatigue. Vraiment Guénial.

= >> Rigoboum Song / Café au petit Marseillais
Le premier carton que je trouve, je le peins en orange et je grimpe dessus en levant les bras.
= >> Facile à shooter
En même temps, si on veut pas qu'un Hollandais tente d'escalader tes pubs, tu t'appelles pas Oranje...
= >> Troglodyt
On a au moins la preuve, que non, il n'existe pas, le Hollandais volant.
= >> Dinopatou
C'est clair, moi je le comprends Zenden, il a dû se dire que c'était comme dans Mario et que si tu explosais la boite orange magique placée derrière le méchant boss Landreau après l'avoir battu, tu te retrouvais équipé du maillot de la sélection néerlandaise, fol espoir qu'il garde dans un coin de sa tête, alors du coup, ben il a essayé...

> L'indispensable forum des Cahiers


diouf_lecture.jpg
"Ah la vache! J'avais oublié que j'avais été l'agent de Laurent Robert!"
> Les lucarnes sont transfigurées dans le Diaporama des lecteurs
Partager

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)