auteur
Le Feuilleton de la Ligue 1

Du même auteur

> article précédent

Le footballeur n'est plus étanche

L1 :: La Gazette :: J16

Partager
classement_0809_16.jpg

Les résultats de la journée


Le Mans-Caen : 2-0
Rennes-Paris SG : 1-0
Lille-Lorient : 1-1
Lyon-Valencienne : 0-0
Sochaux-Bordeaux : 0-0
Toulouse-Marseille : 0-0
Auxerre-Monaco : 0-1
Nancy-Saint-Étienne : 1-2
Le Havre-Nantes : 0-2
Nice-Grenoble : reporté



Les 5 gestes décisifs de la journée

• Le tacle d’Abardonado dans sa surface de réparation, qui prive Ederson d'un but en sortie de chicane.
• L'enchaînement pause / rewind de Penneteau qui lui permet de repartir dans l'autre sens et de dégager d'une manchette la belle volée de Fred déviée par Bisevac.
• La déviation Kung Fu Fightin’ d’Obraniak pour permettre à Bastos de faire trembler les filets lorientais.
• La feuille-morte d'Alessandro Del Machado dans la lucarne de Gianluigi Bracigliano.
• La claquette de l'ongle de l'annulaire de Landreau, qui dévie de sa trajectoire la frappe que Pagis avait guidée dans la lucarne avec son laser.


Les 5 gestes gratuits de la journée

• L’enchaînement contrôle du droit, volée du gauche de Capoue, qui méritait mieux que la barre transversale. De Revault en plus.
• Le contrôle orienté en pleine course de Gervinho entre deux Caennais, à la réception d’une ouverture aérienne de cinquante mètres.
• La pichenette à mi-hauteur de Cavenaghi, qui provoque une épidémie de rhumes chez les quatre défenseurs sochaliens pour offrir une belle opportunité à Bellion (en manque de vivacité pour conclure).
• Le coup franc de Dalmat aux trente mètres, qui semble lancé dans sa campagne annuelle de jolis gestes pour repousser les avances du Ballon de Plomb.
• Le sermon version Manu Katché de Perquis à M. Hamer, qui s'était retrouvé sur la trajectoire de sa passe.


Les 2 antigestes de la journée

• La Ceara de Rami en position de dernier défenseur, qui échoit à Gameiro, trop altruiste en tentant le centre en retrait qui finit dans les crampons de Rami pour un rattrapage.
• Le penalty de Gomis, qui a tellement peur de rester dans l'histoire comme le joueur dont Grégorini aura arrêté le péno qu'il préfère tirer à côté du but nancéen.


perquis_look.jpg
"Laisse-moi kiffer la vibe avec Mormeck!"


La bannette

Le combat d'arrière-garde
Eric Gerets (Téléfoot) : "Si je dois acheter tous les joueurs que j'ai lu dans le journal, au lieu d'avoir 6 stoppeurs, je vais en avoir 14". Mais tu prendras quand même 2,5 buts par match.

Le clair-abscons
David Trézéguet (Téléfoot) : "De mon côté, quand il a fallu être clair, j'étais clair de ma part".

Le trajet en De Lorean
Souleymane Diawara (L'Equipe) : "Avec tous ces jeunes, ça ira beaucoup mieux dans le futur".

Le marteau-caoutchouc
Franck Dumas (L'Equipe) : "Tout d’un coup, vous faites du marquage élastique et vous êtes constamment pilonnés".

La Ségolène Royal attitude
Franck Dumas (L'Equipe) : "Pourtant, je l’ai répété à mes joueurs à la mi-temps: soyez déjà heureux d’être à 0-0, ayez un autre comportement. On a eu un autre comportement… Ç'a été notre plus mauvais match de la saison".

La Raymond Domenech attitude
Arnaud Le Lan (L'Equipe) : "C'est dommage qu'on se soit fait autant rentrer dans la gueule car on le savait".

La Ray Charles attitude
"Le spectacle s'invite rarement aux matches du PSG" (Téléfoot). Visiblement, les journalistes de TF1 non plus.

Le stratège en bois
Reynald Lemaître (L'Equipe) : "On a déjoué en deuxième période". Pas les plans de l'adversaire en tout cas.

L'équipe qui est son deuxième adversaire
Ederson (lfp.fr) : "Nous avons le sentiment d'avoir livré un match compliqué pour les deux équipes".

Le weight watcher
Cédric Carrasso : "Je suis content, car Toulouse a quand même fait un gros match…équilibré".

Le spectateur conditionnel
Francis Gillot (L'Equipe) : "J'aurais bien aimé voir le match si on avait ouvert la marque".

Le base-jumper
Jérôme Alonzo (L'Equipe) : "C'est au bord du précipice qu'on fait nos meilleures prestations".


Le top Max Havelaar
1. Laurent Blanc (L'Equipe) : "C'est un point équitable".
2. Francis Gillot (L'Equipe) : "Le score est équitable et on va se contenter de cela".
3. Jacques Abardonado (L'Equipe) : "[C'est] un score qui me parait équitable".


Le top "Changer la vie"
1. Élie Baup (lfp.fr) : "Cette victoire est importante, car elle nous permet de travailler dans la continuité de ce que nous démontrons depuis deux ou trois matches".
2. Ricardo (lfp.fr) : "Mais cette victoire s'inscrit dans la continuité du travail que nous menons actuellement. Et ce soir, cette continuité est favorable".
3. Flavio Roma (L'Equipe) : "On n'est pas dans la continuité de la saison passée".



gaz16_olweb.jpgLa minute pathologique d'olweb.fr

"Et maintenant 2 matches ferme pour Juninho. N'en jetez plus, la coupe  est pleine […] 2 matches ferme pour une expulsion directe sans aucune incidence physique pour son adversaire! Comment imaginer une telle sanction quand on se rappelle que le capitaine lyonnais n'avait jusque-là pris qu'un avertissement en tout début de saison?
Comment comprendre une telle sanction quand on met en parallèle les 4 matches ferme de Stéphane DALMAT, exclu pour avoir cassé la jambe de 
Miralem PJANIC, indisponible pendant 2 mois, et qui avait auparavant récolté 3 avertissements cette saison? JUNINHO a-t-il cassé une demi-jambe de Sylvain ARMAND?" (communiqué, site officiel).



rool_gene.jpg
Splendide tacle oculaire suivi d'une très jolie fracture labiale.


gaz16_moulin.jpgLes quatre minutes de Michel Moulin

La minute "Faites ce que je dis faîtes pas ce que je fais" de Michel Moulin
"À Force de se mêler de tout et de parler sur tout, M. Rothen commence à lasser et à agacer. Il écrit un livre où il ne respect rien, bave sur ses camarades et passe plus de temps à parler qu’à jouer" (édito, Le 10sport).

La minute "C'est lui maîtresse" de Michel Moulin
"On entend même dire dans le vestiaire parisien que les dernières mésaventures de Sessegnon seraient arrivées dans la presse par le biais de ses indiscrétions" (édito, Le 10sport).

La minute "et si je devenais totalement incohérent?" de Michel Moulin
"C’est trop facile de lever les bras vers les tribunes quand l’équipe gagne et se manifester dans les livres quand on perd. C'est trop facile de provoquer les Lyonnais pendant une heure au point qu’Armand en bon copain, doit se sacrifier pour faire face à des Lyonnais énervés par les provocations et le cinéma de M. Rothen" (édito, Le 10sport).

La minute "j'ai cessé depuis longtemps d'être crédible donc je n'ai pas besoin de mon cerveau si je veux régler mes comptes personnels" de Michel Moulin
"Un grand joueur ne simule pas, un grand joueur va au combat, un grand joueur ne râle jamais. Un grand homme ne parle pas de ses pairs  surtout quand ils sont plus grand et plus fort que lui. ET si vous vous mettiez à jouer au football Mr ROTHEN!" (édito, Le 10sport. Les fautes d'orthographe sont d'origine)



gaz16_dictionnaireOL.jpgL’OL de A à Z

Partageons la passion des jeunes fans de l’OL, en parcourant une définition extraite de son dictionnaire officiel (1). Cette semaine, la lettre A, comme Argenson.

"Chez Argenson, vous avez rendez-vous avec la restauration haut de gamme. En 2000, OL Groupe a acquis une participation dans ce restaurant. L’objectif de cet investissement était d’offrir une prestation de qualité à la clientèle du club. Argenson a été intégré à l’offre "Club Affaires" du Groupe notamment les soirs de match. Au début des années 2002, le groupe a ouvert le capital d’Argenson au groupe Bocuse, actuellement actionnaire à hauteur de 50,03% du capital de la société. Il permet ainsi à l’OL de bénéficier du savoir-faire international du groupe Bocuse, tout en respectant l’inspiration bourgeoise de cette maison".

La semaine prochaine: B comme Raymond Barre.

(1) Le dictionnaire officiel de l’Olympique lyonnais, éditions Hugo&Cie.



La contrefaçon officielle

gaz16_drap_ol.jpg



Les observations en vrac

• Une personne s'est enfin mobilisée sur le blog d'Olivier Rey pour réclamer son retour. Tous ensemble, invitons-le à enfin mettre à jour 100% Rey de but, le blog sans langue de bois.
Salauds de Marseillais. Tout le monde attendait une victoire pour annoncer un championnat relancé, ou une défaite pour déclarer "La crise" (L'Équipe) ou "La crise, enfin, la mini crise"  (Hervé Mathoux) et ces idiots se débrouillent pour faire un match nul qui ne permet de rien conclure du tout.
• C'est José Anigo qui a demandé à Lorik Cana de tacler un ballon dans le bas-ventre d'Eric Gerets en plein match. Il voulait être sûr.
• Suite à Lyon-Valenciennes, Jean-Michel Aulas aurait transmis une offre pharaonique à Alain Bernard.
• D'après l'Agence Transe Presse, Gaël Givet aurait dévoré sa laisse et se serait présenté à Gerland en suppliant le gardien du stade de le laisser jouer la deuxième mi-temps de Lyon-Valenciennes.
• Le quinzième arrondissement de Paris connaît sa première pénurie de cirage. Toutes les boites disponibles à plusieurs kilomètres à la ronde ont été utilisées par les participants au Canal Football Club lors de l'interview de Karim Benzema.
L'OGC Nice aurait bien demandé aux sapeurs-pompiers d'évacuer l'eau de la pelouse du Ray, mais allez tenir une raclette avec trois doigts.
Gervinho nous a rappelé au bon souvenir de Titi Camara avec ses quarante-sept occasions, dont vingt-huit duels perdus seul face au gardien, pour un but expiatoire en fin de rencontre.
"Kestata? T’étais sur le terrain pour dire s’il était mouillé ou pas, espèce de glandu?" La méthode Coué version 2008, c’est un peu moins d’auto mais encore plus de persuasion.
Samuel Eto’o embrasse son ami Charles Villeneuve, et s’assoit à côté de son autre ami, Charles Biétry, route de Lorient. Cette minute de faille statio-temporelle vous était offert par le Stade rennais.
• Plus que quelques semaines pour prévoir le cadeau pour l’anniversaire d’Ibrahima Bakayoko qui fêtera ses 32 ans le 31 décembre prochain.



gaz16_rantanplan.jpgTout n’est pas bon dans le Balmont

Le fameux trio du milieu de terrain lillois, Cabaye-Mavuba-Balmont, a été démantelé par Rudy Garcia la semaine dernière à Marseille. Florent Balmont, replacé dans le couloir droit, se mettait en valeur en première mi-temps, en malmenant Erbate avant que Gerets n’annihile sa domination, en lui glissant Taiwo dans les pattes en seconde période.
La mise en place du Vélodrome est reconduite à domicile, pour la réception de Lorient. En demandant à Balmont de se recentrer en phase de récupération, et d’occuper le couloir droit en phase de construction, Garcia suscite tout d’abord le scepticisme de son joueur, perceptible dans la moue qu’il a du mal à dissimuler au micro de Foot+: "C’est ce que me demande le coach".

Balmont sans merveilles
Dans ce dispositif, l’entraîneur lillois perd un atout de premier ordre à la conquête. Les deux tiers de possession de balle en faveur de son équipe sont davantage à mettre au débit d’un pressing lorientais peu consistant, qu’au crédit de l’activité de Balmont, largement en deçà de son rendement habituel (deux ballons récupérés en quatre-vingt-dix minutes). Mais il dessert surtout le flanc droit que Balmont n’a pas les qualités ni pour animer (trois débordements, pour deux centres interceptés), ni pour contrôler (absent du couloir sur l’intrusion qui entraîne l’égalisation lorientaise). Au terme des trois dernières mi-temps du LOSC, force est de constater que la polyvalence a ses limites, même pour un joueur habitué aux louanges légitimes comme Balmont.



Les questions

• Y a-t-il quelqu'un qui croit vraiment que les stats sur les quarts d'heure pendant lesquels les buts sont marqués ont le moindre intérêt?
• Les trois clubs français engagés en C1 n'ayant marqué aucun but ce week-end, L'Équipe s'est fendue d'une infographie comparative montrant que les Allemands, Anglais, Espagnols et Italiens dans le même cas avaient marqué entre 1,33 et 3,5 buts de moyenne. Bizarrement, la même mésaventure  arrivée aux clubs anglais il y a une semaine n'avait pas suscité la même comparaison.
• Il va vraiment vraiment falloir qu’on prenne le Stade rennais au sérieux?
• Top! Je suis né le 12 avril 1979 à Belgrade. Ancien meilleur buteur du championnat hollandais sous les couleurs du PSV Eindhoven, on me surnomme Batman. Je suis vénéré dans l’Europe entière jusqu’au 19 août 2008, date de ma signature au Paris Saint-Germain sous forme de prêt avec une option d’achat de 3,5 millions d’euros qui sera automatiquement levée en cas de maintien du club en Ligue 1. Ma vie est foutue, je suis?... Je suis?...



Le classement à la con dont l'OL n'est pas leader

Cette semaine, le classement à la con dont l'OL n'est pas leader est un cumul du nombre de saisons en L1, ajouté au classement actuel du championnat. La somme donne une hiérarchie claire entre les petits nouveaux qui cartonnent, et les vieux qui rament après un passé aussi éloigné que glorieux. Afin d'équilibrer la pondération entre les deux séries, nous avons multiplié le classement par 3 (classement de 3 à 60), puisque les vingt clubs de L1 ont entre 3 et 60 saisons dans les jambes.

gaz16_classement.jpg



gaz16_goal.jpgLes goals hors-jeu ?

Puisqu’il est devenu impossible de juger la qualité d’un match – et, par extrapolation coutumière, d’un championnat, au-delà du nombre de buts inscrits –, les sarcasmes ont redoublé, ce week-end, dans le Landerneau des analystes. Aux oubliettes, les exploits authentiques de Landreau et Douchez, qui ont bien dû faire face à quelques assauts consistants pour briller ainsi. Gardées sous silence, les performances marquantes de Penneteau, Richert, Audard ou Mandanda. L’indice de spectacularité de leurs arrêts ne pèse pas lourd en face des trois buts (1) du quart d’heure de Chelsea-Arsenal diffusé par L’Equipe du dimanche. Les gardiens de but, c’est comme les arbitres: ça fait aussi partie du jeu.

(1) Un très joli, un hors-jeu et un contre son camp. Une égalisation entachée d'un hors-jeu flagrant lors de l'affiche anglaise n'empêche pas le duo du dimanche de le qualifier de "meilleur match du week-end", alors qu'une erreur similaire dans un match de L1 prouve l'incompétence crasse d'arbitres dont les errances coupables mettent en danger l'emploi de secrétaires innocentes.


gaz16_prono.jpgYoko Prono

"Oui je sais, je n'ai que trois bons scores et aucun bon résultat sur la 15e journée. Oui je sais, un certain nombre d'entre vous a fait mieux que moi. Mais sur cette 16e journée, je vais vous montrer pourquoi on me surnomme "Pronoman" dans le milieu..." (Pierrot le foot, rubrique pronostics)

Pour écarter la thèse de l'accident, jetons un coup d'œil au concours de pronostics organisé sur le forum des Cahiers, qui prend en compte les prévisions de Pierre "Pronoman" Ménès. Celui-ci est classé 58e sur 126 sur la journée avec deux bons résultats sur neuf matches, 102e sur 150 sur les cinq dernières journées, et 71e sur 131 à la moyenne depuis le début de la saison. Planquez vos grilles de Lotofoot.



gaz16_rothen.jpgLe supplice du Rothen

Le supplice cesse de s’attendrir pour se recentrer sur une valeur sûre des pratiques SM: Jérôme Rothen. Orientation du jeu, distance de transmission et destinataire, ou perte de la possession du ballon, tout est scrupuleusement consigné.

• ballons disputés : 56 (dont 18 sur coup de pied arrêté et 38 dans le jeu)
• passes vers l’avant : 27 (dont 13 réussies)
• terrain gagné : 140 mètres
• passes latérales : 24 (dont 11 réussies)
• passes en retrait : 3 (réussies)
• terrain perdu : 11 mètres
• synthèse terrain gagné / terrain perdu : +129 mètres
• ballons perdus : 27
• pause pour écrire le premier chapitre de "Vous n’allez pas me croire, tome II" : 6’28 (de 23’40 à 30’08)
• passe décisive non convertie par les attaquants : 1
• frappe en lucarne déviée par le gardien adverse : 1
• sauvetage sur sa ligne : 1
• geste technique de haut vol : 1 (talonnade)
• centres sur un partenaire: 2
• centres sur un adversaire : 5
• taux d’échec sur les centres : 71%
• corners sur un partenaire : 3
• corners sur un adversaire : 7
• taux d’échec sur les corners : 70%
• coup franc sur un partenaire : 1
• coups francs sur un adversaire : 6
• taux de d’échec sur les coups francs : 85%



La stat futile

176.246 spectateurs ont assisté à des matches de Ligue 1 ce week-end. C'est le plus faible total de la saison. En ajoutant les 11.000 spectateurs probables de Nice-Grenoble, la 16e journée devrait dépasser les 3e et 13e journées au niveau de la billetterie. Voyons si la période de l'année a une influence sur l'affluence.

• Si on se limite aux 6.243 matches de Ligue 1 joué depuis 1991, on trouve:
juillet : 17.695 spectateurs/match
août : 18.969
septembre : 17.589
octobre : 17.556
novembre : 17.587
décembre : 16.838
janvier : 16.786
février : 17.392
mars : 17.682
avril : 19.049
mai : 19.663
juin : 10.255
(pour une moyenne générale de 17.912 spectateurs par match)

Les matches de juin sont trop exceptionnels pour être révélateurs, on se précipite sur juillet et août avec des matches plein de vacanciers, de soleil, de recrues et d'espoir, les fidèles restent de septembre à mars, et l'on revient en avril/mai pour les chocs décisifs et printaniers. Une courbe qui suit étonnamment celle des températures.

La semaine prochaine, nous regarderons l'impact sur la billetterie de la promo "un Kebab acheté, la bière à moitié prix".

> Digéré par Poteau rentrant, le site des stats inédites et décalées sur la Ligue 1.



savidan_nos_coeurs.jpg
Et Obertan ton cul, alors?
> Les lucarnes sont régurgitées dans le Diapo des lecteurs.
Partager

> sur le même thème

L1 :: la Gazette :: J15

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"


Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 00h45 - PCarnehan : Ce maillot orange, affreux, en peau de Casimir, était effectivement détestable. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 00h44 - AKK, rends tes sets : On tourne en rond. Le foot, c'est pas que les duels, encore moins quand tu t'appelles l'OL.... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 00h00 - Redalert : Si khwezi nous lit encore, j'espère qu'il a vu la master class de Coutinho avec le Bayern ce... >>


En rouge et noir !

15/12/2019 à 23h46 - Redalert : Au dessus de tout ce qu'on a déjà vu à Rennes (dans l'ordre pour moi, Wiltord, Lassissi,... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

15/12/2019 à 23h15 - Super Hérault : CHR$14/12/2019 à 17h12Alors cherche "Metz Graoully".-------Merci. Je comprends mieux. Du... >>


Foot et politique

15/12/2019 à 23h01 - Luis Caroll : Alors ça oui, c'est une vraie catastrophe. Macron, comme pas mal de dirigeants du même style, est... >>


Liga, prisma de luz

15/12/2019 à 22h57 - theviking : Oui, sa tête est décisive pour le but, mais la passe décisive, c'est la talonnade un peu... >>


En Vert et contre tout

15/12/2019 à 22h35 - Mevatlav Ekraspeck : Bourrin, Kvarme? C’était votre caution technique derrière ! Mais je l’ai toujours trouvé dur... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

15/12/2019 à 22h32 - Redalert : Delors qui ne peut pas faire sa mise au vert en caravane ? >>


Marinette et ses copines

15/12/2019 à 22h31 - CHR$ : Dernière journée avant la trêve et première des matchs retours. Lyon a mis plus d'une mi-temps... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)