auteur
Le Feuilleton de la Ligue 1

Du même auteur

> déconnerie

Doigt d'horreur

> article précédent

En prendre plein l'Emirates

> article précédent

D'après l'After

L1 :: la Gazette :: J13

Partager
classement_0809_13.jpg


Les résultats de la journée

Bordeaux-Auxerre : 2-0
Sochaux-Le Mans : 2-1
Paris SG-Lille : 1-0
Nantes-Toulouse : 1-1
Caen-Le Havre : 0-1
Lorient-Nice : 0-1
Monaco-Lyon : 0-1
Valenciennes-Nancy : 0-1
Grenoble-Marseille : 0-3
Saint-Étienne-Rennes : 0-3



Les gestes de la journée

• Le double sombrero de "Rominho" Pitau, face au Mans, qui amène le but de Santos, d'autant plus remarquable qu'il fait suite à un contrôle de la tête digne de Big Jim.
• La volée de Leroy à l’entrée de la surface mais de l’extérieur du gauche, claquée sur sa barre par Viviani.
• La déviation en aile de pigeon de Bellion pour Cavenaghi, et le sang-froid de ce dernier pour exécuter Riou de l'extérieur du pied droit.
• Le jour de gloire de Moullec, une demi-volée poteau rentrant et un lob sur la barre, habile surpassement de l'entière carrière de son prédécesseur Eric Cubilier, fraîchement licencié par le club.
• Le slalom géant de Sammy "Tomba la Bomba" Traoré au centre du Parc des Princes, face au "meilleur milieu de terrain de France" tel que qualifié par nombre d'observateurs, et qui se termine sagement par une passe latérale.



Les antigestes de la journée

• Le plongeon de Joinel sur le but d'Echouafni, inscrit de la cheville droite, à une vitesse telle que le gardien lorientais aurait eu largement le temps de pêcher un merlu avant de revenir l'arrêter.
• L'impressionnante séance de mime immobile de Taiwo à la retombée du ballon qui amène à un tir de Feghouli sur le poteau.
• L'airball de Svensson qui laisse partir Alassane, et la conduite de balle façon morse (un court / un long) de l'attaquant havrais.
• La détente de Flachez devant Koné, sur le second but de l'OM, qui fait passer Gravgaard pour Sotomayor.
• Le contrôle de la tête à vingt centimètres du sol dans sa surface de réparation, vous en avec rêvé? Sammy l’a fait!



La bannette

L'analyste économique qui a bien écouté le FMI
Anthony Le Tallec (AFP) : "C'est une mini crise".

Le commentateur qui fait tout pour éviter un contrôle fiscal
Dominique Grimault (M6) : "Pape, qui en appelle à l'état, qui en appelle à Kouchner, je pense que le président de la république va s'occuper personnellement de cette affaire et que Santos sera libéré avant le match retour".

Le torchon et la serviette
Dominique Grimault (M6) : "C'est une émission de foot ou pas? Donc on ne parle pas de ce match (PSG-Lille). Quand on a vu Arsenal-Manchester où on s'est régalé, spectacle fabuleux sur Canal samedi en début après midi et qu'on tombe au niveau de PSG-Lille on va en prison sans passer par la case départ, c'est horrible quoi, une purge". Essaye de regarder Hull-Sunderland après un OL-OM, et on en reparle.

Le fan de Wilson Oruma
Ryad Boudebouz (L'Equipe) : "Je cours vers le banc et ma famille qui est derrière.  C'est un rêve qui se réalise".

Les courses de Noël au Printemps
Mehmet Bazdarevic (lfp.fr) : "Quand on fait autant de cadeaux, cela se paie cher".

L'entraîneur qui veut gagner plus
Franck Dumas (lfp.fr) : "Il y a du travail".

Le destockage de saison
Jean-Marc Nobilo (L'Equipe) : "C'était une équipe de l'année dernière, à part Dieuze".

La première leçon de football
Mehmet Bazdarevic (lfp.fr) : "Il faut surtout éviter de commettre des erreurs évitables". Pour les erreurs inévitables, on attendra la saison prochaine.

La question pour un septuple champion
Claude Puel (lfp.fr) : "Tout le monde a bien répondu".

L'entraîneur qui fait blanquette
Ricardo (lfp.fr) : "Le match a été riche, très riche. Le contenu a été bon".

Le top du fair play
• Marama Vahirua (L'Equipe) : "Ils n'ont pas été extraordinaires.  Ils ont marqué un but chanceux.  C'est dur à accepter".
• Sylvain Marchal (L'Equipe) : "Ils s'imposent sur un but foireux".
• Benjamin Genton (L'Equipe) : "Le coup franc de Hellebuyck est anodin et Echouafni rate sa frappe".



La leçon de déontologie de Fabrice Jouhaud (1)

"On se dit que ce qu’on raconte doit pas être complètement faux pour qu'il [Charles Villeneuve] le prenne avec autant de sérieux" (Canal Football Club).

(1) Directeur de la rédaction de L'Équipe.

La leçon de télévision de Jean-Jacques Amsellem (1)

"Si les arbitres de foot ne veulent pas être pris en défaut, alors qu’ils dirigent des matches de badminton: il y aura moins de caméras" (L'Équipe magazine).

(1) Réalisateur sur Canal+.



gaz13_ruiz.jpgLa minute de tentative de record de la phrase la plus longue du monde bêtement avortée d’Alexandre Ruiz

"On rappelle… on va donner des nouvelles de Santos Mirasierra, vous le savez, ce supporter de l’Olympique de Marseille, détenu à Madrid en Espagne depuis les affrontements entre supporters et la police notamment lors de ce match de Ligue de champions entre l’Atlético Madrid et l’Olympique de Marseille, vous le savez, trente-huitième jour de détention aujourd’hui pour Santos Mirasierra, le supporter marseillais, qui a été mis au courant hier dans la matinée des nouveaux chefs d’accusation retenus contre lui, ces chefs d’accusation sont tombés ce jeudi, par le réquisitoire du procureur chargé de l’affaire qui a demandé, tenez-vous bien, HUIT ANS de prison, huit ans de prison, quatre ans pour désordre public, quatre autres pour atteinte à l’autorité publique, vous savez, et vous devinez du coup le lever de bouclier du côté de l’Olympique de Marseille, notamment le président, Pape Diouf, qui lui a vu les images de télévision espagnole, celles de Canal+ Espagne, des images diffusées et des bandes vidéo qui montrent un matraquage en règle de la police espagnole contre des supporters de l’Olympique de Marseille, des jets de chaises depuis…
— OOOH LE BUT!!! LE BUT NICOIS!!! LE BUT NICOIS ICI A LORIENT!!!"
(Europe 1 - Multiplex)



La minute crayons de couleurs et gommettes d’Alexandre Ruiz

[À Éric Besson] "Chapeau pour le rapport en tant que tel sur la forme, parce que c’est pas évident de sortir des rapports aussi lourds et costauds, et là il y a un sens très pédagogique, très coloré, beaucoup de schémas, je crois que les présidents du football français vous ont d’ailleurs remercié". (Europe 1 - Le Grand Zap du Sport).



L'équipe type : les homonymes

gaz13_homonymes.jpg



Les questions de la journée

"Bordeaux, Marseille et Lyon disposent d'un potentiel offensif dont peu d'équipes au monde peuvent se vanter, et je pèse mes mots. En Europe, il y a peut-être trois clubs qui ont mieux, et encore, je n'en suis pas certain". Ils mis quoi dans la tisane d’Angel Marcos, à l'Equipe TV?
• Le but de la semaine est attribué à l’applaudimètre par Canal Football Club. Comment ni RMC ni Le 10 Sport n’y ont pas pensé avant?
• Brillant à Nice, quelconque et dilettante à l'OL: qui a fait croire à Ederson qu'il avait signé au PSG?
• Après Wilson Oruma qui marque d'une superbe reprise en L2 il y a deux semaines, Jurgen Cavens double la mise pour Lierse d'une magnifique reprise du gauche en D2 Belge. Doit-on conclure que l'OM avait en fait une très bonne équipe de D2?
• Fallait-il vraiment que l'AS Saint-Étienne scelle le sort du premier entraîneur à avoir qualifié le club pour la Coupe d’Europe depuis vingt-six ans en nommant directeur sportif l’homme qui était à la tête du dernier de Premiership et dont l'équipe a obtenu un 4-4 homérique à l’Emirates Stadium, infligé à Liverpool sa première défaite de la saison et rapporté trois points de Manchester City dans la foulée de son éviction?



Rennes contre Rennes

gaz13_rennes_neuf_ans_1.jpg

Étrangement, le classement sur neuf ans du Stade rennais ressemble à s'y méprendre à celui de l'Olympique de Marseille: même maximum (24 points), quasiment le même minimum (10 pour l'OM). Mais ce qui frappe surtout, c'est la progression lente et constante du club. Hormis le trou d'air de 2003, le club breton a suivi un courant ascendant depuis 2001, tant à son temps de passage de la treizième journée que pour son classement final. Avec deux quatrièmes places, une sixième et une septième sur les quatre derniers exercices, Rennes s'octroie le titre honorifique de quatrième meilleur club de L1 avec une petite longueur d'avance sur le LOSC, pourtant considéré comme le modèle de gestion du club qui veut progresser. Pour un peu, Rennes ne ferait plus rire personne.


kombouar___look.jpg
Valenciennes en L2 ? Yes we can !


La stat futile de la 13e journée

Si vous êtes double abonné Orange et Canal+, vous avez pu assister à trois buts en direct  ce week-end. C'est le plus faible total (ex-aequo) des deux gros matches sélectionnés par les diffuseurs du championnat de France. Pour rappel: Canal+ choisit une affiche parmi les dix, puis Orange désigne la sienne parmi les neuf restants. Voici quelques données sur les rencontres sélectionnées par les directions sportives des deux télédiffuseurs.

Au total depuis 13 journées, on a assisté à :
37 buts dans les matches "Orange"
32 buts dans les matches "Canal+"
Ce qui donne une moyenne de 2,65 buts/match, sensiblement supérieure à celle de l'ensemble du championnat (2,20 buts/match)

16 équipes différentes ont été diffusées par Orange
14 équipes différentes ont été diffusées par Canal+

Voici les clubs les plus diffusés, en cumulant les deux chaînes :
Marseille : 8 fois
• PSG : 6 fois
• Lyon et Bordeaux : 5 fois
• Saint-Étienne : 4 fois
• Lille, Toulouse et Nantes : 3 fois

Seul Caen n'a jamais été diffusé. Et ce n'est pas près de changer, puisque le Stade Malherbe n'est au programme d'aucune des cinq prochaines journées.
La semaine prochaine, nous analyserons les réponses au sondage suivant: "Préférez-vous regarder un match de foot en clair sur un téléphone portable ou brouillé sur un écran 16/9e?"

> Embouteillé par Poteau rentrant, le site des stats inédites et décalées sur la Ligue 1.



Les observations en vrac

• D'après le JDD, Aujourd'hui Sport et Le 10 Sport vont revoir leur formule, leurs ventes ayant plongé à 30.000 exemplaires pour le premier et 25.000 pour le second. Soit moins de lecteurs qu'une Gazette des Cahiers, pourtant produite sans Galtier ni Bravo.
• Faisant fi de toutes les polémiques, l'émission Les infiltrés qui rentrait avec une caméra cachée dans les hospices où les vieux sont maltraités est devenue hebdomadaire sous le titre "La minute de Monsieur Thierry".
• Dans toute sa carrière, Marc Planus n’a jamais été aussi près de devenir le gardien de but titulaire des Girondins de Bordeaux.
• Une pensée pour Djibril Cissé qui a marqué ce week-end: il doit vraiment beaucoup plus s’éclater chez le dix-neuvième de Premier League à se faire bananer par Portsmouth à la maison qu’à jouer les gros bras de Ligue 1 avec ses anciens petits camarades.
• L’idée de génie de la semaine: foncer tête baissée devant un attaquant lancé à pleine vitesse, comme le malheureux Valverde. Planquez les clefs des sous-marins russes, on a trouvé un volontaire pour les ramener au contrôle technique.
• Il commence à faire super froid et Paris n’est toujours pas largué au classement. Essayez donc de prétendre que le dérèglement climatique n’est qu’une vue de l’esprit après ça.
• Entre deux matches du Masters, Jo-Wilfried Tsonga fait troisième gardien à Bordeaux.
• L'abonnement à Foot+, ça vaut surtout le coup les soirs où Olivier Rouyer doit commenter des duels Gosso-Grosso.
• C’était bien la peine que Frédéric Antonetti fasse sa mijaurée: en fait, il n’avait pas besoin de Lloris, Ederson et Koné.



L’envers du championnat
Après dix-huit matches consécutifs sans revers, ce qui est tout de même assez balèze avouons-le, surtout après douze journées de championnat seulement, Sochaux a donc fini par craquer. La malchance a rapidement choisi son camp, lorsque Gervinho part à l’aventure à soixante mètres du but, comme si un Sochalien allait s’interposer. Bien organisés, les locaux dégagent parfaitement le trajet le plus direct pour aller au but, qui se refuse à l’intrépide Manceau d’un malencontreux poteau.

La chance n’est pour rien dans la suite des événements: quand Pitau jongle avec le ballon, passe encore, ce sont malheureusement des choses qui arrivent dans le football. Mais une fois les défenseurs adverses passés, il faut avoir la lucidité de dégager en touche, le plus loin possible. C'est rabâché dans toutes les écoles de football: jamais dans l’axe, on n’est jamais totalement à l’abri d’un concours de circonstances. Et voilà qu’après deux ans et demi de performances irréprochables, Santos part à la faute.
Le partage des points semble acquis quand soudain, Sochaux marche dans un petit Boudebouz… Terrible faute de coaching de Francis Gillot, qui fait entrer un gamin franc-tireur, qui n’a absolument rien compris au film et se montre bien tendre aux abords de la surface.
Partager

> sur le même thème

L1 :: la gazette :: J12

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)