auteur
Le Feuilleton de la Ligue 1

Du même auteur

> article suivant

Boksic, à en perdre Alen

> article précédent

Highway to RCL

> article précédent

L1 :: la gazette :: journée 11

L1 :: la gazette :: J12

Partager

classement_0809_12.jpg


Les résultats de la journée

Marseille-Saint-Étienne : 3-1
Lille-Nantes : 2-0
Lyon-Le Mans : 2-0
Nancy-Bordeaux : 1-0
Nice-Paris SG : 1-0
Rennes-Sochaux : 1-0
Lorient-Grenoble : 1-1
Auxerre-Valenciennes : 0-0
Toulouse-Caen : 0-1
Le Havre-Monaco : 2-3



Les gestes


• Le centre fouetté et sans contrôle de Feghouli qui se laisse déporter sur la droite avant de déposer un brossé sur le pied de Courtois, lequel n'a plus qu'à enfiler son costume d'Eliott Ness pour fusiller Lionel Cappone.
• L'espèce de contrôle/talonnade/truc bizarre retourné de Ben Arfa, qui s'exfiltre d'un triangle de défenseurs stéphanois avec plus de classe que Michael Scofield dans Prison Break, pour se ruer vers le but et amener un penalty.
• Le Shaolin contrôle du moine Mézague qui, en pleine course et à la réception d'une transversale, s'apporte le ballon du cou de pied avant de reprendre de volée juste au-dessus de la barre.
• La spéciale Pagis de Pagis, qui amortit de la poitrine avant de raper la transversale de Richert, du mauvais côté.
• La temporisation de Juninho qui lui permet, après le contrôle, d'ajuster un double petit pont embarrassant pour Baal et Pelé. Alors, qui est-ce qui décline?


Les antigestes

• Le tacle à un mètre cinquante du sol, les deux pieds en l'air, de Air Courtois, pas très poli sur le coup, pourtant qualifié de "plus maladroit que méchant" par Raphaël Raymond pour fustiger l'arbitre, dans L'Équipe.
• La nouvelle passe décisive de Gravgaard pour Fauvergue, le Danois prenant le large au classement des meilleurs passeurs du championnat, loin devant Savidan malgré l'infâme censure de la Ligue. 
• Le marquage version Lost in translation de toute la défense stéphanoise sur le corner amenant le but de Cheyrou.



gaz12_benarfa_gerets.jpg
- Grand chapeau mexicain, en 8 lettres?
- Sombrero.
- Écharpe, en 7 lettres?
- Foulard.
- Porte-bonheur, en 6?
- Grigri.
- Action de transmettre la balle à un coéquipier, en 5 lettres?
- Euh...



La bannette

La culture foot
Laurent Blanc (lfp.fr) : "Le football est le seul sport où on peut gagner un match en défendant". Jimmy Connors, Le Quinze de la Rose 2003 et la Grèce championne d'Europe de basket vous saluent bien.

Le coach qui sait se contenter du minimum
Elie Baup (lfp.fr) : "Il y a eu vingt minutes en début de match où on n'a pas subi".

L'équipe appelée araignée
Franck Dumas (lfp.fr) : "Nous savions que Toulouse est une équipe qui aime aspirer ses adversaires".

L'effet tatillon
Laurent Courtois (L'Equipe) : "C'était un match tranquille mais l'arbitre a réussi à énerver tout le monde". C'est vrai quoi, si on peut plus se briser les genoux à la fraîche entre potes.

L'analyse sous l'influence de Joël Muller
Jean Fernandez (lfp.fr) : "On a fait une bonne première demi-heure où a joué vite, où on a essayé de passer par les côtés, avec de bonnes combinaisons, notamment pour Oliech. C'est là qu'on a perdu deux points dans ce match".

Le maçon franc
Pablo Correa (lfp.fr) : "Nous avons commencé à agir sur le plan tactique, en montant un mur".

Le coach pas trop fan d'Éric Rohmer
Paul Le Guen (L'Equipe) : "Je ne veux plus voir les joueurs aussi mous en espérant vaguement que ça tourne bien".

Le cliché Konica Minolta
Roland Romeyer (L'Equipe) : "Matsui ne s'est pas adapté. Je lui ai même demandé s'il n'était pas un leurre. Si ce n'était pas son cousin ou son frère qui était là, à sa place". Comme les chauffeurs de taxi. Une licence, deux conducteurs.

Le coprophage volant
Jérémie Janot (L'Equipe) : "Ça fait neuf mois que je mange de la merde".

L'erreur sur la personne
Rudy Mater (L'Equipe) : "J'ai demandé aux Auxerrois et même eux m'ont affirmé qu'il y avait penalty. Evidemment, ce n'est pas Benzema qui tombe…" Puisqu'on te dit que c'est Juninho.

L'insomniaque
Laurent Roussey (L'Equipe) : "Je compte les joueurs et nous ne serons par exemple que seize en Coupe d'Europe jeudi".


Le top "hommage à Bob Denard"
1. Youssouf Hadji (L'Equipe) : "Maintenant, on le sait, à tous les matchs, ça va être la guerre pour nous".
2. Frédéric Antonetti (lfp.fr) : "Les deux équipes ont jeté toutes leurs forces dans la bataille".
3. Antoine Kombouaré (lfp.fr) : "J'ai aimé la discipline de mes joueurs".


Le top "coaches sur le point de conclure"
1. Antoine Kombouaré (lfp.fr) : "Ce soir, je suis partagé, à la fois satisfait et frustré".
2. Elie Baup (lfp.fr) : "Il y un côté absent chez nous qui me gêne, qui me frustre".
3. Laurent Blanc (lfp.fr) : "Nous ressentons la même frustration qu'après la défaite à Paris".
4. Laurent Blanc (lfp.fr) : "Mais il est frustrant de ne pas avoir pris un point même si nous ne pouvions pas espérer en prendre trois parce que nous manquions de percussion devant".



La minute d'onanisme du Phocéen.fr

"Ainsi, en prenant les rencontres que l'OM n'a pas gagné cette saison en Ligue 1, on peut dire sans crainte que si les Olympiens les avaient toutes gagnées, personne n'y verrait quelque chose à redire. En d'autres termes, si l'OM était actuellement leader de Ligue 1 avec 11 victoires, ça serait quasiment logique".



gaz12_romeyer.jpgLa minute de management participatif de Roland Romeyer

"Matsui ne s'est pas adapté. Je lui ai même demandé s'il n'était pas un leurre. Si ce n'était pas son cousin ou son frère qui était là, à sa place (…) Pour Gigliotti, j'ai dit que c'était un des attaquants les plus adroits devant le but à l'entraînement mais qu'il était malheureusement fainéant et pas assez ambitieux.  Et concernant Gomis, j'ai juste indiqué que sa sélection en équipe de France n'avait pas été un bien ni pour lui ni pour le club, et que ça lui était monté à la tête". (L’Équipe)



gaz12_roux.jpgRoux comme un anneau

Peu avant la mi-temps de Nice-PSG, Monsieur Hamer invite Olivier Echouafni à sortir du terrain pour faire strapper son alliance. Grosse colère de Guy Roux au commentaire sur Foot+: "Les arbitres sont censés vérifier avant le match si les joueurs ont des bijoux! Si l’arbitre a été incompétent avant, il n’a pas à en faire subir les conséquences au jeu! Il s’est quand même pas marié pendant le match!"

Au-delà de la chute plutôt réussie, on sent le consultant aussi énervé que devant une plaque de cuisson en vitrocéramique du Pas-de-Calais. Le joueur, un débutant qui ne disputait que son trois cent soixante-dix-septième match de Ligue 1, n’est pas responsable de ne pas respecter le règlement. C’est l’arbitre qui est incriminé. Gravement coupable d’avoir négligé la fouille buccale ou slipaire. À défaut d’avoir fréquenté les coulisses pour en connaître les usages, Guy Roux aurait évité de verser dans la pénible stigmatisation de l’arbitrage (accessoirement irréprochable tout au long de cette rencontre) en révisant ses classiques (lire "Le coup de la bague").



Marseille contre Marseille

gaz12_classement.jpg

Que les supporters marseillais qui voudraient se réjouir du bon début de saison de leur club ne s'enflamment pas trop vite. Le classement sur neuf ans montre de manière spectaculaire que l'OM est un spécialiste des parcours erratiques. Jugez plutôt: le meilleur total de points au moment de la douzième journée, obtenu en 2004, a amené les Phocéens à la septième place en fin de saison. Le pire total, treize points plus bas la saison dernière, les a fait atterrir sur la troisième marche du podium.
On remarquera aussi que ce sont les débuts de saisons "moyens bons", entre 19 et 20 points, qui semblent garantir les meilleurs résultats en fin de saison.

Les plus masochistes se souviendront que lors de cette saison 2004, ces 24 points en 12 journées ont été obtenus par Alain Perrin avec Drogba, Mido, Ecker l'équarisseur et une charnière Meité-Van Buyten. Avant qu'une série de défaites malheureuses face à Lyon, Madrid, Porto et Paris sur un but de Fiorèse à la 89e ne précipite son remplacement par José Anigo, qui installera alternativement Sommeil et Christanval au milieu d'une défense à 5 (1).


(1) Le fait d'armes principal de cette équipe restera une défaite à domicile face au FC Metz, au cours de laquelle la défense était composée de Ferreira, Sommeil, Ecker, Christanval et Dos Santos, le milieu de terrain de N'Diaye, Racon, Meriem, Battles, et Koke en pointe. 0-1, but de Méniri. Thierry Norbert Racon sera remplacé par Didier Drogba à la 46e minute.



gaz12_rool_supplice.jpgLe supplice du Rool

Plus hardcore que Leroy, plus bogossattitude que Gourcuff, plus en sueur que Juninho et Zenden réunis, Cyril Rool ne pouvait pas être ignoré bien longtemps par le supplice façon Cahiers. Orientation du jeu, distance de transmission et destinataire, ou perte de la possession du ballon, tout est scrupuleusement consigné.

• ballons disputés : 70
• passes vers l’avant : 36 (dont 33 réussies)
• terrain gagné : 412 mètres
• passes latérales : 13 (dont 10 réussies)
• passes en retrait : 9 (dont 9 réussies)
• terrain perdu : 73 mètres
• ballons perdus : 6
• synthèse terrain gagné / terrain perdu : +339 mètres
• interceptions : 2
• duels remportés: 4 (dont tacle de toute beauté : 1)
• duels perdus : 6 (dont 3 consécutifs face à Giuly)
• regard énamouré à Giuly, tellement fleur bleue qu’il se débarrasse n’importe comment du ballon avant le contact : 1
• mots tendres à Giuly hors caméra : 14.358
• dégagements à l’ancienne en chandelle : 3
• transversale somptueuse de 50 mètres dans les pieds de Faé : 1
• passes décisives non converties par les attaquants : 2
• gestes techniques de haut vol : 7
• faute : 1 (56’: une semelle par derrière de rien du tout sur Luyindula, qui se relève même avec ses deux tendons d’Achille en état de fonctionnement)
• jeune enfant reparti sans coup de boule après lui avoir demandé son maillot en fin de match : 1



Le documentaliste jacquesfatigué

gaz12_faty_fanni.jpg



L'équipe type : ceux qui ne reverront jamais les Bleus

gaz12_equipe_type.jpg

Est-ce présomptueux d'affirmer qu'aucun de ces joueurs ne revêtira jamais plus la tunique bleue? Assumons, car même si l'éventualité semble éloignée, nous ne sommes pas à l'abri d'une cascade de blessures côté droit obligeant à rappeler Jurietti, ou à un coup de sang de Domenech qui voudrait gagner la finale de la Coupe du monde en plaçant Pedretti au marquage de Leo Messi.

Dans cette équipe composée de joueurs de L1 comptant au moins une sélection en A, il y a les trop vieux (Wiltord, Letizi), ceux qui n'ont pas été bons assez longtemps (Luyindula, Givet, Letizi), ceux qui ne sont pas arrivés aussi haut qu'on pouvait l'espérer (Pedretti, Meriem, Camara, Letizi), les erreurs de casting (Gillet, Moreira, Letizi), et enfin ceux qui ont un sérieux problème de caractère (Giuly, Letizi).
Avec 161 sélections au total – principalement grâce aux 92 de Wiltord - cette équipe n'a pas grand-chose à envier en matière d'expérience à certaines équipes alignées par Raymond Domenech fin 2004. Éric Carrière n'était pas sélectionnable, puisque jouant en L2.



La stat futile

34 cartons distribués contre 19 buts marqués... Misons plutôt sur la quantité et analysons donc les 34 cartonnés de cette 12e journée. Parmi eux on trouve:

• Un expulsé
• 2 remplaçants
• Aucun Lyonnais
• 21 droitiers
• 8 remplacés avant la fin du match
• 2 capitaines
• 9 qui ont gagné leur match, 17 qui l'ont perdu
• 18 défenseurs, 11 milieux et 5 attaquants
• Aucun Makelele
• 15 étrangers (3 Ivoiriens, 2 Croates, 2 Brésiliens, 1 Serbe, 1 Uruguayen, 1 Argentin, 1 Sénégalais, 1 Danois, 1 Grec, 1 Japonais et 1 Américain)
• 4 Stéphanois
• 13 qui jouaient à domicile et donc 21 à l'extérieur
• Un buteur.

Donc si vous ne voulez pas pourrir le classement fair-play de votre équipe, le bon plan c'est d'être gardien, lyonnais, de jouer à domicile et de  gagner.

> Embouteillé par Poteau rentrant, le site des stats inédites et décalées sur la Ligue 1.



gaz12_pompom.jpg
"Alors on est bien d'accord hein? Toi, tu joues la pédophile, toi la chômeuse, et toi la consanguine".

> Le Diaporama est siphonné dans le Diapo des lecteurs



Les observations en vrac

• Cette semaine, c'est l'intégralité du compte-rendu de Lorient-Grenoble dans L'Équipe qui est consacré à l'arbitrage. Tant pis pour les lecteurs qui voulaient savoir comment les équipes ont joué au football.
• Planté, Wimbée, et Douchez sur le podium des gardiens les mieux notés. Domenech, démission.
• Tiens, Ben Arfa a aussi fait trois bisous à Saint-Étienne.
• Salma Hayek parvient à rester sexy en bonnet et maillot du Stade rennais, mais plus du tout au bras de François-Henri Pinault.
• Un grand merci à Rothen pour avoir inspiré une nouvelle marotte de Guy Roux: s'insurger contre TOUS les corners frappés à ras de terre.
• Monaco prend sept points en huit jours pour apprendre aux Cahiers à jouer les Larqué de mauvais augure.
• Depuis le replacement de Cana en défense centrale, Zubar est devenu remplaçant. Gaël Givet est donc le nouveau remplaçant du remplaçant du remplaçant du remplaçant de la charnière centrale de la treizième défense du championnat de France. Mais il reste quand même vice champion d’Europe 2004 et du monde 2006. Pour l’éternité.



Les questions de la journée

•  Est-ce que, d’ici la fin de la saison, Lizarazu parviendra à défendre une opinion sans commencer par: "En France, trop souvent…"?
• Est-ce que Pierre Ménès osera un jour recevoir un invité à 100% Foot sans se sentir obligé de lui faire comprendre qu’il en est fan depuis la nuit des temps?
• Dis Lolo, mettre Matuidi, 1m75 et 70 kilos au marquage de Taiwo sur les corners, c'est une manière de dire à tes dirigeants que t'en as marre de ton poste, ou c'est pour protéger Tavlaridis en lui assignant le marquage de Koné?
• Le quiz dont on n'a pas la réponse: qui est le plus petit défenseur central de L1, et surtout, en existe-t-il de moins d'1m80?



L’envers du championnat
Il faut remonter à la saison 2005-06, pour trouver la trace d’un club invaincu après douze journées de championnat. Ou plutôt deux, pour être précis: les sanguinaires FC Metz et RC Strasbourg. Autant dire que c’est carrément après la légende que le FC Sochaux est en train de courir. Et quelle foulée!..

Il ne faut que dix-sept secondes au leader pour asseoir son autorité, provoquant un penalty dont la transformation par Briand scelle définitivement la marque. La vista et la supériorité technique de Hansson provoquent bien un léger trouble, quand il dégaine une passe décisive que l’on croit fatale à Erding. Mais l’attaquant turc joue bien le coup en évitant le cadre de justesse, avant que Francis Gillot, échaudé, n’effectue un salvateur coaching gagnant. Nous jouons la huitième minute: Erding est remplacé par Santos. L’effet est immédiat: l’arrière-garde continue de balancer de longs ballons en profondeur à destination d’Erding, et si elle compte sur Santos pour les intercepter, elle peut aussi bien attendre qu’un émir saoudien s’intéresse au rachat du club pour profiter du climat océanique de Montbéliard. Autant dire que, fidèle au vieil adage, Sochaux est bien en place. Tellement bien que Gillot préfèrera s’exclure lui-même du terrain, pour résister à la tentation de la retouche de trop.

Seule une maladresse de Hansson à la réception d’un coup de pied arrêté aurait mérité d’accroître la différence de buts, mais Richert fait du zèle. Il faudra que Gillot ait le courage de traiter le cas Richert un jour ou l’autre, s’il veut réellement jouer le titre. Mais tant que les Sochaliens conservent une si belle concentration dans le dernier geste, Valéry Mézague pourra continuer de fanfaronner au micro de Foot+: "Notre méthode, c’est de jouer notre jeu, sans craindre l’adversaire".

Méfiance toutefois: à quelques centaines de kilomètres de Sochaux, un dauphin diffuse à chaque fin de match et à fond la caisse un titre qui exhale la prémonition dans les travées de Jules-Deschaseaux: "Superstar" de Lupe Fiasco…
Partager

> sur le même thème

L1 :: la gazette :: journée 11

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 17h40 - Milan de solitude : 1982 Breitner >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 17h39 - Le Pobga du Coman : Mouais....On devrait quand même faire ce test de paternité entre Christ et Nicordio, au cas ou... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 17h33 - M le Mendy : forezjohnaujourd'hui à 15h39L'orangeté a dit que le contraire et qu'on comptait les gens tombés... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 17h28 - Marius T : Manu,Je suis surpris, il ne m’avait pas laissé cette impression là.L’amicale des anciens... >>


Les stats, levant pire

aujourd'hui à 17h12 - Lionel Joserien : Je ne parie quasiment jamais, mais je pense que les fichiers avec cotes peuvent être... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 16h36 - John Six-Voeux-Berk : Merci Lapostat pour l'entretien (un plaisir), et à tous pour vos réflexions.Cela me sort de ma... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h23 - Dan Lédan : Et pour vous simplfier la vie , il y a des composants fabriqués en France et assemblés en... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 16h19 - maDoudou Makhosa-Cisse : Ça existe sur tous les boitiers réflexes depuis un demi-siècle, c'est pour permettre de corriger... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 15h29 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Le même qui écrivait en parlant du rap :"Pour moi c'est pas de la musique, c'est des... >>


Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

aujourd'hui à 13h16 - KL : Ah oui je me souviens de cette prolongation spécialement pour prendre en compte les barrages...... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)