auteur
Richard Coudrais

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

> article suivant

Double jeu à la française

> article précédent

Spécial tartuffes

> article précédent

Le football selon Saddam

L'oeil du faucon regarde dans la cage

La Premier League va tester un système issu du tennis permettant de vérifier le franchissement des lignes par le ballon. Gadget superflu ou évolution logique?
Partager
Richard N., auteur de cet article, est l'un des animateurs de kicknrush.com, l'indispensable site du football british en VF.
kickandrush.jpg

N'en déplaise aux amateurs de la Série A et aux aficionados de la Liga, la Premier League est aujourd'hui le championnat le plus moderne du monde. Déjà ravi d'être le plus ancien et le plus riche, le championnat anglais s'est entiché d'une nouveauté qui lui donnera, n'en doutons pas, un aspect très high-tech. La Premier League a en effet décidé d'être la première épreuve de foot à avoir recours à un système d'arbitrage video. L'Angleterre va ainsi équiper tous ses stades de l'élite d'un dispositif au nom d'indien, le Hawk Eye ("œil de faucon").

L'empire des lignes
hawkeye_tennis2.JPGLe Hawk Eye, du nom de son inventeur Paul Hawkins, est un système qui, par images de synthèse, permet de déterminer la position d'un objet par rapport à un autre. Dans notre cas, ce qui nous intéresse, c'est avant tout de savoir si la baballe est tombée du bon coté de la ligne. Le système a été adopté dans le monde du tennis et est déjà utilisé depuis 2006 dans les grands tournois. Expérimenté à Key Biscayne, puis à Paris-Bercy, il équipe désormais trois des quatre tournois du Grand Chelem. Seul Roland-Garros, avec sa surface moins rapide, ne s'est pas encore équipé – les arbitres gardant confiance en la bonne vieille trace figée dans la terre battue.

Le tennis n'a rien à voir avec le foot. Le premier nommé est un sport où la majorité des points se gagnent sur des centimètres, où l'oeil de la dizaine d'arbitres qui entourent le court ne suffit pas toujours. C'est également un sport où les joueurs ont la possibilité de faire immédiatement appel d'une décision arbitrale. De nombreux champions, et non des moindres, ont déjà eu recours au Hawk Eye pour grappiller quelques points. Il a été décidé qu'ils n'aient la possibilité d'user de ce recours que deux fois au cours d'un match... En dépit des réserves de certains champions (notamment Roger Federer, qui s'est toutefois ravisé lorsque le système lui a fait gagner quelques points), il semble que le Hawk Eye a un véritable avenir chez les pros de la raquette.


Malédiction anglaise
Pour le foot, la perspective est beaucoup moins évidente. Si la chose n'a pour seule fonction que de valider ou non le franchissement d'une ligne par un ballon, son utilisation risque d'être assez rare. Ce n'est pas tous les dimanches que les arbitres accordent ou refusent ces buts de raccroc valides au centimètre près. Quant aux ballons qui sortent sur les cotés du terrain, le problème est souvent moins de savoir si le ballon est entièrement sorti que de savoir qui l'a touché en dernier. Bref, vu le coût de l'outil en question, l'investissement semble assez lourd.

Mais au pays de Geoff Hurst, l'idée du Hawk Eye séduit peut-être plus qu'ailleurs. L'Angleterre souffre toujours du doute qui entoure le premier et seul titre mondial de son histoire. De plus, les plus célèbres exemples récents de franchissements discutables proviennent d'Albion. Comme ce curieux but de Luis Garcia qui fit basculer un Liverpool-Chelsea européen. On se souvient aussi du gag de Tim Howard, ce gardien de Manchester qui repoussa un ballon largement entré dans sa cage. Les Français se rappellent Anelka à Wembley qui, avec l'équipe de France, aurait dû se faire accorder un troisième but en 1999. Les Roumains ont en souvenir ce superbe but inscrit contre la Bulgarie à l'Euro 96 – but refusé malgré un net rebond derrière la ligne blanche... On vous le dit, tout provient d'Angleterre. D'ailleurs, bien avant 1966, dès 1901, la finale de la FA Cup avait été le théâtre d'un but litigieux de Sheffield United face à Tottenham, accordé par l'arbitre bien que le gardien des Spurs lui eut démontré que le ballon n'avait pas franchi la ligne.


L'invention de la barre transversale
On peut être surpris que la possibilité d'expérimenter une nouvelle forme d'arbitrage a été accordée à l'Angleterre sur son championnat, alors que le même type d'initiative a été refusé à la France pour des tests en matches amicaux. Sans doute les instances du foot sont-elles sensibles au sens de l'histoire et estiment-elles qu'en termes de lois du jeu, tout doit être validé chez nos amis les Britons.
En 1863, alors qu'étaient à peine rédigés les premiers règlements, une rencontre avait dégénéré à Nottingham suite à un but dont la validité était contestée. Le ballon était bien passé entre les poteaux, mais à une telle hauteur qu'aucun homme ne pouvait s'en emparer. Pour éviter aux attaquants la tentation d'envoyer le ballon le plus haut possible, on inventa la barre transversale. Dix-huit ans plus tard, alors que la "Football League" n'en finissait plus de traiter des cas de buts litigieux, un artisan de Liverpool nommé Brodie eut l'idée géniale de tendre des filets derrière les poteaux. L'arbitre bénéficiait ainsi d'un allié de choix pour valider ou non le point, à condition bien sûr que cet allié ne soit pas percé.

Le Hawk-Eye succède ainsi à la barre transversale et aux filets dans l'amélioration de l'équipement d'une cage de foot. Et son expérimentation sur le sol anglais va bien dans le sens de l'histoire. Même Michel Platini, président de l'UEFA hostile à l'arbitrage vidéo, s'est montré séduit par cette technique. Il y a pourtant fort à parier que l'investissement ne pourra se faire dans tous les stades du monde. Il en naîtra ainsi le tant redouté arbitrage à deux vitesses.
Partager

> du même auteur

Figo 2000, un ballon en or

Les règles et l'arbitrage


Antoine Zéo et Jérôme Latta
2020-09-11

Libres arbitres

Jeu en triangle – On parle constamment d'eux, mais on ne les entend guère. Que vivent-ils sur les terrains et en dehors? Nos trois invités racontent leurs vies d'arbitres en L1, en D1 féminine et en Top 14. 


Jérôme Latta
2020-08-08

La Premier League veut mettre le hors-jeu hors-champ

En envisageant de cacher les "révélateurs" utilisés pour juger les hors-jeu au centimètre, la Premier League illustre une des impasses de l'arbitrage vidéo. 


Richard Coudrais
2020-07-02

Comment finir un match de coupe ?

[rétro Euro 2000 • 5/5] Il y a vingt ans, le championnat d’Europe 2000, comme celui de 1996, a désigné son vainqueur par un but en or. Une formule alors récente qui entamait déjà son déclin. 


>> tous les épisodes du thème "Les règles et l'arbitrage"

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 14h41 - Josip R.O.G. : Je préfère, et de loin, The Leftovers >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 14h39 - L'amour Durix : MarcoVanPastequeaujourd'hui à 12h09En effet AdblockPlus permet de supprimer ces annonces en... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 14h39 - dugamaniac : Y avait un entretien de Laborde avant hier dans l'equipe. Il est un peu amer de n'avoir pas eu sa... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 14h37 - Vas-y Mako! : Özil paradisiaqueaujourd'hui à 13h37Wawrinka il a aussi laissé tombé sa femme et ses gosses au... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 14h29 - MarcoVanPasteque : ravioplâtriiiiiiiiiiiier magique"Le PSG est-il l'équipe qui gâche le plus ?" (Lequipe.fr) >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h26 - Milan de solitude : Il est de ces assez nombreux jeunes joueurs présumément talentueux sur lesquels Milan a fait une... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 13h26 - Utaka Souley : John Six-Voeux-Berkaujourd'hui à 13h17Un peu tout ça, plus le feuille d'impôt de Trump et cette... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 13h08 - Maniche Nails : Bon, puisque l'appât a le goût de pisco...1- 2008 (cachaco, ?)2- 1984 (Lescure; ???)3- 1991... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 13h04 - M.Meuble : Et Augsburg en tête? Hein.D'ailleurs j'ai vu que Augsburg et L'Union avait échangé leur... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 12h39 - Vas-y Mako! : CHR$aujourd'hui à 10h14Il doit manquer une rupture dans le post de Vas-y Mako! parce que si le... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)