> article précédent

Les maillots mythiques du Mondial

[JDD #6] En marche pour la Coupe du monde

Le Journal de Didier – Ombre de Zidane, alarme à l'aéroport, flottement contre l'Italie, visite d'Emmanuel Macron: Didier Deschamps gère les tracasseries du quotidien. 

Partager

 

Samedi 2 juin. Difficile de couper avec le reste du monde quand le reste du monde apprend le départ de Zidane du Real. Il est fort, Zizou. Il a déjà démontré sa capacité à prendre le bon poste au bon moment, il démontre qu'il sait aussi quand le quitter. Dire que tout le monde croyait que c'était Lolo qui était intelligent. Sélectionneur, il a ses chances. Soit on se plante et le poste est à lui, soit on gagne la Coupe du monde et je le lui laisse. S'il en veut encore.

 

Le déplacement à Nice s'est passé sans incident, à part quand Mendy a fait disjoncter le portique de sécurité à Roissy. Le personnel n'était pas au bout de ses surprises, il y a eu plusieurs évanouissements quand Benjamin a dû ouvrir sa jambe pour dévoiler l'armature en titane et les servomoteurs. Ils ont fini par le laisser passer, mais ça a été limite parce qu'en plus, son taux de radioactivité dépassait les normes.

 

3-1 contre l'Italie sans se forcer ni se blesser, je considère qu'on a rempli le contrat. Mais on est de nouveau revenus sur le terrain totalement apathiques, il faut vraiment interdire à Hugo et Raphaël de prendre la parole à la mi-temps. Les autres les surnomment Lexomil et Xanax: à administrer aux points presse, pas dans le vestiaire. Sinon, je ne sais pas ce qui se passe, mais j'ai trouvé qu'on aurait dû marquer plus. J'ai des envies de 5-2 en ce moment, je ne me reconnais plus.

 


Mardi 5 juin. J'appréhendais le déjeuner avec Macron. Il continue à m'accabler de sms m'expliquant comment faire jouer Thauvin (comme si j'avais l'intention de faire jouer Thauvin), après m'avoir gratifié de ses conseils pour la liste des 23. Quand je vois son conseil des ministres, je doute pourtant de son expertise en matière de casting. Hollande, au moins, il n'essayait pas de m'expliquer mon job – il avait plutôt besoin qu'on lui explique le sien.

 

 

 

 

J'avais prévenu: quand il vous serre la main, retirez-la tout de suite, sinon il la garde un quart d'heure. On leur avait montré, à la vidéo, sa technique d'immobilisation avec sa main gauche qui serre le bras au-dessus du coude. Eh bien ça n'a pas loupé, Djibril s'est fait prendre dès la 2e minute. L'après-midi à l'entraînement, il vrillait toutes ses touches.

 

Les gars étaient contents. Le "président des riches", c'est un peu leur président. Ils ont été plus distants avec madame, on n'aurait pas dû leur dire qu'elle était prof de français. Mais au moment du dessert, le discours présidentiel a suscité le malaise. La disruption, à des footballeurs, ça évoque une blessure, et dans le domaine des phrases creuses et du jargon marketing, leur équipementier est meilleur. Il y a eu un moment de flottement à la fin, quand personne n'a compris qu'il fallait applaudir. Même la salade de fruits était gênée.

 

 

ÉPISODES PRÉCÉDENTS
[JDD #1] Trois messages et un enterrement
[JDD #2] Combustion interne
[JDD #3&4] Mises en place
[JDD #5] Professor X
[JDD #6] En marche pour la Coupe du monde

Partager

> sur le même thème

[JDD #5] Professor X

> Dossier

Déconneries

JDD, le Journal de Didier


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


2018-06-05

[JDD #5] Professor X

Le Journal de Didier – Visite imprévue, excursion à Roland-Garros et photo officielle: des jours paisibles, où perce tout de même un peu de surnaturel. 


2018-06-01

[JDD #3&4] Mises en place

Le Journal de DD – Pogfootball, permutations, dédicaces, balade irlandaise, hiérarchie… Didier Deschamps se demande si la mayonnaise va prendre.


>> tous les épisodes de la série "JDD, le Journal de Didier"

Sur le fil

Un peu exagéré. https://t.co/acfGIy8nkV

RT @JP_Sacdefiel: Il était où, lui, quand son canard glapissait en faveur de l’arbitrage vidéo sans argument, ni réflexion, ni contradictio…

Premier caca nerveux de la saison pour Christophe Josse, après un craquage de fumis des supporters stéphanois. Parf… https://t.co/gpZAjmrLZH

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)