auteur
Arno P-E

 

Ancien chroniqueur sur PSGMAG.NET, et supporter du Paris Saint-Germain. Étonnant, non?


Du même auteur

> article suivant

CSC collectif

> article suivant

PSG, les maux de la fin

> article précédent

Times New Roman

In Bed With le PSG : J. M.

Vous pensez qu'en entrant dans la tête de Jérémy Ménez vous ne trouveriez que du vide? Faites l'expérience...

Partager


Ces putains d'adducteurs me font chier. Même quand je me lève la nuit, ils me font chier. Il paraît que la seule chose à faire c'est de se reposer, et surtout ne plus y penser... Je te jure. Il faut vraiment être con comme le kiné pour sortir un truc pareil: comment veut-il que je n'y pense plus si dès que je fais trois pas, genre pour aller voir ma fille dormir dans sa chambre, ils me lancent, mes adducteurs? Connard.
 

J'aimerais bien, ne plus y penser, tiens. J'aimerais vraiment... Ça me prend trop la tête, ces jours-ci. Je dors pas bien du coup. Dans ces cas-là, je vais voir la petite. Ca me pose de l'écouter respirer. Émilie elle me dit que je fais ça plus souvent depuis quelques temps. Je ne sais pas...
 

 



 

Au début, je crois que je m'en foutais. À la trêve, quand il y a eu les premiers articles. En fait, je n'y croyais pas trop. Des articles qui annoncent des nouveaux joueurs, il y en a tout le temps, mais c'est pas pour ça que les mecs signent ensuite, et c'est encore moins pour ça qu'ils jouent à ta place. Je téléphonais à la maison, pour avoir des nouvelles de la petite, parce que j'étais plus là. Il faisait trop chaud pour elle, au Qatar. C'était bien quand même ce stage. Alors au début, Lucas Moura, j'en avais vraiment rien à foutre. J'étais titulaire, avec Ibra ça marchait bien, le coach me respectait. Comme en plus ils avaient viré Nenê, dans ma tête c'était OK. Quand on est rentré à Paris, Lucas ne devait pas jouer tout de suite. Le coach disait qu'il manquait de rythme, et que c'était trop tôt. À ce moment-là, je le croyais.
 

Maintenant Maëlla commence à faire un peu ses nuits. C'est des moments de calme. Je sais que j'ai besoin de calme. À l'entraînement, les premiers jours je me suis dit que Lucas jouait un peu comme moi. J'ai vu qu'il allait vite avec le ballon, lui aussi. Qu'il était technique, en plus. Je réfléchissais. Il n'y en a pas beaucoup qui vont aussi vite que moi. Un jour, Matuidi m'a dit qu'il était vraiment rapide. Je me souviens qu'il a fait une tête bizarre quand il m'en a parlé. Il m'a dit "Tu sais, il est vraiment rapide le nouveau", et j'ai entendu le "vraiment" très fort dans sa bouche. J'y repense souvent, à la tête de Blaise. Il avait l'air embêté en me disant ça. Putain...
 

C'est toujours pas l'heure du biberon. Peut-être que je lui donnerai le prochain, si je dors un peu d'ici là. Des fois je le donne, et je la sens respirer contre mon ventre. Elle me tient chaud, un truc de dingue. Au début j'aimais pas, mais la nounou m'a dit qu'il fallait et me l'a mise dans les bras alors je l'ai fait. Maintenant du coup ça va. J'ai jamais aimé les bébés avant, mais quand c'est le tien c'est pas pareil. Tu es là pour elle. J'étais pas trop à l'aise, je savais pas en fait je crois. J'y avais jamais réfléchi. Maintenant, j'aime bien Maëlla. Les autres bébés, je sais pas trop.
 

Après il y a eu Valence. J'avais compris déjà. Je voyais au Camp des Loges comment les oppositions se passaient. Je rentrais à la maison et je voyais dans ma mémoire tous les regards qui s'étaient détournés, pendant la matinée. Les titulaires qui ont peur que tu les contamines, qui vérifient leurs lacets. Les adjoints qui veulent pas avoir d'emmerdes, qui font du son entre eux pour pas risquer d'avoir à te donner d'explication. Les vieux remplaçants qui te tournent le dos, qui attendent que tu viennes à genoux parce que toi aussi tu les chouffais comme des Casper avant. J'ai toujours fait attention aux regards. Émilie elle a de grands yeux. Dans ses yeux je vois qu'elle me trouve beau, pour l'instant. Maëlla, elle me reconnaît déjà. Quand je suis là, elle me reconnaît tout de suite. Les autres, je m'en tape. Mais je voyais quand même le coach qui me respectait moins. Qui ne venait plus me dire comment faire, et ce que j'avais réussi. Rien. Il regardait comment se plaçait Lucas, il essayait des permutations avec Lavezzi. Et moi j'étais juste là. Je voyais qu'il me laissait m'entraîner avec d'autres, et qu'il avait plus le temps pour moi. Plus rien pour moi.
 

À Valence, j'ai pas voulu m'entraîner. Ça faisait des semaines qu'ils me traitaient tous comme une merde, que je n'existais plus pour lui, et c'est un adjoint qui me dit de m'échauffer? Attends... Je suis pas un dalleux non plus, ça va.
 

Je me suis fait engueuler derrière. Émilie aussi m'a dit que je n'aurais pas dû. Qu'on est bien à Paris, que je dois arrêter de tout foutre en l'air. Maëlla dort bien ici, Émilie a raison. Elle me dit que c'est pas grave de plus être titulaire, qu'elle m'aime et que ça change rien pour elle. Que je dois penser à la petite, qu'on va pas la bouger à même pas un an. J'aurais pas dû refuser de rentrer sur le terrain. Maintenant que je regarde la petite dans sa chambre, je vois que c'est vrai. Elle respire dans son lit. C'est sûr que je gagne plein de fric et que le PSG c'est génial. Que pour Maëlla, je peux bien aller sur le banc, dès que mes adducteurs iront mieux. Tout ça c'est vrai quand je le regarde maintenant. Mais, c'est juste qu'avant au moins il me respectait. J'avais sa confiance. Ça elle le comprend pas. Il m'expliquait. Il me disait. À Valence, j'aurais juste voulu qu'il me parle de nouveau. Moi je le respecte! Je voulais juste qu'il me parle, putain! Qu'il me dise que j'étais bon, et qu'il croyait en moi. Je voulais juste qu'il soit là, moi... Fait chier.

 

In Bed withMamadou Sakho, Thiago Silva, Javier Pastore, Zlatan Ibrahimovic, Clément Chantôme, Jérôme Rothen.
 

Partager

> sur le même thème

Cruyff et son diamant

> du même auteur

In Bed with le PSG : B. M.

In bed with le PSG


Arno P-E
2013-12-23

In Bed With le PSG : E. L.

Reprise des voyages intérieurs chez les joueurs du PSG. Cette fois, auprès d'un Ezequiel qui n'est pas encore prophète en ce pays.


Arno P-E
2013-04-10

In Bed with le PSG : B. M.

Quelles pensées bouillonnent sous le crâne de Blaise Matuidi, buteur-égalisateur au terme d'un match dont il ne verra pas le retour?


Arno P-E
2013-03-29

In Bed With le PSG : S. A.

Grand témoin du PSG qui change, Sylvain Armand ne veut plus rien rater. Et lui sait que Paris-Barcelone n'est qu'un match aller.


>> tous les épisodes de la série "In bed with le PSG"

Sur le fil

Aston Villa, West Ham, Burnley… Le match des maillots claret and blue: https://t.co/LRRjT8rtjt Par @richardcoudrais https://t.co/ErX898qwhD

Et à la fin, le PSG craque… Étude des buts encaissés par Paris dans le dernier quart d’heure en Ligue des champions… https://t.co/0qeSRVzwan

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 02h23 - Jean-Huileux de Gluten : Ouh la... Alors qu'on soit bien d'accord, ce forum c'est bien pour la fantasy league de basket des... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h34 - LYon Indomptable : Je viens de lire le tract des Bad Gones.Bala, too qui les as connus un temps, dis leur de ma part... >>


Déclarama

aujourd'hui à 01h18 - Portnaouac : Le probleme, ce n'est pas tant le sujet du propos que le propos lui-même.En gros, s'il est bien... >>


Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

aujourd'hui à 01h06 - Milan de solitude : Et l'équipe-type avec De Gea et Dani Alves... Et Hazard en relayeur... Est-ce bien la peine de... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 01h03 - Milan de solitude : "Forain" en vieux français, qui doit tirer son origine de "fors", c'est-à-dire "hors", je... >>


Observatoire de la violence dans le football

aujourd'hui à 00h10 - asunada : Je suis abonné au virage Nord et pour rappel, le virage Nord, pour ses anneaux inférieur et... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h09 - le Bleu : Moi, il y a quinze ans, je rêvais d'une adaptation de Quatrevingt-treize de Victor Hugo, par... >>


CdF Omnisport

24/09/2018 à 23h33 - patrice : pelecanosaujourd'hui à 02h35- - -j'ai commencé à regarder cette histoire de niveaux de jeu. A... >>


Observatoire du journalisme sportif

24/09/2018 à 23h33 - L'amour Durix : C'est toujours facile de critiquer le résultat de ce type d'exercice mais le 11 type FIFA est... >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

24/09/2018 à 21h56 - Moravcik dans les prés : Geste :Le ballon laissé passé par Edinson Cavani pour Angel Di Maria, comme une passe décisive... >>


Les brèves

Onanapa

“L'Ajax refuse de laisser partir Onana à l'OM.” (foot01.com)

Monaco 2004

“Ils ont failli rejoindre l'OM.” (lequipe.fr)

Sans-Gênes

"Le PSG offrirait un pont d'or à Ivan Rakitic !" (madeinfoot.com)

José fourrait

"Mourinho, l'amour dure trois ans." (lequipe.fr)

Alcolo décanté

"Wenger en 'cure de désintoxication'." (lequipe.fr)