> article suivant

Revue de stress #174

> article suivant

Nouvelle ère à Budapest

> article précédent

Legends never die

> article précédent

Ribéry, champion d'automne

Il faut que tu respires (tu vas pas mourir de rire)

Partager
Le premier arrivé au vélodrome, ç’a été Laurent Fournier. Les gens qui l’aiment l’appellent Lolo. Moi je l’appelle Laurent. Sur le coup, je me suis dit y nous envoie les vétérans ou quoi? Mais en fait non. Figure-toi que c’est lui maintenant le nouveau entraîneur du péesseugé. C’est leur nouvelle politique, ils impliquent des anciens joueurs pour renforcer leur identité. Parait que ça aide d’avoir des joueurs attachés au maillot. Même si c’est vrai qu’à l’OM comme au péesseugé, les joueurs ont plus souvent entaché le maillot qu’ils s’y sont attachés.

Fournier était pas venu seul. Bon déjà, il avait son équipe avec lui. Jusque-là, normal. Mais il avait aussi un garde du corps qui le suivait de partout. Moi j’y ai dit, franchement c’était la peine de venir avec un garde du corps, on n’est pas des sauvages non plus. Fournier a dit «C’est pas un garde du corps, c’est Moutier». À la limite, on peut dire que son corps est un garde-manger mais ça s’arrête là.

Pour rattraper le coup, j’ai fait des politesses en leur demandant s’ils avaient trouvé facilement le stade et tout. Il a répondu que oui, grâce aux supporters de l’OM qui leur avaient fait une haie de bras d’honneur tout le chemin. C’est sympa, ils étaient pas obligés. Après quoi, Moutier a coupé «Bon, on n’est pas là pour rigoler, y sont où les vestiaires?», j’ai répondu «Et moi, je suis là pour rigoler peut-être? Je suis directeur sportif de l’OM que je sache». C’est bizarre, mais là ils se sont mis à rigoler.

Moutier était remonté comme un bloc note. Y avait de l’électricité dans le gaz, je l’ai bien senti. Tout ça, c’était un peu la faute à Xana, notre milieu qu’ils nous ont vendu pour pas trop cher. L’histoire c’est que j’avais appelé un jour Moutier pour lui parler de nos problèmes de milieu défensif. J’invente rien, c’est lui qui m’a prescrit du Xana. «Un antibiotique?», j’ai demandé. Il a dit non, un Albanais. J’ai quand même pris.

Mais le pire était à venir. Dans l’après-midi, cet imbécile de César avait amené un gâteau pour fêter le classico. Une tradition slovénique, j’en sais rien. Autant par l’apparence que par l’odeur, ça ressemblait à un truc sur lequel t’évites de marcher en temps normal. Ni vu ni connu, je l’ai flanqué dans le vestiaire adverse soi-disant pour laisser refroidir. Tu parles, on était tous en acné. En flairant l’odeur, le délégué a piqué sa crise «Mais c’est quoi cette puanteur d’égout?» César a rectifié «C’est pas égout, c’est kloug». Le délégué a crié «Appelez-moi un responsable!» Si y avait quelqu’un de responsable à l’OM, ça se saurait depuis le temps.

Sans traîner, Acariesse a chopé le gars de l’entretien par l’oreille et lui a dit «Solcarlus ou tu me fais briller les sols ou je te jette aux lions!» Le gars a répliqué «Les lions de la Barben? Mais ils mangent des croquettes». Acariesse a quitté ses lunettes et a commencé à se mordiller sa lèvre. Le gars a tout de suite compris que c’était pas les lions qui étaient le plus à craindre. Du coup, il a préparé un cocktail terrible en versant tout ce qu’il avait sous la main; du vigor, du cif, du St-Marc, de l’Ajax et un peu de grenadine pour la couleur.

Crois-le ou pas mais ça a fait des histoires terribles. Fournier est ressorti des vestiaires avant même d’y entrer. Il a regardé la caméra puis il s’est mis à tousser tout ce qu’il pouvait en s’étranglant la gorge et il a crié «Arggh je me meurs, on m’a poisonné!» Même qu’il a voulu écrire Anigo m’a tuer sur le mur mais il a rien trouvé pour écrire alors il a demandé si quelqu’un avait pas un marqueur, rouge de préférence et comme personne en avait, il s’est effondré en soufflant à ses joueurs «Gagnez pour moi».

Tu parles, les joueurs du péesseugé avaient d’autres crèmes à fouetter. Ils étaient tous regroupés autour de Clara Morgane. Une actrice qui fait toutes ses cascades elle-même et que tout le monde connait sans jamais avoir vu un seul de ses films, ce qui est très bizarre quand on y pense. Même que Rotten a fini par s’écrier «J’ai une crampe! J’ai une crampe!» Il a fallu lui expliquer que c’était pas une crampe, que c’était normal et que ça allait passer. N’empêche il était bien à l’étroit dans son survêt.

Dans son coin, Moutier fulminait. C'est-à-dire qu’il faisait comme des fulmigènes mais avec le nez. C’est là que Robert Louis-Dreyfus est arrivé. Robert Louis Dreyfus, tu le connaîtrais pas, tu pourrais croire qu’il a le physique d’une bonne nouvelle. Tout sourire, il a demandé «Y se passe quoi?» Moutier a crié «Y se passe que vous avez mis de lacrymo dans les vestiaires, voilà ce qui se passe!» Robert Louis-Dreyfus a rien capté. C’est normal, il est suisse. Le seul lac qu’il connaît, c’est le lac Lément.

Dans un souci d’apaisement, on a fait installer le péesseugé dans la buanderie avec la machine à laver qui tournait à plein régime, même qu’on leur a demandé si ils pouvaient la mettre en position essorage quand elle aurait fini. Fournier a braillé «Et puis quoi encore? Tu veux pas cent balles et un mars non plus!» Comme y sont pas serviables au péesseugé, après ils s’étonnent qu’on les aime pas.

Moutier en démordait pas. Il a dit que ça allait pas se passer comme ça, qu’il allait tout rapporter à la ligue et qu’il avait le bras long et qu’il s’en souviendrait de notre accueil, ah ça oui, même qu’il était pas près de l’oublier. Acariesse lui a dit «Oh l’ami, tu t’attendais à quoi? Des alohas et une danse du taboulé?» Moutier est devenu rouge mais rouge. On aurait dit euh, un truc rouge.

Sur quoi, Diouf est intervenu afin de prendre les devants face «à une situation à caractère endémique portant en son sein le germe annoncé de sa propre dégénérescence». Il a fermé la porte des fameux vestiaires et a collé son chewing-gum dessus. Moi j’y ai dit, Pape ça se fait pas de coller son chewing-gum comme ça. Il m’a répondu que c’était un scellé. Et alors que ce soit un scellé ou un malabar, franchement c’est dégueulasse, ça se fait pas.

Partager

Le Blog du Petit José, 2005-2006


2006-12-24

Ça va être encore de ma faute


2006-12-24

Des souris et de l'OM


2006-12-24

Qui c'est qui veut gagner des millions? (Plein!)


>> tous les épisodes du thème "Le Blog du Petit José, 2005-2006"

Sur le fil

Alexandre Ruiz pointing fingers at things, a collection. https://t.co/GxkD6WxkZ2

Ivan Ergić, footballeur et "dernier marxiste" - https://t.co/YsxXFwAQbH

RT @BilelGhazi: Le message du KVN contre la réforme des coupes européennes #OLSMC @lequipe https://t.co/yguyWRHJuF

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 02h08 - valdo : jeannolfanclub20/05/2019 à 23h00Et pourtant il y en a eu des déclarations maladroites de joueurs... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h40 - Hyoga : Juninho et Cris sont peut-être de gros coups de moule. Cris arrive en effet après une expérience... >>


La L1, saison 2018/2019

aujourd'hui à 01h35 - Redalert : C'est parce que tu m'as vu citer Erasmus ?Aller, je vais même en citer un par ligne.Debec (sa... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 01h30 - Utaka Souley : Un article sur Pep (le vrai :-) sur kiplé explore aujourd'hui, intéressant et plutôt bien fait... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 01h22 - Anglachel : La catharsis mondiale provoquée par cet épisode (cette saison) est tout de même ahurissante.... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 01h13 - Lucho Gonzealaise : J'ai l'impression que cette histoire de joueurs mauvais qui arrivent à signer dans des clubs de... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 01h04 - Mama, Rama & Papa Yade : Je m’étais permis de taquiner les colocs quand j’avais lu séant « Notre Téji », j’ai... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 01h01 - Redalert : Ben c'est vrai que j'ai pas mis non plus Jinani, Ivanov, Fleurquin ou Loeshbor mais c'est l'Équipe... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h57 - Lucho Gonzealaise : Faisons venir Heinze, les tire-au-flanc vont moins faire les malins. >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h25 - cocobeloeil : (Pas Lacombe qui est devenu un méchant Lyonnais alors que Pauleta s'est reconverti en gentil... >>


Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)