auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Les caresses de Coutinho

> article précédent

La Gazette de la L1 : 8e journée

GLT : trop de flou sur la ligne

Une Balle dans le pied – Week-end noir pour la GLT avec deux nouveaux incidents inexpliqués. Après les révélations sur ses bidouillages, le prestataire GoalControl a épuisé ses excuses et la patience de la Ligue… 

Partager

 

La chronique des bugs de la Goal Line Technology est appelée à se poursuivre tant que ces bugs se répéteront, ce que l'inertie des acteurs concernés semble garantir pour quelque temps encore. Coup sur coup, deux nouveaux épisodes se sont pourtant ajoutés au feuilleton.

 

À Rennes, c'est un imbroglio fâcheux qu'a provoqué le déclenchement du système, annonçant un but aux arbitres. Alors que le gardien caennais venait de repousser un ballon des deux poings et que la rencontre s'était poursuivie par l'exécution d'un corner, M. Delerue interrompt le jeu et valide un but pour Rennes. Dans une certaine confusion, les Caennais protestent et au terme d'une bonne minute, l'arbitre revient sur sa décision après avoir été informé par le délégué d'un "plantage total" de la GLT.

 

Si, dans ses protestations, le portier Rémy Vercoutre a spontanément évoqué la couleur jaune fluo de son maillot, c'est parce qu'en février, cette couleur portée par son confrère Cédric Carrasso avait été désignée par le prestataire comme la raison d'un bug analogue. Le directeur général de GoalControl France, prestataire de la Ligue 1 [2], Carlo Murinni, avait alors été formel : "Le bug a été identifié rapidement et écarté définitivement (…). Ce type d’incident ne pourra donc en aucun cas se reproduire".(…) 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Les règles et l'arbitrage


La rédaction
2018-06-14

Manifeste contre l'arbitrage vidéo

Pourquoi l'arbitrage vidéo est un désastre pour le football tel que nous l'aimons. 13 (contre-)arguments. 


Jacques Blociszewski
2018-06-06

En Bundesliga, l'arbitrage vidéo passe au stade critiques

Erreurs, polémiques, imbroglios, règles changées en secret: mise en œuvre cette saison en Allemagne, l'assistance vidéo à l'arbitrage a mal passé l'épreuve du réel.


Jérôme Latta
2018-05-10

Quatrième remplacement : l’abus de tactique nuit-il au football ?

Une Balle dans le pied – La possibilité d'un quatrième remplacement durant la prolongation poursuit une évolution qui donne toujours plus d'importance au "coaching"… Au détriment de l'imprévisibilité du jeu et à l'avantage des plus gros effectifs?


>> tous les épisodes du thème "Les règles et l'arbitrage"

Sur le fil

RT @lemonde_sport: #CM2018 Pourquoi les grandes équipes rencontrent-elles autant de difficultés face aux outsiders ? | La chronique de @je…

RT @laRadioNova: Ce soir, à partir de 18h, c'est une table ronde spéciale #CoupeDuMonde2018 avec Stéphane Beaud, Fred Poulet et @jeromelatt…

"Clément d'Antibes a une capacité à se mettre dans le cadre de la caméra que je n'ai connue que chez Djorkaeff." L… https://t.co/sp0mdaWSl3

Les Cahiers sur Twitter