> article précédent

La Gazette : 27e journée

Gérard Houllier, désélectionneur national

Nous avons trouvé le brouillon d'un communiqué de Raymond Domenech pour répondre, dans la nouvelle "affaire Abidal", aux énormités de l'entraîneur et du président de l'OL: pourquoi ne pas carrément exclure les internationaux lyonnais, afin de mieux cerner le problème?
Partager

Clairefontaine, 27 février 2005.

« Prenant en compte les récentes déclarations et menaces des dirigeants de l'Olympique lyonnais, j'ai décidé de renoncer à utiliser Éric Abidal, Grégory Coupet, Florent Malouda et François Clerc et de les laisser à disposition de leur club, qu'ils pourront rejoindre dès aujourd'hui lundi. Loin de me soumettre aux pressions de leur employeur, j'ai estimé que dans le contexte actuel, ces joueurs ne seraient pas en mesure de donner le meilleur d'eux-mêmes au sein de l'équipe de France. Je ne crains pas seulement une mauvaise prestation de leur part à cause des perturbations qu'ils doivent subir, mais bien pire, dans la mesure où un joueur qui pense à la blessure multiplie les risques de se blesser.

Concernant les potentiels internationaux lyonnais, je réserve ma décision de les écarter aussi de la liste des 23 pour la Coupe du monde 2006. Je ne renoncerais pas sans regret à leurs qualités, mais, me trouvant dans l'obligation de préparer un groupe pour cette compétition, ceux qui manquent les rares rendez-vous de préparation sont de fait placés dans une position délicate.

Je ne tiens pas non plus à prendre en otage ces joueurs, aujourd'hui écartelés entre la sélection et leur club. Je laisse en effet ce soin à MM. Aulas et Houllier, tout comme je les laisse expliquer à leurs employés les raisons pour lesquelles ils veulent conserver l'exclusivité sur leurs prestations ».


* * *


Tel pourrait être le communiqué du sélectionneur national, en ce lundi de rassemblement à Clairefontaine des internationaux français... C'est en tout cas la stratégie que nous lui conseillerions, afin de répliquer proportionnellement à l'escalade souhaitée par les dirigeants lyonnais et afin, surtout, de mieux les placer devant leurs contradictions.

aulas_houllier_ab

Aulas la menace
Rien de nouveau, pourtant, dans la mauvaise foi de l'entraîneur et du président lyonnais (voir Fractures impayées). Les principes de la démarche restent les mêmes, bien qu'ils ne soit jamais formulés : les joueurs sont la propriété des clubs, les matches de l'équipe de France sont facultatifs...
Comme d'habitude, c'est le match de l'équipe de France qui risque de blesser les joueurs, pas tous ceux qui les ont précédés et leur succéderont en club (1). Comme précédemment, on occulte totalement que la blessure d'Abidal en début de saison s'est produite lors de l'injustifiable tournée de l'OL en Corée du Sud. Comme de bien entendu, c'est Raymond Domenech qui serait irresponsable d'utiliser un joueur "convalescent" (Aulas), pas l'OL qui lui a fait disputer trois matches en dix jours depuis sa reprise, et compte lui en faire jouer deux autres après la Slovaquie (2) Comme toujours, on subit le discours paranoïaque et infantile sur les handicaps infligés à l'OL (3). Comme la dernière fois, on entend de lamentables pronostics de forfaits diplomatiques... Mais, pour la première fois, on a aussi écouté une menace de rétention délibérée des joueurs.

Celle-ci ne sera toutefois pas mise à exécution, le caractère inévitable de la suspension qui en résulterait étant suffisamment dissuasif. Mais ne reculant devant aucune tartuferie, le président lyonnais a annoncé samedi qu'Éric Abidal, tel un écolier portant le mot de ses parents pour sécher la classe du samedi matin, fournira à Clairefontaine "un certificat médical signé du chirurgien qui l'a opéré en novembre indiquant qu'il n'est pas en état d'enchaîner les matches". Une information délivrée juste après la rencontre Lyon-Rennes, disputée en intégralité par Abidal! JMA ne renonce pas pour autant aux menaces: "J'espère bien qu'il ne va pas jouer, ce serait gravissime et la Fédération s'exposerait d'autre part à une réaction extrêmement vive si elle prenait le risque de le faire jouer" (TF1).


Un duo d'enfer
Visiblement débordé par sa propre nervosité, le président de l'OL a tenté de justifier sa démarche en multipliant les incongruités, du genre "C'est une très bonne initiative de Raymond Domenech de lui faire partager la joie de ses coéquipiers dans la préparation à la Coupe du monde", en assénant des énormités comme "En général, les clubs étrangers n'envoient même pas leurs joueurs quand ils ne veulent pas les envoyer", ou encore en formulant des aphorismes incompréhensibles (4).

On en viendrait presque à penser que JMA – dont on connaît le besoin maladif d'avoir raison tout autant que son envie de démontrer son zèle au G14 dans sa guerre contre les équipes nationales –, espère qu'Éric Abidal se blesse avec les Tricolores pour lui permettre de doubler sa plainte contre la FIFA. Et l'on constate que le recrutement de Gérard Houllier lui a décidément offert un entraîneur qui le complète parfaitement. Bien qu'ancien sélectionneur et directeur technique national, il sait mettre son mouchoir sur ses scrupules quand il s'agit de défendre les intérêts exclusifs de l'entreprise.



Le programme d'Éric Abidal depuis sa reprise
17 février : Nantes-Lyon, 90 mn.
21 février : PSV-Lyon, 90 mn.
25 février : Lyon-Rennes, 90 mn.
1er mars : France-Slovaquie, 45 mn prévues.
4 mars : Ajaccio-Lyon, ?
8 mars : Lyon-PSV, ?
11 mars : Lyon-Metz, ?


(1) Gérard Houllier : "Eric se retrouve dans la même configuration qu'au mois de novembre lorsqu'il s'est blessé avec l'équipe de France. Il avait seulement trois matches dans les jambes, comme actuellement, et ça a été le match de trop" (AP).

(2) Gérard Houllier : "Éric sort de trois mois d'arrêt et aura joué trois matches en huit jours avec Lyon. Avant Ajaccio et le huitième retour contre le PSV trois jours plus tard, il aurait été plus judicieux de le laisser souffler une semaine". Jean-Michel Aulas : "J'ai une attestation du médecin disant (…) qu'il est dangereux d'enchaîner les matches après une blessure" (L'Équipe).

(3) Gérard Houllier : "Je constate qu'il n'y a pas beaucoup de Bordelais dans cette sélection. Je serais à leur place, j'aurais encore plus de raisons de croire au titre" (AP).

(4) "Nous respectons la règle mais cela n'empêche pas tout le monde d'avoir l'intelligence et aussi la réflexion qui permettent de préparer les joueurs de la Coupe du monde" ou "C'est ce qui nous a complètement frappé dans les relations entre l'entraîneur de l'équipe de Lyon, qui explique les choses de manière anticipée au sélectionneur national, et on a en retour des réflexions de principe qui ne sont pas de bon aloi" (AFP).


Partager

> sur le même thème

Bleu blanc nul

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Richard N
2019-11-17

Henry-Gallas 2009, la main du diable

Un jour, un but – Il y a dix ans, l’équipe de France inscrivait le but le plus controversé de son histoire et se qualifiait manuellement pour la Coupe du monde 2010. 


Jérôme Latta
2019-05-22

Les absents donnent toujours tort (au sélectionneur)

Une Balle dans le pied – Si une liste des 23 suscitera toujours d’inévitables controverses, peut-être faut-il arrêter de croire que l’équipe de France est une méritocratie.

 


Philippe Rodier
2019-03-25

Antoine Griezmann, le triomphe de l’intelligence

C’est une vielle tradition française: pour remporter une grande compétition internationale, il faut d’abord un homme providentiel. En 2016, il s’agissait d’Antoine Griezmann, alors nouvelle coqueluche du public français. Qu’en est-il aujourd’hui?


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 02h47 - leo : Classicoaujourd'hui à 01h05Il est tellement fort qu'il peut nous gagner la C1 à lui tout seul si,... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 01h11 - Lucho Gonzealaise : D'un point de vue purement symbolique, j'ai adoré la réaction des joueurs sur la mêlée gagnée... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 00h27 - De Gaulle Volant : A la façon dont Dacourt prononce le patronyme de Tuchel, on s'attend à voir un nouveau personnage... >>


Scapulaire conditionné

23/02/2020 à 23h58 - Sos muy Grosa, Adli bitum : Et la demie-volee de Adli! Il a une p...de frappe de balle le gars.Quand meme. Voir sur le terrain... >>


Premier League et foot anglais

23/02/2020 à 23h54 - khwezi : Ah le drame des correcteurs orthographiques. Troisième victoire d’affilée. “Il [Arteta] est... >>


CDF sound system

23/02/2020 à 23h51 - André Pierre Ci-Gît Gnac : tes fessées a évoqué Miossec, ce qui m'a fait pensé à l'un des concerts les plus bizarre... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

23/02/2020 à 23h33 - Mama, Rama & Papa Yade : Stéphane Bahoken, déjà auteur d'un doublé contre nous... il y a 7 ans. Des stats à la Souley... >>


Oh mon maillot

23/02/2020 à 22h14 - Yul rit cramé : Faut dire que le Qatar... >>


Changer l'arbitrage

23/02/2020 à 22h08 - Gouffran direct : Koscielny face à Lyon (de 0,2 mm). >>


EAG, les paysans sont de retour

23/02/2020 à 21h57 - De Gaulle Volant : Ça nous confirme qu'on est passé à côté d'un joueur qui aurait pu beaucoup apporter au club.... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)