> déconnerie

Une info, cinq news

> article précédent

Old couture

> article précédent

Des crises en thème pour Paris

US qu'on va ?

L'équipe de France dispose des Etats-Unis avec un petit 1-0 moins ennuyeux qu'on ne le dira, mais pas très constructif non plus.

Partager

En début de saison, on a coutume de dire que les joueurs ne sont pas tous au même niveau de condition physique. Pour les matches amicaux de la sélection, le constat est que tous ne sont pas au même niveau de motivation, à plus forte raison dans une rencontre servant à tester certains outsiders pour la liste de l'Euro. Nulle surprise, donc, à constater que ce sont les joueurs pour lesquels elle revêtait des enjeux qui se sont distingués: Mathieu et Debuchy, qui ont réussi leur match, Ribéry et Koscielny, qui ont tenté de se montrer à leur avantage – en ajoutant à ce quatuor celui des remplaçants. Et Jérémy Ménez.

 


 

 

Réanimation tactique
Pourtant, à l'issue de cette rencontre, on a envie de faire porter la responsabilité d'une animation très passable plus aux options tactiques qu'aux joueurs eux-mêmes. Le 4-4-2 avec deux milieux défensifs n'a été choisi par Laurent Blanc, depuis son entrée en fonction, que contre la Biélorussie en septembre 2010 (défaite 0-1) et contre l'Albanie le mois dernier (3-0) – mais dans ce dernier cas, le schéma avait évolué en 4-2-3-1 après la pause.
L'expérience n'a pas été très probante: évoluant à la même hauteur (mais pas au même niveau ni à la même vitesse), M'vila et Alou Diarra ont assez bien contrôlé le milieu américain, sans combler le vide dans le jeu devant eux: les ballons était transmis à Ribéry et Ménez qui les ont plus portés que trouvé des ouvertures – peinant aussi à perforer. Benzema a bien décroché, mais les liaisons avec Gameiro sont restées inexistantes, et le rythme a encore été trop lent, avec trop peu de prises de risques dans les transmissions. M'vila s'est bien essayé à des transmissions plus directes en les allongeant, mais cela ne pouvait tenir lieu de projet de jeu.

 

Une course, un but
Significativement, le but est un peu venu de nulle part, c'est-à-dire d'un six-mètres de Howard renvoyé de la tête par Rami et revenu sur Martin, qui a lancé Rémy sans contrôle. Il concluait une bonne période française et une série d'occasions nettes, la précédente résultant cette fois d'un dégagement de Lloris dont Rémy avait profité, déclenchant une frappe repoussée par le gardien dans les pieds de Giroud. Faute de mouvements collectifs concluants, le danger avait auparavant résulté de coups de pied arrêtés (corner amenant la tête de Benzema sur la transversale, coup franc de Benzema – 55e et 56e minutes), ou de centres (Mathieu 21e et Debuchy 27e, Ribéry 37e et Ménez 59e tous deux en retrait).
Des motifs de satisfaction résident donc dans l'apport des latéraux, même s'il s'est amenuisé en seconde période, dans les différences qu'ont tout de même créées Ribéry et surtout Ménez... et dans l'efficacité de Rémy – trois buts en quatre participations cette saison.

 

La décision s'est faite après l'heure de jeu et les entrées de Giroud, Gonalons, Martin et Rémy: leur fraîcheur a pesé, mais aussi leur envie d'aller de l'avant en haussant le tempo. Avec Martin en meneur axial, le dispositif a également retrouvé de la cohérence, la rencontre ayant par ailleurs changé de configuration après l'ouverture du score, avec des Américains laissant enfin des espaces.
Au-delà d'un résultat qui traduit une indéniable efficacité offensive et défensive, les Bleus n'ont pas étincelé dans la forme, ni intéressé dans le contenu. Il reste à la sélection le rendez-vous contre la Belgique pour prouver qu'elle se rassemble afin de travailler et progresser collectivement, pas seulement pour faire évoluer les cotes des candidats à la liste des 23.

 


 


Les observations en vrac

Le ballon jaune, c'était un hommage aux grands France-USA de Coupe Davis?

 

Un gros plan sur David Douillet dès la sixième minute de la retransmission: TF1 tient à accomplir sa mission de service public.

 

Comment emmerder 60.000 spectateurs et 9 millions de téléspectateurs avec un seul klaxon.

 

D'après Lizarazu, un joueur américain est "fils et petit-fils de GI"... Ce serait pas Joe?

 

Le Stade de France était à 75% de sa capacité, les Bleus aussi.

 

Vu le nombre de passes dans le vide, pas mal de joueurs français ont dû être désintégrés par le laser.

 

Rémy-Martin, enfin un peu d'ivresse.

 

Idéalement servi pour une frappe face au gardien, Giroud a vu sa vie défiler devant les yeux. Du coup il a tiré avec un temps de retard.

 

L'instant Alain Finkielkraut: il n'y avait que deux Blacks dans le onze titulaire. Un seul en fait, Alou Diarra, lui, a été transparent.

 

Vivement le retour de Ben Arfa pour voir l'équipe la plus tricoteuse de l'histoire du ballon.

 

Si on est capable de gagner 1-0 tous nos matches, on peut être champions d'Europe.

 

Encore une bonne entrée de Ménez en seconde mi-temps.

 

 

 


Plus inquiétant que l'animation offensive des Bleus, la tentative de coiffure de Lizarazu.

 

 

 

Vu du forum

=>> pipige - 21h08
Je note au moins trois Bleus qui n'ont pas chanté la Marseillaise... Ça commence mal!
=>> ParisHilton - 21h11
Oui mais il y a enfin un roux aligné dans cette équipe de France.

 

=>> newuser - 21h47
C'est là qu'on sent que l'apport de Diarra est primordial à cette équipe. Offensivement bon on sait qu'il apportera une sécurité dans la qualité des passes latérales de trois mètres. Et défensivement toute la classe du milieu défensif mode Ze Rock. Mouvements bien choisis pas de courses superflues, jeu de tête tout en feintes "hop je saute sans la prendre", tacles faussement ratés pour faire déjouer l'adversaire. Non, Alou, c'est un chef.

 

=>> I want my Mionnet back - 22h03
Gameiro est juste bouddhiste. Pour devenir maître zen, son test d'admission est de passer une saison à Paris et en équipe de France sans faire de fusillade à l'entraînement après le 2175e appel dans le vide (prévu pour mi-décembre).

 

=>> Jeronimo - 22h11
Je ne peux pas voir le match mais apparemment c'est complètement pourri non ?
=>> tes fessées - 22h18
Bah non, pour quoi tu dis ça? c'est génial : Rami a dû voir des images de Sauzée et tire les coups francs mais il cadre pas encore, Benzema défend autant que Ribéry et Ménez réunis et les trois sont sur le terrain, Gameiro fait un semi-marathon et les Américains donnent des coups.

 

=>> newuser - 22h22
Corner à deux, ballon perdu. Sans rire à part en 1950, ça a déjà marché cette tactique?

 

=>> magnus - 22h34
J'ai rarement vu autant de bons joueurs jouer aussi bêtement.

 

=>> HumLloriste - 22h36
À cause du jour férié je me suis cru samedi toute la journée. Et ça continue: j'ai l'impression de voir un match de L1.
=>> I want my Mionnet back - 22h38
Tu fais mi-temps Cahiers mi-temps Pierrot le Foot ?

 

 

 

Les titres auxquels vous avez échappé

Rémy, les pendules à l'heure
America ça raille.
L'Academy Howard
Avis de Dempsey
Altidore Rémy fa sol la si

 

Merci à newuser, Josip R.O.G., Save Our Sport, Modeste Lebanni, HumLloriste, Béni des crampes et Exilé17 pour les contributions reprises ici.

 

France-États-Unis : les gars

Partager

> déconnerie

Le Cid et le Zid

> sur le même thème

France-Bosnie : les gars

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Richard N
2019-11-17

Henry-Gallas 2009, la main du diable

Un jour, un but – Il y a dix ans, l’équipe de France inscrivait le but le plus controversé de son histoire et se qualifiait manuellement pour la Coupe du monde 2010. 


Jérôme Latta
2019-05-22

Les absents donnent toujours tort (au sélectionneur)

Une Balle dans le pied – Si une liste des 23 suscitera toujours d’inévitables controverses, peut-être faut-il arrêter de croire que l’équipe de France est une méritocratie.

 


Philippe Rodier
2019-03-25

Antoine Griezmann, le triomphe de l’intelligence

C’est une vielle tradition française: pour remporter une grande compétition internationale, il faut d’abord un homme providentiel. En 2016, il s’agissait d’Antoine Griezmann, alors nouvelle coqueluche du public français. Qu’en est-il aujourd’hui?


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"


Le forum

En rouge et noir !

aujourd'hui à 09h06 - Dan Lédan : C est point au programme pour l instant mais je ferai signe >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 08h17 - gurney : Je n'ai aucun problème avec les propos d'Houssem avec lesquels je suis d'accord. Je n'ai jamais... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 08h14 - Nicordio : J’ai revu om bordo à froid et je suis d’accord avec bio moi. Sanson rate tout jusqu’à son... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 04h49 - Amoros l’amoroso : Merci Josémi, ça fait du bien de se faire dérouiller!Faut que je m'y replonge, ça faisait trop... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 03h08 - ULF : J'ai une interrogation sur comment réagir à ce que je pense être une tentative... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 02h41 - Joswiak bat le SCO : @tes fesséesIl me semble que tu as laissé échapper l'ironie de Christ.Clairement, vu l'effectif... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 02h27 - leo : dugamaniac13/12/2019 à 19h47Le problème s'était posé en Espagne mais le Barça et le Real ont... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 00h59 - Radek Bejbl : Marcus Thuram qui fait un début de saison énorme, c'est assez fou de passer de matches... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 00h27 - forezjohn : Euh je vois pas en quoi on a été ridiculeLes 2 campagnes précédentes on est éliminés par MU... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h11 - Espinas : Carrément espinas.cdf at gmail point com >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)