auteur
Julien Momont

 

Journaliste SFR Sport. Membre encarté des Dé-Managers


@JulienMomont


Du même auteur

> article suivant

Trente-cinq

France-Brésil 58 revisité [bonus]
Les Bleus sous presse

Dubitatifs puis franchement supporters, les médias sportifs français ont couvert français avec enthousiasme. Et couvert d'éloges – parfois embarrassants – le vainqueur brésilien. 

Partager


La demi-finale France-Brésil se déroule deux jours avant le départ du Tour de France 1958, que dominera “l’Ange de la Montagne”, le Luxembourgeois Charly Gaul. Ce sont pourtant les sports automobiles qui ont les honneurs des premières pages de L’Équipe, suivis du cyclisme. Le football clôt le journal, avec trois pages sur les deux demi-finales. Le ballon rond n’avait donc pas encore, à l’époque, son caractère hégémonique. À noter tout de même que dans les jours précédant et suivant les matches du dernier carré, France Football rompt son rythme de bi-hebdomadaire pour sortir plusieurs numéros spéciaux.

 

 


“Passion nationale pour France-Brésil”
. Le mardi 24 juin 1958, le matin de la demi-finale de la Coupe du monde, L’Équipe met en avant un engouement populaire qu’elle a largement alimenté. Quelques jours plus tôt, le quotidien sportif avait ainsi lancé un appel “à tous les sportifs d’envoyer à nos joueurs une carte postale d’encouragement”. Une manière de rendre hommage à “notre attachante, notre élégante, notre surprenante équipe de France”, d’après les mots du journaliste Jacques de Ryswick. Un avion est spécialement affrété par le ministère des Transports pour faire parvenir les 800.000 cartes postales destinées aux Bleus, ainsi que pour convier en Suède un proche de chacun des vingt-deux sélectionnés formant "une admirable équipe de football, équipe qui a transformé – phénomène formel – l’opinion que l’on avait de nous en Scandinavie”.

 


Des magiciens "très foncés"

Dans leur traitement de l’équipe du Brésil, et plus précisément de ses joueurs de couleur, L’Équipe et France Football ont employé des expressions qui mettent rétrospectivement mal à l'aise. De Pelé, aligné dans son équipe-type du Mondial 1958, France Football écrit qu’il “possède la fraîcheur physique de son âge. Mais il a aussi toutes les qualités naturelles (souplesse, détente, adresse) de sa race”. Pour L’Équipe: “Il est noir. Pas tant que Didi ou que Zozimo, mais il est très foncé quand même.” Des précisions bien inutiles.
 

“Ce sont des footballeurs de magie, issus d'un autre moule que nos joueurs d'Europe.” Deux jours après la demi-finale, Jacques de Ryswick est encore sous le charme des Brésiliens, les "Harlem Globe Trotters du football”. Hors tournées exceptionnelles, les possibilités de voir jouer le Brésil sont rares. Chose inimaginable aujourd’hui, la Coupe du monde est alors encore l’occasion de surprises et de découvertes. Certaines légendes précédaient déjà la Seleçao. Confirmées sur le terrain, en 1958, à en croire les journalistes français, fascinés par ces “étonnants escamoteurs du ballon qui jouent un ton au-dessus des autres, un football deux fois plus facile, plus allègre, plus coloré, plus serein que tous les autres”.


Un football exotique, d’autant plus séduisant qu’il est éloigné des standards européens. La presse française n’est pas la seule à avoir été conquise: après la demi-finale, le Daily Express britannique parlera d’une “éblouissante exhibition de football”.


France-Brésil 58 revisité [1/3] : Quand personne ne croit aux Bleus
France-Brésil 58 revisité [2/3] : Les lumières de Solna
France-Brésil revisité [3/3] : l'entrée dans l'histoire
 

 

Partager
>> aucune réaction

> déconnerie

La chanson de Le Guen

> Dossier

Histoire FC

Histoire FC


Richard N
2019-06-14

Les demoiselles de Reims

Condamné au silence depuis Vichy, le foot féminin est réapparu en France à la toute fin des années soixante, notamment à Reims, grâce à la clairvoyance d’un journaliste et la détermination de jeunes femmes.


Richard N
2019-06-12

Les footballeuses de Preston

En Angleterre, le football féminin a connu un très fort développement durant la Première Guerre Mondiale, où est apparue notamment une équipe de légende, les Dick, Kerr's Ladies.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


>> tous les épisodes du thème "Histoire FC"


Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 06h31 - Hyoga : Il serait en effet plus rigoureux de comparer les dégâts à quantité d'énergie produite égale,... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 06h22 - Hyoga : D'où la conclusion la plus logique : Rudi à laissé un micro dans le vestiaire marseillais, et il... >>


Espoirs, des bleus et des verts

aujourd'hui à 01h08 - Gouffran direct : Italia - Braziouuu.2 hymnes qui commencent par une partie instrumentale et enchaînent avec des... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 00h05 - Gouffran direct : lyes, t'as vu les Lakers face aux Raptors?Ça vaut aussi le coup.Surtout pour la gestion des fins... >>


Messages de service

11/11/2019 à 23h56 - Manx Martin : Le numéro 4 paraîtra, si la campagne réussit, en mai 2020. Tu recevras donc la revue à ce... >>


L'empire d'essence

11/11/2019 à 23h53 - Perrin flirt avec toi : Toto ne sera pas du déplacement à Interlagos. L'écurie n'ayant plus rien à jouer, il préfère... >>


Le fil dont vous êtes le héros

11/11/2019 à 23h44 - pipige : Ah oui j'ai vu ça ! La FIDE est sympa de sortir cette nouvelle pile au moment du match entre MVL... >>


Paris est magique

11/11/2019 à 23h20 - la menace Chantôme : Le problème avec lui pour l'instant, c'est pas tant ce qu'il « sait » faire que ce qu'il fait... >>


Présentons-nous...

11/11/2019 à 23h11 - L'amour Durix : Un supporter du FCSM qui commence par une blague, j'ai cru que Marco van pastèque avait changé de... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

11/11/2019 à 23h01 - De Gaulle Volant : Maurice et Petitpont >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)