auteur
EADS

Du même auteur

> article précédent

Le Mario de l'an 12

> article précédent

Top 10 : les frasques de Balotelli

Foot business : un avenir nomade

Tribune – Alors que l'avenir est dans la diffusion du football sur les terminaux mobiles, les opérateurs de la Ligue 1 tardent à s'emparer du marché des webphones et des tablettes.

Partager

NDLR. L'auteur est un spécialiste du marketing et de l'économie du football qui travaille au sein d'un club de Ligue 1. Il a voulu confier sa vision du football tel qu'on le regardera (et le consommera) bientôt, du moins si les diffuseurs prennent le virage de la mobilité.

 

* * *

 

À l’heure où les rédactions sportives épiloguent sur le montant total de l’enveloppe de recrutement du PSG, la LFP, doux paradoxe, tente de sauver les meubles en finalisant la vente des droits TV complémentaires de la L1. Pour l’instant, Frédéric Thiriez et ses copains de présidents de clubs accusent une perte de CA de près de 5% par rapport à la période 2008-2012 Les projections les plus optimistes évaluent la vente des droits 2012-2016 à 630 millions d'euros par an sur le seul marché français. En langage mercato, chaque année le PSG perdra un Gameiro et le TFC un Machado. De quoi peser encore un peu plus sur une Ligue 1 qui accusait déjà en 2011, un déficit de 120 millions d'euros. Pourtant la stratégie de la LFP était tout à fait pertinente au moment de définir les contours de l’appel d’offres. Pour preuve, la création du lot 7 – dit le “Nomade”...

 


Qui es-tu, “Nomade” ?

La LFP a décidé en 2008 de redécouper son offre TV sous forme de lots multiples pour mieux valoriser ses droits exclusifs: neuf lots ont été mis en vente en 2011. Canal+ (dit “le pauvre”) et Al Jazeera-Be in Sport (dit : “Le sauveur”) se sont partagés six des neuf lots. Canal+ diffusera deux matches de L1 en prime time ou access prime time, tandis qu’Al Jazeera diffusera les huit autres chaque semaine. Pour cela, Canal+ a déboursé 420 millions d'euros, Al Jazeera 190.

 

 

Parmi les trois lots restant, Youtube, lequipe.fr et Dailymotion se sont vus attribuer en "co-exclusivité" les lots 8 et 9, qui correspondent à la VOD (vidéo à la demande sur Internet et mobile). Si l’on ne connaît pas précisément le contour financier de l’opération (dont le montant serait inférieur à deux millions d'euros par saison, selon la rumeur), ils ont eu le mérite d’attirer trois nouveaux entrants d'envergure mondiale sur le marché. Peut-être pas les moins malins...

 


Le lot 7 – dit Nomade – est le lot destiné aux supports digitaux. Il est le seul lot à offrir à son acquéreur la possibilité de diffuser 100% de la Ligue 1 en live et en intégralité sur la période 2012-2016. Le tout sur mobile et sur tablette. Ce n’est pas tout: il vous donne le droit de rediffuser en quasi temps réel les meilleures actions des matches (buts, actions...) et, dès la fin du match, les résumés de la rencontre sur l’ensemble des terminaux digitaux prévus. Cerise sur le gâteau, le Lot 7 est l’un des trois seuls à ne pas être contraint par un “prix de réserve”. Il sera donc offert sur un plateau au mieux disant, sans nécessiter un budget minimum... du pain bénit pour celui qui voudra tester à moindre coût, le support du futur!

 


Canal+, Orange, Youtube et les autres...

Au lancement de l’appel d’offres, on aurait pu miser un billet sur la volonté du groupe Canal+ (dit “le pauvre”) de tester le potentiel digital du football en France sur 2012-2016. Tant la chaîne cryptée avait déployé sa toile digitale ces dernières années: foot-plus.com, canalsat.fr, application mobile et tablette CanalTouch... et une communauté potentielle dépassant aisément les dix millions d’internautes ou mobinautes. Mais Al Jazeera et le projet d’entrée en bourse de Canal+ sont venus contrecarrer les plans de Bertrand Méheut. Il y avait 460 millions d'euros à investir sur l’achat des droits du football, pas un euro de plus. Impossible de se positionner sur ce Nomade.

 

Le groupe Orange (dit “le Bleu”) a connu une entrée difficile sur le marché du football en 2008. L’opérateur leader a déboursé 220 millions d'euros par an entre 2008 et 2012 pour finalement se retirer cette année, faute d’avoir trouvé un modèle efficace et rentable. Mais Orange n’est pas du genre à s’arrêter au premier râteau. Il se pourrait donc que l’opérateur fricote à nouveau avec la Ligue 1 et lève pour quelques millions d’euros le Nomade. C’est d’ailleurs quasiment officiel.

 

Youtube, pourtant légitime tout comme Dailymotion (bientôt propriété d’Orange) ne se positionneront pas sur ce lot. La stratégie de Youtube n’est pas encore d’acheter des droits pour des événements live. Du moins pas à ce niveau d’engagement. Pourtant, si l’on observe les courbes statistiques de Youtube, le mobinaute est l’avenir de la vidéo en ligne (cf. ci-dessous).

 

 

 


Si RMC en avait les moyens...

Après le désistement de Canal+, les acteurs digitaux légitimes se font rares dans l’environnement de la L1. L'irruption d’un Free donnerait à n’en pas douter un autre élan au projet, mais les enjeux de Xavier Niel sont ailleurs pour l’instant. Et RMC? Quand on réalise trois millions d’auditeurs par talk-show sport quotidiennement et qu’en plus de cela certaines de ses émissions sont en simultané sur la première chaîne d’info de la TNT, on peut considérer que l’on part avec l’appui d’une communauté de fans et que l’on est déjà légitime sur le marché. Ne nous mentons pas, RMC (dit “Run”) n’est pas l’élu grâce à la pertinence des propos tenus à l’antenne. En revanche l’accent mis sur le sport depuis des années et la création d’une 'DreamTeam" Foot dès 2005 positionnent les jalons d’un véritable média football.

 

En s’adjugeant le Lot 7, RMC appuierait son positionnement foot. Mieux, le groupe Nextradio TV serait le seul acteur média du football français à être en mesure de communiquer sur l’offre “100% de la Ligue 1 en live et en intégralité”. De quoi emmener le groupe sereinement vers l’Euro 2016 en France. Malheureusement, RMC ne réalisait en 2011qu’un chiffre d’affaires de 135 millions d'euros: trop peu pour prendre un risque de 20 ou 25 millions d'euros avec l’achat du lot nomade.

 

 

 

L’Appli Ligue 1 - Le “Sportainment” du futur

Ce lot Nomade, s’il est bien exploité par son futur détenteur, constitue une véritable révolution dans l’univers du “sportainment” français. Enfin le spectateur devient acteur.

 

Un modèle financier original.
Depuis l’avènement du pay-per-view, le football est affaire d’abonnement. On doit s’abonner sur une saison pour avoir accès aux matches, généralement. Du coup il est quasiment impossible de s’acheter un match comme on s’achète un film en ligne (sauf tarif prohibitif sur foot+). L’application Ligue 1 pourrait alors offrir aux utilisateurs tout le confort souhaité: ils pourraient acheter la saison complète pour 40 euros (environ 1 euros la journée), la journée pour 4,99 euros, le match pour 3.99 euros, le résumé pour 0.99 euros, l’alerte but pour 0.49 euros... La notion d’engagement a pris du plomb dans l’aile avec l’arrivée de Free mobile et de Be In Sport. Le football doit adopter ce modèle nouveau et offrir une découpe plus confortable de l’offre à ses utilisateurs, la qualité du contenu demeurant demain le seul garant de la fidélité des spectateurs.

 

Le prix du lot nomade est estimé à 20 millions d'euros aujourd’hui. Si l’on ajoute à cet achat le coût de développement et de maintenance du projet, alors on peut estimer, en étant large, qu’il faudra débourser 30 millions d'euros pour s’attribuer ce lot, chaque année sur quatre ans. Soit 750.000 abonnés à 40 euros par saison. Un seuil critique qui ne prend pas en compte tous les revenus périphériques (publicité via l'application, systèmes d'affiliation, partenariats) et surtout tous les revenus par micro-paiement que pourrait générer cette application (achat d’une journée, d’un match, d’un résumé, d’un but...).

 


Les fonctionnalités dynamiques et interactives
Jusqu’à présent, aucun acteur TV n’est parvenu à créer un spectacle réellement dynamique. Les palettes 3D n’ont pas l’apport souhaité en matière d’animation. L’intérêt d’une application mobile ou tablette serait d’offrir l’ensemble des informations dont dispose Internet directement au cœur de l’application: le live tweet, la page fan des clubs et des joueurs concernés, les stats bien sûr, etc. On aura beau regarder un match seul devant sa tablette ou son portable, on sera malgré tout connecté à l’ensemble des fans devant leur écran et avec les community manager des clubs concernés. L’information circulera: le spectateur deviendra acteur s’il le souhaite. Bienvenue dans l’ère du double screen.

 

Pour aller plus loin que les fonctionnalités dynamiques, il faut imaginer de nouvelles fonctions interactives au sein de l’application. Imaginez, par exemple, qu'une radio décide de faire commenter le match en live par un de ses animateurs ou journalistes via son compte Twitter. Ce dernier pourrait ainsi donner son avis sur le match, sur les joueurs, sur tous les sujets abordés par les fans devant leur écran. Le "spectateur" regarde un match sur lequel il a un avis, l’application lui permet de le partager avec les fans de son équipe, ceux de l’équipe adverse et donc avec un journaliste de la radio. Le tout partagé sur son mur Facebook ou son compte Twitter... pour ne rien gâcher au caractère viral du mobile et de la tablette. De leur côté, les journalistes-animateurs seraient chargés d’animer le match des supporters en posant des questions, en réagissant aux faits de jeu, en répondant aux questions posées...


En même temps, rien de neuf, la NBA fait déjà ça très bien :

 

 

 

Dénouement imminent

En fait, l’histoire du Nomade, c’est un peu celle du mec beau, riche et intelligent qui n’attire aucune femme. Cette histoire ne dure qu’un temps en général... Dans notre cas, elle s’arrêtera probablement dans quelques jours avec l’annonce de l’heureux gagnant. Une fois vendu, ce lot sera entre les mains d’un diffuseur, probablement Orange, qui aura la possibilité de changer notre mode de consommation du sport sur petit écran. L’enjeu n’est peut-être pas celui, infime, que prêtent les médias à ce lot depuis le lancement de l’appel d’offres. Car la LFP se retrouve aujourd’hui face à un dilemme: elle espère que Be In Sport va recruter un maximum d’abonnés tout en n’étouffant pas Canal+, qui pourrait fuir le marché lors du prochain appel d’offres. Car si Be In Sport devait être le seul acheteur potentiel de la L1 en 2016, le prochain appel d’offres serait gravement compromis faute de concurrence.

 

Le lot Nomade est donc une alternative nouvelle au modèle financier français. En 2016, il ne sera plus question de télévision comme média hermétique à l’internet. La mobilité se sera imposée et les modes de consommation inhérents (double-triple écran...), Par conséquent, l’attention de la LFP doit également se porter sur la bonne exploitation de ce lot durant les deux prochaines années (ce dont elle s’est tout de même partiellement assurée en autorisant Canal+ et Be In Sport à diffuser sur tous supports – incluant ceux du lot Nomade – leurs 10 matches achetés. Au-delà, un nouvel appel d’offres sera lancé... Espérons donc que le détenteur exploitera le lot à la pleine mesure de ses capacités. Et seul le dieu du foot (dit “Diego”) sait à quel point elles sont immenses.
 

Partager

> sur le même thème

Malsain suaire

> Dossier

Le bizness

Le bizness


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


2018-12-08

Les bénéfices de la Coupe du monde ruissellent (sur les gros clubs)

Une Balle dans le pied – La FIFA va distribuer 209 millions de dollars aux clubs ayant mis leurs joueurs à disposition des sélections, suivant l'éternel principe de l'enrichissement des plus riches.


Jérôme Latta
2018-11-05

Super Ligue, la fin du super bluff ?

Le chantage des clubs riches auprès de l'UEFA repose depuis vingt ans sur la menace d'une ligue privée. Le projet d'une "European Super League", révélé par les Football Leaks, semble plus concret que jamais. 


>> tous les épisodes du thème "Le bizness"


Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 14h19 - Joswiak bat le SCO : Ah bah non. >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 14h12 - Run : Seven Giggs of Rhyeaujourd'hui à 05h58De quoi relancer des rumeurs d'échange pour Price malgré... >>


Messages de service

aujourd'hui à 14h11 - Elmander mon cher Larsson : "Surtout, n'arrêtez pas" (Grégory Coupet) >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 14h10 - Utaka Souley : André Pierre Ci-Gît Gnac21/11/2019 à 11h36Kireg20/11/2019 à 21h58Tututut gardez vos... >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 14h07 - Sidney le grand Govou : Oui merci.J'ai bien ri.Et je viens de voir celles avec Mo Salah et du coup je chante... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 14h03 - Gouff : Les titulaires supposés aux postes 4 et 5 sont absents en ce moment, de même que ce brave Okafor... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 13h51 - Seven Giggs of Rhye : Je suis très triste. Il restera à jamais celui qui a mené cette superbe équipe au seul titre de... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 13h41 - arnaldo01 : Joswiak bat le SCOaujourd'hui à 04h47Tonton Danijel21/11/2019 à 16h46Mahut/Herbert auront sauvé... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 12h04 - Christ en Gourcuff : Tonton Danijelaujourd'hui à 10h59___Oula! Tu te crois où à remettre en question un style de... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 12h02 - Maniche Nails : "Il est irrégulier, peut jouer très intelligement sur un match (surtout en période de... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)