> article précédent

Le Guyde du Roux tarte

Fiche technique : le Cameroun

Partager
le jeu
La formation camerounaise propose un jeu plein de conviction mais parfois confus et très imprévisible, qu’il est donc difficile de décrire quand on ne possède pas une bonne maîtrise des mythologies Massas, Bamilékés ou Fang.

les joueurs
La plupart sont très, très connus, puisque beaucoup jouent, ont joué, ou pourraient jouer dans le meilleur championnat français du monde : le championnat de France.

le scénario catastrophe
Les négociations sur les primes de victoire déclenchent une crise entre dirigeants et joueurs qui se mettent en grève. Joseph-Antoine Bell est rappelé en tant que délégué syndical, l’entraînement ne reprend que trois jours avant la compétition. Après un match nul contre l’Autriche, l’Italie et le Chili surclassent le Cameroun, dont les joueurs ne toucheront aucune prime de victoire.

le scénario idéal
Après avoir arraché la victoire et la qualification contre le Chili à Nantes, les Lions éliminent le Brésil aux penalties, lors d’une rencontre émaillée de cinq cartons rouges. La stupéfaction est générale, les Brésiliens qui finissent à huit ont perdu leur football et Ronaldo a été annihilé par Song. Dans une ambiance hallucinante à la Beaujoire où les Nantais ont pris fait et cause pour les Camerounais, Patrick M’Boma signe un triplé contre l’Espagne qui rate un nombre incalculable d’occasions. Les indomptables affrontent l’Argentine en demi-finale à Marseille. Les attaquants verts et rouges sont blessés ou suspendus, mais leurs dirigeants obtiennent des instances mondiales le droit de rappeller Roger Milla. Alors que le score est vierge à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, il fait son entrée. Tétanisée, la défense centrale argentine laisse filer le futur président camerounais sur son premier appel de balle : 1-0, score final. La finale est inédite en Coupe du Monde : France-Cameroun. Elle restera dans toutes les mémoires : 3-3 au bout des 90 minutes, 4-4 au terme des prolongations. Les deux formations, qui menèrent alternativement au score, refusent de tirer les penalties et les joueurs se tombent dans les bras, Yannick Noah saute sur le terrain et fait danser le Stade de France. La FIFA décide d’attribuer le titre aux deux équipes. Toute la France fait la fête, de Lille à Yaoundé.

Partager
>> aucune réaction

Déconneries


Gilles Juan
2019-09-09

Le Blanc est-il encore supérieur au Noir ?

Il faut parfois savoir trancher les polémiques et mettre un terme aux mauvais procès. Défense de Pierre Ménès et Lilian Thuram (dans cet ordre décroissant). 


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-26

Retour vers le footoir [2]

Uchronies - Biff Tannen a mis la main sur votre collection de France Football et a décidé de changer vos meilleurs souvenirs en cauchemars… Seconde partie de nos uchronies: les victoires en défaites.


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-20

Retour vers le footoir [1]

Uchronies - Embarquez dans la DeLorean, poussez les gaz jusqu’à atteindre 88 miles à l’heure et réécrivez l’histoire de quelques rencontres du passé. Première partie: les défaites en victoires. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)