> article suivant

Revue de stress #111

> article précédent

Tirer les leçons

Fiche technique : l'Ukraine

L’Ukraine ne compte pas que sur Chevtchenko pour briller : en exclusivité, nous vous livrons les autres secrets de guerre de la sélection de Blokhin.
Partager
Pour sa première participation, l'Ukraine dispute la Coupe du monde dans l'espoir de se faire enfin connaître sur la scène internationale autrement qu’en tant que "pays de Tchernobyl". Car ce pays dont l’image renvoie désespérément à une carcasse de tracteur abandonnée dans un champ irradié est prêt à tout pour qu’on parle de lui en bien, au moment où les dirigeants lorgnent l’UE et l’Otan. C’est donc une grande campagne de relations publiques que l’Ukraine s’offre avec le Mondial, l’objectif affiché étant d’obliger la planète entière à mentionner l’Ukraine aussi souvent que possible, par tous les moyens imaginables.


Le point fort
Avec sept joueurs portant le même prénom (Andreï), l'Ukraine bénéficie d’un effet de surprise non négligeable : les adversaires seront désarçonnés par les appels croisés de tous ces blondinets qui s’interpellent de la même façon et suivront Vorobeï en laissant Chevtchenko tout seul.

Le point faible
Être persuadé de pouvoir gagner en organisant un sit-in pacifique dans la surface de réparation, sur le modèle de la Révolution orange.

ukraine_drapeau.jpg


Le rôle de l’Ukraine
Humilier la Russie, d’abord en étant présente à une compétition pour laquelle le grand frère ne s’est pas qualifié, ensuite en révélant leurs t-shirts "Goodbye Putin" à chaque but inscrit.

Comment reconnaître un joueur ukrainien ?
Il brille quand il fait nuit et tous les appareils électriques se dérèglent en sa présence.

Quel Ukrainien faut-il surveiller ?
Indéniablement, Sergueï Rebrov. Apparu au monde en 1999 en tant que jumeau maléfique de Chevtchenko, il a depuis sombré dans une carrière anelkienne, voire pedrossienne. Sa rancœur à la vue de la gloire de son ancien comparse le poussera-t-elle à lui briser une jambe en plein match?


Le scénario idéal
Malgré une défaite face à l’Espagne, le pays se qualifie facilement contre la Tunisie et l’Arabie saoudite en échange d’un accord gaz-pétrole. En huitièmes, la star des Bleus, Franck Ribéry, s’écrie soudain: "Papa ! C’est toi?!" en apercevant Viktor Iouchtchenko dans les tribunes et s’effondre d’émotion, laissant son équipe désemparée. Même si l’Ukraine s’incline en finale face aux Etats-Unis, un baiser de Laura Bush transforme Iouchtchenko en George Clooney.


Le scénario catastrophe
Alors qu’ils viennent de triompher face à l’Espagne, les Ukrainiens reçoivent la visite d’encouragement de Serguei Boubka, qui leur laisse une soupe du pays. Le lendemain, défigurés et souffrant de terribles troubles gastriques, tous les joueurs rentrent au pays. Le monde oublie l’Ukraine et la Russie en fait le 90ème sujet de la Fédération. Une poignée de main de Vladimir Poutine achève de dissoudre Viktor Iouchtchenko.
Partager

La Coupe du monde 2006


2007-07-10

Mourir ensemble

Bouteille - Il y a un an, le Mondial et la carrière de Zidane s'achevaient. Relisons à froid ce que nous écrivions à chaud, comme: "Dimanche soir, ce n'est pas le plus fort qui a gagné, c'est encore le football".


2006-07-17

Coupe du monde 2006 : la rétro en ligne

Pour ceux qui ont raté le début, le milieu ou la fin ou pour tout revivre, voici une sélection des articles indispensables mis en ligne depuis deux mois.


Jean-Patrick Sacdefiel
2006-07-17

Panne décence

En guise de vengeance sur la perfide Italie, nous mettons en ligne la Chronique de Jean-Patrick Sacdefiel du numéro de juin, dans laquelle le chroniqueur exprimait son aversion pour une certaine publicité huileuse – et révélait aussi un pan caché de sa vie sexuelle...


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2006"

Sur le fil

RT @DomRousseauBlog: Angleterre. Football. Droits télés. Le pactole en détail. https://t.co/L37eEcQWx1

RT @VuduBancPodcast: Nouvel épisode ! Hors-série, n°1 : Spécial Marcelo Bielsa (avec @CKuchly, @GuillGautier et @chronictactic) 📻 🎙 🎧 >> h…

RT @LucarneOpposee: 25 juin 1978, l'Argentine décroche la CDM en pleine dictature. Un cri de liberté au milieu des ténébres https://t.co/8…

Les Cahiers sur Twitter