Euro 2004 : le palmarès définitif

Le Tableau d'horreur, les vraies raisons de l'échec des Bleus, les hauts faits médiatiques et tout ce qu'il fallait retenir de la compétition…
Partager
LE TABLEAU D'HORREUR... Euro 2004 : Qui aurait cru… Que Pauleta serait le Guivarc'h du Portugal? Que le plus fameux projectile de Totti ne serait pas un ballon? Que tant d'équipes iraient se faire voir chez les Grecs? Que l'Angleterre était devenue une équipe de pleutres? Qu’un molard puisse être pris en photo? Que les Allemands envieraient les Lettons pour la qualité de leurs attaquants? Que le seul pays à battre le champion d’Europe serait éliminé au premier tour? Que les Italiens allaient trouver le moyen de se faire éliminer d’une manière encore plus tragi-comique qu’en 98, 2000 et 2002? Que le seul moyen de trouver les filets grecs, c’était d’y foncer tout droit et à poil? Que Silvestre nous ferait regretter Lebœuf? Les grandes hontes 1. Les supporters des Bleus qui hurlent "Zi-zou, Zi-zou" à chaque fois que le meneur de jeu touche la balle 2. Les supporters anglais qui hurlent "À mort ! À mort !" chaque fois que Urs Maier décroche son téléphone. 3. Les supporters italiens qui hurlent au complot scandinave chaque fois qu’on évoque l’élimination de la Squadra. Les petites moqueries 1. L'absence de tribunes derrière les buts du stade de Braga. 2. Beckham qui accuse les taupes de l'Estadio da Luz pour justifier son penalty raté, alors qu’il n’avait qu’à vomir avant de tirer s’il voulait marquer. 3. Le dégagement fantôme de Desailly. Les trucs qu'on aurait préféré ne pas voir 1. L'Espagne jouant à l'anglaise contre le Portugal. 2. Les simulations répétées de Deco pour obtenir des coups francs. 3. Les nouveaux maillots Nike. 4. Le nouveau ballon Adidas au fond des filets de Barthez. 5. Le marquage à la culotte et au maillot de Christian Wörns. 6. L’équipe d’Allemagne. 7. Que Tudor dévie dans son but le coup franc de Zidane, que Trezeguet contre de la main le dégagement de Butina, qu’Henry provoque un penalty grâce à une erreur grossière de Gerrard… 8. Le drapeau brésilien sur les épaules de Scolari. Les trucs qu'on aimerait bien revoir 1. Un match de l'intensité de Pays-Bas-République tchèque. 2. La joie de Cassano après son but contre la Bulgarie. 3. La tête d'Eriksson après le penalty de Zidane. 4. L’Italie éliminée, sans perdre un match, arrachant une victoire désespérée avant d’apprendre le score "parfait de Suède Danemark". 5. Le sauvetage sur sa ligne de la tête de Stiel après avoir été lobé sur un dégagement de quatre-vingt dix mètres. 6. Le but Djorkaevien d’Ibrahimovic. 7. Les supportrices Tchèques. Les trucs dont on se demande si ça avait un quelconque intérêt de les voir 1. Zidane qui vomit avant son penalty contre l'Angleterre. 2. Allemagne-Lettonie. 3. William Gallas dans le couloir droit. 5. Les sous titres pour les hymnes. 6. Les comiques invités par France Télévisions après les matches. 7. Dacourt quatre secondes à la fin de France-Angleterre. 8. Le yacht d’Abramovitch dans le port de Lisbonne. Les clins d'œil narquois 1. Angelos Charisteas avec son t-shirt "Micoud" sous le maillot. 2. Le streaker qui balance un maillot du Barça sur Figo. 3. Steve Marlet qui s’automutile avec un badge d’accréditation. Les excuses foireuses 1. "C'est la faute à Urs Meier" (les supporters anglais). 2. "Les Grecs y font rien qu'à jouer défensif" (Pedro Pauleta). 3. "Oui, mais j'avais des graviers dans ma chaussure" (David Beckham). 4. "Qu'est ce que vous voulez faire avec Kuranyi en n°9 ?" (les supporters allemands). 5. "On n’avait pas pensé au fait que Zidane voudrait jouer dans l’axe" (l’équipe de France). 6. "Mon client ne savait pas qu’une caméra le suivrait, il s’est senti trahi" (l’avocat de Francesco Totti). Les passes en retrait suicidaires 1. Da Costa (Portugal) contre l’Angleterre. 2. Gerrard (Angleterre) contre la France. 3. Loskov (Russie) contre le Portugal. 4. Tudor (Croatie) contre la France. 5. Cocu (Pays-Bas) contre la République tchèque. Les phénomènes paranormaux 1. La Grèce championne d'Europe: la plus grande hallucination collective de l'histoire. 2. Il n'y a pas eu d'énorme scandale sur l'arbitrage. 3. Panucci a fait des grands matches. 4. Tous les gardiens étaient bons. 5. Zagorakis a surclassé Zidane. LES BLEUS… Les 10 vraies raisons de l'échec des Bleus 1. Zidane s'est économisé pour le tour préliminaire de la C1. 2. Henry ne veut marquer que des super buts, surtout pas sur une tête à quatre mètres des cages. 3. Steve Marlet n'a pas eu sa chance. 4. Pires et Wiltord préfèrent se disputer pour une paire de pompes plutôt que se battre pour une place de titulaire. 5. Trop de tricolores évoluent dans le plus mauvais championnat d'Europe. 6. Santini a aligné le niveau de l'équipe de France sur celui de Tottenham. 7. Les joueurs n’ont pas compris la règle du but en argent, croyant qu’ils pourraient jouer jusqu’à ce qu’ils marquent. 8. La présence d’Alain Perrin au Portugal a tétanisé les joueurs. 9. Pour une ambiance réussie, il fallait garder Petit, Candela et Boghossian. 10. Micoud avait vaudouïsé Charisteas. Les 10 consolations pour supporter les Bleus 1. Au moins, nous on n'a perdu qu'une fois contre la Grèce. 2. Desailly a eu le jubilé qu'il méritait. 3. Cette fois, I Will survive est vraiment de circonstance. 4. Maintenant qu’on n’est plus champions de rien, même une victoire en éliminatoires contre les Iles Féroé nous remplira de joie. 5. C’est tellement plus fun de regarder un match avec deux potes et un pack qu’avec quinze Footix auxquels il fallait expliquer les hors-jeu et les changements de joueurs. 6. La France n’aura pas à disputer la prochaine Coupe des confédérations. 7. On n’a pas de joueur plus beau que Cristiano Ronaldo, mais on n’en a pas de plus moche que Rooney. 8. Contrairement aux Grecs, nos joueurs seront titulaires en rentrant dans leurs clubs. 9. On va pouvoir recommencer à draguer des Italiennes. 10. Aucun joueur n’a autant mis la misère à un chien qu’Henry dans la pub Nike. Les 5 livres que les bleus auraient dû lire dans l’avion pour le Portugal Thierry Henry : "Savoir viser sur ses coups de boule", par Pascal Olmeta. David Trezeguet : "50 manières de signaler sa présence", par l’homme invisible. Louis Saha : "L’art de se faire désirer", par Roberto Baggio. Michael Silvestre : "Vivre avec sa maladresse", par Pierre Richard. Lilian Thuram : "La droite ou le centre, savoir choisir", par François Bayrou. LA COMMUNICATION ET LES MÉDIAS... Les titres qui ne méritent pas le Pulitzer 1. "Inqualifiables" (La Provence). 2. "Finis" (Aujourd'hui / Le Parisien). 3. "Indéfendable" (L'Équipe). 4. "Pire qu'en 2002" (L'Équipe magazine). 5. "Les Grecs sur l’Olympe" (partout). Les scandales, faits divers, pétards mouillés et vaudevilles 1. Le complot anti-Zidane (Le Parisien). 2. Le pseudo crachat de Trezeguet sur Santini. 3. La fâcherie de Figo après sa sortie contre l'Angleterre. 4. Un déviant sexuel recruté comme consultant vedette par France télévisions. 5. L’arbitre de la finale est le dentiste d’Otto Rehhagel. Les couples à problèmes 1. Charles Biétry et Thierry Adam. 2. Vincent Duluc et l'équipe de France. 3. Thierry Roland et les noms étrangers. 4. Otto Baric et Miroslav Blazevic. 5. Jacques Santini et Claude Simonet. Les couples harmonieux 1. Scolari et la presse portugaise. 2. Tommy Söderbergh et Lars Lagerbäck. 3. Jamel Attal et Vincent Duluc. Le jeu de mot qu'on n'a pas fait Katsouranis, un mois au Portugal.
Partager

> sur le même thème

Champions à la grecque

> Dossier

L'Euro 2004

L'Euro 2004


Steven Ar Ruz
2008-06-09

Les valseuses de Vienne

Matchbox : Autriche-Croatie : 0-1. On comprend mieux la déclaration du sélectionneur autrichien avant la compétition : "Je n’ai pas pris les meilleurs, j’ai pris les bons"...


Etienne Melvec
2008-06-09

Henry ou en pleurer ?

Incertain, Thierry Henry l'est à plus d'un titre. Les interrogations anciennes sur son poste et les doutes récents sur son niveau peuvent-ils traverser l'esprit du sélectionneur?


Eugène Santa
2008-06-09

L'Allemagne en cador

Matchbox : Allemagne-Pologne, 2-0. Qui se souvient aujourd’hui qu’en 2004, l’Allemagne avait été éliminée au premier tour...


>> tous les épisodes du thème "L'Euro 2004"

Sur le fil

RT @alexandrepedro: LCI qui invite le rédacteur en chef de Valeurs Actuelles pour commenter la victoire de l'Algérie. Je n'avais jamais fai…

RT @eddy_fleck: C’est rare mais j’ai rédigé quelques lignes sérieuses autour de Nabil Fekir avant de lui souhaiter bonne route. Avec l’aide…

RT @Horsjeu: [THREAD] 🔴Dîtes-donc, vous avez écouté le #RadioHorsjeu sorti lundi avec nos guests @charlotteprato et Chr$ des @cahiersdufoot…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)