auteur
Baptiste Binet

Du même auteur

> article suivant

Le geste fair play du week-end

> article précédent

Sacré coeur

> article précédent

Les "Monsieur" du 9 juillet

Docu-fiction : France 2010

Raymond nous a donné rendez-vous le 11 juillet 2010. À un an de la date fatidique, imaginons le parcours des Bleus.
Partager
19 août 2009, déplacement aux Iles Féroé. Alors que la grippe porcine menace le monde, l’équipe de France se rend chez les moutons dépourvus de fièvre aphteuse. Pas de problème à l’atterrissage cette fois, juste au décollage pour lancer la machine bleue. Nicolas Anelka libère l’équipe de France en marquant un doublé salvateur en deuxième mi-temps, Karim Benzema alourdit le score.


Guillotine
L’ogre roumain arrive alors. Quatre jours plus tard, il faudra affronter l’invincible Serbie de Pantelic. Christian Jeanpierre lâche "la France a peur" au cours de sa messe dominicale. La sélection tricolore, dans un Stade de France à moitié plein, réussit un match à moitié vide. Aucun but encaissé, aucun but marqué. L'Équipe titre "Les maux bleus". La France doit gagner en Serbie. Dans un stade surchauffé, les Serbes embrasent le match et mènent 1-0 à la pause. Christian Jeanpierre annonce que la déroute de l’équipe de France sera au menu du prochain Téléfoot, et Daniel Riolo demande sur RMC l'émasculation de Raymond Domenech, "parce bon eh, oh, mais ouais quoi!" C’est alors que Raymond fait rentrer Djibril Cissé. La guillotine, pour l’entraîneur, est avancée par Jean-Michel Larqué et Eugène Saccomano. Mais Djibril, égalise. Il reste dix minutes. Stojkovic, qui voit Waldemar Kita en tribune, fait une faute de main. La France gagne et L’Équipe titre "La Force est en eux".


Charter
Le 10 Octobre, les Bleus affrontent les Iles Féroé à Guingamp. Le Roudourou est plein, ce qui fait plaisir à Jean-Pierre Escalettes. Anelka, encore en jambes, marque un nouveau doublé, tout comme Hatem Ben Arfa, de retour en sélection. 4-0, une victoire qui fait du bien, surtout quand la Serbie ne fait qu’un match nul contre la Roumanie. La France passe devant avec un point d’avance.
Pas question de se manquer, en recevant l’Autriche au Stade de France. Cette fois, le public a comblé les gradins pour assister à la qualification de son équipe. Janko le refroidit et bat encore à lui seul la France 1-0, sous les yeux ronds d’un Steve Mandanda encore fautif. Pour Thierry Roland, ça change tout: "C’est comme ce con de Ginola, aaaaaaahhh". Ce que Thierry Roland ne sait pas, c’est que la Serbie ne fait qu’un match nul contre la Lituanie. La France gagne sa place pour l’Afrique du Sud grâce à la différence de buts particulière, et entre par la toute petite porte du charter.


En force
Le groupe est désormais connu: la France affrontera l’Afrique du Sud, l’Uruguay et la Suisse. L’Équipe titre "Comme on se retrouve", mais on se sait pas si elle parle de 1998, 2002 ou 2006. Cissé, Coupet et Gignac sont présents, Anelka, Boumsong et Clerc sont évacués de Tignes en deltaplane. Dur pour Anelka dont le palmarès des compétitions manquées est long comme la liste de titres de Didier Deschamps. Le match d’ouverture est un piège.
L'Équipe titre "Pas de blagues" mais se contredit en polémiquant sur la non-sélection de Jérôme Rothen. Pierre Issa est dans les tribunes, mais c’est un de ses collègues qui offre le premier but à l’équipe de France. À la suite d'une faute sur Méxès – si si, l’inverse est possible – Cissé marque le penalty en force - et ça par contre, l’inverse n’est pas possible. Le match contre la Suisse est digne d’un match de Ligue 1, Frei se blesse, Vieira aussi. Un partout sur les civières, 0-0 sur le terrain.


Orange
Vient le match contre l’Uruguay. La France peut se contenter du match nul, la Suisse ayant enchaîné trois 0-0. Le match se termine sur un 2-2 après l'égalisation de Forlan dans les dernières secondes, d’une frappe limpide de trente mètres. Coupet déclare qu'en 2006, il l’aurait arrêtée. Cocorico, la France termine première de son groupe. L'Équipe titre "Rha bordel on avait failli le dire". 
La route vers la victoire est toute tracée. Les médias trouvent déjà des faiblesses aux adversaires potentiels des Bleus. Mais les Pays-Bas se présentent. Deuxièmes de leur groupe, les Bataves ont pourtant fait forte impression durant la phase de poule, ayant juste eu la flemme de finir le travail. Ribéry et Benzema qui sont les galactiques, et la France va droit vers les quarts de finale. L'Équipe titre "Les Bleus passent à l'orange".


Noces
C’est l’Algérie qui s’avance. La France rêve déjà des demi-finales. Tout le monde imagine une revanche contre L’Italie. Malgré le triangle offensif Ben Arfa-Nasri-Benzema, la France s’incline contre les Algériens 2 buts à 1, Rafik Saïfi prouvant qu’il n’avait pas sa place à Lorient en doublant la mise. L'Équipe titre "PTDR".
Les clubs français prennent conscience  du potentiel algérien: Lyon rachète Nadir Belhadj pour quinze millions d’euros plus Rémy et Mounier, Marseille fait revenir Karim Ziani et Paris achète Rafik Saïfi, trente-cinq ans, pour cinq millions d’euros. Segolène Royal s’excuse au nom de la France pour la guerre d’Algérie. Zinédine Zidane reprend les rênes de l’équipe de France, lâchées par le néo-marié Raymond Domenech, qui nous avait en fait donné rendez-vous le 11 juillet, pour ses noces. L'Équipe titre "C'est quoi cette liste de mariage?"
Partager

> déconnerie

The Bernard Mendy Facts

> sur le même thème

Les "Monsieur" du 9 juillet

> Dossier

Déconneries

Déconneries


2017-12-12

Photo du PSG à Disneyland : le décryptage

Ce week-end, l'effectif du PSG s'est rendu à Disneyland Paris pour fêter Noël. Révélations sur la photo de groupe dans l'escalier du château.


Georges Sable et Albert Unepierre
2017-12-12

La Champions League : demain dans l'Aube?

À l'heure où blanchit la Champagne, une publication scientifique parue dans la revue Transactions on Football Analytics annonce la qualification de l'ESTAC en Ligue des champions d'ici 2024. En voici la preuve par Troyes…


Agence Transe Presse
2017-11-23

OL : ouverture d'une enquête pour "dérive sectaire"

Agence Transe Presse – La Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) s'alarme de la radicalisation des supporters de l'Olympique lyonnais et pointe ses dirigeants. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

RT @VuduBancPodcast: NOUVEAU #Ligue1 #PSG #OL #OM #ASM #AFC #MUFC 📻🎙️⚽️ Saison 3, Episode 22 : Qui finira deuxième de Ligue 1 ? https://t.…

RT @PaladarNegroWeb: Cronología Visual de @Ronaldo en Videojuegos https://t.co/eMsU0whMrO

RT @bhelleu: Facebook prépare son offensive dans l’univers des droits TV sportifs ! https://t.co/HIcVCvV1yY via @ecofoot

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves


Fahrenheit 4-5-1

"Quand la température monte entre joueurs et arbitres." (lequipe.fr)

Gigi, larmes rosso’

"Les tifosi de l'AC Milan ont fait craquer Gigi Donnarumma qui a fondu en larmes." (lequipe.fr)

Téléteubé

Lala : ‘Des erreurs bêtes’. (lequipe.fr)

Pibe de horror

"Une statue de Maradona complètement ratée." (libé.fr)

Se sortir les rince-doigts

"Les joueurs d'Everton privés de repas de Noël." (lequipe.fr)