> article suivant

Retour vers le footoir [1]

> article précédent

Marseille sans terre

> article précédent

Le fusible à six coups

DIAPORAMA: la 12è journée du championnat

En retard mais complet, le diaporama de la journée en neuf vignettes de synthèse.
Partager
St-Etienne-Metz: 2-0
L'attaque messine, réglée sur un but par match, en avait inscrit deux à la dernière journée (2-2 contre Troyes), mais aucun samedi soir. Les Verts de John Toshack n'ont pas encore d'identité très claire, mais poussé par un public irréprochable, ils ont repris leur destin en main.
Skachenko avait commencé à faire vibrer sa transversale, mais Carteron l'imite après un superbe renversement de Pedron. Mondragon détourne son tir du bout des gants. Celui de Pedron, quelques minutes plus tard, se contente de faire passer sur la lucarne un sérieux courant d'air, mais Meyrieu, frappeur jaloux, allume à nouveau la barre.
Alors, pour faire la décision, il faudra un corner de Pedron sur lequel Mettomo emporte le ballon au fond des buts, quelques minutes après la reprise. Avec une main coupable? Par la suite, il semblera que les buts restent aussi difficiles à marquer: Alex touche du bois à nouveau, Pedron échoue en duel sur le dragon d'en face. Enfin Sanchez dévie vers Alex qui enchaîne contrôle et frappe entre deux défenseurs.
Toshack s'est accordé un crédit supplémentaire et a découvert Geoffroy Guichard dans les meilleures conditions. Pour le FC Metz, c'est une cinquième défaite et une quinzième place...

Guingamp-Strasbourg: 2-1
Dans ce duel entre un concurrent présumé au maintien et un concurrent obligé au maintien, entre un promu de plus en plus confiant et un club de plus en plus enfoncé dans sa crise, le vainqueur semble avoir été désigné par la logique. Pourtant, l'ouverture du score par Ljuboja (en lucarne) aurait pu laisser espérer un retour en grâce conjoint de l'attaquant et de son équipe. Las, la défense alsacienne présente toujours la même capacité à perdre le contrôle et Rodriguez, tel qu'en lui-même, pique le ballon par-dessus Debès. Juste avant la pause, Tasfaout conclue de la tête un corner.
La seconde période offre des occasions de basculement mais l'issue était écrite, malgré les efforts de Strasbourgeois en net progrès, mais toujours malheureux.
PS: Merci à Claude Le Roy de s'être coupé les cheveux.

Nantes-Rennes: 1-0
Toujours sans Monterrubio ni Moldovan, Nantes, malgré un carton à Strasbourg, recevait son grand rival régional avec quelques inquiétudes: avec une seule victoire à la Beaujoire, le derby ne pouvait pas être simple. Les deux équipes ont cherché, prudemment, à faire la différence dans ce combat équilibré, mais il faudra attendre la 73è minute pour que Ziani envoie Vahirua sur l'avant-scène, lequel sprinte, résiste à Reveillère et trompe Lama d'un extérieur légèrement pointé.
Pour l'anecdote, on retiendra que Laspalles avait conseillé à l'attaquant de placer la balle sur la droite de Lama, du côté où les séquelles de sa blessure au genou le handicapent... C'est pas beau de profiter des faiblesses des vieux.

Bordeaux-Lyon: 1-1
Pour la polémique sur l'expulsion de Coupet, nous laisserons Jean-Michel Aulas tirer des conclusions diverses, mais cet imprévu a peut-être provoqué un involontaire mais efficace coaching. A dix et avec un attaquant en moins (Govou laissant Anderson seul en pointe), l'OL s'est réorganisé sans souffrir réellement des circonstances. Malgré l'ouverture du score par un coup de canon de Wilmots, sur le coup franc consécutif à l'exclusion de leur gardien, les Lyonnais résistent d'abord aux occasions girondines, avant de lancer à la meilleure minute (la 45è, sur une diagonale millimétrée de Violeau), Anderson qui ne rate pas l'occasion de croiser sa frappe dans le petit filet.
Inquiétants pour l'équipe de Baup, les débats restent équilibrés en seconde période et les poussées locales ne suffiront pas, malgré des occasions notables. Dugarry, qui a fait un assez bon retour, avait déclaré à L'Equipe que le niveau du championnat baissait. Retrouve d'abord le tien, Christophe, ce sera déjà pas mal!

Troyes-Bastia: 0-0
Les performances de l'ESTAC et du SCB attirent sur eux les louanges, mais ces deux adversaires n'ont pas réussi à se départager, ni même à faire parler leurs buteurs: André et Née, Djukic, Boutal et Goussée n'ont pas suffisamment accroché le cadre pour espérer. Dominés lors des 45 premières minutes, les Troyens ont inversé la tendance lors des 45 suivantes, finissant même avec cinq attaquants. Insuffisant face à une défense corse renforcée par Domoraud. Après une défaite nette contre Monaco à Furiani, Bastia se rassure et se rassoit dans son fauteuil de second.

Lens-Sedan: 1-1
Le bon début de saison du Racing n'avait pas suscité à Lens un enthousiasme démesuré, son jeu n'atteignant pas des sommets. Samedi soir, les Sang et Or furent longtemps mis en échec par la bonne organisation sedanaise. En seconde mi-temps, Sakho échappé croit avoir fait l'essentiel, mais un drapeau tardif enlève à Bollaert la joie de cette fausse ouverture du score. Eternelle fatalité, dans les minutes suivantes, Brogno s'en va tromper Warmuz. La domination lensoise devient plus intense, et Diouf transforme une Madjer de Bucher en égalisation de près. Même en petite forme, Sedan garde toujours à l'extérieur cette capacité à être extrêmement dangereux (comme par Brogno trop court sur un centre de Quint). Au tiers du championnat, les comptes ne sont pas mauvais pour Courbis, mais la victoire le fuit depuis quelques temps...

Marseille-Lille: 0-1
A voir les milieux marseillais chercher trop systématiquement George Weah, on se demande si son arrivée n'a pas suscité trop d'espoirs, comme si cette solution sportive devait tout résoudre à elle seule. L'ugence de la situation à l'OM apparaît plus grande encore après cette défaite cruelle mais presque logique. Le collectif lillois est aussi rodé que son homologue était hésitant. Malgré l'absence de joueurs aussi importants que Murati, Boutoile ou Pignol, les joueurs d'Halilhodzic conservent une organisation très efficace, et surtout un courage à toute épreuve. Leur occupation de l'espace et leur énergie (à l'image de D'Amico, infernal) ont annihilé la bonne volonté marseillaise, et il a suffi d'une double cagade de la défense pour qu'ils marquent le but d'un hold-up prévisible.

Toulouse-PSG: 2-3
On dirait que Nouzaret a choisi une certaine continuité: sa nouvelle équipe, comme l'ancienne, ne manque pas de courage, est capable de marquer à deux reprises mais s'incline quand même. Adepte des paris, le nouvel entraîneur toulousain a failli réussir son coup avec Dieuze, novice et double buteur. Mais le PSG, toujours à géométrie variable et toujours aussi peu constant au cours d'un match, a trouvé au Stadium sa première victoire à l'extérieur, notamment grâce à ses piliers actuels: Robert, Rabesandratana et Anelka. Le débat reste ouvert sur l'organisation parisienne, avec un ou deux meneurs, en 4-4-2 classique ou avec un milieu "en losange", il fait même rage dans les vestiaires parisiens à la mi-temps. Toujours est-il qu'avec quatre longueurs d'avance, Paris s'installe dans la position que son statut lui impose. Il faut désormais tenir...

Monaco-Auxerre: 1-1
Devant 4000 spectateurs (à 4000 près), l'AS Monaco a endormi tout le monde contre une formation auxerroise juste assez audacieuse pour revenir à la marque. Après l'ouverture du score par Marquez, sur un centre nickel de Gallardo, les Monégasques oublient de se battre et Guivarc'h, à l'heure de jeu, remet les pendules à l'heure. Il n'a visiblement pas suivi la presse, qui insistait récemment sur son actuelle pénurie de buts. Quant aux joueurs de Puel, ils n'ont même pas l'excuse d'être concentrés sur une Ligue des champions qu'ils ont presque déjà quittée, et il n'ont pas non plus saisi l'occasion de se recentrer sur le championnat, comme ils l'avaient annoncé. La gestion des ressources humaines s'annonce aussi compliquée que chaque saison sur le Rocher...

Partager

Le championnat de France


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


Alex Lagazette
2019-05-23

La Gazette de la L1 : 37e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les observationsLe championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 02h56 - Classico : - Ouais, très bon feeling avec Gueye. - En fonction de la durée des indisponibilités de cavani... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h00 - Run : Au Camp Nou il y a 6 mois, on prenait quel tarif ? >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 01h38 - Redalert : Les gains marginaux vous suffisent pour l'instant pour être 2ème et si vous gagnez contre l'OM... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 01h34 - Redalert : Mendy fait aussi 2 beaux arrêts mais une fois le pénalty arrêté (et un peu mal tiré par... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 00h53 - Moravcik dans les prés : Eh ben la stratégie Euro 2012 se poursuit : Cabaye arrive, parait-il.Normalement Ménez et Gameiro... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h31 - Nos meilleures Sané : - 4 points en 3 matchs, dont 2 à l'extérieur- 2 buts ce w-e venant de 2 recrues- des recrues qui... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h27 - Luis Caroll : Trickyaujourd'hui à 00h11Ou alors on s’en fout, tout est dans tout---C'est très précisément... >>


Lost horizons

25/08/2019 à 23h35 - SocRaïtes : Avec un bouquin de S. King ! >>


Observatoire de la violence dans le football

25/08/2019 à 23h34 - Easy Sider : Tricky,Certes pas que le foot. Mais les ultras c'est quand même très pratique quand on appartient... >>


Observatoire du journalisme sportif

25/08/2019 à 23h29 - Mik Mortsllak : Kiplé évoque rapidement le championnat portugais et le choc de la 3ème journée Benfica-Porto,... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)