auteur
Robeen

> article suivant

Une jeunesse à toute vitesse

> article précédent

«Une autre dimension du match»

> article précédent

La malédiction du Ballon d'Or

Des Nombres d'Or pour remplacer le Ballon d’Or

Le trophée le plus prestigieux au monde étant devenu le moins crédible, proposons des récompenses fondées sur le sérieux des chiffres. Onze trophées certifiés, à discuter.

Partager


Le Ballon d’Or FIFA n’est plus qu’une hérésie marketing qui donne plus d’importance aux performances individuelles et au poids médiatique d’un joueur qu’aux performances de son équipe. Ainsi, aucun joueur de l'équipe d’Espagne n’a été récompensé au cours des six années de sa domination internationale. Et on peut largement supposer que le mode de scrutin soit également fatal cette année aux joueurs de la meilleure équipe de club du moment, le Bayern Munich. Ces équipes sont tellement équilibrées qu'il en devient difficile d'en extraire une individualité, si performante soit-elle. Désolé, Francky.
 

Proposons une alternative à cette mascarade: des distinctions basées sur des faits statistiques plutôt que des avis subjectifs, et auxquelles tous les joueurs peuvent postuler quelle que soit leur position sur le terrain (n’en déplaise aux attaquants et autres milieux offensifs qui ont recueilli 52 des 57 Ballons d’Or).
 

Afin de s'essayer à l'exercice, nous avons retenu les chiffres de la Ligue des champions, édition 2012/13, compétition de club la plus relevée au monde qui exclut peu de joueurs du haut du panier, et déterminé pour onze trophées les trois premiers au classement. Pour bien faire, s'ajoutent à ce palmarès quatre podiums à l'envers.

 

 


 


Trophée "Nikola Karabatic"

Meilleur pourcentage de passes réussies

1. Sergio Busquets, FC Barcelone: 90% de passes réussies

2. Alex Song, FC Barcelone: 88% de passes réussies

3. Xavi Hernandez, FC Barcelone: 88% passes réussies
 

Pour commencer, un symbole. Le football est avant tout un sport collectif où il faut assurer des transmissions de balle entre les membres de ce collectif pour arriver jusqu’au but adverse. Sans surprise, les trois meilleurs passeurs d’Europe sont Barcelonais, signe de leur qualité technique et de la philosophie de leur équipe, basée essentiellement sur la passe courte et la possession. Toutefois, ce score des milieux du FC Barcelone ne serait-il pas un indice sur le manque de prise de risque pour créer des décalages dans les lignes adverses?
 

 


Trophée "Meilleur Copain"

Plus grand nombre de Key Passes – soit une passe aboutissant à un tir du coéquipier recevant la passe – par 90 minutes.

1. Xherdan Shaqiri, Bayern Munich: 5.1 Key passes

2. Jefferson Farfan, Schalke 04: 4.4 Key passes

3. Mesut Özil, Real Madrid: 3.6 Key passes
 

Sans la maladresse de leurs équipiers dans le dernier geste, ces trois-là seraient les meilleurs passeurs décisifs de la Ligue des champions. Ils voient le partenaire en meilleure position de tir et dynamitent les défenses par la qualité de leurs passes. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le leader de ce classement, le jeune Shaqiri du Bayern Munich, n'a joué qu’un rôle de joker de luxe en 2012-2013 et sur la première partie de saison 2013-2014... D’ailleurs, si le FC Barcelone cherche un joueur capable de percer par ses transmissions une défense regroupée, c’est peut-être en haut de ce podium qu’il doit prospecter.
 

 


Trophée "Forrest Gump"

Plus grand nombre de kilomètres parcourus par 90 minutes.

1. Morten Nordstrand, FC Nordsjælland: 13,25 km

2. Christian Eriksen, Ajax: 13,03 km

3. Lewis Holtby, Schalke 04: 12,84 km
 

Ceux-là sont de grands enfants. Pour eux, le foot, c’est encore "courir après un ballon". Le point positif, c'est qu'avec ces marathoniens, on s’assure de joueurs pour qui "mouiller le maillot" veut encore dire quelque chose, généralement très appréciés par les fans ainsi que le vestiaire. André Villa-Boas ne s'y était pas trompé pour Tottenham: il a engagé en 2013 à la fois le Danois Eriksen et l'Allemand Holtby. À la place des dirigeants du FC Nordsjælland, on proposerait tout de suite l'attaquant Nordstrand à son successeur Tim Sherwood.
 

 


Trophée "Laaaaisse !"

Plus grand nombre de tirs par 90 minutes.

1. Oscar Cardozo, Benfica: 7.1 tirs

2. Cristiano Ronaldo, Real Madrid : 6.4 tirs

3. Dimitri Payet, Lille : 4.8 tirs
 

Quoi, Arjen Robben ne figure pas dans ce classement des plus gros tireurs à vue de la Ligue des champions? Rassurez-vous, il n’est pas bien loin (5e), mais il doit s'incliner devant le géant statique de Benfica Oscar Cardozo, gâchette la plus frénétique d’Europe – lequel devance même Cristiano Ronaldo, qui dispose certainement l'arsenal le plus étendu (coups francs, tirs de loin, tête, profondeur, pied droit, pied gauche). Surprenant troisième, Dimitri Payet a-t-il forcé ses frappes pour se mettre en avant lors de sa première participation à la Ligue des champions? Du moins confirme-t-il sa position d’arme offensive N°1 des Lillois l’an dernier, bien que cela ne leur ait pas permis d’aller bien loin dans la compétition.
 

 


Trophée "Bon père de famille"

Meilleur pourcentage de tirs cadrés (joueurs ayant effectué 10 tirs minimum dans la compétition).

1. Javier Hernandez, Manchester United: 85%

2. Mario Götze, Borussia Dortmund: 83%

3. Fernando Torres, Chelsea: 82%
 

Voici le Mexicain Javier Hernandez au meilleur de sa forme et dans la position qu’il préfère: quand il arme, c’est un peu le Ray Allen du foot. Il est suivi de près par le milieu de terrain Mario Götze et surtout par Fernando Torres, dont on fera l'hypothèse qu’il cherche à se rassurer par tous les moyens ("Au moins elle était cadrée celle-là, yé soui pas si noul").
 

 


Trophée "James Bond"

Meilleur ratio de nombre de tirs pour un but (joueurs ayant marqué 2 buts minimum dans la compétition).

1. Niklas Moisander, Ajax: 1.5 tir pour un but (2 buts dans la saison de C1)

2. Lukas Podolski, Arsenal: 2 tirs pour un but (4 buts)

3. Claudio Pizarro, Bayern Munich: 2 tirs pour un but (4 buts)
 

Niklas Moisander, défenseur de métier, buteur très occasionnel tout au long de sa carrière (il a vingt-huit ans), s’est semble-t-il mué en buteur d’une précision chirurgicale lors de la LdC 2012/13: 3 tirs, 2 buts. Comme il a aussi marqué 4 buts sur la saison en championnat, soit autant que lors des quatre années précédentes, on tient là une grosse cote pour le Soulier d’Or 2014. Lorsque Lukas Podolski est dans un bon jour, il peut être un buteur redoutable – comme en sélection (46 buts en 113 matches) – tandis que Claudio Pizarro a profité de la saison en mode "rouleau-compresseur" du Bayern.
 

 


Trophée "Jean-Claude Killy"

Plus grand nombre de dribbles réussis par 90 minutes.

1. Antonio Valencia, Manchester United: 5.0

2. Julian Draxler, Schalke 04: 4.2

3. Lucas, PSG: 4.0
 

Signe que le dribbleur est une espèce en voie de disparition dans le football moderne, le plus efficace d'entre eux, Antonio Valencia, n'est même pas titulaire indiscutable à United. Un constat qui n'augure rien de bon pour les carrières des jeunes Draxler et Lucas, dont la vitesse et la recherche perpétuelle de percussion provoquent un déchet certain...
 

 


Trophée "Shaquille O'Neal"

Plus grand nombre de duels aériens gagnés par 90 minutes.

1. Tulio de Melo, Lille: 7.5

2. Edin Dzeko, Manchester City: 5.3

3. Olivier Giroud, Arsenal: 4.9
 

Au jeu – moins en vogue qu'il y a vingt ou trente ans – du combat aérien et des déviations chères aux attaquant de fixation, c’est le Brésilien Tulio de Melo le plus fort, devançant nettement deux attaquants évoluant en Angleterre, Dzeko et Giroud. Comme il n’est pas franchement en odeur de sainteté à Lille, Tulio devrait peut-être penser à envoyer son CV Outre-Manche…
 

 


Trophée "Walking Dead"

Plus grand nombre de dribbles concédés par 90 minutes.

1. David Albelda, Valence: 3.0

2. Denys Garmash, Dynamo Kiev: 3.0

3. Javier Pastore, PSG: 2.8
 

Pour lui, c’est presque une consécration: le milieu argentin et défenseur fantôme Javier Pastore se voit récompenser de ses non-efforts au niveau européen. La victoire d'Albelda, l'un des meilleurs milieux de terrain défensif des années 2000 en Europe, capitaine de FC Valence de nombreuses années et déjà présent lors des deux campagnes "finalistes" du club valencien en C1 2000 et 2001, est la toute dernière de sa carrière: David est retraité des terrains depuis cet été.
 

 


Trophée "Rocky Balboa"

Plus grand nombre de tacles réalisés par 90 minutes.

1. Massimo Ambrosini, AC Milan: 6.3

2. Jérémy Toulalan, Malaga: 5.6

3. Gaël Clichy, Manchester City: 5.4
 

Même en remportant le prix du plus vigoureux tacleur d’Europe, Massimo Ambrosini n’a pas obtenu de son employeur de près de vingt ans, l'AC Milan, qu’il prolonge son contrat. Il a donc plié bagages pour aller jouer du côté de la Fiorentina. Le crime ne paie plus… À la deuxième place de ce classement, on retrouve le toujours très régulier Jérémy Toulalan, qui a certainement manqué à l'engagement physique de l'équipe de France depuis quelques années...
 

 


Trophée "Le Mur"

Plus grand pourcentage de clean sheets.

1. Helton, FC Porto: 63% en 8 matches

2. Willy Caballero, Malaga: 56% en 9 matches

3. Gianluigi Buffon, Juventus Turin: 50% en 10 matches
 

Que la Trophée "Le Mur" soit remportée par le joueur d'une équipe portugaise, pour les amateurs de clichés, ça se pose un peu là, et ça justifiera à leurs yeux la naturalisation de Helton (il est Brésilien de naissance). Les équipes de ce trio de tête sont toutes parvenues à s'extirper de la phase de poules de la Ligue des champions, ce qui semble dénoter l'importance d'une bonne assise défensive. Mais aucune n'a dépassé le stade des quarts de finale... Parce qu'au top niveau européen, défendre ne suffit plus?

 

* * *
 

 
LES PODIUMS À L'ENVERS
 

 


Trophée "Sébastien Chabal"

Moins bon pourcentage de passes réussies

1. Didier Drogba, Galatasaray: 59%

2. Kostas Mitroglou, Olympiakos: 60%

3. Gianpaolo Pazzini, Inter Milan: 63%
 

On l’avait quitté au soir du 19 mai 2012, brandissant enfin le trophée de la C1. Le problème c’est que la Chine, ça vous change un homme. Drogba en est revenu incapable de réussir deux passes sur trois vers ses coéquipiers… À ce niveau de précision, le tic-tac de la fin de carrière se fait sûrement de plus en plus insistant dans ses oreilles. Laissons-lui quand même un peu de temps, il a largement gagné le droit au bénéfice du doute.
 

 


Trophée "Keyser Söze"

Plus petit nombre de kilomètres parcourus par 90 minutes.

1. Lionel Messi, FC Barcelone: 6.90 km

2. Lucas, PSG: 7.05 km

3. Javier Hernandez, Manchester United: 7,44 km
 

Le plus grand joueur actuel serait-il aussi le plus tire-au-flanc, à rebours des présupposés sur la dimension physique sans cesse grandissante dans le football? Mais personne n’est dupe: si Leo ne court pas, c’est parce qu'il n'aime pas défendre et garde ses forces pour être le héros du match. Les folles chevauchées du petit Brésilien Lucas, à mettre en regard de son replacement défensif, témoignent peut-être de la même intention. Avec un tout autre résultat devant le but. Le faible kilométrage de Javier Hernandez s’explique facilement: quand on passe l'essentiel de son temps dans la surface adverse à renifler le moindre ballon qui traîne, il n’est pas facile de rivaliser avec des joueurs qui gambadent sur la totalité du terrain.
 

 


Trophée "Gilbert Montagné"

Moins bon pourcentage de tirs cadrés (joueurs ayant effectué 10 tirs minimum dans la compétition).

1. Xavi Hernandez, FC Barcelone: 19%

2. Sammir, Dynamo Kiev: 21%

3. Marco Estrada, Montpellier: 31%
 

Il y a ceux qui restent des heures après l’entrainement pour travailler leurs gestes de finisseur. Et puis il y a ceux pour qui l’appel de la douche est trop fort… Pour Xavi c’est toutefois un peu différent: le Catalan a tellement été baigné dans les discours sur le jeu en mouvement et les passes qu’il en a complètement oublié à quoi sert le bouton carré de sa manette de Playstation. À se demander si ces 19% ce ne sont pas plutôt des passes en profondeur un peu trop puissantes …
 

 


Trophée "Jean-Claude Dusse"

Moins bon ratio de nombre de tirs pour un but.

1. Kris Commons, Celtic Glasgow: 24 tirs pour un but (un but dans la saison de C1)

2. James Rodriguez, FC Porto: 23 tirs pour un but (un but)

3. Andres Iniesta, FC Barcelone: 22 tirs pour un but (un but)

Hors classement: Angel Di Maria, Real Madrid: 28 tirs pour 0 but.
 

Devant le but, on n’est pas tous égaux. Là où certains n’ont que faire de la pression, d’autres ne sont pas assez forts dans leur tête… Kris Commons, l’attaquant du Celtic, est le plus mignon des attaquants envers les gardiens, suivi de près par James et Andrès. Mais dans ce monde de gentils, Angel Di Maria les surpasse tous. On comprend mieux pourquoi Cristiano lui crie dessus pour qu’il lui fasse la passe…
 

 

Réalisé à partir du texte d'inscription de RobinC.
 

 

MÉTHODOLOGIE

Sources :

- UEFA (696 joueurs intégrés dans la base).

- Who Scored (698 joueurs intégrés dans la base).

- The Score (utilisée seulement pour les gardiens, 50 gardiens intégrés dans la base).

Joueurs pris en compte :

- Participation à au moins trois matches de Ligue des champions 2012/13 (en groupe et/ou en phase finale).

- Temps de jeu cumulé de minimum 180 minutes sur la compétition, ce qui correspond à au moins l’équivalent de deux matches entiers, le minimum que nous avons choisi pour évaluer un joueur. 483 joueurs répondent à ces critères sur la campagne 2012/13 de la Ligue des champions.

 

Partager

> sur le même thème

La malédiction du Ballon d'Or

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Clément Le Foll
2019-09-10

Une jeunesse à toute vitesse

Déracinement, responsabilités précoces, sacrifices, incertitudes… Les futurs pros vivent une singulière jeunesse. Plusieurs ont accepté de nous la raconter.


Christophe Zemmour & Richard N
2019-06-24

Adios Niño

Passe en retraite – L'attaquant espagnol Fernando Torres a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière. Une aventure qui venait d’avoir dix-huit ans et qui restera empreinte d’une infinie douceur.


Christophe Zemmour
2019-05-14

Reds ahead redemption

La saison de Premier League s’est achevée sur une note frustrante pour Liverpool, dauphin de City malgré 97 points. Il ne faut pourtant pas oublier à quel point cette campagne fut brillante et qu’elle ne marque peut-être qu’une étape.


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)