auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article précédent

Petites histoires de tacles

Contrat en Asie, famille à l’abri (proverbe footballistique)

Une Balle dans le pied – Les transferts vers la Chine et les salaires qui y sont servis témoignent d'un bouleversement de la géopolitique du football mondial. Les joueurs, eux, devraient mettre à jour leurs justifications.

Partager

 

(…) Pour des internationaux qui ont encore plusieurs années au plus haut niveau devant eux, en termes sportifs et de prestige, justifier de pareils choix laisse peu de possibilités. La "découverte d'une autre culture", qui avait été souvent invoquée lors des premières migrations vers le Golfe ou l'Asie, ou le fameux "challenge sportif" peuvent difficilement être avancés (même s'il ne faut pas mépriser, par eurocentrisme, les championnats "exotiques", où les projets de développement peuvent être intéressants). « Le choix est très rarement sportif aujourd’hui. Les sommes sont tellement colossales que le foot devient annexe. (…) Quand on va [en Chine], on fait une croix sur le foot et sur sa vie pendant deux ans »tranche Christian Gourcuff.

 

En fait, les joueurs doivent bien admettre que leurs motivations sont essentiellement financières. L'admettre sans forcément l'assumer, avec le recours à un argument aussi vieux que l'inflation du marché des transferts : « Je l'ai fait pour mettre ma famille à l'abri ». Axel Witsel en a donné une merveilleuse interprétation à propos de son transfert au Tianjin Quanjian, où il devrait toucher un salaire de 18 millions d'euros par an : « C'était une décision très difficile parce que d'un côté il y avait un très grand club comme la Juventus, mais de l'autre il y avait une offre impossible à refuser pour l'avenir de ma famille ». La déclaration mérite une exégèse.(…)

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Le bizness


Jérôme Latta
2017-10-10

Euro 2016 : un grand coût derrière la tête

Des charges excessives pour les collectivités, un État en position de faiblesse face à l'UEFA, des stades trop grands et trop chers: la Cour des comptes vient de publier un rapport sévère pour l'organisation de l'Euro 2016. 


Plumitif
2017-10-01

L'UEFA et la FIFA, “facilitateurs d’un système corrompu”

Ainsi le Parlement européen a-t-il qualifié l'UEFA et la FIFA, que la crise financière de 2007 avait invités à mieux réguler l'économie du football. Dix ans plus tard, leur bilan est celui d'un sport encore plus inégalitaire, dérégulé et opaque. 


Jérôme Latta
2017-09-20

Transferts : derrière les records, un ordre clair

Une Balle dans le pied – Le mercato estival 2017 s'est achevé sur des chiffres spectaculaires. Et sur le constat que si l’inflation des transferts coûte cher aux clubs les plus riches, elle renforce aussi leur domination.

 


>> tous les épisodes du thème "Le bizness"

Sur le fil

"Seuls 30% des abonnés n’ont pas pu voir le match et ma gueule dans les tribunes." https://t.co/bSjOyE8EnZ

"On peut pas discuter avec eux." Alors: - c’est pas ça, "discuter"; - les arbitres sont pas là pour "discuter"; - t… https://t.co/jwgn3dbw68

RT @WillyTheKiid: « J’ai vu dans les yeux de M.Buquet un triangle avec un œil au milieu. Je l’ai vu de mes propres yeux » Mbappé furieux en…

Les Cahiers sur Twitter