auteurs
M. Garnier et C. Zemmour

> article précédent

Les affres de "l’humiliation"

Comment s'organise la Coupe du monde ?

La Coupe du monde en infographies / 2 - Après les bonnes têtes des vainqueurs, quelles sont celles des pays organisateurs, quel est leur parcours? Comment le calendrier a-t-il évolué et quelles ont été les affluences?

Partager

 
On l’a vu avec la première partie de cette série, organiser un Mondial est loin de garantir le succès final. En revanche, il est très improbable qu’un pays hôte effectue un parcours catastrophique. L’Afrique du Sud est l’unique nation d’accueil à ne pas avoir franchi la barrière du premier tour. Les USA en 1994 et la France en 1938 chutent à sa sortie face au futur vainqueur, respectivement le Brésil et l’Italie.


[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

 

Infographie parcours des pays organisateurs de la coupe du monde


 

Quant à eux, le Chili 1962 et la Corée du Sud 2002 ont poussé la belle aventure jusque dans le dernier carré, stade où les Italiens en 1990, et dans une moindre mesure les Allemands en 2006, considèrent avoir échoué. De même que le Brésil en 1950, victime de l’Uruguay en “finale” et qui bannira son maillot blanc d’alors, avant de faire subir le même sort à la Suède huit ans plus tard et d’en faire les deux seuls cas de ce type.
 


La Coupe du monde a adopté trois types de formats: une invariable première phase de poules suivie d’un second tour de groupes soit final, soit qualificatif pour une demie ou une finale, soit enfin à élimination directe. Le premier cas n’a été expérimenté qu’une seule fois, en 1950, où les circonstances ont fait que le dernier match entre la Selecao et la Celeste a pris des allures de finale, dans laquelle un nul suffisait à l’une et une victoire était impérative pour l’autre.


[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

 

 

La compétition a majoritairement adopté un format comprenant une seconde phase à élimination directe. Elle a expérimenté un tour de poules à quatre équipes suivi d’une finale (1974 et 1978), puis à trois formations qualificatif pour une demie (1982). Le Mundial espagnol a constitué une première adaptation à une compétition à 24 équipes, avant de laisser place à un système permettant aux meilleurs troisièmes d’atteindre les huitièmes. “Problème” résolu avec le format à 32, instauré lors de France 1998.


 


Même si elle a connu quelques plateaux sur des séries de trois à quatre phases finales, lui donnant ainsi une allure en escalier, l’affluence totale de la Coupe du monde a une évolution globalement à la hausse. Son maximum a été atteint lors de l’édition américaine, pic approché par Allemagne 2006 et Afrique du Sud 2010 qui semblent définir un nouveau seuil situé au-dessus des 3 millions de spectateurs. L’affluence moyenne a connu, elle, des creux notables, en 1934 et 1938 puis entre 1954 et 1962, avant de se maintenir assez solidement autour des 50.000, excepté évidemment le cas de USA 1994.
 


La WorldCup 94 aura été très estivale (17 juin-17 juillet), décriée à cause de ces matches disputés à des moments chauds de la journée. On remarque aussi que la tendance à débuter la phase finale fin mai n’est pas si rare, même si la majorité des rencontres se déroulent à la mi-juin.


[cliquez sur l'image pour accéder à l'infographie interactive]

 


 

On ne dépasse pas, sauf exceptions (Uruguay, Angleterre) la mi-juillet, et on observe une stabilisation de la durée totale autour d’un mois, avec une répartition plutôt homogène en termes de nombre de matches, les jours à quatre rencontres correspondant désormais à la fin de la phase de poules: toutes les équipes d’un même groupe jouent simultanément, jurisprudence RFA-Autriche 1982 oblige.

 

Partager

> déconnerie

Morceaux de bravoure

Infographies


MinusGermain
2020-09-10

Zones blanches pour les Bleus

Infographies – Huit départements n'ont jamais fourni d'internationaux à l'équipe de France. Explorons ces déserts footballistiques et recensons leurs représentants chez les pros. 


Mathieu Garnier et Jérôme Latta
2020-07-17

Géographie des supporters français

Infographies – Quelles sont les zones d'influence nationales et les emprises régionales des clubs français, comment se disputent-ils le territoire? Réponses en cartographies interactives.


Jérôme Latta
2020-01-28

À qui Tuchel a-t-il donné le temps ?

Visualisation – Comment Thomas Tuchel a-t-il composé ses équipes et réparti le temps de jeu cette saison? Quelques réponses avec des bulles. 


>> tous les épisodes de la série "Infographies"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 04h34 - Jankulowski Desailly Galasek : C'est justement le fait qu'il ait deux ans le point central, tel que je le perçois.CH est plutôt... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 02h59 - Lucho Gonzealaise : Rebondissement inattendu sur le marché des coachs, selon Marc Stein, Kenny Atkinson serait en... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 01h12 - Jean-Huileux de Gluten : J'ai fini The Haunting of Bly Manor, vraiment chouette. Mike Flanagan est vraiment un mec que je... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 00h35 - PCarnehan : Au final, merci Lille pour les point UEFA. >>


Le fil prono

aujourd'hui à 00h07 - DansonsLaBostella : Giants@Eagles 24-28Panthers@Saints 28-35Bills@Jets 28-17Browns@Bengals 24-20Cowboys@Football Team... >>


En rouge et noir !

22/10/2020 à 23h02 - rougénoir : d'autant plus qu'il manquait des joueurs à Kasnodar...Après sans être trop optimiste car les... >>


CdF Omnisport

22/10/2020 à 22h58 - PCarnehan : Ghislain Lambert est le plus grand cycliste des 70's sur le tour de France. Et d'avant les 70's, et... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

22/10/2020 à 22h43 - PCarnehan : Bon, en voilà déjà un pour le Celtic. Question de corriger tout ça. Et ça pousse bien pour... >>


Observatoire du journalisme sportif

22/10/2020 à 22h38 - I want my Mionnet back : Est-ce que le commentateur de RMC Sport est obligé de dire "et oui un club français va peut-être... >>


Café : "Au petit Marseillais"

22/10/2020 à 22h32 - Super Hérault : Le match de Lille après le notre hier soir c'est impressionnant de différence.De l'engagement,... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)