auteur
Sylvain Zorzin

 

Incapable d’admettre qu’il a donné vie à Pierre Minus, il fuit l’opprobre en publiant de vraies histoires pour les vrais enfants dans les magazines Pomme d’api, Les Belles Histoires, Tralalire et Mes Premiers J’aime Lire.


Du même auteur

> article suivant

Perte sèche

> article précédent

La Gazette > 33e journée

> article précédent

Tranches de quatre quarts

Comment gagner le "Championnat de France des tribunes"?

Pour éviter que trop de publics ne soient fiers de leurs extraordinaires encouragements, la Ligue a instauré un classement mathématique fondé sur quatre critères. Voici nos astuces pour grappiller quelques places avant la fin de notre championnat…
Partager
champ_trib.jpg


1. Fidélité

De quoi s’agit-il ? Même si la Ligue trompe tout le monde en fanfaronnant que le championnat est formidable, ce premier terme ne doit évidemment pas être entendu dans son sens conjugal. La "fidélité" est un taux de remplissage des différents stades, calculé à l’aide d’un logiciel dénommé "isyFoot". On dirait un jeu pour Nintendo 8-bits dont le titre en anglais aurait été écrit par José Touré, mais il ne faut pas sous-estimer les informaticiens de la LFP, notamment ceux qui n’ont pas choisi ce métier par passion.

Comment agir ? Il paraît difficile de pirater le système informatique de la ligue, même avec l’aide des réseaux nîmois de Johnny Hacker. Afficher soudain un taux d’affluence de 98% au stade de l’Aube serait aussi discret qu’une banderole "Nous serons toujours avec vous" placardée aux quatre coins de Gerland.
Il convient donc d’inciter les spectateurs à se rendre réellement au stade. Bien sûr, il serait vain d’avancer des arguments fondés sur la qualité du jeu ("Ça sera un spectacle magique de tous les instants") étant donné que plus personne ne croit au Père Noël, et que, au mieux, "Troyes-Rennes" est le nombre d’animaux qui tirent son traîneau.
La logique à adopter est donc une démarche merchandising. Impossible à séduire par le jeu, le spectateur sera attiré par ce qui le fait craquer quand il reçoit une offre d’abonnement de France Football: non pas le journal en soi, évidemment, mais le cadeau qui va avec. Le radio-réveil ou la montre qui s’allume dans le noir seront simplement remplacés par des objets à même de faire frissonner le public d’un stade : maillots dédicacés, coupe de la Ligue des champions en aluminium, etc.


2. Animation
De quoi s’agit-il ?
Sous ce terme sont entendues "les animations mises en place dans les tribunes par le public". Les notes sont attribuées par les "partenaires médias" que sont RTL et l’USJSF, le syndicat des journalistes sportifs. Auteur d’un "Oh la la, Michel Pastor lance la ola à lui seul, ah non il se lève", Denis Balbir a déjà été récusé à quatre reprises.

Comment agir ? Les supporters soulignant en général que l’arbitrage est éculé et autres remarques désagréables, il paraît difficile de confier au public la gestion de l’animation dans les stades.
Une piste serait de s’inspirer de Max Guazzini, le président du Stade français, dont les initiatives en termes d’animation ne sont plus à démontrer. Celui qui pourrait faire arriver Gilbert Montagné sur un bateau pour prouver au PSG qu’il n’y a aucune honte à naviguer à vue, n’aurait aucune difficulté à transformer un match de foot en succursale du show-biz. Sans compter que Payet se sentirait chez lui.


3. Ambiance
De quoi s’agit-il ? Ce mot recouvre la capacité du public à jouer "le douzième homme", à travers notamment "la qualité et l’originalité des encouragements et chants et leur caractère entraînant sur le public au sens large". Là encore, les notes sont attribuées par les journalistes partenaires de l’opération.

Comment agir ? On note d’abord l’emploi de l’expression "public au sens large". Il est évident qu’une chanson, même remuante disco, qui ne fédèrerait pas une tribune entière doit être exclue: chant nazi, hymne à Fabien Barthez, etc.
Une idée ébouriffante serait que les publics s’échangent les chants d’encouragement. Ainsi, les visiteurs motiveraient l’équipe jouant à domicile, et inversement. Cette démarche, qui apporterait un soutien fort aux joueurs, est incontestablement originale.
Reste à prévenir les joueurs de l’AS Monaco, perturbés par les cris provenant d’un coin du stade Louis-II, ainsi que ceux de l’Olympique lyonnais, déstabilisés par des voix graves puisque poussés par des individus n’appartenant pas à la tranche 8-13 ans.


4. Bonus/Malus
De quoi s’agit-il? On se le demande. On lit que "le président de la Commission nationale mixte de sécurité et d’animation dans les stades de la Ligue s’appuiera sur un jury composé par ses soins pour affecter, à titre exceptionnel, un bonus ou un malus suite à des événements survenus dans le cadre d’un match". C’est un homme qui doit déterminer combien de points valent les doigts arrachés par un pétard d’un jeune pompier (3, apparemment) et des bagarres entre hooligans. C’est un homme triste qui donne parfois des points, comme à Lens parce que le public continuait de chanter malgré les quatre buts encaissés contre Lyon. Il est l’incarnation du mot "arbitraire". Il sourit car c’est le surnom que Jean-Michel Aulas donne aux hommes en noir.
Partager

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Hey @TwitterFrance, rends le @LiberoLyon. Bring back the @LiberoLyon. Traer de vuelta el @LiberoLyon. Riduci il… https://t.co/gNcuuBv3lV

RT @JulienMomont: Pour mieux connaître le jeu de Frenkie de Jong, extrait du Tacti'call réalisé en décembre : jeu de passes, cassage de li…

RT @lademivolee: Passer 1 mois sous le soleil de la Réunion et revenir sous la neige c'est déprimant. Mais voilà une petite consolation mad…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 01h25 - C. Moa : A part ça, j’ai trouvé très belle la passe décisive de Julian. Tout comme l’action en deux... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h15 - AKK, rends tes sets : Je ne comprends pas la remarque... nous, on a gagné le derby sans Tousart, Diop, Rafael, etc.... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 00h22 - Charterhouse11 : Évidemment. Mais comme Gasset/Laurent Blanc, toussa toussa... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 00h21 - Brian Hainaut : Lescure23/01/2019 à 18h04--------As-tu songé à rédiger tes mémoires ? De nos jours avec des... >>


Les enfants de la bulle

23/01/2019 à 23h53 - Hyoga : Cushaujourd'hui à 21h16Le Grand Prix d'Angoulème décerné à Rumiko Takahashi, alors ça c'est... >>


La L1, saison 2018/2019

23/01/2019 à 22h59 - balashov22 : A priori, ça a aussi un rapport avec sa volonté de permettre à sa compagne Karine Ferri de... >>


Foot et politique

23/01/2019 à 21h46 - Delamontagne est Belle : 2% de vieux staliniens?En réels staliniens, on doit être plus proches des 2ppm... >>


Bréviaire

23/01/2019 à 21h02 - De Gaulle Volant : Always on top« Kamara suspendu indéfiniment » (lequipe.fr) >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

23/01/2019 à 21h02 - liquido : Dans le genre questions post-match idiotes, il y a eu aussi (je résume): "y'a deux ans tu marchais... >>


Observatoire du journalisme sportif

23/01/2019 à 20h59 - De Gaulle Volant : Un titre on ne peut plus à propos dans les chrono de l’equipe :« Les attaquants du mercato... >>


Les brèves

L'hutu sportif

"Le houblon rwandais derrière Arsenal." (lequipe.fr)

Un p'tit jaune, Wayne ?

"Rooney arrêté pour ivresse publique." (lequipe.fr)

L'origine du Mondial féminin

"Ada Hegerberg, Ballon d'Or féminin : 'Il y aura toujours des cons'." (lequipe.fr)

Saint Gland

"La cinglante réponse de Franck Ribéry à ses détracteurs." (lequipe.fr)

Et on baise à 13?

"Neymar et 'ses' 26 femmes : la photo polémique." (elle.fr)