auteur
Jamel Attal

Du même auteur

Collectifs contre collections

Notre D1 offre à Sedan une première place bien méritée, et tout le monde s'interroge sur la morale de l'histoire. C'est pourtant une certaine logique qui l'emporte et jette un doute sur la gestion sportive des "gros" du championnat...
Partager
Est-il vraiment surprenant que ce soit le championnat de France qui voit aujourd'hui les petites équipes tenir la dragée haute aux grosses écuries? Que les valeurs collectives l'emportent ici sur la simple logique de l'argent?
Ceux qui veulent n'y voir que l'affaiblissement du championnat passent à côté de l'essentiel. Paris, Lyon ou Monaco disposent d'infrastructures et d'effectifs (tant en quantité qu'en qualité) qui devraient leur permettre de rivaliser au niveau européen et de dominer leur compétition nationale. Rennes, Lens ou Bordeaux sont également armés pour se dégager dans la hiérarchie.
Leurs difficultés à surclasser les équipes moins dotées s'expliquent d'abord par leurs propres carences: mauvais choix sportifs, manque de continuité, recrutements ratés... Pour faire tourner ces lourds orchestres symphoniques, tout doit être au diapason et nos ténors manquent peut-être d'expérience dans le management de telles entreprises.

L'évident resserrement des valeurs, dû en grande partie aux progrès techniques et tactiques des outsiders (voir Déclin du foot français: le démenti...), oblige les présumés favoris à marcher à plein régime. Or, on constate qu'en matière d'abnégation et d'engagement, ils accusent fréquemment un net déficit. Fascinés par la Ligue des champions, certains joueurs ont du mal à produire la même intensité d'effort dans les joutes nationales hebdomadaires. Alors que Troyes ou Lille jouent leur survie à chaque rencontre, et consacrent toute leur énergie au championnat, les "européens" sont condamnés à une délicate gestion des efforts.
Du côté de Paris ou Monaco par exemple, les stars sont-elles prêtes au combat? Leur confort matériel, leurs plans de carrière, leur tendance à n'être que de passage dans les clubs sont autant de raisons de douter de la constance de leur motivation. La fragilité psychologique, le mental déficient sont des symptômes fréquents au camp des Loges, à la Commanderie ou à la Turbie, qui compromettent l'expression pleine et entière du potentiel de ces formations.
Le parallèle est vite fait avec des équipes comme l'Inter ou Chelsea qui collectionnent les individualités mais ont du mal à les faire jouer ensemble et n'arrivent pas à enclencher une dynamique de groupe. A Nantes ou Sedan, l'équipe comprend une ossature avec des éléments qui jouent ensemble depuis des années. Le différentiel, net sur le papier, disparaît alors souvent sur les pelouses quand ces équipes solidaires, parfaitement rodées tactiquement, s'attaquent sans complexes à leurs prestigieux opposants. Voilà même qui pourrait être un programme à suivre pour nos engagés européens, lesquels seraient bien inspirés d'adopter cette attitude à l'échelle continentale...

Bien sûr, tout le monde glose aujourd'hui, nous y compris, sur la symbolique trop évidente de ce classement, alors qu'il est provisoire et pourra être plus tard largement contredit. Dans un championnat comme dans la Ligue des champions, la différence se fait à terme moins sur les qualités techniques que sur d'autres facteurs liés aux moyens financiers, comme la taille des effectifs ou l'efficacité des infrastructures qui permettent de tenir la distance et de gérer les compétitions... Mais les Aulas, Perpère Pinault ou Campora devraient s'inquiéter du faible rendement de leurs investissements sur les terrains nationaux, où leurs clubs jouent encore l'essentiel de leurs destins sportifs.
Et bonne chance à Sedan, qu'on imagine déjà en train de croquer la Lazio ou le Real!

Partager

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Christophe Zemmour & Richard N
2019-06-24

Adios Niño

Passe en retraite – L'attaquant espagnol Fernando Torres a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière. Une aventure qui venait d’avoir dix-huit ans et qui restera empreinte d’une infinie douceur.


Christophe Zemmour
2019-05-14

Reds ahead redemption

La saison de Premier League s’est achevée sur une note frustrante pour Liverpool, dauphin de City malgré 97 points. Il ne faut pourtant pas oublier à quel point cette campagne fut brillante et qu’elle ne marque peut-être qu’une étape.


Philippe Rodier
2019-05-10

Diego Simeone et Claudio Ranieri, influences oubliées ?

De tout temps, les exploits ont existé dans le football. Essayons tout de même de remonter l’horloge pour comprendre comment la machine s’est emballée.


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 02h56 - Classico : - Ouais, très bon feeling avec Gueye. - En fonction de la durée des indisponibilités de cavani... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h00 - Run : Au Camp Nou il y a 6 mois, on prenait quel tarif ? >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 01h38 - Redalert : Les gains marginaux vous suffisent pour l'instant pour être 2ème et si vous gagnez contre l'OM... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 01h34 - Redalert : Mendy fait aussi 2 beaux arrêts mais une fois le pénalty arrêté (et un peu mal tiré par... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 00h53 - Moravcik dans les prés : Eh ben la stratégie Euro 2012 se poursuit : Cabaye arrive, parait-il.Normalement Ménez et Gameiro... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h31 - Nos meilleures Sané : - 4 points en 3 matchs, dont 2 à l'extérieur- 2 buts ce w-e venant de 2 recrues- des recrues qui... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h27 - Luis Caroll : Trickyaujourd'hui à 00h11Ou alors on s’en fout, tout est dans tout---C'est très précisément... >>


Lost horizons

25/08/2019 à 23h35 - SocRaïtes : Avec un bouquin de S. King ! >>


Observatoire de la violence dans le football

25/08/2019 à 23h34 - Easy Sider : Tricky,Certes pas que le foot. Mais les ultras c'est quand même très pratique quand on appartient... >>


Observatoire du journalisme sportif

25/08/2019 à 23h29 - Mik Mortsllak : Kiplé évoque rapidement le championnat portugais et le choc de la 3ème journée Benfica-Porto,... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)