auteur
Osvaldo Piazzolla

@osvaldopiazzoll


Du même auteur

> article précédent

Revue de stress #85

Ce que racontent les Football Leaks… et ce qu’elles ne racontent pas

Si les révélations quotidiennes permettent de mettre en lumière des pratiques plus que douteuses, l'attention se focalise beaucoup plus sur les joueurs alors que c'est au-dessus d'eux qu'ont lieu les plus grossescombines...

Partager

 

* * * Article initialement publié sur The Conversation * * *

 

Entendons-nous bien: je crois sincèrement que la révélation de l’affaire des "Football Leaks" est une entreprise salutaire au sens où elle met en lumière un football dont tout le monde soupçonne les problèmes, mais que tout le monde préfère ne pas voir. C’est aussi un acte de whistleblowing très courageux, et une enquête tout aussi courageuse de la part des journalistes du consortium parce que les milieux qu’elle aborde sont parfois proches du grand banditisme. Enfin, c’est une entreprise salutaire parce qu’elle doit affronter une forme de déni de la part des habituels chiens de garde de l’ordre médiatique établi. Mais plusieurs jours après les premières révélations, et à la lumière de ce qui est sorti jusqu’ici dans le feuilleton orchestré par les différentes publications, la narration des Football Leaks me pose un problème.

 

 

Un récit problématique

Oui, il s’agit d’une narration. Même quand on martèle que "ce sont des faits". Vous voulez des Football Leaks qui ressemblent le plus possible à des faits? "John", la fameuse source à l’origine de l’affaire, tient un blog depuis plus d’un an et balance régulièrement des fichiers PDF de contrats, sans autre explication. C’est aussi une narration (dans les choix et dans le timing), mais frugale: difficile à exploiter si on n’est pas au cœur même de ces affaires.

 

 

 

Or, la narration choisie par Mediapart est celle de l’évasion fiscale. Elle est indubitable. Elle est gigantesque. Mais elle n’est qu’un épiphénomène par rapport à l’horreur financière globale que représentent les managers de joueurs, Gestifute et Jorge Mendes, Doyen et Nelio Lucas, et leurs collègues. On objectera qu’il faut bien attaquer l’hydre par un côté. Le problème est que ce côté, cette façon de raconter l’histoire place les joueurs de football (réduits aux quelques super-héros à déboulonner) dans le rôle de méchants qui abusent la société (et les contribuables), et l’État dans le rôle du mari trompé.

 

 

L’esclavage dans le foot…

Un exemple: Josuha Guilavogui a été transféré par l’AS Saint-Étienne à l’Atlético Madrid fin août 2013. Il était à l’époque nouvel international français et son salaire ferait pâlir d’envie 90% des joueurs de football professionnels de la planète. Mais ce transfert soudain avait surpris les observateurs. Guilavogui n’avait aucune intention de quitter l’ASSE. L’Atlético Madrid ne l’a ensuite quasiment pas fait jouer. Et pour cause: le joueur appartient en fait à Doyen qui le place dans des clubs, même si ceux-ci n’y voient aucun intérêt sportif.

 

Josuha a du quitter son club formateur en 48 heures et en pleurant pour aller dans un club qui ne voulait pas de lui. Je ne sais pas si Josuha paye bien ses impôts et dans quel pays. Son histoire n’est pas celle d’un réfugié qui meurt à Lampedusa en croyant pouvoir devenir riche en jouant au foot. Mais il est l’exemple d’une condition professionnelle qui est devenue de plus en proche de l’esclavage, et cette condition désastreuse est masquée quand on choisit de ne parler que des caprices et des évasions fiscales des superstars.

 

 

Et l’État dans cette histoire est bien plus souvent le complice que le perdant. Comme le rappelle Dominique Rousseau, la fiscalisation des droits à l’image est l’objet constant de négociations pour rendre le pays "attractif". Pire encore, comme l’écrit Sébastien Fleuriel, les décisions des tribunaux condamnant les pratiques contractuelles des clubs de football provoquent de nouvelles lois destinées à fragiliser encore plus les contrats des footballeurs professionnels. Attendons ce que nous réserve la suite des divulgations des Football Leaks. Espérons que dans deux téraoctets de données, il y ait autre chose que des déclarations d’impôts.

 

The Conversation

Partager

La politique et le droit


Antoine Duval
2016-12-22

Les Football Leaks, Bosman et la folle mondialisation du football

Opportunités de régulations et de réformes, les révélations qui tombent chaque jour peuvent mettre un terme brutal à la folle économie du foot. À condition de le vouloir...


Jérôme Latta
2016-12-05

Football Leaks : ce que le football est devenu

Une Balle dans le pied – Les Football Leaks obligent à considérer frontalement ce que les évolutions économiques du football ont fait de lui… et à quel point il est le symptôme de pathologies plus globales. 


Plumitif
2016-10-05

Affaire Allardyce : les indignations sélectives de l'Angleterre du foot

Fonds offshore, défiscalisation à outrance, conflits d'intérêts, montages opaques: dans le football anglais, dérégulation et absence de contrôle favorisent bien d’autres comportements à la marge ou délictueux que ceux révélés par l'affaire du sélectionneur. 


>> tous les épisodes du thème "La politique et le droit"

Sur le fil

RT @VuduBancPodcast: Nouveau @VuduBancPodcast en ligne ! Episode 27 sur #OM, #PSG, #Atletico, #Barça et #Roma. Nous écouter >>> https://t.…

RT @remidupre: FIFA : « Infantino a adopté la même stratégie que Blatter » https://t.co/M7s6d8X3HL via @lemondefr

Le foot européen sous l’empire de la mondialisation, par @DomRousseauBlog - https://t.co/x5Xs1r40Yk

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 13h22 - Christ en Gourcuff : Ce soir c'est Coupe de France! A l'inverse de 50% de mes cofilaires réguliers, je ne crois pas... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h07 - gimlifilsdegloin : Personne ne considère ce score comme sain. Prévisible, malheureusement oui, dans le sens où le... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 12h55 - Run : Vu les temps des secteurs de LH ce matin et les conditions, on n'est pas loin de penser qu'il... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 12h51 - Milan de solitude : Je suis moi aussi consterné par le niveau de la campagne. Nous, les Cahiers du football, pourrions... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 12h34 - dugamaniac : Ca s'améliore sur ce point pour le moment. Pour NmS, la photo de Prior avec la CFA. Tabouret... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 12h24 - balashov22 : lyes215 aujourd'hui à 12h04 Un match nul en vingt-six rencontres, on est sur les bases du... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 12h24 - Tonton Danijel : C'est mieux réparti pour les télés. J'y vois aussi un avantage: cela impose des semaines... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 11h45 - Metzallica : Je n'ai pas vu assez de matchs de Leicester cette saison pour me faire une idée sur qui a surnagé... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 11h36 - theviking : Tu fais référence à Henry Rousseau, bloqué à Houston et pas loin d'avoir été expulsé ?... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h03 - Tricky : 200 dolls d'amende et de la réhab, il a plaidé coupable. (et oui, on verra pour Embiid) >>


Les brèves

Les anges chez les ch'tis

Brésil: "Gabriel est arrivé à Lille." (sambafoot.com)

Cloué au lit

"Fracture du métatarse pour Jesus." (lequipe.fr)

Bobigny Charlton

"Messi aime Lanus et le prouve." (sports.fr)

Scotch Potato

"25 ans après leur séparation, il cloue un chaton sur la porte de son ex-amie." (leparisien.fr)

Acharnement thérapeutique

"Mourinho pique encore Martial." (lequipe.fr)