auteur
Christophe Zemmour

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #120

> article précédent

« Ils sont sur la Breizh »

> article précédent

Un vert brisé

Carragher, au fer rouge

Passe en retraite – L'indéfectible défenseur de Liverpool arrête le football: retour sur une carrière marquée par ses tacles et sa fidélité aux Reds.

Partager


L’annonce avait été faite sur le site officiel du Liverpool FC le 7 février 2013 par l’intéressé lui-même. Après avoir passé des décennies à stopper les attaques adverses, Jamie Carragher l’a fait avec sa carrière le 19 mai contre Queens Park Rangers. Une aventure monogame avec les Reds faite de travail, d’assiduité, d’abnégation et de caractère.
 


Scouse toujours

Jamie Carragher partage un point commun avec Raúl González Blanco. Certainement pas le sens du but et la technique du joueur espagnol, mais plutôt la particularité d’être devenu un membre fidèle et respecté du club voisin et rival de celui qu’il supportait durant son enfance. Né à Bootle le 28 janvier 1978, Carragher est fan d’Everton avant d’intégrer le Liverpool FC en 1990. Il remporte la FA Youth Cup en 1996 avec un ami nommé Michael Owen. Les deux compères connaitront leur année commune la plus faste en 2001, avec cinq trophées remportés: League Cup, Cup, Coupe de l’UEFA, Supercoupe d’Europe et Charity Shield.

 


 

Mais bien au-delà du club, Jamie est un homme de la ville des bords de la Mersey, un accent scouser bien prononcé – voir cette vidéo "Jamie Carragher Butchers the English Language (with subtitles)" –, un mariage avec son amour de jeunesse. Pour ses actes de charité locale, il a remporté le Freedom of the Borough of Sefton et s'est vu décerner un poste honorifique au sein de l’Université John Moores en 2012. Il apparait également en 2005 dans un clip vidéo du groupe liverpudlien Just 3 destiné au combat anti-bully (harcèlement des enfants). Lors des élections à la présidence du Labour Party de 2010, il fait partie des soutiens d’Andy Burnham.
 


Bad guy

Cependant, Carragher est une forte personnalité qui n’a pas échappé aux controverses. Le 6 mars 2011, il commet une faute qui blesse Nani lors d’un match face à Manchester United. Ses excuses resteront à la porte des vestiaires des Red Devils, le staff ne lui donnant pas l’autorisation d’y pénétrer. Il fit de même avec son coéquipier Rigobert Song lors d’un entrainement où les moqueries du Camerounais au sujet de sa manière de défendre l’avaient excédé. Mais ici, point de demande de pardon, puisque Carragher n’hésitera pas à se vanter de l’épisode et à traiter Song de “soft cunt”. En 2003, c’est lui la victime d’un tacle de Lucas Neill qui lui vaut une fracture à la jambe. Dans sa biographie Carra, il confie que certains de ses amis proches projetaient de s’occuper “personnellement” du défenseur australien. L’agression aurait été annulée du fait de la présence sur les lieux de David Thompson, ancien coéquipier que le scouser a voulu protéger en lui évitant d’être témoin.
 

Carra est un bagarreur, sur et en-dehors du terrain. Le 28 février 2008, il est arrêté après une altercation avec un copain d’enfance qui a éclaté à la sortie d’une école proche de son domicile. Il écope d'une amende, comme lorsqu’il jette une pièce à des supporters d’Arsenal en janvier 2002. Il s’est dit que ses relations avec Rafael Benítez ont clairement décliné lors des derniers jours du technicien espagnol à la tête des Reds, le joueur n’appréciant pas le comportement de ce dernier avec les managers adverses. Dans cette affaire, comme pour celle de la bagarre de l’école, le club de Liverpool a fait le dos rond et s’est abstenu de commenter plus avant, afin de ne pas rompre l’équilibre entre le numéro 23 et ses dirigeants.
 


Gueule de plouc

Sur le terrain également, Carragher trimballe sa gueule creusée de teigneux, son labeur, sa coupe de cheveux paresseuse. Il ne fait clairement pas partie de ces joueurs au port altier, beaux à regarder balle au pied. Avec son physique désarticulé et ses membres amples, Jamie est un footballeur au style ouvrier, fait de duels, de simplicité, voire de maladresse. Il a par exemple marqué plus de csc que de buts au cours de sa carrière (7 contre 5). Ainsi, mesurer la valeur de Carragher par la statistique ne serait pas forcément lui rendre service, sauf si l'on note ses 191 clean sheets en Premier League – un nombre inférieur à ceux de Lampard ou Giggs, mais d’autant plus gratifiant et significatif pour un joueur au registre défensif comme lui.
 

Son bilan en équipe nationale d’Angleterre est ainsi plutôt mitigé. Avec 38 sélections seulement, Carragher a souffert d’un manque de reconnaissance et de la concurrence avec ses contemporains, malgré sa polyvalence. La faute probablement à son registre technique et tactique moins étoffé, qui le fera passer derrière Terry, Campbell, King et Ferdinand en défense centrale, Cole et Neville sur les côtés et Hargreaves, Gerrard ou Lampard au milieu. Comme ces deux derniers, il rate son tir au but en quart de finale du Mondial 2006 face au Portugal. Un tournoi au cours duquel il sera titulaire deux fois, prenant d’abord la place de Neville puis la perdant au profit de Hargreaves. En 2010, il remplace King en cours de match face aux États-Unis et dispute l'intégralité de la rencontre face à l’Algérie, avant de ne plus réapparaitre. Le Jamie des Three Lions n'aura pas eu l'assiduité de son homologue des Reds.
 


Rustique et fidèle

Pourtant, le numéro 23 de Liverpool est le genre de joueur avec lequel on peut partir à la guerre, prêt à s'arracher un bras ou à jeter sa mère dans le but pour empêcher le ballon d'y entrer. Un courage inaltérable qui lui a permis d'être un acteur important des succès des Reds au cours des années 2000. Lors de la finale de C1 2005 face au Milan, son tacle en extension désespéré rate le ballon de Kaká pour Crespo, mais il fait montre d’une vaillance constante qui contribuera à préserver un espoir de victoire. Avec Steven Gerrard, l'autre figure locale contemporaine du club, ils décrochent ce soir-là le plus beau succès de leur carrière. Faute d’avoir pu remporter ce titre de champion d'Angleterre inatteignable, malgré les 86 points de 2009 [1].
 

Carragher est un joueur purement défensif dont la polyvalence a été bien pratique pour ses coaches. Cependant, ce sont ses performances en charnière centrale qui ont fait ses plus belles heures. Élu meilleur joueur de Liverpool en 2005 et 2007, années où les Reds sont allés le plus loin en C1, il a formé des duos avec Sami Hyypiä, Martin Škrtel et Daniel Agger d'une grande qualité athlétique. Carragher est de ces footballeurs forts et sérieux au marquage, durs et rigoureux sur l’homme, volontiers tacleurs, très bons dans le domaine aérien, et très classiques et sobres dans la relance. L'histoire récente de la Ligue des champions s'est étoffée de ses duels à très haute intensité avec Didier Drogba.
 

Lieutenant gueulard, fiable et fidèle, au service du collectif, Carragher est un combattant qui force le respect et la sympathie, comme à l'occasion de cet amusant penalty marqué contre son camp lors d'un match de gala entre Liverpool et Everton (au profit de son association Jamie Carragher 23, qui vient en aide aux enfants pauvres de la ville). Un parfait trait d'union entre ses deux clubs de cœur et un résumé en forme de clin d'œil de son histoire de joueur et d'homme.
 


[1] Manchester United finira quatre longueurs devant les Reds.

 

 

Partager

> sur le même thème

In Bed With le PSG : N.

Passe en retraite


et alors, Richard N et Christophe Zemmour
2016-05-18

Luca rallie

Passe en retraite – Luca Toni met à trente-huit ans un terme à une carrière où il a davantage soigné sa popularité que son palmarès. Le champion du monde 2006 laisse l’image d’un joueur volage mais attachant.


Richard N et Christophe Zemmour
2016-03-16

Pirès, le bon Robert

Passe en retraite – C’est donc Robert Pirès qui fut le dernier des champions du monde 1998 à mettre fin à sa carrière. À quarante-deux ans, il laisse l’image d’un joueur spectaculaire, offensif et terriblement attachant.


Christophe Zemmour et Richard N
2015-11-20

Raúl, l’ange devenu Real

Passe en retraite – Un autre seigneur des années 90-2000 se retire. On n’oubliera ni la grâce, ni la classe de Raúl González Blanco, légende du Real Madrid, joueur unique, footballeur éternel.


>> tous les épisodes de la série "Passe en retraite"

Sur le fil

"Seuls 30% des abonnés n’ont pas pu voir le match et ma gueule dans les tribunes." https://t.co/bSjOyE8EnZ

"On peut pas discuter avec eux." Alors: - c’est pas ça, "discuter"; - les arbitres sont pas là pour "discuter"; - t… https://t.co/jwgn3dbw68

RT @WillyTheKiid: « J’ai vu dans les yeux de M.Buquet un triangle avec un œil au milieu. Je l’ai vu de mes propres yeux » Mbappé furieux en…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Le Calcio, du foot qui te botte

aujourd'hui à 08h12 - Tricky : (ah je me souviens il était extraordinaire sur Championship Manager 4 -le prédécesseur de... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 08h06 - Tricky : Ah oui j'ai regardé contre Lillard & co, et comment dire ? Ca faisait longtemps que je n'avais pas... >>


Les enfants de la bulle

aujourd'hui à 07h44 - le Bleu : Je n'ai pas d'autres séries en tête.---Ben... Tintin ?Parce qu'on fait quand même sa... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 05h26 - Run : Bah, l’ingenieur n’a pas rattrappe les plus de 10 secondes sur Vettel...Par aileurs, la... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h32 - LYon Indomptable : Il nous casse les bonbons le Trezeguet du pauvre, notre cantatrice blonde dominicaine, à garder... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 01h50 - Lucho Gonzealaise : Ce qui me choque, c'est surtout la façon dont c'est dit. Effectivement, ce n'est pas le premier et... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 01h17 - Kurby Bocanda Barcelona : Non mais c'est le soulagement, à un moment j'ai eu peur qu'on se fasse griller par Rennes.Et puis... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h56 - L'héroïk Cana : Aaah c'est vrai qu'il est usant ce sport ...C'était beau mais ça finit sale, comme trop souvent... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h30 - impoli gone : 85mn pour raconter 45s de film, 78 plans et 52 coupes.Super documentaire ce soir sur Arte qui... >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 00h19 - De Gaulle Volant : Deux actes, oui. >>


Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)