auteur
Christophe Kuchly


Dé-Manager, qui parle dans Vu du Banc et écrit pour l'AFP et dans La Voix du Nord.


Du même auteur

> déconnerie

L'analyse en carton

Cacamiseta 2015 : les candidats

Pour la sixième année, Lucarne opposée organise l’élection du maillot le plus moche de la saison. Comme chaque année, les candidats se sont surpassés avec la complicité de leurs équipementiers. 

Partager

 

L’an dernier, Liverpool avait survolé l’élection organisée par Lucarne opposée grâce à la complémentarité de ses tenues, chacune pouvant postuler individuellement au titre suprême. L’équipementier Warrior nous avait soufflé devant son enthousiasme créatif, et l'on attendait fébrilement depuis les successeurs potentiels.

 


Power rayure et Force fluo

Première nouvelle: le tenant défendra son titre (auquel ne peuvent prétendre, rappelons-le, que les clubs des D1 européennes). Il n’est certes pas favori, mais son pari de la rayure tricolore en diagonale est en mesure de séduire les fans de carrelage. Outre Liverpool, un autre grand club anglais est au rendez-vous: Arsenal. Là aussi, la rayure est à l’honneur. Mais comme le dégradé de bleus était un peu trop sobre, il a été agrémenté de fines bandes vertes fluo tout à fait dans l’ambiance. Un coup de panache à saluer.

 

 

Le fluo est évidemment l’un des héros de cette édition 2015. Il forme même un ensemble unique, indivisible. Car ils sont six maillots à être victimes de la flemme de la marque Nike, laquelle a fait des tenues third une déclinaison des stabilos sans chercher l’inspiration bien plus loin. La Juventus est force verte, Barcelone force jaune, l’Inter force bleue, Galatasaray est pourpre, Paris rouge et Manchester City violet. Question respect de l’identité chromatique du club on repassera, mais, après tout, ce n’est quand même pas la faute de l’équipementier s’il n’existe pas de stabilo noir et blanc...

 


Passage au mixeur

Bordeaux, habitué de l’élection, se devait d’être de la partie. On vous avait fait l’éloge de leur accoutrement il y a deux ans. Après ce podium bien mérité, l’an dernier voyait les Girondins ne terminer que cinquièmes. Pour faire mieux, Puma a mis un peu de tout, passé au mixeur et livré un maillot tricolore avec un beau logo en son centre, des diagonales et l’incontournable scapulaire. Le candidat bordelais paraît pourtant presque sobre en comparaison de Boavista, qui milite pour l’introduction de la Formule 1 aux JO avec une tenue dorée ponctuée de damiers sur les flancs. Pour un dernier tour de piste victorieux? Du côté de Wolfsburg, c’est ambiance morpion avec une croix verte et blanche sur fond bleu. Quand la couleur sublime le motif…


Mais certains sont allés beaucoup plus loin que la simple allusion et ont carrément fait n’importe quoi avec les pots de peinture. Saint-Mirren et Porto, les deux coupables, ont d’ailleurs tenté l’expérience sur plusieurs tenues. Ce serait dommage que de jolies idées passent à la trappe. Difficile d’expliquer le carnage avec des mots. En vrac, on retiendra du jaune et des rayures d’un côté, du rose fluo et un patchwork ambiance camouflage de l’autre. L’acte de candidature est presque trop voyant, mais impossible de snober de telles œuvres.

 

Pour l’amour de l’art, votez ici.


Retrouvez les présentations détaillées chez LO
Les anglais
Les fluos
Bordeaux, Boavista et Wolfsburg
Les combos
Les "bien au chaud"

Partager

Cultures football


Nicolas Tessier
2019-10-09

Fautes ! (de langage)

Exercice – Les footballeurs sont accusés de maltraiter la langue, mais avec quoi peut-on mesurer cette maltraitance? Exploration des "(sic)" qui marquent leurs fautes. 


Les Dé-Managers
2019-10-08

“L’Odyssée du 10”, un livre au cœur du jeu

Troisième ouvrage des Dé-Managers, L’Odyssée du 10 (sortie le 24/10) propose une plongée dans le mythe et l'histoire technico-tactique du numéro 10.


Richard N
2019-09-03

Netto, retour de bâton

Après les fameux bâtons de Nasazzi et de Bourbotte, voici… le bâton de Netto, qui démarre lors de la première finale du Championnat d’Europe en 1960. Making of. 


>> tous les épisodes du thème "Cultures football"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)