auteurs
Jérôme Latta et Christophe Zemmour

> article suivant

Libres arbitres

> article précédent

Un cadavre dans le Blaquart

Biélorussie-France : les gars

Engoncés dans leur maillot de fête foraine, les Bleus n'ont pas surclassé des Biélorusses déguisés en Sedanais.
Partager
Trompé par la trajectoire du coup franc sur le but biélorusse, Lloris n'a eu qu'à claquer en corner une frappe violente de Chitov (14e) et se coucher sur un tir lointain du même latéral (24e).

Un tacle trop court dès la 4e minute qui oblige Rami à le couvrir, une passe expédiée en touche (18e): Sakho a basculé assez vite dans une fébrilité dont il a mis du temps à sortir. Sa première titularisation restera une expérience douloureuse, à rebours des éloges dont il a été couvert cette saison.
Une bonne tête sur corner (62e).
À peine mieux inspiré malgré quelques interventions d'urgence, Rami s'est égaré dans un tacle grotesque qui a provoqué le coup franc victorieux. Une belle ouverture en profondeur pour Nasri (68e) et des duels aériens remportés: pas de quoi sauver la prestation de la charnière.

bie_fra_2.jpg

Abidal est complètement guéri: on l'a retrouvé tel qu'en lui-même, en gaffeur invétéré. Pas de penalty provoqué cette fois, mais un csc limpide. Un peu malmené défensivement, il s'est très peu porté vers l'avant, renonçant à s'empêtrer dans la nase biélorusse.
Sanctionné d'un jaune pour un tirage de short dès la 24e minute, Sagna a produit un match convenable, ponctué du débordement et du centre amenant l'égalisation française.

Avec des fautes d'emblée et une passe complètement ratée (10e), Alou Diarra a lui aussi entamé la rencontre à l'envers, avant de poursuivre dans une certaine médiocrité. Lent avec le ballon et dépassé sans, il a contribué à l'indigence de l'entrejeu. Sa titularisation et sa probable élévation au statut de capitaine laissent songeur après une saison aussi médiocre au sein des Girondins. Il n'a rien fait pour dissiper les doutes.
Probablement à court de forme, Diaby n'a brièvement quitté l'anonymat que pour partir en dribbles (et en contres favorables) dans la surface sans parvenir à décocher un tir crédible (64e). Il n'a quasiment jamais percuté, ni trouvé les décalages au milieu de terrain.

Nasri a surnagé, mais son match est resté laborieux, trouvant fort peu de solutions même quand il redescendait pour porter les ballons. Seule son entente avec Benzema a été satisfaisante, à l'image de ces une-deux réalisés en fin de première période ou de cette remise potentiellement décisive pour le Madrilène (68e). Le Gunner n'a pas vraiment justifié son titre de meneur de jeu.

bie_fra_3.jpg

Ratant un nombre considérable de duels et à peu près incapable de réussir à combiner avec ses partenaires, Ribéry a été d'une inutilité probablement jamais atteinte au cours de sa carrière internationale et, souvent placé à gauche, il n'y a rien démontré. Il a fait illusion durant deux minutes avec deux vagues tirs (à côté et contré, 37e et 38e). Quand Benzema le trouve enfin, il est hors-jeu (57e). Allez, il a correctement tiré quelques corners.
Buteur (d'un geste impeccable), Malouda enjolive ainsi une prestation terne par ailleurs, même s'il a évolué un cran au-dessus de la moyenne et essayé de faire jouer ses camarades. Meilleur à droite que Ribéry à gauche (c'est dire), il a parfois trouvé des ouvertures (joli lancement de Sagna, 88e).

Sa contribution au but plaide aussi en faveur de Benzema, qui a donné l'impression de vouloir se battre et proposer des solutions. Il a toutefois été maladroit devant le but (tir au-dessus, 30e, volée dévissée au second poteau, 34e, frappes sur le gardien, 65e et 68e), quand il n'a pas été égoïste (crochets superflus et tir au pigeon, 62e).



Les autres gars

Composition
Verenko – Chitov, Martynovitch, Verkhovtsov, Bardachov – Omelyantchouk, Tigorev – Putsila (Kislyak, 86e), Kalachov (V.Hleb, 90e), Trubila – Varankov.

Globalement peu sollicité, Sergej Verenko a oscillé dans son jeu à terre entre bonnes sorties dans les pieds, vigilance sur des frappes écrasées, sauvetage de corner en trois temps et à quatre pattes (79e) et difficultés sur sa droite (22e, 38e). Dans les airs, il a été devancé par Diarra (35e) qui n’a pas trouvé le cadre, comme Benzema par deux fois (30e, 62e).

La défense centrale composée de Aleksandr Martynovitch et de Dmitry Verkhovtsov a veillé au grain en couvrant et en dégageant la plupart des centres français qui atterrissaient dans leur surface de réparation. Les latéraux Maksim Bardachov et Igor Chitov ont proposé une prestation défensive différente, le premier étant, sur l’action qui amène le but français, aspiré sur la déviation pour Sagna et en retard ensuite sur Malouda (22e), et le second étant impeccable dans les airs et les duels, notamment face à Ribéry. Ils ont tous deux tenté leur chance au but du gauche (69e et 14e).

Très propre dans les transmissions et disciplinée dans le pressing et la couverture, la paire de demis défensifs Syarhey Omelyantchouk-Yan Tigorev a bien rempli son rôle en empêchant le milieu français de s’exprimer et a su apporter le surnombre quelquefois (59e, 86e). Combatifs, énergiques et premiers défenseurs de leur équipe, Timofei Kalach(nik)ov et Vitalij Trubila ont bien aidé leurs latéraux respectifs, ont tenté de percuter et de tirer au but (4e, 15e). C’est d’ailleurs sur un coup-franc frappé fort dans les six mètres français par le premier cité que vient le but biélorusse (20e).

Anton Putsila a lui essayé de créer une liaison avec son attaquant de pointe Andrei Varankov, qui a marié élégance et efficacité dans son jeu en pivot, sa protection de balle, ses décrochages et ses orientations. Malheureusement, il n’a pas pu être vraiment dangereux face au but et a dû se contenter d’une tête lointaine inoffensive (10e).


LE SOMMEIL SE LÈVE À L'EST
La nalyseLes observations en vracLe match de TF1Vu du forum
Partager

> sur le même thème

Le sommeil se lève à l'Est

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


MinusGermain
2020-09-10

Zones blanches pour les Bleus

Infographies – Huit départements n'ont jamais fourni d'internationaux à l'équipe de France. Explorons ces déserts footballistiques et recensons leurs représentants chez les pros. 


Jérôme Latta
2020-07-29

Revoir Guadalajara

Une Balle dans le pied – Qu’est-ce qui fait le mythe d’un match comme France-Brésil 1986, faut-il sortir de la légende du football une rencontre qui y est entrée, que peut-il en rester ?

 


Mevatlav Ekraspeck
2020-06-11

1986-1990 : les années noires des Bleus

[Épisode 1/3] Quand l'ère Platini s'achève, l'équipe de France plonge dans un tunnel de quatre années ratées. De nombreux joueurs y laisseront leur peau d'internationaux. 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Le forum

Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h52 - Brian Hainaut : L'occasion de retourner au ciné : http://www.davduf.net/toutes-les-avant-premieres >>


La Route de l'Orient

23/09/2020 à 23h43 - Tricky : (Pardon, mais l’Olivier le plus célèbre, ce n’est pas le forumiste ?) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

23/09/2020 à 23h32 - Julow : Oui, on pourrait remettre ça, quand tu en auras le loisir, Milan. C'est quand même tellement... >>


Foot et politique

23/09/2020 à 23h10 - Tricky : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 22h36———-Ca m’a frappé: je me suis tapé tout le discours... >>


Dans le haut du panier

23/09/2020 à 23h02 - Tricky : Ah non c’est moi qui me suis mélangé les pinceaux entre 0-2 et 1-3.A part ça, pourquoi Jaylen... >>


In barry we trust

23/09/2020 à 22h57 - manuFoU : Ils ont encaissé plus de points qu’ils n’en ont marqué (et accessoirement ils ont oublié de... >>


Premier League et foot anglais

23/09/2020 à 22h52 - Özil paradisiaque : En fait, si je lis bien le tableau ça devrait être Liverpool à Anfield.Joli tableau. >>


Bréviaire

23/09/2020 à 22h46 - Raïeaïeïe : Merlu sous gravillon"Andrew Gravillon se rapproche de Lorient" (footmercato.fr)....Oui je sais foot... >>


Le fil éclectique

23/09/2020 à 22h46 - L'amour Durix : Spafo.Le fait est que ma MED a pour but de récupérer une certaine somme d'argent, et du coup... >>


Aimons la Science

23/09/2020 à 22h35 - suppdebastille : En tout cas il y a une nouveauté aujourd'hui, c'est que le développeur des viz cartographiques au... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)