> article suivant

Une Coupe du monde sous VAR

> article précédent

Les Cahiers, numéro 11

> article précédent

Le Feuilleton de la L1, épisode XVI

Ballon de Plomb 2004 : la campagne

Le trophée le moins prestigieux du foot européen a déchaîné les passions et l'éloquence de nos lecteurs, en prose ou en rime. Best of des tribuns du Forum.
Partager
=>> Réaction de john carton - lundi 8 novembre 2004 - 08h57 Monsieur Rool est un usurpateur ! Non seulement il se montre incapable de prendre un bon rouge depuis le début de la saison mais en plus il affiche une attitude volontaire et efficace ! Pas de semelles volantes vers d'appétissantes carotides, pas de cisaillages de tendres chevilles... Que dalle... Non, ce monsieur Rool n'a rien à faire dans cette sélection... =>> Réaction de forezjohn - lundi 8 novembre 2004 - 13h38 À mon avis, Fiorèse va écraser la concurrence, sa classe de milieu droit fantomatique lui permet de se camoufler dans le maillot blanc des azuréens. Son transfert rocambolesque est digne de plus grands romans-photos, d'aucun objectera que c'est le travail de toute une équipe et que tout cela n'aurait pu être possible sans les concours primordiaux de messieurs Anigo, Halilhodzic, etc. Mais Fabrice, par son jeu, a su transformer une banale histoire d'argent en psychodrame dont le pathos dépasse largement l'imagination des plus grands tragédiens grecs : Antigone et Électre à côté, c'est les Bisounours à Disneyland. =>> Réaction de Dave O'Brien - mardi 9 novembre 2004 - 09h27 Je rappelle que le premier Ballon de Plomb est allé à Francis Llacer : cette mirifique récompense doit donc être décernée à un individu qui, certes, semble techniquement inadapté au football, mais qui l'insulte aussi moralement parlant. Ne faites donc pas une mauvaise action en stigmatisant la piètre carrière d'un pauvre diable ! Avez-vous pensé à ce que, mentalement, cette distinction lui ferait ? Cela détruirait le peu de confiance qui lui reste. Etes-vous à ce point dénué de la plus petite once de charité ? Non seulement Fiorèse, à tout point de vue, correspond à nos critères, mais, sur le plan psychologique, après tout ce qu'il a subi dernièrement, il saura encaisser parfaitement cette avanie supplémentaire. Ne soyez pas complice : votez Fabrice. =>> Réaction de Ric@rdo Baggio - mardi 9 novembre 2004 - 11h04 Ou comme le disent si bien les supporters du Parc: Ronnie pour une nuit, Dagui pour la vie. =>> Réaction de Jabberwocky - mardi 9 novembre 2004 - 13h54 Turpitude et sens et du spectacle Lassitude de voir de bons tacles D'amont en aval et de Clermont à Laval Le candidat rêvé est Philippe Christanval =>> Réaction de deco13 - mardi 9 novembre 2004 - 16h30 Je vote pour Dagui Jusqu'à c'que le ballon d'plomb vacille Une frappe dans les tribunes et tout le monde s'éparpille On rêvait, que c'était lui, qui le gagnait Le samedi d'après on revenait tellement qu'on l'aimait J'entends encore le rire des gardiens Qui assistaient au ballet Des ballons perdus sur le parking A l'intérieur, pour eux s'était moins rose "Oh Dagui, tu cadres ou je t'explose ?" Voilà comment tout s'aggravait En un quart d'heure Carrière rappliquait "Oh, comment tu parles à notre buteur ?" Viens avec moi, on va le filmer, Tête et frappe il va tout envoyer derrière même de près Et tout s'envolait ou se butait sur Itandje L'un disait "Dagui, t'y a aucune chance..." Eh les filles, ses chandelles brillent Hop ! Un tour, il vrille ton action il te la bousille, tu te rhabille Et moi je vote pour Dagui Je vote pour Dagui Pas de pacotilles chaussettes toute vertes pieds carrés qui dévissent Des gestes lents, il prenait son temps Pour enchaîner les frappes qu'ils avaient élaboré dans son quartier C'était vraiment trop haut, un mec assurait Tout le monde criait : "Oh oui le veau !" Le stade s'enflammait et tous les yeux convergeaient Des tirs non cadrés et des rires éclataient Beaucoup disaient que notre footeux était sauvage Et qu'il fallait voter avec pour Chapuis ou Cristanval. Foutaises, c'étaient des ragots des jaloux, Et quoi qu'on en dise, nous on l'adorait beaucoup. Aujourd'hui encore, on peut entendre des cdfistes dire "Aie, aie, aie, je vote pour Dagui..." =>> Réaction de antigone - mardi 9 novembre 2004 - 18h47 Il est honteux de constater que le lobbying intense tendant à ramener le Ballon de Plomb à Marseille est en train de porter ses fruits. Tel un Flammarion de bas étage, l'OM faucherait le trophée tant convoité au PSGallimard sous le fallacieux prétexte que ça suffit maintenant c'est son tour ? Il n'est pas insensé d'imaginer que le transfert du comique-troupier Fabrice Fiorèse a d'ailleurs été effectué dans ce seul but. Bien joué, Anichouf, mais c'était compter sans la prévoyance de Grahid. Recruté 6 millions d'euros (soit deux fois plus que Fiorèse), Branko Boskovic est surnommé le "nouveau Savicevic" dans son pays, mais ça, c'est rien à côté de son surnom parisien : le "nouveau Raï", rapport à ce qu'il foire sa première année en beauté. Ce type est en fait une sorte de "nouveau Beaujolais", c'est le premier à vendanger, on sait qu'il va être très mauvais, il est effectivement très mauvais, il fait mal à la tête, il rend malade. Et en plus, tout le monde s'obstine à lui trouver du goût. Mon candidat peut se targuer de posséder un bon bilan (un rapport buts/matchs joués bien inférieur aux goleadors Marlet, Bakari ou Fiorèse), une excellente image d'ectoplasme (le flou artistique semble avoir été inventé pour lui), et une agressivité sur le terrain basée sur le principe de ne pas froisser ses amis les brins d'herbe. Que vous vouliez un Ballon de Plomb beau, Que vous vouliez un Ballon de Plomb laid, Vous aurez un Ballon de Plomb Bolé ! Le Ballon de Plomb restera au PSG. Car nous sommes à jamais les premiers. =>> Réaction de plumitif - mercredi 10 novembre 2004 - 00h36 Après avoir jeté de temps en temps un œil morne sur le Nice-Lens de ce soir qui m'avait tout l'air d'un gloubi boulga de match, la prestation de Bakari a fini par m'hypnotiser. Entre le ballon et lui, il y a un conflit qui m'a tout l'air d'être irréductible, les deux ne sont jamais d'accord sur la conduite à mener. Et la présence de Bak m'a remis à l'esprit qu'à l'échelle du Dagui, Bakayoko pouvait avoir des allures de virtuose. =>> Réaction de Rillamon - mercredi 10 novembre 2004 - 00h37 - T'es footballeur professionnel ? - Oui. - Tu marques des buts ? - Non. - T'es pas attaquant, alors. - Si. - Donc tu trouves le cadre à 3 mètres des buts ? - Non. - Donc t'es pas attaquant professionnel dans un grand club de L1. - Si. - Tu es bon dribbleur alors. - Non. - Donc tu n'es pas payé des sommes indécentes pour pousser un ballon jusque dans les pieds de l'adversaire. - Si. - Donc tu dois faire des belles passes. - Non. - Donc tu ne prends pas une place dans l'effectif d'un club pro juste pour faire échouer toutes ses attaques et le rendre complètement ridicule. - Si. Avec Dagui Bakari, la technique, c'est pas automatique. =>> Réaction de Double Bietry - mercredi 10 novembre 2004 - 07h04 Je vote finalement Bakari avec une pensée émue pour un pote Lillois qui, à la grande époque de la Ligue des champions et de Parme, prononçait à chaque fois le nom de "Dagui Bakari" avec un accent si gouleyant qu'on avait l'impression d'avoir un grand cru en bouche. S'ensuivait en général un grand éclat de rire, si sincère qu'aujourd'hui j'ai un peu la nostalgie de cette époque où Dagui donnait du bonheur toutes les semaines à ses amoureux transis. Aujourd'hui son statut d'intermittent du spectacle lensois lui donne une dimension mythologique, mais nous prive de ce qu'il est réellement : un héros populaire, proche de nous, capable d'alimenter sa légende semaine après semaine par de nouveaux faits d'arme. Ses concurrents actuels ne sont que de pauvres mortels dont la réputation ne passera pas le cap de la prochaine décennie. =>> Réaction de SNOOPY - jeudi 11 novembre 2004 - 02h01 (…) Un Ballon de Plomb digne de son rang ne doit-il pas, malgré tout, bénéficier d'un peu sympathie, même vaguement condescendante ? Ainsi me dirigeais-je tout droit, à l'instar d'Antigone, dont la prose élégante anime avec une belle constance les débats du fil « Paris est magique », vers le vote Boskovic (…) Certes, le jeune homme n'a pas montré ses fesses aux journalistes, ni insulté de fonctionnaire de police lors d'une sortie de boîte, ni uriné publiquement sur le capot de sa Volvo prêtée, ni ne s'est répandu dans la presse pour incompréhension avec le sélectionneur de la Serbie-Montenegro. Mais tout de même : ce physique d'arbuste de bord d'autoroute, cet engagement de vierge effarouchée, cet incapacité à faire une passe dans le bon tempo… Or, sous mes yeux ébahis, le paria, la danseuse, la quiche se mua en héros d'une improbable soirée qui marquera durablement les esprits, doublescorant pour remettre son équipe à égalité avec l'OM à Marseille et qualifiant quasiment à lui tout seul le PSG pour les quarts de finale de la très prestigieuse Coupe de la Ligue (designed by A.P.). Exploit ayant pour effet collatéral de faire exploser le serveur des Cahiers du foot ce jour vers 23h… (…) =>> Réaction de Vinocrator - jeudi 11 novembre 2004 - 03h39 Mon militantisme pour l'attribution du Ballon de Plomb "au cas Fiorèse" n'exclut pas le recul objectif nécessaire dans une campagne électorale aussi cruciale. Le choix que nous ferons bientôt aura des conséquences non seulement pour nous mais fera également figure d'exemple pour les générations futures. Nous avons la responsabilité d'élire, et pour certains, de dénoncer un individu incarnant la négation des valeurs élémentaires du sport (incompétence, malhonnêteté, tricherie, Fiorèse, etc). Un jour viendra ou nos lointains descendants s'interrogeront sur nos choix éthiques. Ils méditeront sur l'image que nous voulions transmettre à travers les plus représentatives réalisations de nos civilisations. Nous portons aujourd'hui des regards empreints d'émotions sur le Colisée, les pyramides d'Égypte ou les statistiques du championnat de France 1976. Demain nos décisions seront jugées avec le recul fatidique de l'histoire.Le couperet du temps nous condamnerait à l'infamie si nous prenions cette décision cavalière voulant que le Boskovic soit traîné jusqu'au Golgotha du Ballon de Plomb alors qu'un doute légitime subsiste sur sa complète incompétence et son manque de probité. Oublions la jurisprudence Raï et contentons-nous de ne pas nous laver les mains quand un presque innocent implore notre pardon en faisant basculer un match à lui seul (OM-PSG). Le Boskovic est fautif, mais pas coupable du Ballon de Plomb. Pour sa perfidie, votons Fiorèse. =>> Réaction de SNOOPY - vendredi 12 novembre 2004 - 11h17 Reste #11. Je ne comprends pas l'argument qui consiste à dire qu'il a fait une bonne saison l'année dernière. OK sur le fond, même s'il faudrait plutôt rendre grâce à Vahid d'avoir réussi à utiliser si efficacement un attaquant pourtant incapable de dribbler un adversaire en un contre un (même ses fans le reconnaissent). Bien au contraire, c'est même et justement à cause de cela qu'il est petit à petit devenu mon favori : conscient de ses limites et heureux d'avoir fait son trou, tout footeux un tant soit peu avisé aurait pu continuer à bénéficier des circonstances favorables sans piper mot… Au lieu de quoi, s'improvisant opportuniste, la tête gonflée de sa propre importance, le gueux se jeta sur le premier transfert venu, choisissant la pire option possible et jetant qui plus est de l'huile sur le feu pour l'occasion, comportement révélateur d'une personnalité que l'on qualifiera au mieux de stupide, au pire de nauséabonde. En cela, il sera le digne successeur du Ballon de Plomb 2003. =>> Réaction de jayjay59 - samedi 13 novembre 2004 - 10h03 Avec une froide rhétorique technique digne des plus belles envolées d'une Arlette Chabot ou d'un Alain Duhamel, les cédéfistes pro-Baka et pro-Fiorèse essaient d'évacuer l'idée d'un premier tour, et font comme si leurs candidats étaient naturellement désignés à se départager. Outre le mépris profond de l'électorat que de telles techniques révèlent, elles manifestent également la sourde crainte devant l'organisation d'une opposition à cette pensée unique. Donnons un peu de légèreté à l'élection du ballon de plomb ! Un autre vainqueur est possible ! Apportons un démenti cinglant aux Cassandre, rêvant de consacrer un homme du passé, ou un homme du passif, blanc-bonnet ou bonnet-blanc. Collectivisons le ballon de plomb à travers l'élection de cette figure christique qu'à l'instar des premiers partisans du Messie, je me contenterai de nommer "X". Il n'est pas seulement un mauvais joueur, symbolisant les jugements hâtifs de la presse sportive, les choix de carrière hasardeux, et les paradoxes de l'industrie football où les joueurs sont payés à user le cuir du siège de la voiture qu'ils ont obtenue en prime à la signature de leur contrat. "X" est le porte-drapeau de toute une génération, à travers lui, ce sont des dizaines de joueurs que nous sanctifierons. Ne soyez pas perso, jouez collectif, votez Christanval. =>> Jean-Pierre Ronaldo - lundi 15 novembre 2004 - 10h26 Ne cherchez pas ! Le prototype même du vainqueur du ballon de plomb est là, sous vos yeux, et ne souffre aucune concurrence. Il s'impose comme une évidence de par ses qualités de jeu et sa magnifique appréhension des aléas du football. Quel athlète de ce sport possède à la fois la rapidité au démarrage de Pascal Nouma, la vélocité de Jan Köller, la précision de frappe de Desailly, la lisibilité du hors-jeu de Pascal Loko, la qualité de passe de Bruno Bastos, le sens tactique de Van Nistelrooy et l'endurance de Paul Gascoigne ? Quel attaquant laisse Jean-Michel Larqué pantois, à court d'inspiration dans la critique ? Pas besoin d'être Julien Lepers pour avoir déjà compris. Saluons quand même la gestion de carrière de ce grand monsieur (au sens propre), qui avait préféré décliner la sélection ivoirienne pour mieux se consacrer à son club (en vue du ballon de plomb), mais qui a finalement cédé sous la pression nationale une fois sa période de grâce envolée. Sa double nationalité franco-ivoirienne n'ayant heureusement pas engendré d'effet Mavuba. Remarquons au passage l'hypocrisie des CdF qui, s'ils sont contre le dopage dans le football, n'hésitent pas à inclure dans la sélection du ballon de plomb un joueur de toute évidence transcendé par la vengeance des marabouts ivoiriens sur sa personne. Est-ce bien licite ? (…) Alors, pouvez vous contester l'évidence ? Si vous cherchiez encore pourquoi la vache qui rit rit, la rime tient en 6 lettres... Votez BAKARI ! =>> Réaction de Vinocrator - samedi 13 novembre 2004 - 16h59 Voter Fiorèse est un acte lourd de symbole. C'est être le bras vengeur qui punit le vilain et rend son honneur à la morale. Voter Bakari est inconcevable. Ce serait porter un coup fatal à un saint homme pourtant brisé. Avez-vous déjà vu ce géant se tenir la tête entre les bras après un nouvel échec face au but adverse ? Le regard mouillé, les lèvres tremblantes, il semblait implorer la clémence des tribunes de Félix Bollaert. Il semblait dire "pardon, oui pardon". Mais le public ne lui en veut même plus d'être ce qu'il est, le public lensois n'éprouve plus que miséricorde. Certes, ceux qui voudraient faire de lui un Ballon de Plomb ne manquent pas d'exemples de ratages en tous genres. Certaines mauvaises langues prétendent même qu'un bêtisier entier pourrait lui être consacré. C'est qu'ils ignorent la réalité du quotidien de Bakari. Le lundi ce grand coeur n'hésite pas à sécher l'entraînement pour se consacrer à l'alphabétisation des nécessiteux du Bassin Minier. Le mardi il assiste les soeurs du couvent de Hénin-Beaumont pour distribuer nourritures et vêtements. Le mercredi il sacrifie les séances tactiques pour célébrer des messes d'action de grâces à l'église St-Charles de Pecquencourt. Le jeudi, il soigne les malades (il est thaumaturge, peu de gens le savent). Le vendredi, il multiplie les pains à Liévin et évidemment, le samedi, il n'a plus la force de marcher sur l'eau, il se noie dans la surface adverse*. Vous aussi soyez miséricordieux et épargnez à Bakari cette reconnaissance que d'autres méritent plus que lui.Votons Fiorèse. * Ces informations sur le planning hebdomadaire de Bakari ne sont pas toutes confirmées. =>> Réaction de plat du pied - mercredi 17 novembre 2004 - 00h59 Je reviens du concert de Nick Cave à la Mutualité (Paris). Il a conclu son concert sur ces mots sans équivoque que je vous livre tels quels : "And don't forget to vote for Fabrice Fiorèse ! This guy sucks ! Never forget ! Goodbye Paris ! " =>> Réaction de AntoineT - mardi 7 décembre 2004 - 01h23 Au lendemain de la publication des résultats du ballon de plomb 2004, un bras de fer s'est engagé lundi entre le candidat du pouvoir, Fabrice Fiorèse, et son rival de l'opposition, Dagui Bakari, qui refuse la défaite et parle de "coup d'Etat". Les observateurs européens de l'OSCE et l'émissaire du président Bush ont dénoncé une fraude massive et organisée de la part des cahiers du foot. Alors que la Commission électorale centrale donnait Fiorèse et même Xanval en tête de l'élection, l'opposition bakariste s'est mobilisée pour dénoncer une "falsification totale" d'un scrutin émaillé d'incidents. Des dizaines de milliers d'internautes manifestants se sont rassemblés sur le site des cdf, pour refuser le résultat officiel du scrutin. "Nous lançons un mouvement organisé de cyber-résistance. L'action ne fait que commencer. Ne quittez pas le site des cdf jusqu'à la victoire", a lancé lundi matin le délégué du front bakariste, deco13, sous les acclamations de 50.000 à 100.000 partisans massés sur une place du centre-ville de Lens, agitant des drapeaux sang et or, couleur des bakaristes. "Je crois en ma victoire, mais nous disons qu'aujourd'hui, les autorités ont procédé à une falsification totale" des résultats, a déclaré Bakari à la presse. "Un coup d'Etat est en cours dans la course au BdP", avait-il déjà lancé à ses partisans dans la nuit de dimanche à lundi, à son QG de campagne. Les observateurs européens et américains ont estimé que l'élection du BdP a été faussée. Pour Bruce George, chef de la mission d'observation de l'OSCE l'élection ne correspond pas aux "normes européennes pour une élection démocratique" . Il a notamment expliqué que la rédaction des cdf avait permis à environ 2000 internautes de voter plusieurs fois. Certains fraudeurs ont été acheminés par bus dans différents cyber-café, a-t-il précisé, tandis qu' "approximativement 5%", ont truqué leurs cookies. En outre, la fermeture prématurée du bulletin de vote a empêché de nombreux internautes indécis d'apporter leur suffrage au candidat de leur choix. Révolution ! Un autre ballon de plomb est possible !
Partager

> déconnerie

Franck Dumas : les bonus

> sur le même thème

Cher Fabrice

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Un série d’affiches pour les Bleus par l’excellent @zoranlucic. https://t.co/O8xMxqk8do

Une série d’illustrations inspirées par la Coupe du monde - https://t.co/hiph72uwbt https://t.co/hAQyjcSVDE

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

CdF Omnisport

aujourd'hui à 07h44 - Roger Cénisse : Je ressens autant de perplexité et d'incompréhension devant le post de Tricky que la première... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 07h34 - liquido : Arthur33aujourd'hui à 06h33Vous avez vraiment peur de Bannon ?---Ça dépend. Il a prévu de... >>


World Cup, the road to Doha

aujourd'hui à 07h32 - le Bleu : L'absence de Deschamps n'empêche pas Vieira et Zidane de prendre le groupe en main pour aller en... >>


Le Ballon d'eau fraîche

aujourd'hui à 07h24 - Sens de la dérision : Luis Caroll22/07/2018 à 19h20Vous allez avoir du mal à ne pas voter pour Thauvin après avoir... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 07h02 - liquido : Joli texte d'Ozil.Même si poser aux côtés d'Erdogan, c'est un peu plus que célébrer son... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 05h44 - Run : 1 semaine deja. Heureusement, il en reste 226 ! >>


In barry we trust

aujourd'hui à 02h20 - Westham : Depuis 2005, seuls Jamarcus Russell, Christian Ponder, Tim Tebow et Jack Locker (fin de carrière... >>


Noir, Jaune, Foot

aujourd'hui à 02h02 - Tricky : Ah mais parce que tu penses que la Fédération renierait son essence chaotique en définissant des... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h46 - LYon Indomptable : le Bleu22/07/2018 à 12h37_____________________«Mais bon, en face, c'était l'Argentine face à la... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 01h44 - Run : Faudra que tu m'expliques les trajectoires de Hamilton, Coach. Il a des trajectoires tres... >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)