auteur
Julien Tomas

Du même auteur

> article suivant

Trente-cinq

Ballon d'Eau fraîche, les candidats : Ducourtioux et Le Lan

Ballon d'Eau fraîche, la campagne – Oubliez les faux excentriques peroxydés qui roulent en Bentley: rendez justice aux footballeurs bio et montez dans l'AX de Le Lan.

Partager


bdef2010_big.jpg


David Ducourtioux (Valenciennes)

bdef2010_liste_ducourtioux.jpgPassé par le centre de formation de Toulouse, puis celui de Bastia, David Ducourtioux débute sa carrière par une période de chômage. Repéré par Reims au cours d’un stage UNFP, il signe un contrat amateur avec le Stade alors en National. "J'y ai passé mes meilleures années, sur le plan humain. J'ai pris confiance dans un groupe de copains".
Il attend ses vingt-quatre ans, pour signer un premier contrat pro, après avoir été recruté par Sedan… Et l'on devine que le joueur ne serait pas plus malheureux aujourd’hui s’il n’avait jamais fait carrière au haut niveau: "Ce qui m'intéresse, c'est le plaisir du jeu. Juste jouer avec les copains". Une déclaration d'intention souvent entendue dans la bouche des footballeurs, mais que lui va s'attacher à authentifier.

En 2007, à l’âge de trente ans, il s’installe en D1 en signant à Valenciennes, où il progresse par l’exemple: "En écoutant les consignes des coachs, en regardant les autres. À force de jouer, de commettre des erreurs, on essaie de se corriger, de s'améliorer". Devenu une valeur sûre de notre championnat, "Le Duc" a disputé 127 matches lors des quatre dernières saisons.
Qu'il s'agisse de défendre – il a longtemps joué latéral droit, parfois à gauche – ou d'attaquer, comme cela lui arrive depuis que Philippe Montanier a décidé d'en faire un milieu offensif, Ducourtioux s'adapte à tout: "Du moment que je suis sur un terrain, je suis heureux. Devant ou derrière, honnêtement, je m'en fous. Je prends du plaisir et ça ne me pose aucun souci. Milieu offensif, c'est nouveau pour moi. À mon âge, c'est super de découvrir, d'essayer de comprendre. Je sers à faire jouer les autres. Ce qui compte pour moi, l'important, c'est d'être sur le terrain, de pouvoir jouer. Je ne m'en plaindrai jamais. C'est une chance pour un joueur moyen comme moi d'être polyvalent".

Une crème de joueur, donc, et une crème de coéquipier. Délégué du personnel et représentant de l'UNFP pour le vestiaire valenciennois, il demande à son arrivée au club une formation de secouriste, après avoir vécu de près le malaise de Marco Randriana à Sedan. Cette initiative a largement contribué quelques mois plus tard à sauver la vie de David Sommeil, victime du même type d'accident lors d'un entrainement à VA. "Techniquement, j'étais sûr de mes gestes. Mais après je me suis demandé: est-ce que j'ai fait le maximum? Le lendemain de l'accident, le neurologue m'a dit que le cerveau de David avait toujours été irrigué".

Point fort
C'est un super anti-héros.

Point faible
Marvel n'est pas prêt de lancer une série sur lui.



Arnaud Le Lan (Lorient)

bdef2010_liste_lelan.jpgOriginaire de Guémené-sur-Scorff, près de Pontivy où il est né, ayant débuté sa carrière au FC Lorient en 1997 avant de partir à Rennes puis à Guingamp et de revenir à Lorient en 2008, Arnaud Le Lan est un breton fidèle.
N'étant pas passé par un centre de formation, sans regrets – "C'est ce qu'il y a de mieux au niveau football, mais ça te formate plus" –, il connaît deux années, entre 1997 et 1999, à partager son temps entre l'université et le centre d'entrainement du FC Lorient, où il fait quelques apparitions en D2. "La fac m'a permis de sortir du milieu. Lors de ma première année à Lorient, j'ai d'ailleurs gardé le rythme étudiant. Très peu à la maison, les copains toujours là..."

En 1999, plus de fest-noz, Le Lan signe son premier contrat pro et rejoint Rennes en 2002, après six saisons à Lorient. De ses trois saisons passées au Stade Rennais, il avoue ne pas garder grand chose, malgré 58 matchs joués en L1. Mal à l'aise dans le monde ultra professionnel d'un club qui ambitionne de jouer les premiers rôles chaque année, il conserve comme meilleur souvenir "quelques numéros de téléphone que j'ai dans mon répertoire, comme Etienne Didot, Yoann Gourcuff, Olivier Monterrubio."
Surtout, il y a cette anecdote culte, qui fait partie de sa légende, son premier jour à Rennes et son arrivée en Citroën AX: "Je me suis fait refuser à l'entrée de La Piverdière la première fois. J'ai dû expliquer que j'étais un joueur pro!" "Séduit par le projet" de Guingamp, il quitte la L1 pour un retour en L2 entre 2005 et 2008, avant de retrouver Christian Gourcuff et Lorient.

En avril 2009, il se fait remarquer pour une bagarre ridicule avec Lorik Cana: "Une petite chamaillerie de gamins pour un ballon, on aurait dit mes fils. Vous savez deux mecs, la testostérone, c'est pas ce qu'il y a de plus intelligent... À cinq minutes de la fin, la fatigue, personne ne veut lâcher et puis voilà, c'est regrettable".  Les deux joueurs sont logiquement exclus et se retrouvent ensemble dans les vestiaires, pour une image étonnante, assis sur le sol devant un téléviseur, à regarder la fin du match ensemble: "S’il y avait eu un bar, on aurait pris une bière ensemble", assurait alors le Lorientais...

Point fort
Il va bénéficier de la puissance du vote breton.

Point faible
L'eau fraîche, c'est pas idéal pour faire descendre la galette-saucisse.

Partager

Le Ballon d'Eau fraîche


La rédaction
2017-07-31

Sirieix roi

Ballon d'Eau Fraîche 2016/17 – les résultats. C'est à sa troisième tentative que Pantxi Sirieix est enfin sacré, tout au bout de sa carrière. Une victoire aussi logique que méritée, à laquelle seul Cheick Diabaté aura résisté.


La rédaction
2017-07-19

Ballon d'Eau fraîche 2016/17 : le vote

Toutes les présentations des candidats ayant été publiées (lecture obligatoire), c'est le moment de voter pour la lauréat de la saison. Le bureau de vote est ouvert jusqu'au 30 juillet.


J. L. et syle
2017-07-18

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Pantxi Sirieix et Florian Thauvin

Deux revenants pour clore les portraits des candidats… Sirieix qui revient pour la troisième fois, et Thauvin qui revient d'aussi loin que son "triomphe" au dernier Ballon de Plomb de l'histoire. 


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon d'Eau fraîche"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)