auteur
Nadine Zamorano

Du même auteur

> article précédent

Truth Hurst

> article précédent

La voie albiceleste

Auriverde rage

Matchbox - Brésil-Chili 3-0. Sans régaler les amoureux de football samba, le solide Brésil écarte les outsiders chiliens de leur chemin.
Partager
Ellis Park Stadium, Johannesburg
Buts: Juan (34e), Fabiano (38e), Robinho (59e)
Arbitre: Howard Webb (Angleterre)

Brésil : Julio César - Maicon, Juan, Lucio (cap), M.Bastos - D.Alves, G.Silva, Ramires - Kaka (Kleberson, 81e) - Robinho (Gilberto, 85e), L.Fabiano (Nilmar, 76e).
Chili : Bravo (cap) - Jara, Contreras (Tello, 46e), Fuentes, Vidal - Isla (Millar, 61e), Carmona, M.Gonzalez (Valdivia, 46e) - Sanchez, Suazo, Beausejour.

matchbox_bresil_chili_1.jpg


La nalyse

Comme en 1998, Brésil et Chili se retrouvent en huitièmes de finale d'une Coupe du monde. L'entame est marquée par un grand engagement de part et d'autre, et par un certain déchet technique. Alertée par une frappe trop croisée de Luis Fabiano (5e) et par un missile de Gilberto Silva (8e), la défense chilienne affiche toutefois une grande qualité de récupération. Comme lors de son match contre l'Espagne, la Roja montre beaucoup de culot et d'engagement. Mais une fois de plus, elle se saborde au plus haut de sa domination. Le Brésil, peu inquiété derrière mais pas brillant dans ses offensives, trouve la faille sur coup de pied arrêté grâce à un coup de caboche de Juan, consécutif à un corner de l'excellent Maicon (34e). Quatre minutes plus tard, Robinho sert Kaka dans l'axe sur une contre-attaque. Le Madrilene envoie une offrande par colissimo à Luis Fabiano, qui crochète Bravo et pousse le ballon dans les cages vides (38e).

Lucio souverain
Comme à son habitude Marcelo Bielsa opère des changements à la pause, avec les entrées de Tello et Valdivia à la place de Contreras et d'un Gonzalez peu inspiré. Pourtant doté d'une redoutable armada offensive avec Beausejour, Suazo, Valdivia et Sanchez, le Chili ne parvient pas à créer des décalages face à une Seleçao qui verrouille ses arrières.
Lucio, qui a mangé du Patrick Vieira au petit-déjeuner, multiplie les enchaînements récupération-percée plein axe-décalage, et déploie à merveille son mètre quatre-vingt-sept dans les duels aériens. Sur une nouvelle contre-attaque auriverde, Ramires décale Robinho, dont le tir ne laisse aucune chance à Bravo (59e). Robinho n'est pas loin de récidiver (74e) mais Bravo réalise une jolie parade sur le missile du gaucher. Le Chili ne déjoue toujours pas, et peut même se prévaloir de quelques actions collectives de classe.

Suazo de malheur
Mais les hommes en rouge ne semblent pas en mesure d'enrayer la machine brésilienne. Suazo, pas encore remis de sa blessure à la cuisse, traîne sa calvitie sur le pré sans apporter le danger durant une grande partie du match. Puis le tirailleur chilien se retourne, frappe, et oblige Julio César à effectuer son premier arrêt (75e). Trois minutes plus tard, il se met de nouveau en évidence lorsque sa demi-volée trouve le haut de la transversale du portier brésilien. Sans se montrer séduisante, la Seleçao gère sa fin de match, en dégageant une solidité défensive et une efficacité offensive à faire pâlir les Pays-Bas, leur prochain adversaire. Pour le joga bonito, il faudra patienter.

matchbox_bresil_chili_2.jpg


Les observations en vrac

• Certes, Marcelo Bielsa peut faire tous les smileys pas contents avec sa tête, mais le réalisateur a-t-il vraiment besoin de nous le montrer toutes les deux minutes?
• Coupe 80's, maillot de corps jaune, et chemise violette: Dunga souhaite nous rappeler qu'à l'instar de Parker Lewis, il ne perd jamais.
• On veut pas être tatillons, mais à combien de postes a joué Vidal pendant cette Coupe du monde?
• Avec ses épaules de quarterback, son maillot extra large et son short de surfeur, on ose imaginer que Julio Cesar a une copine cheerleader.



Vu du forum

=>> Bananja Vidic - 20:52
Julio Cesar, on dirait un frat boy qui revient du Spring Break.

=>> clerks - 21:14
Pourquoi l'Italie joue-t-elle en jaune ce soir?

=>> Tonton Danijel - 21:20
J'espère que de là où ils sont, Télé Santana et Rinus Michels ne pourront pas voir le quart de finale.

=>> Nicaulas - 21:49
La vache j'avais pas percuté. Maicon et Alves titulaires ensembles... deux arrières droits. En fait, Dunga ne fait que copier un système de jeu d'Alain Perrin à Lyon.

=>> wedr2 - 21:55
On peut pas faire quelque chose pour le goitre de Julio Cesar? Il me perturbe en me faisant penser à Edouard Balladur (vous imaginez si je suis émoustillé...). 
Partager

> sur le même thème

Truth Hurst

La Coupe du monde 2010


Jérôme Latta
2020-08-06

Anelka, trop bien compris

Une Balle dans le pied - Le documentaire de Netflix Anelka, l’incompris est un autoportrait trop complaisant pour ne pas passer à côté de son sujet. 


Christophe Kuchly
2014-03-31

Coupe du monde 2010, refaisons l'histoire

Uchronie – Imaginons ce qui se serait passé si le cours du Mondial sud-africain n'avait pas été infléchi par… le clash Anelka-Domenech, la main de Suarez et le penalty de Cardozo. 


Jérôme Latta
2010-09-27

Feuilles mortes

Samedi, L'Équipe Mag a livré des extraits d'un livre des éditions L'Équipe sur la une à scandale de L'Équipe. Ou quand l'autopromo rejoint l'autojustification.


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2010"

Le forum

Absolutely UEFAbulous - absolutely FIFAbulous !

aujourd'hui à 09h18 - shev2 : La liste des diffuseurs de Tricky et les propositions de Perez montrent bien je crois ce que... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 09h16 - Sens de la dérision : Ou alors il y a des gros doigts qui sont passés : il n'y avait pas le gros carré gris il me... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 09h06 - Toni Turek : Par rapport à la SuperLeague, j'avoue être un peu étonné (positivement) de la réponse... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 08h58 - theviking : J'ai entendu dire qu'il y avait 166 joueurs en LNH qui n'étaient pas nés le jour où il a fait... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 08h55 - Toni Turek : C'est normal, les D*ha d'honneur sont interdits. >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 08h55 - Raspou : Ligue des Branquignols:Mardi 13h : inamoto - Breizhilien (P6B, J3)Mardi 21h15 : Devikink -... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 08h53 - Flo Riant Sans Son : Ola le Café ! Avis au connaisseur de foot amateur marseillais. Ça fait un moment que ça me... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 08h47 - Di Meco : Hasan Sas de l'Hapoel-Leeds ?Djetou oubliait, quand Yilmaz oubliait >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 08h41 - blafafoire : @PascalPour moi "dystopie SF" rappelle tout de suite la SF des années 60/70 tout à fait... >>


La vie et l'avis des coaches

aujourd'hui à 07h48 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Après je dis ça, mais comme le premier fan venu, j'ai une photo à Madeire de moi et la statue de... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)