auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Aulas et le PSG : dans le piège de "l’élitisme"

Une Balle dans le pied – Si Jean-Michel Aulas, dépassé par une évolution pour laquelle il a milité, a raison de critiquer le coup de force financier du PSG, il n'est pas le mieux placé pour le faire.

Partager

 

Le spectaculaire mercato du Paris Saint-Germain a été abondamment commenté et analysé, et au premier rang de ces commentateurs figure Jean-Michel Aulas. Auparavant, le président de l’Olympique lyonnais avait été plutôt enclin à saluer les bienfaits de l’arrivée des Qataris pour le championnat de France, revalorisé en termes d’image et de potentiel économique. Cette fois, s’il a concédé que l’arrivée de la star brésilienne aurait un effet semblable, il n’a pas pu se retenir d’exprimer ce que l’on peut résumer comme un profond sentiment d’injustice.

 

Jean-Michel Aulas a-t-il raison de déplorer les dérives actuelles, ou de s’en sentir victime? Est-il bien placé pour les déplorer? Car sans faire le procès de "JMA", il est instructif de considérer ce que sa position dit des évolutions de l’industrie du football depuis une vingtaine d’années, évolutions dont il a été un acteur majeur, comme bénéficiaire… puis comme victime.(…) 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Le bizness


Jérôme Latta
2017-10-10

Euro 2016 : un grand coût derrière la tête

Des charges excessives pour les collectivités, un État en position de faiblesse face à l'UEFA, des stades trop grands et trop chers: la Cour des comptes vient de publier un rapport sévère pour l'organisation de l'Euro 2016. 


Plumitif
2017-10-01

L'UEFA et la FIFA, “facilitateurs d’un système corrompu”

Ainsi le Parlement européen a-t-il qualifié l'UEFA et la FIFA, que la crise financière de 2007 avait invités à mieux réguler l'économie du football. Dix ans plus tard, leur bilan est celui d'un sport encore plus inégalitaire, dérégulé et opaque. 


Jérôme Latta
2017-09-20

Transferts : derrière les records, un ordre clair

Une Balle dans le pied – Le mercato estival 2017 s'est achevé sur des chiffres spectaculaires. Et sur le constat que si l’inflation des transferts coûte cher aux clubs les plus riches, elle renforce aussi leur domination.

 


>> tous les épisodes du thème "Le bizness"

Sur le fil

OK, celui de Daniel est bien aussi : https://t.co/j0VfjeWSCr https://t.co/KYVDS7n5sV

Si on doit lire un article sur le départ de Bielsa, autant que ce soit celui de @SchneiderGrgory - https://t.co/Q6uv6rkEt3

Les Cahiers sur Twitter