auteur
Christophe Kuchly

 

Parlait tactique sous l'identité de L'apprenti Footballologue chez horsjeu.net, et a créé le site L'instant X avant de rejoindre les Dé-Managers. Traîne sur le forum sous le nom de Radek Bejbl et écrit dans La Voix du Nord et La Voix des Sports.


Du même auteur

> déconnerie

Ruffier : The facts

> article précédent

France-Allemagne : teutonisés

Antoine Griezmann, l’avènement du patron

Euro : les Cahiers sur lemonde.fr  Au fil de la compétition, Didier Deschamps a confié les clés de l’équipe de France à l’attaquant de l’Atlético. Et ce sera encore le cas ce soir face au Portugal de Ronaldo.

Partager

 

Un taxi, un aller-retour Le Havre-Paris, une boîte de nuit et, surtout, une élimination trois jours plus tard lors d’un match de barrage décisif. Octobre 2012, la France se remet tant bien que mal d’un Euro qui laisse une sale gueule de bois, entre une élimination en quarts de finale et la convocation de quatre joueurs par la commission de discipline de la Fédération pour des écarts de comportement.

 

L’image de l’équipe nationale et des footballeurs en général, toujours écornée par le Mondial deux ans avant, doit être immaculée. La posture prend cependant un nouveau coup: cette fois, ce sont les Espoirs qui sont sur le banc des accusés. La virée nocturne de cinq joueurs, pourtant bien loin des dix pintes avalées par Ray Parlour avant le match du titre contre Manchester en 2002 ou des improbables soirées de Ronaldinho et tant d’autres, passe très mal après la défaite 5-3 contre la Norvège. Parmi les fugueurs: Antoine Griezmann. Un garçon sans antécédents, mais puisqu’il faut désormais être exemplaire…

 

L’histoire devrait relever de l’anecdote, mais une fois médiatisée, ses conséquences sont grandes : suspendu plus d’un an de toute sélection nationale, l’attaquant prend de l’ampleur en club et son talent devient dur à ignorer. Il marque le but qui envoie son club, la Real Sociedad, en barrages de la Ligue des champions puis l’aide à se qualifier contre Lyon d’une superbe volée acrobatique, terminant l’année civile 2013 avec plus de ballons mis dans les filets que n’importe quel autre Tricolore (18 dont 11 sur les 15 matchs de la saison 2013-2014). (...)

 

 

 

 

Lire l'article :

Partager
>> aucune réaction

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Christophe Kuchly
2017-06-15

Didier Deschamps, bilan critique

Côté pile, une finale d'Euro et un groupe qui s'étoffe de plus en plus. Côté face, une deuxième place provisoire dans la phase qualificative et un jeu qui manque encore de consistance. Alors, comment juger la saison de l'équipe de France?


La rédaction
2017-06-14

Don't Full-back in Anger

En battant avec l'allégresse de la jeunesse une piètre Angleterre, l'équipe de France met fn à sa saison avec de jolis moments, et de belles promesses. ÉditoObservationsNalyseNotes de BartonRévélateur de révélateurVu du forum


Richard N
2017-01-10

Fabien Barthez : un ver dans le fruit jaune

Le recrutement d'un grand joueur lors du mercato d'hiver n'est pas toujours une bonne idée. Il y a dix ans, un FC Nantes à la dérive avait pourtant cru à l'affaire du siècle avec Fabien Barthez.


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Ni buts ni soumises

Ni buts ni soumises

Rêve orange

Classement en relief

classement en relief

Le générateur de classements

Sur le fil

RT @remidupre: Avec l’arrivée de Neymar, le PSG contraint de changer de stratégie ? https://t.co/nkHZER7EQN

[rappel] Lacazette a quitté la Ligue 1, mais la Gazette de la Ligue 1 a repris du service -> https://t.co/eYmjG4ingw

RT @A_N_Supporters: La DFB (LFP) demande à sa commission de discipline d'arrêter de sanctionner des innocents par des huis-clos et interdic…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Plus dans les petits papiers

"Toifilou Maoulida quitte Tours." (lequipe.fr)

Attaque avortée

"Il défendait avec une aiguille." (lequipe.fr)

Bel essai, Bastien !

"U21 : Bastien arbitrera la finale." (lequipe.fr)

Mais qu'est-ce tu bois DD dis donc ?

"Une chanson d'Oasis en hommage." (lequipe.fr)

Lama pas content

"Bernard Lama : sa terre, sa colère." (lequipe.fr)