auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Anelka, trop bien compris

À double titre

Enfin, L'Équipe parvient à nous faire rire. Avec du tragique de répétition et la défaite de l'OL, mais c'est quand même chouette. Découvrez comment le quotidien organise le recyclage en interne...
Partager

Dans les journaux, il y a des titres qui utilisent des doubles sens, des titres à double détente, et puis il y a des titres qui font carrément doublon. Le quotidien L'Équipe a ainsi en stock une collection de tubes immuables ressortis à chaque fois que l'actualité le permet – c'est-à-dire souvent: "Lyon a les crocs", "Ça se corse pour Bastia", "Pari perdu pour le PSG", "Govou parti pour rester", etc.

Pour les plus grandes occasions, le journal balaie également un spectre limité de superlatifs ou d'exclamations: "Le jour de gloire", "La consécration", "Monumental" ou, inversement, "Impardonnable", "Indéfendable". Les érudits savent d'ailleurs attribuer ces titres aux événements correspondants: lire la légendaire Sixième leçon de journalisme sportif.

Mercredi, notre quotidien sportif a salué la défaite de l'OL contre les Rangers d'une amusante façon: en utilisant exactement le même titre que pour la précédente désillusion lyonnaise en Ligue des champions – l'élimination par l'AS Roma en mars dernier.

lequipe_gifle.jpg

Les pages 3 des éditions du 7 mars et du 3 octobre.


Un choix tout de même un peu étonnant, dans la mesure où cette métaphore n'est ni très naturelle, ni très heureuse (un monument qui flanquerait une baffe, ça ne ressemble à rien). Quant à la retrouver pour le même club à quelques mois d'intervalle, cela peut difficilement procéder de la coïncidence... Alors allons-y de nos hypothèses – que nous vous soumettons via le sondage idiot.


Cinq explications à ce bégaiement
1. Les journalistes de la rubrique foot n'ont qu'une idée par an.
2. C'est un pari du secrétaire de rédaction : "50 euros que personne ne remarque rien!"
3. L'Équipe se conçoit vraiment comme un journal jetable pour amnésiques.
4. Vincent Duluc a, lui aussi, envie de mettre des baffes à Jean-Michel Aulas.
5. Ils avaient d'abord mis "Perrin 0, Glasgow 3" avant de se raviser en dernière minute.


On peut toutefois noter un changement majeur. Alors que la saison dernière, le titre de Une était un modéré "L'immense déception", cette fois, un peu charitable "Lyon, le désastre" cingle les sept colonnes. Si L'Équipe met sa puissance de feu au service de la "crise à l'OL", vous allez voir que ce sera l'AS Nancy Lorraine le champion de France 2008.
Partager

Les médias et les journalistes


Jacques Blociszewski
2020-06-13

Après la crise, la désintégration du football?

Le football de l'immédiat post-Covid, avec ses tribunes vides et ses matches joués coûte que coûte, annonce-t-il le football que Jorge Luis Borges, Enki Bilal et Umberto Eco avaient prédit? 


Jérôme Latta
2020-05-22

L'Équipe : la révolution sans les armes

Le quotidien du sport esquisse un programme pour réformer le football, mais il montre ses limites et choisit en Arsène Wenger un évaluateur très partial.


Jérôme Latta
2020-03-07

Christian Jeanpierre, l'air de rien

L'éviction annoncée de "CJP" par son employeur de toujours, TF1, lui vaut enfin un peu d'indulgence. Offrons-lui un bout de rétrospective. 


>> tous les épisodes du thème "Les médias et les journalistes"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)